Témoignages devant le Rapporteur spécial de l'ONU: des groupes estiment que le droit au logement est bien mal respecté au Québec et au Canada



    MONTREAL, le 10 oct. /CNW Telbec/ - Au début d'une mission d'observation
de quatorze jours au Canada, le Rapporteur spécial des Nations Unies sur le
droit au logement, M. Miloon Kothari, était à Montréal aujourd'hui pour
rencontrer des organismes communautaires intervenant auprès des sans-abri et
des locataires. La rencontre publique était organisée par le Front d'action
populaire en réaménagement urbain (FRAPRU), le Regroupement des comités
logement et associations de locataires du Québec (RCLALQ) et le Réseau
SOLIDARITE itinérance du Québec (RSIQ).
    En poste depuis sept ans, M. Kothari entreprend une tournée qui le mènera
dans plusieurs grandes villes et communautés autochtones à travers le Canada.
Les objectifs de sa mission sont de juger du niveau de réalisation du droit au
logement au Canada, d'engager le dialogue avec les différents paliers de
gouvernement et la société civile sur leurs efforts pour assurer le respect de
ce droit et finalement d'identifier des solutions permettant d'améliorer la
situation. M. Kothari fera part de ses conclusions et de ses recommandations
lors d'une conférence de presse tenue à Ottawa, le 22 octobre.
    Les organismes de défense du droit au logement ont exprimé de grandes
attentes par rapport à cette mission d'observation. Selon Nathalie Rech du
Réseau SOLIDARITE itinérance du Québec, "nous vivons dans un pays riche,
pourtant dans toutes les régions du Québec, on assiste à un accroissement de
l'exclusion sociale et de l'itinérance". André Trépanier du Regroupement des
comités logements et associations de locataires du Québec ajoute que le droit
au logement est loin d'être assuré pour une large partie des locataires,: "En
2001, 218 000 ménages locataires québécois, principalement des femmes,
consacraient plus de la moitié de leur revenu en loyer et ça, c'était avant
les hausses de loyer des dernières années et c'est sans prendre en
considération toutes les autres dimensions du problème de l'habitation".
    François Saillant du Front d'action populaire en réaménagement urbain
estime que la mission d'observation fournit également une occasion de rappeler
les obligations des différents paliers de gouvernement par rapport au droit au
logement : "En mai 2006, un comité de l'ONU a spécifiquement recommandé aux
gouvernements, tant fédéral que provinciaux, de considérer les problèmes de
logement et d'itinérance comme une urgence nationale. Qu'est-ce que les
gouvernements attendent pour réagir et donner suite à cette recommandation?".
    Les groupes communautaires entendent aussi démontrer au Rapport spécial
de l'ONU qu'ils travaillent déjà à des solutions aux problèmes de logement et
d'itinérance. M. Saillant explique qu'"au cours de sa visite, M. Kothari verra
et entendra des histoires d'horreur, mais il visitera aussi des réalisations
concrètes, entre autres des logements sociaux qui ont grandement amélioré la
condition des personnes et des familles qui y vivent".




Renseignements :

Renseignements: Nathalie Rech, RSIQ, (514) 528-6466; François Saillant,
FRAPRU, (514) 522-1010; (514) 919-2843 (cellulaire); André Trépanier, RCLALQ,
(514) 521-7114; (514) 781-2220 (cellulaire)

Profil de l'entreprise

Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU)

Renseignements sur cet organisme

Réseau solidarité itinérance du Québec (RSIQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.