TELUS communique ses résultats du deuxième trimestre



    
    Les résultats des mesures d'efficacité opérationnelle continuent à
    contrebalancer la diminution des produits d'exploitation
    

    VANCOUVER, le 7 août /CNW/ - TELUS Corporation a annoncé des produits
d'exploitation de 2,38 G$ pour le deuxième trimestre de 2009, un recul de 22
M$ comparativement au trimestre correspondant de 2008. Cette diminution de 1 %
s'explique par la baisse persistante des produits d'exploitation liés à la
transmission de la voix, laquelle est supérieure à la croissance des produits
liés à la transmission des données. Le bénéfice avant intérêts, impôts et
amortissement (BAIIA) consolidé a chuté de 5 %, surtout en raison de
l'augmentation de 49 M$ des coûts de restructuration liés aux mesures
d'efficacité opérationnelle. Le BAIIA sous-jacent, excluant l'augmentation des
coûts de restructuration et la capitalisation du régime de retraite à
prestations déterminées, a affiché pour sa part une hausse de 34 M$, soit de
près de 4 %. Les charges d'exploitation ayant été réduites de 2 %,
l'augmentation du BAIIA sous-jacent met en évidence les solides mesures de
compression des coûts.
    Au deuxième trimestre, le bénéfice net s'est établi à 244 M$, et le
bénéfice par action (BPA) s'est chiffré à 0,77 $, en baisse respectivement de
9 % et de 7 %. Ces deux postes comprenaient des ajustements favorables liés à
l'impôt sur le bénéfice de quelque 19 M$, ou de 0,06 $ l'action. En excluant
ces ajustements, le bénéfice net et le BPA ont perdu respectivement 16 % et 14
%.
    TELUS a augmenté de 122 M$ ses dépenses en immobilisations pour financer
la poursuite de la mise en place de services sans fil et filaires à large
bande. Les flux de trésorerie disponibles ont donc enregistré un recul de 43
%, à 144 M$ pour le trimestre, lequel s'explique aussi par l'augmentation des
coûts de restructuration et de la capitalisation du régime de retraite.

    
    FAITS SAILLANTS FINANCIERS

    -------------------------------------------------------------------------
    En millions de dollars canadiens, sauf            Trimestre
    les données par action                             terminé
                                                      le 30 juin
                                                                   variation
    (non vérifié)                                    2009     2008     en %
    -------------------------------------------------------------------------
    Produits d'exploitation                         2 377    2 399     (0,9)
    Charges d'exploitation                          1 451    1 477     (1,8)
    Coûts de restructuration                           53        4        -
    BAIIA(1)                                          873      918     (4,9)
    Bénéfice avant impôts sur les bénéfices           332      382      (13)
    Bénéfice net(2)                                   244      268       (9)
    Bénéfice par action (BPA), de base(2)            0,77     0,83     (7,2)
    Rentrées liées aux activités d'exploitation       852      462       84
    Dépenses en immobilisations                       557      435       28
    Flux de trésorerie disponibles(3)                 144      254      (43)
    -------------------------------------------------------------------------

    (1) Le bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA)
        correspond aux produits d'exploitation, déduction faite des charges
        d'exploitation et des coûts de restructuration. Se reporter à la
        section 11.1 du Rapport de gestion.
    (2) Le bénéfice net et le BPA pour le deuxième trimestre de 2009
        comprenaient des ajustements liés aux impôts ayant eu une incidence
        favorable de 19 M$, ou de 6 cents par action, comparativement à zéro
        pour la période correspondante de 2008.
    (3) Se reporter à la section 11.2 du Rapport de gestion.
    

    "Les résultats du deuxième trimestre mettent encore en évidence les
effets de la récession sur nos activités dans l'ouest et à la grandeur du
pays", a déclaré Darren Entwistle, président et chef de la direction de TELUS.
"Compte tenu du ralentissement de nos produits d'exploitation, les solides
progrès réalisés dans le cadre de nos mesures d'efficacité opérationnelle nous
ont permis d'atténuer les effets du contexte économique actuel et de bien
positionner notre entreprise pour qu'elle affiche une performance accélérée
dès que l'économie prendra du mieux."
    "Nous n'avons cessé d'améliorer le caractère concurrentiel des produits
et services que nous offrons à nos clients, et le nombre d'abonnements à TELUS
TV est resté élevé ce trimestre-ci", a ajouté M. Entwistle. "A ce service sur
protocole Internet s'ajoute maintenant le service TELUS TV Satellite, inauguré
commercialement en juillet partout en Colombie-Britannique et en Alberta.
Ainsi, TELUS peut offrir des services groupés de divertissement à plus de 90 %
des ménages."
    "Pendant le trimestre, la société a conclu une émission obligataire de
700 M$ à un taux d'intérêt nominal intéressant auprès d'une vaste gamme
d'acheteurs", a poursuivi Robert McFarlane, vice-président directeur et chef
des finances de TELUS. "La réussite de cette émission a montré que les
politiques financières de TELUS, cohérentes et à long terme, lui facilitent
l'accès aux marchés financiers."
    "L'excellente position financière de TELUS lui permet de poursuivre
prudemment ses investissements stratégiques en vue d'améliorer sa future
position concurrentielle. Parmi nos initiatives dignes de mention, notons les
importants investissements dans l'amélioration de nos réseaux à large bande et
l'exécution d'importants contrats avec des clients commerciaux", a conclu M.
McFarlane.
    La Société a mis à jour ses prévisions annuelles visant l'ensemble de
l'exercice 2009 pour tenir compte des incidences des mesures additionnelles
d'efficacité opérationnelle sur les coûts de restructuration, de la récession
au Canada, des revenus moyens par abonné aux services sans fil plus faibles
que prévus pour TELUS et l'ensemble du secteur canadien et de nos prévisions
les plus récentes. Entre 50 M$ et 100 M$ ont été retranchés à la fourchette
des produits d'exploitation du secteur des services mobiles, et le BAIIA a lui
aussi été revu à la baisse et se situe au bas de la fourchette initialement
prévue. La fourchette des produits d'exploitation du secteur des services
filaires est inchangée et celle du BAIIA est réduite et abaissée en raison de
l'augmentation de 25 M$ des coûts annuels estimés de restructuration. La
fourchette du BPA de base se situe plutôt dans la marge supérieure, entre 3,35
$ et 3,55 $, tandis que le BPA de base déduction faite des ajustements fiscaux
se situe maintenant entre 3,10 $ et 3,30 $. Consulter la section 9 du Rapport
de gestion pour obtenir des renseignements détaillés, y compris les hypothèses
révisées.

    
    -------------------------------------------------------------------------
    Le présent communiqué contient des énoncés portant sur des événements et
    des résultats financiers et d'exploitation futurs de TELUS qui sont de
    nature prospective. Par nature, les énoncés prospectifs obligent la
    société à formuler des hypothèses et ils sont soumis à des risques et à
    des incertitudes qui leur sont inhérents. Il existe un risque
    considérable que les énoncés prospectifs se révèlent inexacts. Les
    lecteurs ne doivent pas se fier indûment à ces déclarations puisque
    divers facteurs pourraient faire en sorte que les événements et les
    résultats futurs réels diffèrent grandement de ceux qui sont énoncés dans
    les déclarations prospectives. Par conséquent, le présent communiqué est
    assujetti à la limitation de responsabilité et est publié entièrement
    sous réserve des hypothèses (y compris les hypothèses visant les
    prévisions pour 2009), des réserves et des facteurs de risque (y compris
    ceux associés à la construction, à l'exploitation et au déploiement
    partagés du réseau national d'accès haute vitesse par paquets) mentionnés
    dans le Rapport de gestion faisant partie du rapport annuel 2008 et dans
    les rapports sur le premier et le deuxième trimestre de 2009. Sauf là où
    la loi l'exige, TELUS n'a ni l'intention ni l'obligation d'actualiser ou
    de modifier ses énoncés prospectifs et se réserve le droit de modifier,
    en tout temps et à sa seule discrétion, sa pratique actuelle relative à
    la mise à jour de ses prévisions annuelles.
    -------------------------------------------------------------------------

    FAITS SAILLANTS DES ACTIVITES D'EXPLOITATION

    Services sans fil de TELUS

    -   Les produits d'exploitation externes ont progressé de 4 M$, ou de
        0,4 %, comparativement à la période correspondante de 2008, et
        atteint 1,1 G$ au deuxième trimestre de 2009; les produits liés au
        réseau ont gagné 1,3 %, mais ont été fortement contrebalancés par une
        baisse des ventes d'équipement.

    -   Les produits tirés de la transmission de données sans fil ont
        augmenté de 58 M$, ou de 37 %, grâce au passage vers les téléphones
        intelligents à fonctions complètes et aux clés Internet mobiles ainsi
        qu'au recours accru aux services de transmission de données tels que
        la messagerie et le réseautage personnel.

    -   Les PMAA (produits d'exploitation mensuels moyens par appareil
        d'abonné) se sont établis à 58,61 $, en recul de 6,6 % par rapport au
        trimestre comparable de l'exercice précédent, quoiqu'en légère hausse
        comparativement au premier trimestre. En plein essor, les services de
        transmission des données ont représenté 20 % des PMAA et atteint
        11,56 $, alors que le recul des produits tirés des services de
        transmission de la voix s'est amplifié en raison de la réduction du
        nombre de minutes utilisées et de l'optimisation des contrats conclus
        par les consommateurs et les entreprises, de la baisse des produits
        du service axé sur les fonctions Mike, de la diminution des produits
        liés à l'itinérance depuis l'étranger et de l'augmentation des ventes
        du service Koodo.

    -   Le nombre net de nouveaux abonnés s'est établi à 111 000, une chute
        de 37 % comparativement à la période correspondante de 2008, mais
        plus du double du nombre de nouveaux abonnés au premier trimestre,
        qui était de 48 000. Le taux actuel de désabonnement au service
        Koodo, qui s'est stabilisé, a contribué à cette baisse alors qu'il y
        a un an, le nombre de désabonnements était minime puisque ce service
        venait d'être lancé. Les ajouts nets d'abonnés aux services postpayés
        ont atteint 95 000, ce qui représente 86 % du nombre total des ajouts
        nets.

    -   Le taux de désabonnement regroupé mensuel est passé de 1,43 % il y a
        un an à 1,55 %, ce qui s'explique par l'abandon de nos services par
        des consommateurs touchés par la mauvaise conjoncture économique, par
        le faible taux de désabonnement au service Koodo au cours de l'année
        précédente puisque ce service venait d'être lancé en mars 2008, et
        par l'intensité du marketing de la concurrence.

    -   La hausse de 1,9 % du BAIIA, qui atteint 493 M$, s'explique par
        l'augmentation des produits d'exploitation liés au réseau et par la
        diminution des coûts d'acquisition, partiellement annulées par
        l'augmentation des coûts de rétention et par celle des frais associés
        à aux créances douteuses.

    -   Les coûts d'acquisition par ajout brut d'abonnés ont fléchi de 9,1 %
        en glissement annuel et s'établissent à 311 $ grâce à la diminution
        des frais de publicité et de promotions ainsi que de commissions,
        partiellement contrebalancée par les rabais plus élevés sur les
        téléphones intelligents.

    -   Le flux de trésorerie simple (BAIIA, déduction faite des dépenses en
        immobilisations) a reculé de 66 M$ et s'est établi à 304 M$ pour le
        trimestre en raison de dépenses en immobilisations plus élevées pour
        soutenir la construction du réseau HSPA de prochaine génération.

    Services filaires de TELUS

    -   Au deuxième trimestre de 2009, les produits d'exploitation externes
        ont diminué de 26 M$, ou 2,1 %, par rapport à la période
        correspondante de 2008, et se chiffrent à 1,2 G$ en raison de la
        baisse des produits tirés des services locaux et interurbains de
        transmission de la voix.

    -   Les produits tirés des services de transmission de données ont
        augmenté de 8 M$, ou de 1,5 %, grâce surtout à l'augmentation du
        nombre d'abonnés à TELUS TV et à celle des produits liés à la
        diffusion et aux vidéoconférences.

    -   Le nombre de nouveaux abonnés à Internet haute vitesse TELUS s'est
        chiffré à 3 000, une diminution de 21 000 comparativement à il y a un
        an. La maturation du marché et la réduction des activités de
        promotion expliquent cette perte de part du marché au profit des
        câblodistributeurs.

    -   Le nombre net de nouveaux abonnés à TELUS TV s'est établi à 17 000,
        en hausse de 70 % comparativement à la période correspondante de
        l'exercice précédent, grâce à l'amélioration de la couverture à large
        bande et à une intensification des efforts de marketing.

    -   Le nombre de lignes d'accès au réseau a diminué de 51 000 au cours du
        trimestre et s'établit à 4,14 millions, en recul de 4,2 % par rapport
        à l'exercice précédent. La perte de 41 000 lignes d'accès
        résidentielles au réseau représente une amélioration par rapport à
        l'exercice précédent grâce à un travail plus efficace de reconquête
        des clients, aux avantages tirés du regroupement des services, y
        compris TELUS TV, et au ralentissement de l'expansion de la
        couverture de la téléphonie numérique de nos concurrents de la
        câblodistribution. Des facteurs économiques et concurrentiels
        expliquent la diminution du nombre de lignes commerciales d'accès au
        réseau dans l'ouest du Canada.

    -   Le BAIIA, qui se chiffre à 380 M$, a diminué de 12 % en raison
        surtout des coûts élevés de restructuration et de la capitalisation
        du régime de retraite. Le BAIIA excluant les frais de restructuration
        et la capitalisation du régime de retraite a gagné 4,8 % grâce à de
        solides mesures de compression des coûts, qui ont permis de réduire
        les charges d'exploitation de 2 % comparativement à la période
        correspondante de l'exercice précédent.

    -   Le flux de trésorerie simple (BAIIA déduction faite des dépenses en
        immobilisations) a diminué de 101 M$ ce trimestre, s'établissant à
        12 M$, en raison du recul du BAIIA et de l'augmentation des dépenses
        en immobilisations, liées principalement à la poursuite des
        améliorations apportées au réseau à large bande.

    FAITS NOUVEAUX CONCERNANT L'ENTREPRISE

    Mise à jour sur l'efficacité opérationnelle
    

    L'attention portée par TELUS à son programme d'efficacité opérationnelle
ne s'est pas démentie au deuxième trimestre, et toute une série de mesures ont
porté sur la réduction du personnel, la rationalisation des frais liés aux
fournisseurs externes, la simplification des processus et la mise hors service
de produits peu rentables, la mise à profit de l'impartition de certains
processus commerciaux et la réduction des dépenses dans l'ensemble de
l'entreprise.
    Au cours du deuxième trimestre de 2009, le nombre d'employés équivalents
temps plein a diminué de quelque 300, ce qui porte le total de postes abolis à
environ 1 500 depuis le 31 décembre 2008. Sur le plan national, environ 400
postes ont été abolis au deuxième trimestre dans le cadre de mesures
d'efficacité opérationnelle, portant ainsi à 900 le nombre total de postes
abolis au pays au cours du premier semestre de 2009. Dans les services
d'impartition de processus administratifs de TELUS International, les
fluctuations saisonnières ont entraîné une augmentation de 100 employés au
deuxième trimestre et une réduction de 600 employés pour l'ensemble du premier
trimestre de 2009.
    Ces mesures d'efficacité opérationnelle ont entraîné une augmentation de
49 M$ des coûts de restructuration, qui se chiffrent donc à 53 M$ au deuxième
trimestre. Pour le premier semestre de 2009, les coûts de restructuration ont
atteint 81 M$ comparativement à 11 M$ pour la période correspondante de 2008.
On s'attend à ce que ces coûts atteignent environ 150 M$ pour l'ensemble de
2009 (59 M$ en 2008), soit une augmentation de 25 M$ par rapport aux quelque
125 M$ précédemment prévus par TELUS pour son exercice 2009.

    TELUS émet pour 500 M$ de billets à long terme

    En mai, TELUS a émis des billets en dollars canadiens échéant dans cinq
ans pour un produit d'environ 700 M$. Le produit net de l'émission de ces
billets de série CF échéant le 15 mai 2014 a servi à financer les affaires
courantes de l'entreprise, y compris le remboursement des montants empruntés
au titre de la facilité de crédit de 2007 ainsi que des papiers commerciaux en
circulation. Un exposé et des réunions avec des investisseurs dans les titres
d'emprunt, à l'occasion d'une importante conférence sur les produits à revenu
fixe, tenue à Toronto, ont précédé cette opération. L'intérêt du coupon, soit
4,95 %, est d'un pour cent inférieur à celui de l'émission d'avril 2008. Ces
titres ont fait l'objet d'une forte demande, ont été largement distribués par
les investisseurs, existants comme nouveaux, et achetés par plus de 70
institutions.

    TELUS inaugure la télévision par satellite dans l'Ouest canadien

    Le service TELUS TV Satellite, inauguré commercialement fin juin en
Colombie-Britannique et en Alberta, s'ajoute à la gamme de produits de
divertissement de plus en plus complète de TELUS, laquelle comprend le service
de télévision numérique novateur et original fourni sur le réseau filaire à
large bande de TELUS, TELUS TV sans fil sur téléphone mobile, TELUS radio sans
fil et TELUS musique sans fil. Ce service satellitaire représente un
complément à l'expansion continue du service de télévision sur protocole
Internet de TELUS et consolide la gamme de produits et de services offerts
concurrentiels en Colombie-Britannique et en Alberta, qui atteint maintenant
plus de 90 % des foyers.
    Le regroupement de TELUS TV à Internet, à la téléphonie résidentielle ou
aux services interurbains simplifie la vie des clients tout en leur permettant
d'économiser et a une incidence positive sur la vente d'autres produits, le
taux de désabonnement et la rétention. TELUS TV Satellite est un service
exclusivement numérique qui comprend des fonctions comme l'afficheur à l'écran
et plus de 500 chaînes numériques, dont plus de 80 en haute définition. Tout
comme dans le cas des abonnés aux services de télévision TELUS tout numérique,
les clients de TELUS TV Satellite peuvent personnaliser leur expérience
télévisuelle grâce à des forfaits thématiques (p. ex., actualités, sports,
famille), aux chaînes internationales et aux ensembles supérieurs consacrés
aux sports ou aux films, dont les dernières superproductions.

    
    Complément au contrat des dossiers de santé électroniques de TELUS avec
    l'Agence de la santé et des services sociaux de Montréal
    

    Fin mai, TELUS annonçait un complément de 31,5 M$ à son contrat avec
l'Agence de la santé et des services sociaux de Montréal pour accélérer et
étendre la mise en oeuvre de la solution de dossier de santé électronique
Oacis aux établissements de soins de santé de toute la région. Oacis est un
système d'information clinique électronique jumelé à une solution d'imagerie
documentaire qui convertit les dossiers sur papier pour les intégrer à un
dossier patient électronique unifié. Montréal est l'une des premières régions
au Canada à mettre en oeuvre un système de dossiers de santé électroniques
normalisés dans tous les points de service, c'est-à-dire dans 89 hôpitaux,
centres de santé et de services sociaux (CSSS), centres d'hébergement et
autres établissements publics de même que dans les groupes de médecine
familiale, les cliniques-réseau et les cliniques-réseau intégrées de la
région.

    
    Le Centre de santé et de services sociaux de la Pointe-de-l'Ile, de
    Montréal, adopte la télésurveillance des patients de TELUS
    

    Dès septembre, la solution de télésurveillance de TELUS sera fournie à
quelque 500 patients du Centre de santé et de services sociaux de la
Pointe-de-l'Ile de Montréal. Ainsi, ces patients pourront exercer un plus
grand contrôle, depuis leur propre domicile, sur la gestion de leur état de
santé. Ce projet de cinq ans a comme objectif d'améliorer les services aux
patients tout en réduisant le nombre d'hospitalisations et de visites aux
urgences. Chaque patient recevra un teminal tactile et des appareils médicaux
qui lui permettront de recueillir et de transmettre à son équipe de soins de
santé des données de base depuis son domicile. L'équipe de cliniciens,
composée de professionnels multidisciplinaires dans divers sites, surveillera,
interprétera et analysera les données reçues de chaque patient et coordonnera
les mesures appropriées grâce aux fonctions d'acheminement du travail et de
notes cliniques de la solution de télésurveillance des patients.

    
    Permettre aux enfants malades de l'est de l'Ontario et de l'ouest du
    Québec de garder le contact
    

    TELUS et la Kids' Health Links Foundation ont lancé Upopolis.com au
Centre hospitalier pour enfants de l'est de l'Ontario (CHEO). Upopolis, réseau
social en ligne unique, permet aux jeunes patients hospitalisés de rester en
contact avec leur famille et leurs amis. Le CHEO est le premier hôpital à
offrir ce site de réseautage en français et en anglais pour répondre aux
besoins de ses jeunes patients. Upopolis est maintenant offert dans quatre
hôpitaux du pays.

    TELUS lance trois nouveaux téléphones intelligents

    En juillet, TELUS a lancé trois nouveaux téléphones intelligents, qui
permettent aux voyageurs de rester connectés, d'être productifs et de se
divertir où qu'ils soient. Le BlackBerry Tour 9630, avec la plateforme
courriel dont la solidité et la fiabilité la rendent indispensable à de
nombreux utilisateurs, donne accès au BlackBerry App World, site
d'applications qui aident les utilisateurs à se divertir et à bien s'informer.
Le HTC Touch Pro2 et le HTC Snap, avec plateforme mobile Windows 6.1,
permettent à leurs utilisateurs de synchroniser leurs courriels, leurs
contacts et leur calendrier au Courriel sans fil de TELUS et de naviguer sur
le Web en HTML sur le réseau 3G de TELUS de même que pratiquement partout au
monde grâce au service d'itinérance internationale de TELUS. Au deuxième
trimestre, TELUS a aussi lancé le Mike Motorola Clutch i465, appareil équipé
d'un clavier QWERTY complet, ce qui en fait un intéressant outil de
productivité pour les petites et moyennes entreprises.

    TELUS et Universal Music Canada offrent "un été en musique avec TELUS"

    TELUS et Universal Music Canada s'associent pour offrir "un été en
musique avec TELUS". Les amateurs de musique qui téléchargent de la musique
d'AKON, de Lady GaGa ou des Tragically Hip pourraient vivre une des trois
expériences exceptionnelles offertes, soit passer du temps avec AKON, danser
avec l'un des danseurs de Lady GaGa ou bloguer sur la route avec The
Tragically Hip. TELUS a aussi présenté ses nouveaux tarifs de téléchargement
de musique, soit 0,69 $, 0,99 $ ou 1,29 $ par chanson et 9,99 $ pour la
plupart des albums.

    
    PRIX ET RECONNAISSANCE

    Le vice-président à la direction des ressources humaines de TELUS parmi
    les 40 meilleurs de moins de 40 ans
    

    Josh Blair, vice-président à la direction, ressources humaines, TELUS,
fait partie des 40 meilleurs de moins de 40 ans au Canada en 2008. Il compte
parmi l'un des 40 Canadiens honorés par les secteurs privé, public et sans but
lucratif qui ont accumulé des réussites importantes avant l'âge de 40 ans. M.
Blair et les autres lauréats ont été sélectionnés parmi plus de 1 100
candidats par un comité consultatif indépendant composé de 25 leaders de
l'ensemble du pays. M. Blair est responsable de la stratégie de TELUS visant à
attirer, à former et à fidéliser les meilleurs employés du secteur mondial des
communications; à créer un des meilleurs lieux de travail au Canada et à
appuyer les 34 000 membres de l'équipe TELUS. Grâce à son leadership, TELUS a
été nommée plus tôt cette année un des Meilleurs employeurs canadiens pour la
diversité, honneur qui souligne les efforts soutenus de TELUS pour créer des
lieux de travail diversifiés et inclusifs. En 2008, SkillSoft, chef de file
international de la formation en ligne, a attribué à TELUS un prix
d'excellence pour le leadership et l'intérêt dont l'entreprise a fait preuve
pour la croissance et le perfectionnement professionnels de ses employés.

    TELUS, une entreprise amie des arts

    En juin, TELUS a reçu du Globe and Mail le prix "Business for the Arts"
(les entreprises pour les arts) récompensant le programme d'entreprise le plus
efficace. C'est Luminato, festival des arts et de la créativité de Toronto,
qui a parrainé la candidature de TELUS. Cette mise en nomination fait suite à
l'appui que l'entreprise a accordé à Luminato et à d'autres organisations du
domaine des arts, notamment au Royal Conservatory of Music, au Soulpepper
Theatre, à l'Ecole nationale de ballet du Canada de même qu'à l'appui soutenu
que les comités d'investissement communautaire de TELUS accordent aux
organisations du domaine des arts partout au pays. Le prix sera officiellement
remis en octobre au Musée des beaux-arts de l'Ontario.

    McGill, le CHUM et TELUS couronnés au Concours des OCTAS

    En mai, le Centre universitaire de santé McGill, le Centre hospitalier de
l'Université de Montréal (CHUM) et TELUS ont remporté conjointement un prix
dans le cadre du Concours des OCTAS pour leur projet Oacis. Ce prix souligne
l'adoption de dossiers électroniques multilingues à McGill et au CHUM. Le
projet Oacis constitue une première en Amérique du Nord. Ce prix souligne tout
particulièrement la créativité et le dynamisme du projet de même que son
exceptionnelle contribution à la croissance du secteur. Remis par Le Réseau
Action TI, les prix OCTAS représentent la distinction la plus prestigieuse
pour les projets en TI au Québec.

    
    TELUS saluée comme un des lieux de travail les plus accommodants pour les
    mères de famille
    

    En 2009, TELUS fait partie des 30 organisations et entreprises
canadiennes inscrites à la première liste des Employeurs progressistes du
Canada. La liste est composée de divers employeurs offrant souplesse, appui et
programmes progressistes à leurs employés et aux membres de leur famille. La
sélection de TELUS reconnaît ses programmes permettant à nombre de ses
employés de travailler à la maison ou ailleurs, là où ils sont les plus
efficaces, à ses avantages à la carte, à ses congés de maternité, à ses
options de garderie, à ses congés et à Thirsty Muse, société de service
offrant une aide aux gestionnaires occupés.

    TELUS remporte quatre prix sur la responsabilité sociale

    Selon le rapport 2009 sur la responsabilité sociale des entreprises de
Jantzi-Maclean's (le "Jantzi-Maclean's Corporate Social Responsibility Report
2009"), TELUS se classe parmi les "50 entreprises les plus socialement
responsables" au Canada. En Colombie-Britannique, TELUS a reçu le prix de la
responsabilité sociale de la British Columbia Technology Industry Association
ainsi qu'un prix de reconnaissance de Computers for Schools, organisation
offrant un meilleur accès à la technologie informatique aux élèves de tous les
âges, pour avoir donné plus de 2 000 ordinateurs en 2008. Le leadership de
TELUS en matière de responsabilité sociale a aussi été salué. Enfin, TELUS a
grimpé au huitième rang des meilleures entreprises citoyennes au Canada selon
la liste annuelle dressée par Corporate Knights. Les critères permettant de
faire partie de cette liste comprennent la qualité du régime de retraite, la
diversité au sein du conseil d'administration et de la direction, l'équité de
la paie du chef de la direction, la production de produits imposables et les
pratiques environnementales.

    
    INVESTISSEMENT COMMUNAUTAIRE ET APPUI

    TELUS a maintenu les services en ligne et appuyé la population pendant
    les feux de forêt de Kelowna
    

    Lorsque des feux de forêt ont forcé, le samedi 18 juillet et les jours
suivants, l'évacuation de plus de 17 000 résidents de la vallée de l'Okanagan,
TELUS a rapidement réagi en augmentant considérablement la capacité sans fil
dans la région et en protégeant l'infrastructure de communication. Ces
efforts, combinés aux messages d'intérêt public dans lesquels on demandait de
réduire le nombre d'appels dans la région, ont fait en sorte que les pompiers,
les policiers et le personnel affecté aux urgences ont eu à leur disposition
les moyens de communication essentiels pour réagir. TELUS a aussi adopté un
programme de dons dans le cadre duquel elle e demandé aux membres de son
équipe et au public des articles de toilette et l'argent dont les évacués
avaient besoin. L'entreprise a transporté ces fournitures vers les centres
d'évacuation dans son propre avion et avec ses propres camions. TELUS a lancé
cette campagne en donnant 2 500 trousses de confort, créés par les
ambassadeurs communautaires de TELUS. La semaine suivante, des partenaires
comme les Canucks de Vancouver, London Drugs, SkyTrain et Prospera Credit
Union ont aussi participé à la cueillette d'articles de toilette et d'argent
pour cette noble cause.

    Journée du bénévolat de TELUS

    Le 30 mai, plus de 9 000 employés et retraités de TELUS, accompagnés de
leurs proches ou d'amis, ont répondu à l'appel et participé à la quatrième
journée de bénévolat de TELUS. Partout au Canada pendant cette journée pas
comme les autres, l'équipe TELUS s'est serré les coudes pour changer le cours
des choses et a offert son temps et son énergie pour jeter les ponts avec son
milieu. A cette fin, les bénévoles ont participé à quelque 175 activités
communautaires. Ils ont ainsi rempli 1 000 sacs poubelles de déchets trouvés
sur les rives de rivières, dans des parcs ou des champs, préparé 10 000 repas
pour les sans-abri, trié 184 000 livres de nourriture dans des banques
alimentaires, planté 8 700 arbres, utilisé plus de 300 litres de peinture sur
divers projets et assemblé 12 000 trousses de fournitures scolaires pour les
élèves des écoles défavorisées.

    
    Le Comité d'investissement communautaire de TELUS à Ottawa présente trois
    nouveaux membres
    

    En mai, le Comité d'investissement communautaire de TELUS à Ottawa a
annoncé la nomination de trois nouveaux membres qui participeront à ses
discussions sur le financement d'organismes caritatifs locaux. Michael Allen,
président-directeur général, United Way / Centraide; le Dr Robert Cushman,
président du Réseau local d'intégration des services de santé de Champlain et
Vern White, chef du Service de police d'Ottawa, mettront leurs précieuses
connaissances au service du Comité et à celui du financement d'organismes
caritatifs.

    
    TELUS et la Fondation de la recherche sur le diabète juvénile
    franchissent un autre pas vers la mise au point d'un traitement
    

    La principale activité de financement de la Fondation de la recherche sur
le diabète juvénile, la Marche pour la guérison du diabète de TELUS, s'est
déroulée, en mai et juin, dans 75 villes au pays. Plus de 3 700 membres de
l'équipe TELUS accompagnés de leurs proches ont participé à la Marche 2009 et
recueilli quelque 400 000 $. Plus de 45 000 Canadiens ont aussi marché et
recueilli, ainsi, quelque 7 M$. La Marche de TELUS a des effets positifs sur
la vie des 240 000 Canadiens vivant avec le diabète de type 1 en finançant la
recherche sur le traitement de cette maladie et en sensibilisant la population
à cette cause. La Fondation de la recherche sur le diabète juvénile est le
principal responsable de la sensibilisation au diabète de type 1 et la
principale source de financement de la recherche sur cette maladie au monde.

    TELUS fête les familles des militaires

    En juin, quelque 1 500 personnes de l'équipe TELUS et membres de familles
de militaires de la région d'Edmonton ont participé au gala Appuyons nos
troupes, rassemblement d'appui aux Canadiens servant dans les forces armées,
que ce soit au pays ou à l'étranger. Le gala d'Edmonton était animé par
l'ex-Chef d'état-major de la Défense, le général Rick Hillier, le président du
Comité d'investissement communautaire de TELUS au Canada atlantique et
l'équipe TELUS. On y a présenté le rôle essentiel joué partout dans le monde
par ces héros de notre pays tout en célébrant le travail inlassable d'aide et
de liaison abattu par le Centre de ressources pour les familles des militaires
de la garnison d'Edmonton.

    Le Skins mondial TELUS à Victoria

    Victoria, en Colombie-Britannique, accueillera des golfeurs et des
visiteurs du monde entier dans le cadre du Skins mondial TELUS au Bear
Mountain Resort, les 21 et 22 juin 2010. Cinq des meilleurs golfeurs au monde,
chacun représentant un pays différent, participeront au tournoi. La place
qu'occupe le golf à Victoria et la marque TELUS seront ainsi présentées à des
millions d'auditeurs au Canada et dans le monde entier. Dans le cadre de
l'engagement de TELUS de "donner là où nous vivons" et de la longue tradition
d'aide du tournoi aux organismes caritatifs locaux, TELUS et les organisateurs
ont choisi de verser un don au programme d'appui à Jeneece Place de la The
Queen Alexandra Foundation for Children. Jeneece Place espère améliorer la
qualité de la vie des enfants malades de l'île de Vancouver et de leur
famille. Pour obtenir de plus amples renseignements sur Jeneece Place,
veuillez consulter le site jeneeceplace.org.

    DECLARATION DE DIVIDENDE

    Le conseil d'administration a déclaré un dividende trimestriel de
quarante-sept cents et demi (0,475 $ CA) par action sur les actions ordinaires
émises et en circulation et de quarante-septcents et demi (0,475 $ CA) par
action sur les actions sans droit de vote émises et en circulation de la
société, payables le 1er octobre 2009 aux détenteurs inscrits à la clôture des
marchés le 10 septembre 2009.
    Ce dividende trimestriel représente une augmentation de deux cents et
demi (dix cents annualisée) ou de 5,6 % par rapport au dividende trimestriel
de 0,45 $ versé le 1er octobre 2008.

    Accès à l'information sur les résultats trimestriels

    Les investisseurs, les représentants des médias et autres personnes
intéressées peuvent consulter ce communiqué sur les résultats trimestriels
ainsi que des diapositives sur ces résultats, des renseignements financiers
supplémentaires et la version intégrale de notre rapport du premier trimestre
2009 sur notre site web à telus.com/investors (en anglais seulement).

    Conférence téléphonique trimestrielle et présentation en webdiffusion

    La conférence téléphonique trimestrielle de TELUS est fixée au vendredi 7
août 2009 à 11 h (HE) et comprendra un exposé sur nos résultats du deuxième
trimestre. Par la suite, les analystes pourront poser leurs questions. Les
parties intéressées peuvent avoir accès à la conférence en direct, en mode
écoute seulement, à : telus.com/investors. La transcription de la conférence
sera affichée sur le site Web pendant plusieurs jours ouvrables. En outre, un
enregistrement sera accessible du 7 au 17 août 2009 à telus.com/investors ou
par téléphone (1-403-205-4531 ou 1-877-245-4531, no. de réservation 895352
suivi du carré.)

    TELUS

    TELUS (T et T.A à la Bourse de Toronto; TU à la Bourse de New York) est
l'une des plus importantes sociétés de télécommunications au Canada, grâce à
des produits d'exploitation annuels de 9,7 milliards de dollars et à 11,8
millions de connexions clients, dont 6,3 millions d'abonnés à des services
mobiles, 4,1 millions de lignes d'accès pour réseau filaire, 1,2 million
d'abonnés à des services Internet et plus de 100 000 clients de TELUS TV.
Dirigée depuis 2000 par Darren Entwistle, président et chef de la direction,
TELUS offre une gamme complète de produits et de services de communication,
notamment des services de transmission de données et de la voix, des services
IP et des services vidéo et de divertissement. Poursuivant leur objectif
consistant à donner dans les communautés, TELUS, les membres de l'équipe et
les retraités ont versé 137 millions de dollars à de nombreux organismes
caritatifs et sans but lucratif, et fait plus de 2,6 millions d'heures de
bénévolat dans les communautés depuis 2000. En outre, TELUS a créé neuf
comités d'investissement communautaire d'un bout à l'autre du pays, lesquels
dirigent ses initiatives philanthropiques. Pour obtenir de plus amples
renseignements sur TELUS, veuillez consulter le site telus.com

    
    TELUS Corporation

    Etats consolidés intermédiaires des résultats et
    des autres éléments du résultat étendu                      (non vérifié)


    Périodes terminées les 30 juin
     (en millions, sauf les montants          Trimestre         Semestre
     par action)                           2009     2008     2009     2008
    -------------------------------------------------------------------------
                                                 (données          (données
                                                 ajustées)         ajustées)

    PRODUITS D'EXPLOITATION               2 377 $  2 399 $  4 752 $  4 749 $
    -------------------------------------------------------------------------
    CHARGES D'EXPLOITATION
      Exploitation                        1 451    1 477    2 892    2 871
      Coûts de restructuration               53        4       81       11
      Amortissement des immobilisations
       corporelles                          330      343      664      689
      Amortissement des actifs incorporels   94       77      187      153
    -------------------------------------------------------------------------
                                          1 928    1 901    3 824    3 724
    -------------------------------------------------------------------------
    BENEFICE D'EXPLOITATION                 449      498      928    1 025
      Autres charges, montant net            11        2       16       19
      Coûts de financement                  106      114      201      223
    -------------------------------------------------------------------------
    BENEFICE AVANT IMPOTS                   332      382      711      783
      Impôts sur les bénéfices               88      114      145      223
    -------------------------------------------------------------------------
    BENEFICE NET                            244      268      566      560

    AUTRES ELEMENTS DU RESULTAT ETENDU
      Variation de la juste valeur non
       réalisée des dérivés désignés
       à titre de couvertures de flux
       de trésorerie                        (2)     (14)       27     (10)
      Ecart de conversion découlant de
       la conversion des états
       financiers des établissements
       étrangers autonomes                  (9)      (2)       (8)     (4)
      Variation de la juste valeur non
       réalisée des actifs financiers
       disponibles à la vente                1        5         1       4
    -------------------------------------------------------------------------
                                           (10)     (11)       20     (10)
    -------------------------------------------------------------------------
    RESULTAT ETENDU                         234 $    257 $    586 $    550 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    BENEFICE NET ATTRIBUABLE
     AUX ELEMENTS SUIVANTS:
      Actions ordinaires et actions
       sans droit de vote                   243 $    267 $    564 $    558 $
      Part des actionnaires sans contrôle     1        1        2        2
    -------------------------------------------------------------------------
                                            244 $    268 $    566 $    560 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    TOTAL DU RESULTAT ETENDU ATTRIBUABLE
     AUX ELEMENTS SUIVANTS:
      Actions ordinaires et actions sans
       droit de vote                        233 $    256 $    584 $    548 $
      Part des actionnaires sans contrôle     1        1        2        2
    -------------------------------------------------------------------------
                                            234 $    257 $    586 $    550 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    BENEFICE NET PAR ACTION ORDINAIRE
     ET ACTION SANS DROIT DE VOTE
      - De base                            0,77 $   0,83 $   1,78 $   1,73 $
      - Dilué                              0,77 $   0,83 $   1,78 $   1,72 $

    DIVIDENDES DECLARES PAR ACTION
     ORDINAIRE ET ACTION SANS
     DROIT DE VOTE                        0,475 $   0,45 $   0,95 $   0,90 $

    NOMBRE MOYEN PONDERE TOTAL D'ACTIONS
     ORDINAIRES ET D'ACTIONS SANS
     DROIT DE VOTE EN CIRCULATION
      - De base                             318      321      318      322
      - Dilué                               318      322      318      324



    TELUS Corporation

    Bilans consolidés intermédiaires                            (non vérifié)

                                                           Au 30      Au 31
                                                            juin   décembre
    (en millions)                                           2009       2008
    -------------------------------------------------------------------------
                                                                   (données
                                                                   ajustées)
    ACTIF
    Actif à court terme
      Encaisse et placements temporaires,
       montant net                                            26 $       4 $
      Débiteurs                                              725       966
      Impôts sur les bénéfices et autres
       impôts à recevoir                                      58        25
      Stocks                                                 200       333
      Frais payés d'avance et autres                         250       176
      Actifs dérivés                                           -        10
    -------------------------------------------------------------------------
                                                           1 259     1 514
    -------------------------------------------------------------------------
    Immobilisations, montant net
      Immobilisations corporelles et autres                7 508     7 317
      Actifs incorporels amortissables                     1 304     1 317
      Actifs incorporels à durée de vie indéfinie          3 849     3 849
    -------------------------------------------------------------------------
                                                          12 661    12 483
    -------------------------------------------------------------------------
    Autres actifs
      Autres actifs à long terme                           1 527     1 418
      Placements                                              43        42
      Ecart d'acquisition                                  3 564     3 564
    -------------------------------------------------------------------------
                                                           5 134     5 024
    -------------------------------------------------------------------------
                                                          19 054 $  19 021 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    PASSIF ET CAPITAUX PROPRES
    Passif à court terme
      Créditeurs et charges à payer                        1 324 $   1 465 $
      Impôts sur les bénéfices et autres
       impôts à payer                                         15       163
      Créditeurs et charges à payer à l'égard
       de la restructuration                                  81        51
      Dividendes à payer                                     149       151
      Facturation par anticipation et dépôts de clients      650       689
      Tranche à court terme de la dette à long terme          52         4
      Tranche à court terme des passifs dérivés               93        75
      Tranche à court terme des impôts futurs                525       459
    -------------------------------------------------------------------------
                                                           2 889     3 057
    -------------------------------------------------------------------------
    Dette à long terme                                     6 085     6 348
    -------------------------------------------------------------------------
    Autres passifs à long terme                            1 403     1 295
    -------------------------------------------------------------------------
    Impôts futurs                                          1 278     1 213
    -------------------------------------------------------------------------
    Capitaux propres (données ajustées)
      Actions ordinaires et actions sans droit de vote     7 378     7 085
      Part des actionnaires sans contrôle                     21        23
    -------------------------------------------------------------------------
                                                           7 399     7 108
    -------------------------------------------------------------------------
                                                          19 054 $  19 021 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------



    TELUS Corporation

    Etats consolidés intermédiaires des flux de trésorerie    (non vérifié)

    Périodes terminées les 30 juin           Trimestre         Semestre
     (en millions)                         2009     2008     2009     2008
    -------------------------------------------------------------------------

    ACTIVITES D'EXPLOITATION
    Bénéfice net (données ajustées)         244 $    268 $    566 $    560 $
    Ajustements visant le rapprochement
     du bénéfice net et des rentrées
     liées aux activités d'exploitation :
      Amortissement                         424      420      851      842
      Impôts futurs                         132      180      121      177
      Rémunération à base d'actions          11       10       20       16
      Montant net des charges des régimes
       à prestations déterminées
       des salariés                           5      (25)       9      (50)
      Cotisations patronales aux
       régimes à prestations
       déterminées des salariés            (51)      (24)    (104)     (51)
      Coûts de restructuration, déduction
       faite des versements en espèces       31       (2)      30       (5)
      Amortissement des gains reportés
       sur les opérations de cession-bail
       de bâtiments, amortissement
       des frais reportés et autres,
       montant net                            3       (5)      23       (6)
      Variation nette des éléments hors
       trésorerie du fonds de roulement      53     (360)     (50)    (396)
    -------------------------------------------------------------------------
    Rentrées liées aux activités
     d'exploitation                         852      462    1 466    1 087
    -------------------------------------------------------------------------
    ACTIVITES D'INVESTISSEMENT
    Dépenses en immobilisations            (557)    (435)  (1 031)    (755)
    Acquisitions                              -       (4)       -     (691)
    Produit de la cession de propriétés
     et d'autres actifs                       -        3        -        3
    Variation des matériaux et
     fournitures de longue durée,
     acquisition de placements et autres      5       (1)       1        6
    -------------------------------------------------------------------------
    Sorties liées aux activités
     d'investissement                      (552)    (437)  (1 030)  (1 437)
    -------------------------------------------------------------------------
    ACTIVITES DE FINANCEMENT
    Emission d'actions ordinaires et
     d'actions sans droit de vote             -        -        1        -
    Dividendes aux actionnaires            (151)    (289)    (302)    (289)
    Achat d'actions ordinaires et
     d'actions sans droit de vote
     pour annulation                          -      (77)       -     (199)
    Emission de titres de créance
     à long terme                         2 599    2 862    6 173    6 574
    Remboursements par anticipation
     et à l'échéance sur la dette
     à long terme                        (2 783)  (2 524)  (6 282)  (5 705)
    Dividendes versés par une filiale
     à des actionnaires sans contrôle        (4)       -       (4)      (5)
    -------------------------------------------------------------------------
    Rentrées (sorties) liées aux
     activités de financement              (339)     (28)    (414)     376
    -------------------------------------------------------------------------
    SITUATION DE TRESORERIE
    Augmentation (diminution) de
     l'encaisse et des placements
     temporaires, montant net               (39)      (3)      22       26
    Encaisse et placements temporaires,
     montant net au début                    65       49        4       20
    -------------------------------------------------------------------------
    Encaisse et placements temporaires,
     montant net à la fin                    26 $     46 $     26 $     46 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    INFORMATION SUPPLEMENTAIRE SUR
     LES FLUX DE TRESORERIE
    Intérêts (versés)                      (184)$   (176)$   (233)$   (221)$
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Intérêts reçus                           35 $      1 $     35 $      2 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Impôts sur les bénéfices (y compris
     les crédits d'impôt à l'investissement)
     (payés) reçus, montant net              (8)$     (6)$   (222)$     (7)$
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------



    TELUS Corporation

    Information sectorielle                                     (non vérifié)

    Trimestres terminés les 30 juin     Services filaires   Services mobiles
     (en millions)                         2009     2008     2009     2008
    -------------------------------------------------------------------------

    Produits d'exploitation
      Produits externes                   1 231 $  1 257 $  1 146 $  1 142 $
      Produits intersectoriels               31       32        7        7
    -------------------------------------------------------------------------
                                          1 262    1 289    1 153    1 149
    -------------------------------------------------------------------------
    Charges d'exploitation
      Charges d'exploitation                833      852      656      664
      Coûts de restructuration               49        3        4        1
    -------------------------------------------------------------------------
                                            882      855      660      665
    -------------------------------------------------------------------------
    BAIIA(1)                                380 $    434 $    493 $    484 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Dépenses en immobilisations totales     368 $    321 $    189 $    114 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    BAIIA, moins les dépenses
     en immobilisations totales              12 $    113 $    304 $    370 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


                                                               (non vérifié)

    Trimestres terminés les 30 juin        Eliminations  Chiffres consolidés
     (en millions)                         2009     2008     2009     2008
    -------------------------------------------------------------------------

    Produits d'exploitation
      Produits externes                       - $      - $  2 377 $  2 399 $
      Produits intersectoriels              (38)     (39)       -        -
    -------------------------------------------------------------------------
                                            (38)     (39)   2 377    2 399
    -------------------------------------------------------------------------
    Charges d'exploitation
      Charges d'exploitation                (38)     (39)   1 451    1 477
      Coûts de restructuration                -        -       53        4
    -------------------------------------------------------------------------
                                            (38)     (39)   1 504    1 481
    -------------------------------------------------------------------------
    BAIIA(1)                                  - $      - $    873 $    918 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Dépenses en immobilisations totales       - $      - $    557 $    435 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    BAIIA, moins les dépenses
     en immobilisations totales               - $      - $    316 $    483 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
                     BAIIA                                    873 $    918 $
                     Amortissement des
                      immobilisations corporelles             330      343
                     Amortissement des actifs incorporels     94        77
                     --------------------------------------------------------
                     Bénéfice d'exploitation                  449      498
                     Autres charges, montant net               11        2
                     Coûts de financement                     106      114
                     --------------------------------------------------------
                     Bénéfice avant impôts                    332      382
                     Impôts sur les bénéfices                  88      114
                     --------------------------------------------------------
                     Bénéfice net (données ajustées)          244 $    268 $
                     --------------------------------------------------------
                     --------------------------------------------------------


    Semestres terminés les 30 juin      Services filaires   Services mobiles
     (en millions)                         2009     2008     2009     2008
    -------------------------------------------------------------------------

    Produits d'exploitation
      Produits externes                   2 476 $  2 507 $  2 276 $  2 242 $
      Produits intersectoriels               64       63       14       14
    -------------------------------------------------------------------------
                                          2 540    2 570    2 290    2 256
    -------------------------------------------------------------------------
    Charges d'exploitation
      Charges d'exploitation              1 667    1 680    1 303    1 268
      Coûts de restructuration               75       10        6        1
    -------------------------------------------------------------------------
                                          1 742    1 690    1 309    1 269
    -------------------------------------------------------------------------
    BAIIA(1)                                798 $    880 $    981 $    987 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Dépenses en immobilisations totales     646 $    576 $    385 $    179 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    BAIIA, moins les dépenses
     en immobilisations totales             152 $    304 $    596 $    808 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


    Semestres terminés les 30 juin         Eliminations  Chiffres consolidés
     (en millions)                         2009     2008     2009     2008
    -------------------------------------------------------------------------

    Produits d'exploitation
      Produits externes                       - $      - $  4 752 $  4 749 $
      Produits intersectoriels              (78)     (77)       -        -
    -------------------------------------------------------------------------
                                            (78)     (77)   4 752    4 749
    -------------------------------------------------------------------------
    Charges d'exploitation
      Charges d'exploitation                (78)     (77)   2 892    2 871
      Coûts de restructuration                -        -       81       11
    -------------------------------------------------------------------------
                                            (78)     (77)   2 973    2 882
    -------------------------------------------------------------------------
    BAIIA(1)                                  - $      - $  1 779 $  1 867 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Dépenses en immobilisations totales       - $      - $  1 031 $    755 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    BAIIA, moins les dépenses
     en immobilisations totales               - $      - $    748 $  1 112 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
                     BAIIA                                  1 779 $  1 867 $
                     Amortissement des
                      immobilisations corporelles             664      689
                     Amortissement des actifs incorporels     187      153
                     --------------------------------------------------------
                     Bénéfice d'exploitation                  928    1 025
                     Autres charges, montant net               16       19
                     Coûts de financement                     201      223
                     --------------------------------------------------------
                     Bénéfice avant impôts                    711      783
                     Impôts sur les bénéfices                 145      223
                     --------------------------------------------------------
                     Bénéfice net (données ajustées)          566 $    560 $
                     --------------------------------------------------------
                     --------------------------------------------------------

    (1) Le bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (le "BAIIA") est
        une mesure qui n'a pas de signification normalisée prescrite par les
        PCGR et, par conséquent, il est peu probable qu'il soit comparable à
        des mesures semblables présentées par d'autres émetteurs; selon la
        définition de la société, le BAIIA correspond aux produits
        d'exploitation diminués des charges d'exploitation ainsi que des
        coûts de restructuration. La société a publié des indications au
        sujet du BAIIA et l'inclut dans l'information présentée parce qu'il
        constitue une mesure clé à laquelle la direction a recours pour
        évaluer la performance de ses secteurs d'exploitation et qu'il sert à
        déterminer si la société respecte certaines clauses restrictives de
        ses conventions d'emprunt.


    -------------------------------------------------------------------------

                              TELUS Corporation

                             Rapport de gestion

                         Deuxième trimestre de 2009

    -------------------------------------------------------------------------


    Mise en garde concernant les énoncés prospectifs
    -------------------------------------------------------------------------
    Le présent document contient des énoncés prospectifs portant sur des
    événements et des résultats financiers et d'exploitation futurs de TELUS
    Corporation ("TELUS" ou la "société" et, dans les cas où le contexte de
    la description narrative le permet ou l'exige, ses filiales). De par leur
    nature, les énoncés prospectifs exigent de la part de la société qu'elle
    émette des hypothèses et ils peuvent faire l'objet de risques et
    d'incertitudes. Il existe un risque considérable que les hypothèses, les
    prédictions ou les autres énoncés prospectifs se révèlent inexacts. Les
    lecteurs sont ainsi mis en garde de ne pas se fier indûment à ces énoncés
    car un certain nombre de facteurs pourraient faire en sorte que les
    résultats, les conditions, les actions et les événements futurs réels
    diffèrent considérablement des objectifs, des attentes, des estimations
    ou des intentions exprimés dans les énoncés prospectifs. Sauf dans les
    cas exigés par la loi, la société n'a pas l'intention ni l'obligation de
    mettre à jour ou de réviser les énoncés prospectifs, et elle se réserve
    le droit de modifier, à tout moment et à son gré, sa pratique courante
    qui consiste à présenter des mises à jour de ses objectifs et de ses
    indications pour l'exercice. Les objectifs annuels, les indications
    révisées et les hypothèses connexes pour 2009 sont décrits à la rubrique
    9, "Indications pour l'exercice 2009".

    Les facteurs pouvant faire en sorte que les résultats réels diffèrent
    ---------------------------------------------------------------------
    considérablement de ceux prévus incluent, sans toutefois s'y limiter :
    ----------------------------------------------------------------------

    La concurrence (y compris davantage de concurrence au chapitre des tarifs
    et la probabilité que de nouveaux concurrents commencent à offrir des
    services mobiles vers la fin de 2009 et en 2010, par suite des enchères
    de licences de spectre relatives aux services sans fil évolués (les
    "SSFE") tenues en 2008); la croissance et les fluctuations de l'économie
    (y compris la crise mondiale du crédit, la récession au Canada ainsi que
    le rendement et la capitalisation du régime de retraite et les charges
    afférentes); les dépenses en immobilisations (à la hausse en 2009 et
    possiblement à la hausse au cours des exercices ultérieurs en raison de
    la stratégie de déploiement des services de quatrième génération de la
    société et de toutes nouvelles enchères de licences de spectre effectuées
    par Industrie Canada); les exigences en matière de financement et
    d'endettement (y compris la capacité d'effectuer des refinancements et de
    financer les rachats d'actions); les questions fiscales (y compris la
    déchéance ou le report du paiement de montants importants d'impôts en
    espèces); les développements touchant les ressources humaines;
    l'intégration des activités et les réorganisations internes (y compris la
    capacité de mettre en oeuvre avec succès les initiatives en matière de
    réduction des coûts); les progrès technologiques (y compris le recours à
    des systèmes et à la technologie de l'information, les options au
    chapitre des technologies liées à l'accès large bande et aux services
    mobiles ainsi que le choix des fournisseurs et la capacité de ces
    derniers à maintenir leurs gammes de produits et à offrir des services à
    leur égard, les nouvelles technologies et l'évolution de ces technologies
    de même que le passage à la technologie de quatrième génération, les
    avantages futurs prévus et le rendement des technologies sans fil HSPA
    (d'après l'anglais high speed packet access) et LTE (d'après l'anglais
    long-term evolution), la mise en oeuvre fructueuse de l'entente visant
la
    mise en place et le partage du réseau conclue avec Bell Canada afin
    d'assurer l'efficience au chapitre des coûts et de réduire les risques
    liés au déploiement, le déploiement et l'exploitation fructueux de
    nouveaux réseaux mobiles ainsi que le lancement réussi de nouveaux
    produits, services et systèmes de soutien); les approbations
    réglementaires et les changements à la réglementation (y compris
    l'interprétation et la mise en application des règles concernant le
    partage des pylônes d'antennes et les services d'itinérance, la mise en
    place et l'incidence d'enchères de licences de spectre futures, l'examen
    des nouveaux médias et des pratiques de gestion du trafic Internet, les
    frais réglementaires qui visent les entreprises de distribution de
    radiodiffusion (les "EDR") aux fins du versement aux radiodiffuseurs d'un
    montant compensatoire pour les signaux locaux, ainsi que les
    modifications possibles des restrictions à la propriété étrangère); les
    risques liés aux processus (y compris la conversion des systèmes
    existants et l'intégration du système de facturation, et la mise en
oeuvre
    de contrats d'entreprise d'envergure et complexes qui pourraient être
    touchés de façon défavorable par les ressources disponibles et par le
    niveau de collaboration d'autres fournisseurs de services); les
    développements touchant la santé, la sécurité et l'environnement; les
    litiges et les questions d'ordre juridique; les événements touchant la
    poursuite des activités (y compris les menaces provenant de l'activité
    humaine et les menaces naturelles); toutes acquisitions ou tous
    dessaisissements futurs; et les autres facteurs de risque dont il est
    question dans le présent document et qui sont mentionnés de temps à autre
    dans les rapports et dans les documents d'information publiés par TELUS,
    y compris son rapport annuel et sa notice annuelle, et dans d'autres
    documents déposés auprès des commissions des valeurs mobilières au Canada
    (sur le site SEDAR à l'adresse sedar.com) et aux Etats-Unis, y compris
    sur formulaire 40-F (sur le site EDGAR à l'adresse sec.gov).

    Pour plus de détails, se reporter à la rubrique 10, "Risques et gestion
    des risques", du rapport de gestion annuel 2008 et du rapport de gestion
    du premier trimestre de 2009 de TELUS, ainsi qu'aux mises à jour
    présentées à la rubrique 10 du présent document.
    -------------------------------------------------------------------------
    

    Rapport de gestion

    Le 7 août 2009

    Le rapport qui suit constitue une analyse de la situation financière et
des résultats d'exploitation consolidés de TELUS Corporation pour les
trimestres et les semestres terminés les 30 juin 2009 et 2008, qui doit être
lue conjointement avec les états financiers consolidés intermédiaires de
TELUS. Ce rapport contient des données prospectives qui renvoient à la mise en
garde concernant les énoncés prospectifs figurant plus haut et qui doivent
être lues conjointement avec celle-ci.
    Les états financiers consolidés de TELUS ont été préparés conformément
aux principes comptables généralement reconnus (les "PCGR") du Canada, qui
diffèrent à certains égards des PCGR des Etats-Unis. Se reporter à la note 21
des états financiers consolidés intermédiaires pour un sommaire des
principales différences entre les PCGR du Canada et ceux des Etats-Unis dans
la mesure où ils concernent TELUS. Les états financiers consolidés
intermédiaires et le rapport de gestion ont été revus par le comité de
vérification de TELUS et approuvés par le conseil d'administration de cette
dernière. Sauf indication contraire, tous les montants sont libellés en
dollars canadiens.
    Les états financiers consolidés de TELUS comprennent les comptes de la
société et de toutes ses filiales, dont la principale est TELUS Communications
Inc. ("TCI"). Actuellement, par l'intermédiaire de Société TELUS
Communications et SOCIETE TELE-MOBILE, TCI comprend la presque totalité des
activités de la société dans le secteur des services filaires et la totalité
des activités dans le secteur des services mobiles.
    TELUS présente certaines mesures non définies par les PCGR et fournit des
indications à ce sujet parce qu'elles constituent des mesures auxquelles la
direction a recours pour évaluer le rendement de la société et de ses unités
et secteurs d'exploitation. Les mesures non définies par les PCGR servent
aussi à déterminer si la société respecte les clauses restrictives de ses
conventions d'emprunt et à gérer la structure du capital. Etant donné que les
mesures non définies par les PCGR n'ont pas de signification normalisée, les
règlements sur les valeurs mobilières exigent que ces mesures soient définies
clairement et qu'elles fassent l'objet d'un rapprochement avec les mesures
conformes aux PCGR les plus semblables. Pour plus de détails sur la
définition, le calcul et le rapprochement des mesures non définies par les
PCGR présentées dans les états consolidés, les lecteurs doivent se reporter à
la rubrique 11, "Rapprochement des mesures non définies par les PCGR et
définition des indicateurs clés de l'exploitation".

    
    Rapport de gestion

    -------------------------------------------------------------------------
    Rubrique                           Description
    -------------------------------------------------------------------------
    1.  Introduction                   Résumé des résultats consolidés de
                                       TELUS pour le deuxième trimestre et le
                                       premier semestre de 2009.
    -------------------------------------------------------------------------
    2.  Activités principales, vision  Analyse des activités visant à
        et stratégie                   soutenir les six impératifs
                                       stratégiques de TELUS.
    -------------------------------------------------------------------------
    3.  Catalyseurs clés de rendement  Liste des priorités de la société pour
                                       2009.
    -------------------------------------------------------------------------
    4.  Capacités                      Description des facteurs qui influent
                                       sur la capacité de mettre en oeuvre
les
                                       stratégies, de gérer les catalyseurs
                                       clés de rendement et d'obtenir des
                                       résultats.
    -------------------------------------------------------------------------
    5.  Résultats d'exploitation       Analyse détaillée des résultats
                                       d'exploitation du deuxième trimestre
                                       et du premier semestre de 2009.
    -------------------------------------------------------------------------
    6.  Evolution de la situation      Analyse des modifications apportées au
        financière                     bilan consolidé pour le semestre
                                       terminé le 30 juin 2009.
    -------------------------------------------------------------------------
    7.  Situation de trésorerie et     Analyse des flux de trésorerie, des
        sources de financement         liquidités, des facilités de crédit,
                                       ainsi que d'autres informations.
    -------------------------------------------------------------------------
    8.  Estimations comptables         Estimations comptables critiques aux
        critiques et faits nouveaux    fins de l'établissement des résultats
        concernant les conventions     financiers, et modifications de
        comptables                     conventions comptables.
    -------------------------------------------------------------------------
    9.  Indications pour l'exercice    Indications révisées de TELUS pour
        2009                           l'exercice complet et hypothèses
                                       connexes.
    -------------------------------------------------------------------------
    10. Risques et gestion des         Mise à jour concernant certains
        risques                        risques et certaines incertitudes avec
                                       lesquels TELUS doit composer et
                                       méthodes qu'elle utilise pour assurer
                                       la gestion de ces risques.
    -------------------------------------------------------------------------
    11. Rapprochement des mesures      Description, calcul et rapprochement
        non définies par les PCGR et   de certaines mesures qu'utilise la
        définition des indicateurs     direction.
        clés de l'exploitation
    -------------------------------------------------------------------------


    1.   Introduction
    

    L'analyse fournie dans la présente rubrique est assujettie à la mise en
garde concernant les énoncés prospectifs figurant au début du rapport de
gestion.

    
    1.1  Importance relative de l'information à fournir
    

    La direction décide si une information est importante ou non en jugeant
si la décision d'un investisseur raisonnable d'acheter, de vendre ou de
conserver des titres de la société pourrait être influencée ou modifiée si
l'information était omise ou erronée.

    
    1.2  Economie canadienne
    

    En raison de l'incertitude économique et du resserrement des marchés du
crédit à l'échelle mondiale, particulièrement au second semestre de 2008,
l'économie canadienne est entrée en récession au quatrième trimestre de 2008.
Dans son Rapport sur la politique monétaire daté du 23 juillet 2009, la Banque
du Canada prévoit que l'économie canadienne se contractera de 2,3 % en 2009
pour ensuite progresser de 3,0 % en 2010 et de 3,5 % en 2011, et qu'elle
atteindra son plein potentiel au milieu de 2011. Egalement selon la Banque du
Canada, la croissance de l'économie canadienne devrait reprendre au troisième
trimestre de 2009. Se reporter à l'analyse des risques avec lesquels TELUS
doit composer présentée à la rubrique 10.3, "Croissance et fluctuations de
l'économie".

    
    Répercussions d'ordre économique sur les résultats de TELUS au deuxième
    trimestre
    

    Les résultats du secteur des services mobiles au deuxième trimestre de
2009 par rapport au premier trimestre de 2009 reflètent les répercussions
saisonnières habituelles, notamment la croissance séquentielle des ajouts
bruts et nets d'abonnés, la hausse séquentielle des produits mensuels moyens
par appareil d'abonné (les "PMAA") et la baisse séquentielle du taux de
désabonnement. Cependant, les résultats du secteur des services mobiles
continuent d'être touchés par la faiblesse du contexte macroéconomique, comme
en témoignent la diminution d'un exercice à l'autre des ajouts bruts et nets
d'abonnés, la réduction des PMAA et la hausse du taux de désabonnement. Les
ajouts bruts d'abonnés des services mobiles d'un exercice à l'autre ont reculé
de 4,7 % au deuxième trimestre de 2009, et les ajouts nets d'abonnés ont subi
une baisse de 37 %. La diminution des ajouts nets d'abonnés au deuxième
trimestre de 2009 par rapport à l'exercice précédent tient au fait que les
ajouts bruts ne se sont pas soldés par un taux de croissance comme c'est le
cas habituellement, et au nombre plus élevé de débranchements. La tendance
enregistrée au chapitre des débranchements tient au plus grand nombre
d'abonnés, au taux de désabonnement moins élevé à l'exercice précédent des
abonnés au service Koodo(MC) découlant du lancement initial de ce service en
mars 2008, ainsi qu'au taux de désabonnement plus élevé des abonnés des
services d'affaires, qui a été touché de façon défavorable par le contexte
économique actuel.
    Les ajouts bruts d'abonnés du secteur des services mobiles ont affiché
une baisse d'un exercice à l'autre de 4,7 % au deuxième trimestre,
comparativement à une hausse de 0,3 % au premier trimestre de 2009, de 4,8 %
au quatrième trimestre de 2008 et de 15 % pour l'exercice terminé le 31
décembre 2008. La tendance à la baisse du taux de croissance des ajouts bruts
d'abonnés tient essentiellement aux pressions concurrentielles, ainsi qu'au
ralentissement de l'économie canadienne, lequel a fait en sorte que les
consommateurs ont remis à plus tard leurs décisions d'achat et a entraîné des
dépenses à la baisse et plus prudentes engagées par les entreprises, et des
niveaux d'emploi à la baisse.
    La diminution des PMAA dans le secteur des services mobiles tient à la
baisse des produits tirés des services de transmission de la voix, laquelle
découle en grande partie de la proportion et de l'utilisation accrues de
tarifs à la minute moins élevés (y compris l'utilisation accrue de forfaits
minutes incluses), de la réduction des produits tirés du service Mike(MD) de
la société et de la diminution des produits tirés des services d'itinérance.
La baisse des produits tirés des services de transmission de la voix peut être
attribuée au marché qui demeure très concurrentiel et aux répercussions
continues de la récession mondiale sur l'économie canadienne. Elle touche
principalement le service PTT (Push to Talk(MC)) Mike de la société offert aux
clients d'affaires, qui est couramment utilisé dans des secteurs d'activité
sensibles à l'économie tels que les secteurs de la fabrication, de
l'automobile, de la construction, du transport (services de répartition) et de
l'énergie. Les abonnés du service Mike représentent moins de 10 % du total des
abonnés du secteur des services mobiles de TELUS au 30 juin 2009.
    Au deuxième trimestre de 2009, le secteur des services filaires a été
touché par la plus faible croissance des produits tirés des services de
transmission de données d'un exercice à l'autre et par la diminution plus
importante des produits tirés des services de transmission de la voix. En
comparaison, la croissance des produits tirés des services de transmission de
données d'un exercice à l'autre enregistrée au premier trimestre de 2009 a
pour ainsi dire neutralisé la diminution des produits tirés des services de
transmission de la voix, tandis que la croissance des produits tirés des
services de transmission de données en 2008 a largement neutralisé la baisse
des produits tirés des services de transmission de la voix, en raison en
partie de l'acquisition d'Emergis. La forte concurrence au chapitre des prix
visant les services de transmission de données et de la voix et les dépenses
plus prudentes des abonnés des services résidentiels et des services
d'affaires ont également contribué aux résultats enregistrés. En 2009, la
société a noté une augmentation du nombre de débranchements et une diminution
du nombre d'installations de lignes commerciales d'accès au réseau,
particulièrement en Colombie-Britannique et en Alberta, situation qui tient en
partie à la conjoncture économique et à la concurrence. Le nombre de lignes
commerciales d'accès au réseau a diminué de 0,2 % au cours des 12 derniers
mois; il s'agit de la première diminution sur 12 mois enregistrée depuis le
premier trimestre de 2006. Les pertes de lignes résidentielles d'accès au
réseau en Colombie-Britannique et en Alberta ont diminué au cours des trois
trimestres les plus récents.
    En raison des répercussions d'ordre économique observées au deuxième
trimestre et de la faiblesse des résultats obtenus par rapport aux prévisions,
la société a révisé ses indications pour l'exercice complet. Se reporter à la
rubrique 9, "Indications pour l'exercice 2009".
    Les politiques financières liées à la structure du capital de TELUS, qui
font l'objet d'une analyse à la rubrique 4.3, "Situation de trésorerie et
sources de financement", ont été élaborées en fonction des cycles de crédit.
La société est d'avis que ces politiques et ces lignes directrices, de même
que le maintien de cotes de crédit de BBB+ à A-, ou de cotes équivalentes, lui
permettent d'avoir raisonnablement accès aux marchés financiers. La faiblesse
de l'économie et le repli des marchés boursiers, qui ont cours depuis 2008,
devraient entraîner une hausse du montant net des charges de TELUS au titre de
ses régimes de retraite à prestations déterminées et de la capitalisation de
ces régimes pour l'exercice complet, montant pris en compte dans les
indications annoncées par la société pour 2009. Se reporter à la rubrique 9.

    
    1.3  Sommaire des résultats consolidés

    -------------------------------------------------------------------------
    (en millions de        Trimestres terminés         Semestres terminés
     dollars, sauf             les 30 juin                 les 30 juin
     indication
     contraire)          2009     2008  Variation    2009     2008  Variation
    -------------------------------------------------------------------------
    Etats consolidés
     des résultats
    -------------------------------------------------------------------------
    Produits
     d'exploitation     2 377    2 399     (0,9)%   4 752    4 749      0,1 %
    Bénéfice
     d'exploitation       449      498     (9,8)%     928    1 025     (9,5)%
    Bénéfice avant
     impôts sur les
     bénéfices            332      382      (13)%     711      783     (9,2)%
    Bénéfice net(1)       244      268     (9,0)%     566      560      1,1 %

    Bénéfice par
     action(2), de
     base (en dollars)   0,77     0,83     (7,2)%    1,78     1,73      2,9 %
    Bénéfice par
     action(2), dilué
     (en dollars)        0,77     0,83     (7,2)%    1,78     1,72      3,5 %
    Dividendes en
     espèces déclarés
     par action(2)
     (en dollars)       0,475     0,45      5,6 %    0,95     0,90      5,6 %

    Nombre moyen
     d'actions(2) en
     circulation, de
     base (en
     millions)            318      321     (0,9)%     318      322     (1,2)%
    -------------------------------------------------------------------------
    Etats consolidés
     des flux de
     trésorerie
    -------------------------------------------------------------------------
    Rentrées liées
     aux activités
     d'exploitation       852      462       84 %   1 466    1 087       35 %
    Sorties liées aux
     activités
     d'investissement     552      437       26 %   1 030    1 437      (28)%
      Dépenses en
       immobilisations    557      435       28 %   1 031      755       37 %
      Acquisitions          -        4      n.s %       -      691      n.s %
    (Sorties) rentrées
     liées aux
     activités de
     financement         (339)     (28)     n.s.     (414)     376      n.s.
    -------------------------------------------------------------------------
    Nombre d'abonnés
     et autres mesures
    -------------------------------------------------------------------------
    Nombre de
     connexions(3)
     (en milliers)                                 11 760   11 414      3,0 %
    BAIIA(4)              873      918     (4,9)%   1 779    1 867     (4,7)%
    Flux de trésorerie
     disponibles(4)       144      254      (43)%     269      782      (66)%
    -------------------------------------------------------------------------
    Ratios
     d'endettement et
     de distribution(5)
    -------------------------------------------------------------------------
    Ratio dette
     nette/BAIIA
     excluant les coûts
     de restructuration
     (fois)                                           1,9      1,7      0,2
    Ratio de
     distribution(6)
     (en %)                                            59       52    7 pts
    -------------------------------------------------------------------------

    -------------------------------------------------------------------------
    n.s. - non significatif; pt(s) - point(s) de pourcentage
    (1) Le bénéfice net du deuxième trimestre et du semestre terminés le
        30 juin 2008 a été ajusté. Se reporter à la rubrique 5.2.
    (2) Comprend les actions ordinaires et les actions sans droit de vote.
    (3) Le total du nombre d'abonnés aux services mobiles, de lignes d'accès
        au réseau, d'abonnés à Internet et d'abonnés au service TELUS TV(MD)
        à la fin des périodes respectives, calculés à l'aide de
        renseignements tirés du système de facturation et d'autres systèmes.
        Le nombre de connexions au 30 juin 2009 a été réduit de 5 000 afin de
        tenir compte des ajustements apportés au nombre d'abonnés des
        services Internet haute vitesse à la période précédente.
    (4) Le BAIIA et les flux de trésorerie disponibles sont une mesure non
        définie par les PCGR. Se reporter à la rubrique 11.1, "Bénéfice avant
        intérêts, impôts et amortissement (BAIIA)", ainsi qu'à la rubrique
        11.2, "Flux de trésorerie disponibles".
    (5) Se reporter à la rubrique 7.4, "Mesures de la situation de trésorerie
        et des sources de financement", ainsi qu'à la rubrique 11.4,
        "Définition des mesures de la situation de trésorerie et des sources
        de financement".
    (6) Fondé sur le bénéfice par action sur 12 mois excluant les ajustements
        favorables liés aux impôts de 36 cents par action pour la période
        terminée le 30 juin 2009 et de 77 cents par action pour la période
        terminée le 30 juin 2008, ainsi que l'incidence mineure de l'option
        de règlement en espèces net liée aux options.
    -------------------------------------------------------------------------

    Faits saillants de l'exploitation - résultats du deuxième trimestre et du
    premier semestre de 2009, ou mesures au 30 juin 2009, par rapport aux
    résultats de l'exercice précédent :

    -   Le nombre de connexions a augmenté de 346 000 au cours de la période
        de 12 mois terminée le 30 juin 2009. Ce résultat tient compte d'une
        croissance de 7,8 % des abonnés aux services mobiles, d'une
        croissance de 125 % des abonnés au service TELUS TV et d'une
        augmentation de 0,6 % des abonnés à Internet, résultats neutralisés
        en partie par une baisse de 4,2 % du total des lignes d'accès au
        réseau.

    -   Les PMAA du secteur des services mobiles se sont établis à 58,61 $ ce
        trimestre, en hausse de 0,22 $ par rapport au premier trimestre de
        2009, mais en baisse de 4,12 $, ou 6,6 %, comparativement au deuxième
        trimestre de 2008. Les ajouts nets d'abonnés des services mobiles se
        sont chiffrés à 111 000 au deuxième trimestre de 2009, résultat qui
        reflète une hausse de 63 000 par rapport au premier trimestre de 2009
        et diminution de 65 000, ou 37 %, comparativement au deuxième
        trimestre de 2008.

    -   Les produits d'exploitation consolidés ont reculé de 22 millions de
        dollars au deuxième trimestre et ont augmenté de 3 millions de
        dollars au premier semestre, par rapport aux périodes correspondantes
        de 2008. La croissance des produits tirés des services de
        transmission de données a été largement neutralisée par la baisse des
        produits tirés des services de transmission de la voix au deuxième
        trimestre; au premier semestre, la croissance des produits tirés des
        services de transmission de données a neutralisé la baisse des
        produits tirés des services de transmission de la voix. La forte
        concurrence et les répercussions d'ordre économique dont il est fait
        mention à la rubrique 1.2 ont entraîné une baisse de la croissance
        des produits tirés des services de transmission de données et un
        recul plus prononcé des produits tirés des services de transmission
        de la voix.

    -   Le bénéfice d'exploitation a reculé de 49 millions de dollars et de
        97 millions de dollars, respectivement, au deuxième trimestre et au
        premier semestre, en raison principalement de la baisse du BAIIA
        découlant de la hausse considérable des coûts de restructuration (en
        hausse de 49 millions de dollars et de 70 millions de dollars,
        respectivement) et de l'accroissement de la charge au titre des
        régimes de retraite à prestations déterminées (en hausse de
        30 millions de dollars et de 59 millions de dollars, respectivement).

        Le BAIIA a diminué de 45 millions de dollars et de 88 millions de
        dollars, respectivement, au deuxième trimestre et au premier
        semestre. En excluant l'incidence des coûts de restructuration et de
        la charge au titre des régimes de retraite à prestations déterminées,
        le BAIIA s'est accru de 34 millions de dollars au deuxième trimestre
        et de 41 millions de dollars au premier semestre. Cette amélioration
        sous-jacente tient compte de la baisse de 8 % des salaires, charge au
        titre des avantages sociaux et autres charges liées à l'effectif
        enregistrée au cours du trimestre et du semestre. Elle tient
        également compte de la diminution des frais de publicité, de
        promotion et de marketing, déduction faite de la hausse des coûts
        liés à la prestation des services TELUS TV et à la mise en place de
        services pour les nouvelles entreprises clientes des services
        filaires, ainsi que de la hausse des coûts de fidélisation des
        abonnés des services mobiles et des créances douteuses.

    -   Le bénéfice avant impôts a diminué de 50 millions de dollars et de
        72 millions de dollars, respectivement, au deuxième trimestre et au
        premier semestre, résultats qui reflètent la réduction du bénéfice
        d'exploitation, laquelle a été neutralisée en partie au cours du
        semestre par la diminution du total des coûts de financement et
        autres charges. Le total des coûts de financement et autres charges a
        augmenté de 1 million de dollars au deuxième trimestre et il a
        diminué de 25 millions de dollars au premier semestre, par rapport
        aux périodes correspondantes de 2008. La diminution enregistrée au
        premier semestre reflète principalement les intérêts créditeurs
        découlant du règlement de questions fiscales touchant des exercices
        antérieurs. Les intérêts débiteurs sur la dette à long terme et à
        court terme n'ont pas varié de façon importante au cours du trimestre
        et du semestre, car la baisse des taux d'intérêt effectifs a
        neutralisé la hausse du solde moyen de la dette à long terme.

    -   Le bénéfice net a diminué de 24 millions de dollars au deuxième
        trimestre de 2009 et il a augmenté de 6 millions de dollars au
        premier semestre de 2009, comparativement aux périodes
        correspondantes de 2008. Le bénéfice net au deuxième trimestre et au
        premier semestre de 2009, de même que celui constaté au premier
        semestre de 2008, tiennent compte d'ajustements liés aux impôts
        découlant des variations des impôts sur les bénéfices, des règlements
        et des redressements visant des exercices antérieurs prescrits par la
        loi, ainsi que de tous intérêts connexes liés aux redressements (se
        reporter à la rubrique 5.2). Le bénéfice net compte non tenu des
        ajustements liés aux impôts sur les bénéfices s'est établi à
        225 millions de dollars et à 485 millions de dollars, respectivement,
        au deuxième trimestre et au premier semestre de 2009, en baisse de
        43 millions de dollars et de 58 millions de dollars, respectivement,
        par rapport aux périodes correspondantes de 2008.

        Le bénéfice par action de base a diminué de 6 cents au deuxième
        trimestre de 2009, comparativement à la période correspondante de
        2008, et il a augmenté de 5 cents au premier semestre de 2009, en
        raison en partie de la baisse du nombre moyen d'actions en
        circulation. Le bénéfice par action excluant les ajustements liés aux
        impôts a reculé de 12 cents et de 16 cents, respectivement, au
        deuxième trimestre et au premier semestre de 2009, par rapport aux
        périodes correspondante de 2008. Le nombre moyen d'actions en
        circulation a diminué de quatre millions au premier semestre de 2009,
        par rapport à la période correspondante de 2008, en raison du rachat
        d'actions sur le marché dans le cadre des offres publiques de rachat
        dans le cours normal des activités ("RCNA") faites en 2008.

    -------------------------------------------------------------------------
                                                    Trimestres    Semestres
    Analyse du bénéfice net                          terminés      terminés
    (en millions de dollars)                       les 30 juin   les 30 juin
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net de 2008                                   268           560
    Déduire : ajustements favorables nets liés
     aux impôts comptabilisés en 2008 (se
     reporter à la rubrique 5.2)                             -           (17)
                                                   ------------  ------------
                                                           268           543
    Augmentation de la charge au titre des
     régimes de retraite à prestations déterminées
     (compris dans le BAIIA)(1)                            (21)          (41)
    Augmentation des coûts de restructuration
     (compris dans le BAIIA)(1)                            (34)          (49)
    Autres variations du BAIIA (1)(2)                       24            28
    Augmentation de l'amortissement des
     immobilisations corporelles et des actifs
     incorporels (1)(2)                                     (4)           (7)
    Autres éléments                                         (8)           11
                                                   ------------  ------------
                                                           225           485
    Ajustements favorables nets liés aux impôts
     comptabilisés en 2009 (se reporter à la
     rubrique 5.2)                                          19            81
                                                   ------------  ------------
    Bénéfice net de 2009                                   244           566
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    -------------------------------------------------------------------------
    (1) Aux fins des présentes, nous avons utilisé le taux d'imposition
        combiné prévu par la loi pour 2009.
    (2) Compte non tenu des crédits d'impôt à l'investissement compris dans
        les ajustements liés aux impôts.
    -------------------------------------------------------------------------

    Faits saillants - situation de trésorerie et sources de financement -
    résultats du deuxième trimestre et du premier semestre de 2009, ou
    mesures au 30 juin 2009, par rapport aux résultats de l'exercice
    précédent :

    -   En mai 2009, la société a conclu avec succès l'émission de billets à
        4,95 % échéant en mai 2014, pour un produit brut de 700 millions de
        dollars. Le produit net de l'émission a été utilisé aux fins
        générales de la société, y compris le remboursement des montants
        empruntés au titre de la facilité de crédit échéant en 2012 et la
        réduction de l'encours du papier commercial. La société a également
        prorogé de trois ans la durée de sa convention de titrisation de
        créances, laquelle prévoit un montant maximal de 500 millions de
        dollars.

    -   En juin, la société a prorogé jusqu'au 31 décembre 2010 la durée de
        sa facilité de crédit renouvelable d'une durée de 365 jours, et le
        montant disponible au titre de cette facilité inutilisée a été porté
        à 300 millions de dollars.

    -   Au 30 juin 2009, TELUS disposait de facilités de crédit inutilisées
        de plus de 1,5 milliard de dollars, de même que des montants
        disponibles au titre de son programme de titrisation de créances, ce
        qui est conforme à l'objectif de la société, lequel vise à faire en
        sorte que les liquidités inutilisées s'élèvent à plus de 1 milliard
        de dollars.

    -   Le ratio de la dette nette par rapport au BAIIA au 30 juin 2009 était
        de 1,9 fois, soit un résultat qui se situe dans la fourchette à long
        terme visée de 1,5 à 2,0 fois.

    -   Le ratio de distribution, qui est établi en fonction du dividende
        annuel du deuxième trimestre et du bénéfice pour la période de 12
        mois terminée le 30 juin 2009 (excluant les ajustements favorables
        liés aux impôts et l'incidence mineure de l'option de règlement en
        espèces net liée aux options), s'est établi à 59 %, et le ratio basé
        sur le bénéfice réel était de 53 % pour la période de 12 mois
        terminée le 30 juin 2009. La fourchette visée par la société est de
        45 % à 55 % des bénéfices nets prévisibles sur une base prospective.

    -   Les rentrées liées aux activités d'exploitation ont augmenté de
        390 millions de dollars et de 379 millions de dollars,
        respectivement, en raison principalement des variations du produit
        tiré de la titrisation de créances, résultat neutralisé en partie par
        la capitalisation accrue des régimes de retraite à prestations
        déterminées et par la hausse des paiements au titre des plans de
        restructuration, ainsi que par l'augmentation des paiements d'impôts
        pour le semestre. Les acomptes provisionnels versés au cours du
        deuxième trimestre de 2009 ont été largement neutralisés par les
        économies d'impôts et intérêts connexes constatés par suite du
        règlement de questions fiscales touchant des exercices antérieurs.

    -   Les sorties liées aux activités d'investissement ont progressé de
        115 millions de dollars au deuxième trimestre et elles ont reculé de
        407 millions de dollars au premier semestre de 2009, par rapport aux
        périodes correspondantes de 2008. L'augmentation au deuxième
        trimestre tient principalement aux dépenses en immobilisations dans
        les infrastructures à large bande mobiles et filaires visant à
        améliorer la position concurrentielle de la société et à soutenir sa
        croissance à long terme. Le recul au premier semestre est en grande
        partie attribuable à l'acquisition d'Emergis conclue en janvier 2008
        en contrepartie d'un montant de 691 millions de dollars, déduction
        faite des espèces acquises, facteur qui a largement neutralisé la
        hausse des dépenses en immobilisations constatée au premier semestre
        de 2009.

    -   Les sorties liées aux activités de financement se sont chiffrées à
        339 millions de dollars et à 414 millions de dollars, respectivement,
        au deuxième trimestre et au premier semestre de 2009. Au cours du
        deuxième trimestre, la société a réduit les montants prélevés au
        titre de la facilité de crédit échéant en 2012 ainsi que l'encours du
        papier commercial, à l'aide du produit tiré de l'émission de titres
        de créance effectuée en mai et des fonds en caisse. Au premier
        semestre de 2008, la société avait comptabilisé des rentrées liées
        aux activités de financement de 376 millions de dollars s'inscrivant
        dans le cadre des activités de financement par emprunt aux fins
        générales de la société, y compris l'acquisition d'Emergis conclue en
        janvier et le financement prévu des enchères relatives aux licences
        de spectre pour les SSFE au troisième trimestre.

    -   Les flux de trésorerie disponibles ont diminué de 110 millions de
        dollars et de 513 millions de dollars, respectivement, au deuxième
        trimestre et au premier semestre de 2009, en raison principalement de
        la hausse des dépenses en immobilisations et de l'accroissement des
        paiements au titre des plans de restructuration, ainsi que de la
        hausse des paiements d'impôts déduction faite des économies au
        premier semestre. La hausse des dépenses en immobilisations et
        l'augmentation nette des paiements d'impôts sont conformes aux
        objectifs et aux indications de la société pour l'exercice 2009 (se
        reporter à la rubrique 9, "Indications pour l'exercice 2009"). Les
        flux de trésorerie disponibles au deuxième trimestre de 2009 ont été
        touchés de façon favorable par les intérêts de 35 millions de dollars
        reçus par suite du règlement de questions fiscales touchant des
        exercices antérieurs, tandis que les acomptes provisionnels versés au
        deuxième trimestre de 2009, qui ont été en grande partie neutralisés
        par les économies d'impôts découlant du règlement de questions
        fiscales, sont pour ainsi dire égaux aux acomptes provisionnels nets
        versés au deuxième trimestre de 2008.

    2.   Activités principales, vision et stratégie
    

    L'analyse fournie dans la présente rubrique est assujettie dans sa
totalité à la mise en garde concernant les énoncés prospectifs figurant au
début du rapport de gestion.
    Les activités principales, la vision et la stratégie de TELUS sont
décrites dans le rapport de gestion annuel 2008 de la société. Les activités
mises en oeuvre au deuxième trimestre de 2009 à l'appui des six impératifs
stratégiques de la société comprennent ce qui suit :

    
        Se doter de moyens nationaux pour les services de données, IP, de
        voix et mobiles
    

    TELUS continue d'investir dans les réseaux et services à large bande afin
d'améliorer sa position concurrentielle et de soutenir ses occasions de
croissance future. La construction du réseau sans fil évolué de la société se
poursuit; ce réseau se fonde sur la plus récente technologie HSPA (d'après
l'anglais high-speed packet access). Le lancement du service fondé sur cette
technologie, de même que la mise en oeuvre des ententes visant le partage du
réseau conclues avec Bell Canada, devrait avoir lieu en Colombie-Britannique,
en Alberta, au Québec et à l'échelle nationale d'ici le début de 2010. Les
investissements dans la technologie HSPA devraient permettre un passage
optimal futur à la technologie LTE (d'après l'anglais long-term evolution),
qui constitue la nouvelle norme de quatrième génération utilisée à l'échelle
mondiale pour les réseaux mobiles de quatrième génération. Les investissements
de la société liés aux services à large bande filaires permettent d'accroître
la portée du service Internet haute vitesse et du service numérique TELUS TV
dans les régions où la société est l'entreprise titulaire, et ils soutiennent
les nouveaux contrats conclus avec des clients d'affaires et des organismes
gouvernementaux.

    
        Cibler inlassablement les marchés en croissance des services de
        transmission de données, IP et mobiles
    

    TELUS a engagé des coûts initiaux en 2009 aux fins de la mise en place de
services visant plusieurs nouvelles grandes entreprises clientes, services qui
devraient générer des produits en hausse au cours des périodes ultérieures. La
société a notamment mis en oeuvre un contrat d'une durée de sept à dix ans et
d'une valeur allant jusqu'à 900 millions de dollars conclu avec le
gouvernement du Québec, aux fins de la prestation et de la gestion du réseau
de transmission de données de prochaine génération de la province. La société
prévoit comptabiliser les produits tirés de ce contrat à compter de 2010.

    
        Offrir des solutions intégrées qui démarquent TELUS de ses
        concurrents; et
        Créer des partenariats et procéder à des acquisitions et à des
        désinvestissements pour accélérer la mise en oeuvre de la
stratégie de
        TELUS et concentrer les ressources de cette dernière sur ses
        activités de base
    

    Le 29 juin 2009, la société a procédé au lancement commercial du service
numérique TELUS TV Satellite en Colombie-Britannique et en Alberta, qui est
offert à plus de 90 % des foyers dans ces provinces. Ce nouveau service
complète le service de télévision de TELUS fondé sur le protocole Internet
("IP") et il permet à la société d'élargir immédiatement le marché couvert,
grâce à la prestation de services mobiles, sans fil, Internet et de
divertissement. Le service TELUS TV Satellite donne accès à plus de 500 canaux
numériques, dont plus de 80 canaux haute définition, et il offre des
caractéristiques telles que l'afficheur d'appels, la Télé à la carte, un guide
de programmation interactif et la programmation à horaire variable. Bien que
le service TELUS TV Satellite soit offert dans le cadre d'une entente conclue
avec Bell Canada, Bell TV continue à concurrencer la société en ce qui
concerne le service de TV Satellite et le service TV IP de TELUS en
Colombie-Britannique et en Alberta ainsi que son service TV IP dans l'est du
Québec.

    
        Investir dans les ressources internes en vue de créer une culture
        valorisant un rendement élevé et de garantir l'efficacité de
        l'entreprise
    

    La société se concentre davantage sur son programme permanent
d'efficience opérationnelle depuis le troisième trimestre de 2008 et elle
poursuit ses efforts à ce chapitre en 2009. Les coûts de restructuration se
sont chiffrés à 81 millions de dollars au premier semestre de 2009,
comparativement à 11 millions de dollars à la période correspondante de 2008,
et ils devraient s'élever à environ 150 millions de dollars pour l'exercice
complet 2009 (59 millions de dollars à l'exercice 2008). Se reporter à la
rubrique 5.3, "Résultats d'exploitation consolidés Coûts de restructuration".
    La société a mis en oeuvre diverses initiatives afin d'accroître
l'efficience et de réduire les coûts, y compris les initiatives suivantes :

    
    -   rationalisation des dépenses des fournisseurs externes;
    -   simplification des processus et mise hors service des produits non
        rentables;
    -   réduction de l'effectif, gel de la rémunération des cadres et
        compression des coûts des prestations;
    -   optimisation des services d'impartition des processus d'affaires;
    -   réduction des dépenses liées à l'ensemble des activités
        d'exploitation.
    

    Le nombre d'employés (équivalents temps plein) a diminué d'environ 300 au
deuxième trimestre et d'environ 1 500 par rapport au 31 décembre 2008. Un
nombre d'environ 400 postes (équivalents temps plein) ont été supprimés au
deuxième trimestre dans le cadre d'initiatives s'inscrivant dans le cadre du
programme d'efficience concurrentielle, résultat neutralisé en partie par la
création d'environ 100 postes aux fins des services d'impartition des
processus d'affaires. Le nombre de postes (équivalents temps plein) supprimés
dans le cadre du programme d'efficience concurrentielle s'élève à environ 900
depuis le début de l'exercice, et les réductions saisonnières de l'effectif
affecté aux services d'impartition des processus d'affaires se sont chiffrées
à 600 au cours de ce semestre.

    
    3.   Catalyseurs clés de rendement
    

    La présente rubrique est assujettie à la mise en garde concernant les
énoncés prospectifs figurant au début du rapport de gestion.
    La direction établit des priorités à chaque exercice en vue de faire
progresser la stratégie de TELUS, et de se concentrer sur les occasions
d'affaires et les défis à court terme afin de créer de la valeur pour les
actionnaires.

    
    -------------------------------------------------------------------------
    Priorités de la société pour 2009
    -------------------------------------------------------------------------

    Mettre en oeuvre la stratégie de TELUS en matière de services à large
    bande et optimiser les investissements dans les réseaux filaires et
    mobiles de pointe, de manière à fournir des solutions gagnantes aux
    clients.

    Accroître l'efficience des activités afin d'améliorer la structure de
    coût et le rendement économique de TELUS.

    Prendre une avance considérable sur la concurrence et fidéliser nos
    clients grâce à l'engagement de l'équipe de TELUS.
    -------------------------------------------------------------------------

    4.   Capacités
    

    L'analyse fournie dans la présente rubrique est assujettie à la mise en
garde concernant les énoncés prospectifs figurant au début du rapport de
gestion.

    
    4.1  Principaux marchés et concurrents

    Les principaux marchés et concurrents de la société sont décrits à la
rubrique 4.1 du rapport de gestion annuel 2008 de TELUS.

    4.2  Ressources opérationnelles

    Les ressources opérationnelles sont décrites à la rubrique 4.2 du rapport
de gestion annuel 2008 de TELUS.

    4.3  Situation de trésorerie et sources de financement

         Politiques financières liées à la structure du capital
    

    La société gère le capital dans le but i) de maintenir une structure du
capital souple qui optimise le coût du capital en fonction d'un risque
acceptable; ii) d'assurer un équilibre entre les intérêts des porteurs de
titres de participation et ceux des porteurs de titres de créance.
    Aux fins de la gestion du capital, la définition de capital inclut les
capitaux propres (excluant le cumul des autres éléments du résultat étendu),
la dette à long terme (y compris tous les actifs ou passifs de couverture
connexes, déduction faite des montants inscrits dans le cumul des autres
éléments du résultat étendu), l'encaisse et les placements temporaires, ainsi
que les créances titrisées.
    La société gère la structure du capital et ajuste celle-ci en fonction
des variations de la conjoncture et des risques liés aux actifs sous-jacents.
Afin de maintenir ou d'ajuster la structure du capital, la société peut
ajuster le montant des dividendes versés aux actionnaires, elle peut racheter
des actions à des fins d'annulation dans le cadre d'offres de rachat dans le
cours normal des activités, elle peut émettre de nouvelles actions ou de
nouveaux titres de créance, elle peut émettre de nouveaux titres de créance
afin de remplacer une dette existante dotée de caractéristiques différentes,
ou elle peut accroître ou réduire le montant des créances clients vendues à
une fiducie de titrisation sans lien de dépendance.
    La société surveille le capital au moyen de diverses mesures, notamment :
le ratio dette nette/BAIIA excluant les coûts de restructuration, ainsi que le
ratio de distribution des bénéfices nets prévisibles. Pour une analyse plus
détaillée, se reporter à la rubrique 7.4, "Situation de trésorerie et sources
de financement".

    
     Compte rendu - Plan financier et plan de gestion de la structure du
                    capital de TELUS pour 2009
    -------------------------------------------------------------------------

    Racheter des actions ordinaires et des actions sans droit de vote de
    TELUS aux termes d'une offre publique de rachat dans le cours normal des
    activités ("RCNA")

    La société n'a racheté aucune action au premier semestre de 2009. Le
    programme visant le rachat d'un nombre maximal de huit millions d'actions
    demeure en vigueur jusqu'au 22 décembre 2009.
    -------------------------------------------------------------------------

    Payer des dividendes

    Le dividende déclaré au deuxième trimestre de 2009 (qui a été versé le
    2 juillet 2009) se chiffre à 47,5 cents par action, en hausse de 5,6 %
    par rapport à 45 cents par action à la période correspondante de 2008.
    -------------------------------------------------------------------------

    Utiliser le produit des créances titrisées et les facilités bancaires, au
    besoin, pour compléter les flux de trésorerie disponibles et combler les
    autres besoins de trésorerie

    En mai 2009, TELUS a prorogé la date d'échéance de son programme de
    titrisation de créances jusqu'en 2012. Le produit tiré des créances
    titrisées au 30 juin 2009 s'est établi à 400 millions de dollars, soit un
    résultat en hausse de 100 millions de dollars par rapport au 31 mars
    2009. La société a utilisé le produit accru tiré de la titrisation de
    créances et le produit tiré de l'émission de 700 millions de dollars de
    billets en mai 2009 pour réduire les montants prélevés au titre de sa
    facilité de crédit échéant en 2012, lesquels sont passés de 300 millions
    de dollars au 31 mars 2009 à néant, et pour réduire l'encours du papier
    commercial, lequel est passé de 1 188 millions de dollars au 31 mars 2009
    à 604 millions de dollars. Depuis le 31 décembre 2008, la société a
    réduit de 980 millions de dollars les montants prélevés au titre de sa
    facilité de crédit échéant en 2012; le produit tiré de la titrisation de
    créances a augmenté de 100 millions de dollars, et l'encours du papier
    commercial, de 172 millions de dollars.
    -------------------------------------------------------------------------

    Maintenir la conformité aux objectifs, aux politiques et aux lignes
    directrices sur le plan financier

    Maintenir des liquidités inutilisées d'au moins 1 milliard de dollars -
    La société disposait de facilités de crédit inutilisées se chiffrant à
    plus de 1,5 milliard de dollars au 30 juin 2009, ainsi que des montants
    additionnels disponibles au titre du programme de titrisation de
    créances.

    Ratio de la dette nette par rapport au BAIIA excluant les coûts de
    restructuration de 1,5 à 2,0 fois - Le ratio était de 1,9 fois au 30 juin
    2009.

    Ratio de distribution se situant dans la fourchette de 45 % à 55 % des
    bénéfices nets prévisibles, sur une base prospective - Le ratio
    historique s'est établi à 59 %, selon le taux de dividende annualisé du
    deuxième trimestre et les bénéfices sur 12 mois, compte non tenu des
    ajustements favorables liés aux impôts et de l'incidence mineure de
    l'option de règlement en espèces net liée aux options. Le ratio s'est
    établi à 53 %, selon les bénéfices réels pour la période de 12 mois
    terminée le 30 juin 2009.
    -------------------------------------------------------------------------

    Maintenir sa position de pleine couverture du risque de change à l'égard
    de sa dette

    Maintenue en ce qui concerne les billets en dollars américains à 8,00 %
    échéant en 2011, soit la seule émission restante de titres de créance
    libellés en devises.
    -------------------------------------------------------------------------

    Envisager l'émission de dette publique à long terme ou l'établissement de
    nouvelles facilités de crédit à terme en 2009 afin de refinancer les
    sources de financement à court terme ou les dettes arrivant à échéance

    En mai 2009, la société a conclu avec succès l'émission de billets à
    4,95 % échéant en mai 2014, pour un produit brut de 700 millions de
    dollars. Le produit net de l'émission a été utilisé aux fins générales de
    la société, y compris le remboursement des montants empruntés au titre de
    la facilité de crédit échéant en 2012 et la réduction de l'encours du
    papier commercial. En juin, la société a prorogé jusqu'au 31 décembre
    2010 la durée de sa facilité de crédit renouvelable d'une durée de 365
    jours; le montant disponible au titre de cette facilité inutilisée a été
    porté à 300 millions de dollars. La société peut émettre un montant de
    1,8 milliard de dollars de titres de créance et de participation en vertu
    d'un prospectus préalable.
    -------------------------------------------------------------------------

    Préserver l'accès aux marchés financiers à des coûts raisonnables en
    maintenant des cotes de crédit de qualité et en visant des cotes
    améliorées de l'ordre de BBB+ à A-, ou l'équivalent, à l'avenir

    Au 7 août 2009, les cotes de crédit de première qualité attribuées par
    les quatre agences de notation qui couvrent TELUS se situaient dans les
    limites de la cote visée. Les cotes suivantes ont été attribuées aux
    titres de créance émis par TELUS en mai 2009 : cote A (faible) attribuée
    par DBRS Ltd., cote BBB+ attribuée par Standard & Poor's, cote Baa1
    attribuée par Moody's Investors Service, et cote BBB+ attribuée par Fitch
    Ratings; toutes les cotes sont assorties de perspectives stables et elles
    sont conformes aux cotes attribuées par ces agences aux titres de créance
    de TELUS.
    -------------------------------------------------------------------------
    

    Le tableau suivant reflète les tranches de la dette arrivant à échéance
après l'émission de titres de créance effectuée en mai 2009 et les réductions
des facilités bancaires utilisées et de l'encours du papier commercial au
deuxième trimestre.

    
    -------------------------------------------------------------------------
    Tranches de la dette arrivant à échéance au 30 juin 2009

                  Tranche de la dette à long terme arrivant
                            à échéance(1), capital
                  -----------------------------------------
    (en
     millions      Toutes, sauf les
     de               contrats de           Contrats de     Intérêts et coûts
     dollars)    location-acquisition  location-acquisition  de possession(2)
    -------------------------------------------------------------------------
    Reste de
     l'exercice
     2009                   -                     1                 234
    2010                   80                     2                 463
    2011                2 950                     -                 334
    2012                  904                     -                 198
    2013                  300                     -                 182
    Par la suite        2 649                     -                 767
    -------------------------------------------------------------------------
    Total               6 883                     3               2 178
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) Le cas échéant, les échéances liées au capital reflètent les taux de
        change au 30 juin 2009.
    (2) Les intérêts et les coûts de possession liés au papier commercial
        ont été calculés à l'aide des taux en vigueur au 30 juin 2009.


    4.4  Contrôle interne à l'égard de l'information financière

         Changements au contrôle interne à l'égard de l'information
         financière
    

    Il n'y a eu aucun changement concernant le contrôle interne à l'égard de
l'information financière qui a eu ou dont on peut raisonnablement penser qu'il
aura une incidence importante sur le contrôle interne à l'égard de
l'information financière de la société.

    
    5.   Résultats d'exploitation
    

    L'analyse fournie dans la présente rubrique est assujettie à la mise en
garde concernant les énoncés prospectifs figurant au début du rapport de
gestion.

    
    5.1  Généralités
    

    La société compte deux secteurs isolables, soit les services filaires et
les services mobiles. La segmentation s'appuie sur des similitudes au chapitre
de la technologie, des compétences techniques exigées pour fournir les
produits et services, des canaux de distribution utilisés et de l'application
des règlements. Les ventes intersectorielles sont comptabilisées à la valeur
d'échange. L'information sectorielle est régulièrement communiquée au chef de
la direction de la société (le principal responsable de l'exploitation).
L'information sectorielle est présentée à la note 5 des états financiers
consolidés intermédiaires.

    
    5.2  Sommaire des résultats trimestriels

    -------------------------------------------------------------------------
    (en millions de dollars, sauf
     les montants par action)             T2 2009  T1 2009  T4 2008  T3 2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Produits d'exploitation                 2 377    2 375    2 454    2 450
    -------------------------------------------------------------------------
      Charges d'exploitation                1 451    1 441    1 479    1 465
      Coûts de restructuration                 53       28       38       10
    -------------------------------------------------------------------------
    BAIIA(1)                                  873      906      937      975
      Amortissement des immobilisations
       corporelles                            330      334      351      344
      Amortissement des actifs incorporels     94       93       84       92
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice d'exploitation                   449      479      502      539
      Autres charges                           11        5       11        6
      Coûts de financement                    106       95      118      122
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice avant impôts sur les
     bénéfices                                332      379      373      411
      Impôts sur les bénéfices (économie
       d'impôts)                               88       57       88      125
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net(2)                           244      322      285      286
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net attribuable aux
     détenteurs d'actions ordinaires et
     d'actions sans droit de vote(2)          243      321      285      285
    Bénéfice par action ordinaire et
     action sans droit de vote - De base     0,77     1,01     0,90     0,89
                               - Dilué       0,77     1,01     0,89     0,89
    Dividendes déclarés par action
     ordinaire et action sans droit de
     vote                                   0,475    0,475    0,475     0,45
    -------------------------------------------------------------------------

    -------------------------------------------------------------------------
    (en millions de dollars, sauf
     les montants par action)             T2 2008  T1 2008  T4 2007  T3 2007
    -------------------------------------------------------------------------
    Produits d'exploitation                 2 399    2 350    2 330    2 310
    -------------------------------------------------------------------------
      Charges d'exploitation                1 477    1 394    1 371    1 317
      Coûts de restructuration                  4        7        6        6
    -------------------------------------------------------------------------
    BAIIA(1)                                  918      949      953      987
      Amortissement des immobilisations
       corporelles                            343      346      386      333
      Amortissement des actifs incorporels     77       76       68       70
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice d'exploitation                   498      527      499      584
      Autres charges                            2       17        6        8
      Coûts de financement                    114      109      109       86
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice avant impôts sur les bénéfices   382      401      384      490
      Impôts sur les bénéfices (économie
       d'impôts)                              114      109      (19)      79
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net(2)                           268      292      403      411
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net attribuable aux
     détenteurs d'actions ordinaires et
     d'actions sans droit de vote(2)          267      291      400      410
    Bénéfice par action ordinaire et
     action sans droit de vote - De base     0,83     0,90     1,23     1,24
                               - Dilué       0,83     0,90     1,22     1,23
    Dividendes déclarés par action
     ordinaire et action sans droit de
     vote                                    0,45     0,45     0,45    0,375
    -------------------------------------------------------------------------

    -------------------------------------------------------------------------
    (1) Le BAIIA est une mesure non définie par les PCGR. Se reporter à la
        rubrique 11.1, "Bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement
        (BAIIA)".
    (2) Le bénéfice net des périodes antérieures au premier trimestre de 2009
        a été ajusté et il ne comprend plus de déduction au titre de la part
        des actionnaires sans contrôle. Comme il est expliqué plus en détail
        à la rubrique 8.2, "Faits nouveaux concernant les conventions
        comptables", la variation découle de l'adoption, le 1er janvier 2009,
        des nouvelles recommandations concernant les regroupements
        d'entreprises (chapitre 1582 du Manuel de l'Institut Canadien des
        Comptables Agréés (l'"ICCA")), les consolidations (chapitre 1601 du
        Manuel de l'ICCA) et les participations sans contrôle (chapitre 1602
        du Manuel de l'ICCA). Le bénéfice net attribuable aux détenteurs
        d'actions ordinaires et d'actions sans droit de vote est égal au
        bénéfice net présenté antérieurement en 2008 et en 2007, comme il est
        illustré ci-dessus.
    -------------------------------------------------------------------------
    

    Tendances

    La tendance observée au chapitre des produits d'exploitation consolidés
continue à refléter la croissance des produits tirés des services de réseau
mobiles, en raison de la hausse du nombre d'abonnés; toutefois, cette
croissance a ralenti considérablement depuis le début du ralentissement
économique au Canada vers la fin de 2008. Au deuxième trimestre de 2009, les
PMAA tirés des services mobiles ont augmenté légèrement par rapport au premier
trimestre de 2009, mais la diminution d'un exercice à l'autre s'est établie à
6,6 %, car la forte croissance des PMAA tirés des services de transmission de
données a été largement neutralisée par la baisse des PMAA tirés des services
de transmission de la voix. La baisse des PMAA tirés des services de
transmission de la voix tient à la concurrence au chapitre des tarifs, aux
plus importantes restrictions des dépenses et à l'optimisation des tarifs par
les clients, à l'utilisation accrue des forfaits minutes incluses, à
l'importante détérioration des PMAA tirés du service Mike, à la baisse des
produits tirés des services d'itinérance et, dans une moindre mesure, à
l'accroissement du nombre d'abonnés aux services de base postpayés Koodo.
    Si l'incertitude économique perdure, cela pourrait perturber les
résultats saisonniers habituels au chapitre des ajouts d'abonnés des services
mobiles au cours des prochains trimestres. Les ajouts plus élevés d'abonnés
des services mobiles, les frais d'acquisition connexes et les ventes
d'équipement ont, dans le passé, revêtu un caractère hautement saisonnier au
quatrième trimestre, donnant lieu à un BAIIA du secteur des services mobiles
moins élevé au quatrième trimestre. Le troisième trimestre a récemment gagné
en importance, en raison des promotions pour la rentrée scolaire. Par
ailleurs, les ajouts d'abonnés des services mobiles sont habituellement plus
élevés au deuxième trimestre qu'au premier trimestre.
    Les produits consolidés continuent également de refléter la croissance
des produits tirés des services filaires de transmission de données, qui
comprennent les nouveaux produits découlant de l'acquisition d'Emergis conclue
à la mi-janvier 2008; cependant, la croissance des produits tirés des services
de transmission de données a ralenti en 2009, en raison de la forte
concurrence au chapitre des tarifs, et elle a été largement neutralisée par la
baisse des produits tirés des services filaires locaux et interurbains de
transmission de la voix. La diminution des produits tirés des services
filaires de transmission de la voix tient au passage aux services mobiles et
au service Internet, ainsi qu'à la concurrence de la part des fournisseurs,
des revendeurs et des entreprises dotées d'installations offrant des services
VoIP. Les pertes de lignes résidentielles d'accès au réseau ont diminué au
cours des trois trimestres les plus récents, en raison des mesures plus
efficaces en matière de reconquête et des synergies découlant des services
groupés, ainsi que du ralentissement de l'élargissement de la couverture du
service de téléphone numérique du principal câblodistributeur concurrent de
TELUS. La société a noté une hausse du nombre de débranchements et une baisse
du nombre d'installations au chapitre des lignes commerciales d'accès au
réseau, qui tiennent à la conjoncture économique et à la concurrence.
Cependant, les variations du nombre de lignes commerciales d'accès au réseau
ne reflètent pas la croissance de certains services de transmission de
données, tels que les réseaux privés.
    Les charges d'exploitation consolidées comprennent les charges liées à
Emergis avec prise d'effet à la mi-janvier 2008. La baisse séquentielle des
charges d'exploitation au premier trimestre de 2009 tient principalement à la
diminution des primes de rendement comptabilisées. Les coûts de
restructuration ont augmenté à partir du second semestre de 2008, car la
direction a décidé de concentrer ses efforts sur la mise en oeuvre
d'initiatives s'inscrivant dans le cadre du programme d'efficience
concurrentielle et visant principalement le secteur des services filaires.
    La baisse séquentielle de l'amortissement des immobilisations corporelles
au premier trimestre de 2009 tient au fait que certaines immobilisations
étaient entièrement amorties. La hausse séquentielle de l'amortissement des
immobilisations corporelles au quatrième trimestre de 2007 découle de la
réduction des durées de service estimatives de certaines catégories d'actifs.
    L'amortissement des actifs incorporels au quatrième trimestre de 2008 est
présenté déduction faite de crédits d'impôt à l'investissement de 6 millions
de dollars. Les crédits d'impôt à l'investissement ont été portés en réduction
de la charge d'amortissement touchant des immobilisations capitalisées lors
d'exercices antérieurs qui sont maintenant entièrement amorties, après qu'un
agent du fisc a établi leur admissibilité. La hausse séquentielle de
l'amortissement des actifs incorporels au troisième trimestre de 2008 est
imputable à la mise en oeuvre de la plateforme intégrée de facturation pour
les abonnés des services résidentiels en Colombie-Britannique à la mi-juillet
2008, et l'augmentation séquentielle au premier trimestre de 2008 tient
principalement à l'acquisition d'Emergis conclue en janvier 2008.
    Les coûts de financement illustrés dans le tableau précédent sont
présentés déduction faite des intérêts créditeurs, y compris les intérêts
découlant du règlement de questions fiscales touchant des exercices
antérieurs, particulièrement aux premier et deuxième trimestres de 2009 et au
troisième trimestre de 2007. La baisse des intérêts débiteurs aux premier et
deuxième trimestres de 2009 par rapport aux troisième et quatrième trimestres
de 2008 tient à la réduction des taux d'intérêt effectifs. La hausse des
intérêts débiteurs aux troisième et quatrième trimestres de 2008 par rapport
aux trimestres précédents est imputable à l'augmentation du solde de la dette
utilisée pour financer le paiement au titre des licences de spectre pour les
services sans fil évolués ("SSFE") au troisième trimestre de 2008.
    Les tendances observées au chapitre du bénéfice net et du bénéfice par
action reflètent les facteurs dont il est fait mention ci-dessus, ainsi que
les ajustements découlant des variations des impôts sur les bénéfices, des
règlements et des redressements visant des exercices antérieurs, y compris les
intérêts connexes sur les redressements. La diminution du nombre d'actions en
circulation découlant des rachats d'actions en 2008 et en 2007 a également eu
une incidence favorable sur le bénéfice par action.

    
    -------------------------------------------------------------------------
    Ajustements liés aux impôts sur
     les bénéfices
    (en millions de dollars, sauf le
     bénéfice par action)                 T2 2009  T1 2009  T4 2008  T3 2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Incidence approximative sur le
     bénéfice net                              19       62       32        -
    Incidence approximative sur le
     bénéfice par action                     0,06     0,20     0,10        -
    Bénéfice par action de base
     approximatif excluant les incidences
     fiscales                                0,71     0,81     0,80     0,89
    -------------------------------------------------------------------------


    -------------------------------------------------------------------------
    Ajustements liés aux impôts sur
     les bénéfices
    (en millions de dollars, sauf le
     bénéfice par action)                 T2 2008  T1 2008  T4 2007  T3 2007
    -------------------------------------------------------------------------
    Incidence approximative sur le
     bénéfice net                               -       17      143       93
    Incidence approximative sur le
     bénéfice par action                        -     0,05     0,44     0,28
    Bénéfice par action de base
     approximatif excluant les incidences
     fiscales                                0,83     0,85     0,79     0,96
    -------------------------------------------------------------------------


    5.3  Résultats d'exploitation consolidés


    -------------------------------------------------------------------------
    (en millions de
     dollars, sauf la      Trimestres terminés         Semestres terminés
     marge du BAIIA)           les 30 juin                 les 30 juin
                         2009     2008  Variation    2009     2008  Variation
    -------------------------------------------------------------------------
    Produits
     d'exploitation     2 377    2 399     (0,9)%   4 752    4 749      0,1 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Charges
     d'exploitation     1 451    1 477     (1,8)%   2 892    2 871      0,7 %
    Coûts de
     restructuration       53        4      n.s.       81       11      n.s.
    -------------------------------------------------------------------------
    BAIIA(1)              873      918     (4,9)%   1 779    1 867     (4,7)%
    Amortissement des
     immobilisations
     corporelles          330      343     (3,8)%     664      689     (3,6)%
    Amortissement des
     actifs incorporels    94       77       22 %     187      153       22 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice
     d'exploitation       449      498     (9,8)%     928    1 025     (9,5)%
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Marge du BAIIA(2)
     (en %)              36,7     38,3    (1,6)pt    37,4     39,3    (1,9)pt
    -------------------------------------------------------------------------

    -------------------------------------------------------------------------
    (1) Le BAIIA est une mesure non définie par les PCGR. Se reporter à la
        rubrique 11.1, "Bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement
        (BAIIA)".
    (2) BAIIA divisé par les produits d'exploitation.
    -------------------------------------------------------------------------
    

    L'analyse qui suit porte sur les résultats consolidés de TELUS. Des
informations sectorielles sont fournies à la rubrique 5.4, "Résultats du
secteur des services filaires", à la rubrique 5.5, "Résultats du secteur des
services mobiles", et à la rubrique 7.2, "Sorties liées aux activités
d'investissement - Dépenses en immobilisations".

    Produits d'exploitation

    Les produits d'exploitation consolidés ont diminué de 22 millions de
dollars au deuxième trimestre de 2009 et ils ont augmenté de 3 millions de
dollars au premier semestre de 2009, par rapport aux périodes correspondantes
de 2008. Les produits tirés des services de réseau mobiles se sont accrus de
14 millions de dollars au deuxième trimestre et de 49 millions de dollars au
premier semestre, en raison de la forte croissance des produits tirés des
services de transmission de données, laquelle a été neutralisée en partie par
la baisse des produits tirés des services de transmission de la voix. Les
produits tirés de l'équipement mobile ont reculé de 10 millions de dollars au
deuxième trimestre et de 15 millions de dollars au premier semestre, résultats
qui tiennent principalement à la diminution des prix des téléphones
intelligents et des appareils et à la réduction des ventes d'accessoires. Dans
le secteur des services filaires, les produits tirés des services de
transmission de données et les autres produits se sont accrus de 13 millions
de dollars au deuxième trimestre et de 53 millions de dollars au premier
semestre, mais cette croissance a été neutralisée par la diminution des
produits tirés des services locaux et interurbains de transmission de la voix
découlant de la concurrence locale ainsi que du remplacement de la
technologie.

    
    Charges d'exploitation

    -------------------------------------------------------------------------
                           Trimestres terminés         Semestres terminés
    (en millions de            les 30 juin                 les 30 juin
     dollars)            2009     2008  Variation    2009     2008  Variation
    -------------------------------------------------------------------------
    Salaires, charge
     au titre des
     avantages sociaux
     sauf celle liée
     aux RRPD(1), et
     autres charges
     liées à l'effectif   607      662     (8,3)%   1 194    1 296     (7,9)%
    Charge (économie)
     au titre des RRPD      5      (25)     n.s.        9      (50)     n.s.
    Autres charges
     d'exploitation       839      840     (0,1)%   1 689    1 625      3,9 %
    -------------------------------------------------------------------------
                        1 451    1 477     (1,8)%   2 892    2 871      0,7 %
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) RRPD - régimes de retraite à prestations déterminées
    -------------------------------------------------------------------------
    

    Les salaires, charge au titre des avantages sociaux (sauf celle liée aux
RRPD) et les autres charges liées à l'effectif ont diminué de 55 millions de
dollars au deuxième trimestre de 2009 et de 102 millions de dollars au premier
semestre de 2009, comparativement aux périodes correspondantes de 2008. Ces
diminutions tiennent principalement à une réduction des primes de rendement
comptabilisées découlant du rendement de l'exploitation prévu à la baisse,
ainsi qu'à une diminution du nombre d'employés (équivalents temps plein) au
cours du premier semestre de 2009; par ailleurs, la rémunération de base des
cadres a fait l'objet d'un gel en 2008.
    La charge au titre des régimes de retraite à prestations déterminées de
TELUS a augmenté de 30 millions de dollars au deuxième trimestre et de 59
millions de dollars au premier semestre, en raison principalement de la baisse
de valeur des actifs de ces régimes en 2008.
    Les autres charges d'exploitation ont reculé de 1 million de dollars au
deuxième trimestre de 2009 et ont augmenté de 64 millions de dollars au
premier semestre de 2009, par rapport aux périodes correspondantes de 2008. La
diminution au deuxième trimestre tient compte de la baisse des coûts liés aux
services d'itinérance et des frais de marketing, ainsi que de la réduction des
frais de publicité et de promotion liés aux services filaires. L'augmentation
au cours du semestre tient compte de la hausse des frais de fidélisation des
abonnés des services mobiles et des créances douteuses, de l'accroissement des
coûts liés à la programmation du service TELUS TV et des coûts d'acquisition
liés aux abonnés des services filaires, ainsi que de l'augmentation des coûts
liés à la mise en place de services pour les nouvelles entreprises clientes
des services filaires, facteurs qui ont été neutralisés en partie par la
diminution des coûts liés aux services d'itinérance et des frais de marketing,
et par la baisse des frais de publicité et de promotion des services filaires.

    Coûts de restructuration

    Les coûts de restructuration se sont établis à 53 millions de dollars et
à 81 millions de dollars, respectivement, au deuxième trimestre et au premier
semestre de 2009, en hausse de 49 millions de dollars ou de 70 millions de
dollars, respectivement, par rapport aux périodes correspondantes de 2008. Les
coûts de restructuration en 2009 se composent principalement d'indemnités de
départ concernant des initiatives s'inscrivant dans le cadre du programme
d'efficience concurrentielle décrites à la rubrique 2, au paragraphe "Investir
dans les ressources internes". La société s'attend maintenant à ce que les
coûts de restructuration se chiffrent à environ 150 millions de dollars pour
l'exercice complet 2009. Se reporter à la rubrique 9, "Indications pour
l'exercice 2009".

    BAIIA

    Le BAIIA consolidé a diminué de 45 millions de dollars et de 88 millions
de dollars, respectivement, au deuxième trimestre et au premier semestre de
2009, par rapport aux périodes correspondantes de 2008, en raison
principalement de la hausse des coûts de restructuration et de la charge au
titre des régimes de retraite à prestations déterminées. Le BAIIA, compte non
tenu de l'incidence de la hausse de la charge de retraite et des coûts de
restructuration, s'est accru de 34 millions de dollars et de 41 millions de
dollars, respectivement, au deuxième trimestre et au premier semestre,
résultats qui tiennent essentiellement à la diminution des primes de rendement
comptabilisées et aux plus importantes retombées des initiatives s'inscrivant
dans le cadre du programme d'efficience concurrentielle. Compte non tenu de la
hausse de la charge de retraite et des coûts de restructuration, le BAIIA des
services filaires a augmenté de 20 millions de dollars et de 38 millions de
dollars, respectivement, et le BAIIA du secteur des services mobiles a
progressé de 14 millions de dollars et de 3 millions de dollars,
respectivement.

    Amortissement des immobilisations corporelles et des actifs incorporels

    Le total de l'amortissement des immobilisations corporelles et des actifs
incorporels a augmenté de 4 millions de dollars et de 9 millions de dollars,
respectivement, au deuxième trimestre et au premier semestre de 2009, par
rapport aux périodes correspondantes de 2008.
    L'amortissement des immobilisations corporelles a reculé de 13 millions
de dollars et de 25 millions de dollars, respectivement, au deuxième trimestre
et au premier semestre de 2009, par rapport aux périodes correspondantes de
2008. Le recul reflète principalement l'amortissement dégressif comptabilisé
en 2008 par suite d'une réduction des durées de service estimatives de
certains actifs liés à la commutation de circuits numériques, ainsi que
l'amortissement intégral de certaines stations cellulaires numériques. Ce
facteur a été neutralisé en partie par la croissance des immobilisations au
cours des 12 derniers mois.
    L'amortissement des actifs incorporels a augmenté de 17 millions de
dollars et de 34 millions de dollars, respectivement, au deuxième trimestre et
au premier semestre de 2009, comparativement aux périodes correspondantes de
2008. Ces résultats à la hausse tiennent compte de l'amortissement d'un
montant de 7 millions de dollars et de 15 millions de dollars, respectivement,
aux fins de la mise en service, en juillet 2008, de la plateforme intégrée de
facturation et de service à la clientèle pour les abonnés des services
filaires en Colombie-Britannique, et de l'augmentation du montant net des
autres actifs incorporels amortissables L'amortissement des actifs incorporels
devrait augmenter pour l'exercice complet 2009, par rapport à 2008, en raison
principalement de la prise en compte de l'amortissement, sur une période
supplémentaire de sept mois, d'un montant au titre de la plateforme de
facturation et de service à la clientèle pour les abonnés en Colombie-
Britannique. Se reporter à la mise en garde concernant les énoncés
prospectifs.

    Bénéfice d'exploitation

    Le bénéfice d'exploitation a diminué de 49 millions de dollars et de 97
millions de dollars, respectivement, au deuxième trimestre et au premier
semestre de 2009, comparativement aux périodes correspondantes de 2008, en
raison de la baisse du BAIIA, ainsi que de la hausse nette de l'amortissement
des immobilisations corporelles et des actifs incorporels dont il est fait
mention ci-dessus.

    
    Autres éléments de l'état des résultats

    -------------------------------------------------------------------------
    Autres charges,
     montant net           Trimestres terminés         Semestres terminés
    (en millions de            les 30 juin                 les 30 juin
     dollars)            2009     2008  Variation    2009     2008  Variation
    -------------------------------------------------------------------------
                           11        2      n.s.       16       19      (16)%
    -------------------------------------------------------------------------
    

    Les autres charges, montant net, comprennent la charge liée à la
titrisation de créances, le bénéfice (la perte) ou la réduction de valeur de
placements en actions ou de placements de portefeuille, les gains et les
pertes à la cession de biens immobiliers et les dons de bienfaisance. La
charge liée à la titrisation de créances s'est élevée à 2 millions de dollars
et à 4 millions de dollars, respectivement, au deuxième trimestre et au
premier semestre de 2009, comparativement à 1 million de dollars et à 7
millions de dollars, respectivement, aux périodes correspondantes de 2008.
L'augmentation au deuxième trimestre reflète principalement la hausse du
produit moyen tiré des créances titrisées, tandis que la diminution au cours
du semestre reflète la réduction du produit moyen tiré des créances titrisées
ainsi que la baisse du taux (se reporter à la rubrique 7.6, "Vente de
créances"). Les pertes découlant des ajustements à la valeur de marché des
placements à court terme détenus à des fins de négociation se sont élevées à 1
million de dollars au deuxième trimestre de 2009 et à 2 millions de dollars au
premier semestre de 2009, comparativement à des gains nets de 3 millions de
dollars au deuxième trimestre de 2008 et à une perte nette de 6 millions de
dollars au premier semestre de 2008. La tranche résiduelle des dépenses pour
les deux exercices concerne principalement des dons de bienfaisance.

    
    -------------------------------------------------------------------------
    Coûts de
     financement           Trimestres terminés         Semestres terminés
    (en millions de            les 30 juin                 les 30 juin
     dollars)            2009     2008  Variation    2009     2008  Variation
    -------------------------------------------------------------------------
    Intérêts sur la
     dette à long
     terme,
     obligations à
     court terme
     et autres            116      117     (0,9)%     231      229      0,9 %
    (Gains) pertes
     de change              4        -      n.s.       (3)       -      n.s.
    Intérêts
     capitalisés
     durant la
     construction           -       (2)     n.s.        -       (3)     n.s.
    Intérêts créditeurs   (14)      (1)     n.s.      (27)      (3)     n.s.
    -------------------------------------------------------------------------
                          106      114     (7,0)%     201      223     (9,9)%
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    

    Les intérêts débiteurs sur la dette à long terme et à court terme et
autres ont diminué de 1 million de dollars au deuxième trimestre de 2009 et
ont augmenté de 2 millions de dollars au premier semestre de 2009, par rapport
aux périodes correspondantes de 2008. La hausse du solde moyen de la dette en
2009, qui découle essentiellement du paiement effectué au titre des licences
de spectre pour les SSFE au troisième trimestre de 2008, a été neutralisée en
grande partie par une diminution du taux d'intérêt effectif. Les intérêts
créditeurs découlant du règlement de questions fiscales touchant des exercices
antérieurs se sont élevés à 14 millions de dollars au deuxième trimestre de
2009 et à 26 millions de dollars au premier semestre de 2009. Les intérêts
créditeurs constatés au cours des périodes correspondantes de l'exercice
précédent se composaient principalement d'intérêts sur les placements
temporaires et sur le solde de trésorerie.

    
    -------------------------------------------------------------------------
    Impôts sur les
     bénéfices
    (en millions de
     dollars, sauf         Trimestres terminés         Semestres terminés
     les taux                  les 30 juin                 les 30 juin
     d'imposition)       2009     2008  Variation    2009     2008  Variation
    -------------------------------------------------------------------------
    Impôts fédéral
     et provinciaux
     combinés de
     base aux taux
     d'imposition
     prévus par la loi    100      118      (15)%     215      242      (11)%
    Ecart de taux
     d'imposition
     appliqué au
     redressement
     lié à des
     exercices
     antérieurs,
     et ajustements
     corrélatifs à
     ce redressement       (8)       -        -       (48)      (1)       -
    Réévaluation du
     passif d'impôts
     futurs pour
     refléter les taux
     d'imposition
     prévus par la
     loi futurs            (7)      (8)       -       (26)     (26)       -
    Rémunération
     sous forme
     d'attributions
     d'options sur
     actions                2        2        -         3        3        -
    Autres                  1        2        -         1        5        -
    -------------------------------------------------------------------------
                           88      114      (23)%     145      223      (35)%
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Taux d'imposition
     fédéral et
     provinciaux
     combinés prévus
     par la loi (en %)   30,1     30,9    (0,8)pt    30,2     30,9    (0,7)pt
    Taux d'imposition
     effectifs (en %)    26,5     29,8   (3,3)pts    20,4     28,5   (8,1)pts
    -------------------------------------------------------------------------
    

    La baisse de la charge d'impôts fédéral et provinciaux combinés au
deuxième trimestre et au premier semestre de 2009 découle de la diminution du
bénéfice avant impôts et de la réduction des taux d'imposition combinés prévus
par la loi. Les taux d'imposition effectifs pour les deux exercices étaient
moins élevés que les taux prévus par la loi, en raison de l'écart de taux
d'imposition appliqué au redressement lié à des exercices antérieurs et des
ajustements corrélatifs à ce redressement, de la réévaluation du passif
d'impôts futurs découlant des réductions des taux d'imposition futurs en
Colombie-Britannique ainsi que des taux d'imposition futurs appliqués aux
écarts temporaires. Les modifications des taux d'imposition futurs en
Colombie- Britannique sont entrées en vigueur au premier trimestre de 2009, ce
qui aura pour effet de réduire les taux avec prise d'effet le 1er juillet
2010. En 2008, une réduction des taux d'imposition en Colombie-Britannique est
entrée en vigueur, avec prise d'effet le 1er juillet 2008.

    Résultat étendu

    A l'heure actuelle, la notion de résultat étendu aux fins des PCGR du
Canada consiste en grande partie, dans le cas précis de la société, à inclure
les variations des capitaux propres découlant de variations non réalisées de
la juste valeur des instruments financiers.

    
    5.4  Résultats du secteur des services filaires

    -------------------------------------------------------------------------
    Produits
     d'exploitation -
     secteur des
     services filaires     Trimestres terminés         Semestres terminés
    (en millions de            les 30 juin                 les 30 juin
     dollars)            2009     2008  Variation    2009     2008  Variation
    -------------------------------------------------------------------------
    Services locaux
     de transmission
     de la voix           470      497     (5,4)%     940      999     (5,9)%
    Services
     interurbains
     de transmission
     de la voix           163      175     (6,9)%     329      354     (7,1)%
    Services de
     transmission
     de données           530      522      1,5 %   1 068    1 028      3,9 %
    Autres                 68       63      7,9 %     139      126       10 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Produits
     d'exploitation
     externes           1 231    1 257     (2,1)%   2 476    2 507     (1,2)%
    Produits
     d'exploitation
     tirés d'activités
     intersectorielles     31       32     (3,1)%      64       63      1,6 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des produits
     d'exploitation     1 262    1 289     (2,1)%   2 540    2 570     (1,2)%
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    

    Les produits d'exploitation du secteur des services filaires ont diminué
de 27 millions de dollars au deuxième trimestre de 2009 et de 30 millions de
dollars au premier semestre de 2009, par rapport aux périodes correspondantes
de 2008, en raison de ce qui suit :

    
    -   Les produits tirés des services locaux de transmission de la voix ont
        reculé de 27 millions de dollars et de 59 millions de dollars,
        respectivement, au deuxième trimestre et au premier semestre de 2009,
        comparativement aux périodes correspondantes de 2008. Ces résultats à
        la baisse tiennent principalement à la diminution des produits tirés
        des services d'accès de base et des services améliorés optionnels
        découlant de la concurrence à l'égard de l'obtention d'abonnés des
        services résidentiels, de la diminution consécutive des lignes
        résidentielles locales d'accès au réseau ainsi que d'offres
        concurrentielles similaires, de même qu'à la réduction des lignes
        commerciales d'accès découlant de répercussions d'ordre économique.

    -------------------------------------------------------------------------
    Lignes d'accès au réseau                               Aux 30 juin
    (en milliers)                                    2009     2008  Variation
    -------------------------------------------------------------------------
    Lignes résidentielles                           2 320    2 497     (7,1)%
    Lignes commerciales                             1 824    1 828     (0,2)%
    -------------------------------------------------------------------------
    Total                                           4 144    4 325     (4,2)%
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


    -------------------------------------------------------------------------
    (Pertes nettes)
     ajouts nets de
     lignes d'accès        Trimestres terminés         Semestres terminés
     au réseau                 les 30 juin                 les 30 juin
    (en milliers)        2009     2008  Variation    2009     2008  Variation
    -------------------------------------------------------------------------
    Lignes
     résidentielles       (41)     (48)      15 %     (82)     (99)      17 %
    Lignes commerciales   (10)       8      n.s.      (20)      20      n.s.
    -------------------------------------------------------------------------
    Total                 (51)     (40)     (28)%    (102)     (79)     (29)%
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    

    Les pertes de lignes résidentielles d'accès au réseau au deuxième
trimestre et au premier semestre de 2009 ont diminué par rapport aux périodes
correspondantes de 2008, en raison des mesures plus efficaces en matière de
reconquête et de la synergie découlant des services groupés, y compris TELUS
TV, ainsi que du ralentissement de l'élargissement de l'expansion géographique
du service de téléphone numérique d'un câblodistributeur concurrent. La
diminution des lignes commerciales d'accès au réseau au cours du deuxième
trimestre et du premier semestre de 2009 reflète la percée des
câblodistributeurs concurrents sur le marché des services d'affaires, ainsi
que certaines répercussions d'ordre économique ayant donné lieu à une
augmentation du nombre de débranchements et à une baisse du nombre
d'installations, particulièrement en Colombie-Britannique et en Alberta. Le
nombre de lignes commerciales d'accès au réseau en Ontario et au Québec a
augmenté au cours du premier semestre de 2009 et au cours des 12 derniers
mois. La croissance de certains services de transmission de données, tels que
les réseaux privés, n'est pas prise en compte dans le nombre de lignes
commerciales d'accès au réseau.

    
    -   Les produits tirés des services interurbains de transmission de la
        voix ont diminué de 12 millions de dollars et de 25 millions de
        dollars, respectivement, au deuxième trimestre et au premier semestre
        de 2009, par rapport aux périodes correspondantes de 2008. Ces
        résultats à la baisse sont principalement imputables à la réduction
        de la moyenne des tarifs à la minute imputable à la concurrence
        continue au chapitre des tarifs dans l'ensemble de l'industrie, à la
        réduction du nombre d'abonnés des services résidentiels, et à la
        baisse des volumes à la minute facturés, facteurs neutralisés en
        partie par les volumes à la hausse du trafic d'arrivée depuis
        l'étranger associés à des taux de change favorables.

    -   Les produits tirés des services filaires de transmission de données
        ont augmenté de 8 millions de dollars et de 40 millions de dollars,
        respectivement, au deuxième trimestre et au premier semestre de 2009,
        par rapport aux périodes correspondantes de 2008. L'augmentation au
        deuxième trimestre tient principalement à la croissance du nombre
        d'abonnés des services de divertissement numériques, à la hausse des
        produits tirés des services de radiodiffusion et de vidéoconférence,
        ainsi qu'à l'accroissement des services Internet et des services de
        transmission et d'hébergement de données améliorés, facteurs
        neutralisés en partie par la baisse des ventes d'équipement de
        transmission de données. L'augmentation au premier semestre tient
        compte i) de la hausse des produits tirés des services gérés à
        l'intention du marché des affaires découlant de la croissance des
        services d'impartition pour les abonnés des services d'affaires; ii)
        de la croissance du nombre d'abonnés des services de divertissement
        numériques; iii) de l'accroissement des services Internet et des
        services de transmission et d'hébergement de données améliorés,
        neutralisé en partie par la diminution des tarifs moyens découlant
        des pressions concurrentielles; iv) de la croissance des services de
        transmission de données de base découlant de l'augmentation des
        volumes d'accès aux réseaux numériques par des concurrents et des
        hausses de tarifs; cette augmentation a été neutralisée en partie par
        la diminution des produits tirés des services de radiodiffusion et de
        vidéoconférence ainsi que par les ventes à la baisse d'équipement de
        transmission de données, y compris l'incidence de ventes d'équipement
        plus importantes au premier trimestre de 2008.

    -------------------------------------------------------------------------
    Abonnés à Internet et
     à TELUS TV -
     Services filaires                                     Aux 30 juin
    (en milliers)                                    2009     2008  Variation
    -------------------------------------------------------------------------
    Abonnés à Internet
     haute vitesse(1)                               1 108    1 064      4,1 %
    Abonnés à Internet
     commuté                                          105      142      (26)%
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des abonnés aux
     services Internet(1)                           1 213    1 206      0,6 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Abonnés à TELUS TV                                115       51      125 %
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    -------------------------------------------------------------------------
    Ajouts nets (pertes
     nettes) d'abonnés
     à Internet
     et à TELUS TV -         Trimestres terminés         Semestres terminés
     Services filaires         les 30 juin                 les 30 juin
    (en milliers)        2009     2008  Variation    2009     2008  Variation
    -------------------------------------------------------------------------
    Ajouts nets
     d'abonnés à
     Internet haute
     vitesse                3       24      (88)%      17       44      (61)%
    Réductions nettes
     d'abonnés à
     Internet commuté      (9)      (4)    (125)%     (19)     (13)     (46)%
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des ajouts
     nets (pertes nettes)
     d'abonnés aux
     services Internet     (6)      20     (130)%      (2)      31     (106)%
    -------------------------------------------------------------------------
    Ajouts nets
     d'abonnés
     à TELUS TV            17       10       70 %      37       16      131 %
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) Les soldes d'ouverture concernant les abonnés à Internet haute
        vitesse et le total des abonnés au service Internet pour le deuxième
        trimestre de 2009 ont été réduits de 5 000 afin de tenir compte des
        ajustements effectués à l'exercice précédent.
    -------------------------------------------------------------------------
    

    Les ajouts nets d'abonnés à Internet haute vitesse ont diminué au
deuxième trimestre et au premier semestre de 2009, par rapport aux périodes
correspondantes de 2008, résultats qui tiennent au fait que le marché est de
plus en plus établi et à l'établissement plus lent de nouveaux foyers, et au
fait que les câblodistributeurs concurrents ont élargi leur gamme de produits,
leurs tarifs promotionnels et leurs offres en matière de reconquête. La hausse
des abonnements au service numérique TELUS TV s'est poursuivie à un rythme
soutenu, la société ayant amélioré ses capacités en matière d'installation,
procédé au lancement de la programmation haute définition et des enregistreurs
numériques personnels ("ENP"), accru sa couverture géographique et obtenu un
vif succès avec ses produits groupés.

    
    -   Les autres produits ont augmenté de 5 millions de dollars et de
        13 millions de dollars, respectivement, au deuxième trimestre et au
        premier semestre de 2009, par rapport aux périodes correspondantes de
        2008, en raison principalement des ventes à la hausse d'équipement de
        transmission de la voix.

    -   Les produits tirés d'activités intersectorielles représentent les
        services fournis par le secteur des services filaires au secteur des
        services mobiles. Ces produits sont éliminés au moment de la
        consolidation de même que les charges connexes du secteur des
        services mobiles.

    -------------------------------------------------------------------------
    Charges
     d'exploitation -
     secteur des
     services filaires     Trimestres terminées        Semestres terminés
    (en millions de            les 30 juin                 les 30 juin
     dollars)            2009     2008  Variation    2009     2008  Variation
    -------------------------------------------------------------------------
    Salaires, charge
     (économie) au
     titre des
     avantages sociaux
     sauf celle liée
     aux RRPD(1), et
     autres charges
     liées à l'effectif   456      501     (9,0)%     907      985     (7,9)%
    Charge (économie)
     au titre des RRPD      6      (22)     n.s.       10      (45)     n.s.
    Autres charges
     d'exploitation       371      373     (0,5)%     750      740      1,4 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Charges
     d'exploitation       833      852     (2,2)%   1 667    1 680     (0,8)%
    Coûts de
     restructuration       49        3      n.s.       75       10      n.s.
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des charges
     d'exploitation       882      855      3,2 %   1 742    1 690      3,1 %
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) RRPD - régimes de retraite à prestations déterminées
    -------------------------------------------------------------------------

    Le total des charges d'exploitation a augmenté de 27 millions de dollars
et de 52 millions de dollars, respectivement, au deuxième trimestre et au
premier semestre de 2009, par rapport aux périodes correspondantes de 2008.

    -   Les salaires, charge au titre des avantages sociaux et autres charges
        liées à l'effectif ont diminué de 45 millions de dollars et de
        78 millions de dollars, respectivement, au deuxième trimestre et au
        premier semestre de 2009, par rapport aux périodes correspondantes de
        2008. Ces baisses découlent de l'importante réduction des primes de
        rendement comptabilisées découlant du rendement de l'exploitation
        moins élevé qu'il était prévu pour 2009, ainsi que des initiatives
        s'inscrivant dans le cadre du programme d'efficience concurrentielle
        touchant les coûts discrétionnaires liés à l'effectif, tels que les
        frais de déplacement et les coûts liés à la formation.

    -   La charge au titre des régimes de retraite à prestations déterminées
        a augmenté de 28 millions de dollars et de 55 millions de dollars,
        respectivement, au deuxième trimestre et au premier semestre de 2009,
        par rapport aux périodes correspondantes de 2008, en raison
        principalement de la baisse de valeur des actifs de ces régimes en
        2008.

    -   Les autres charges d'exploitation ont reculé de 2 millions de dollars
        au deuxième trimestre de 2009 et ont augmenté de 10 millions de
        dollars au premier semestre de 2009, comparativement aux périodes
        correspondantes de 2008. Les autres charges d'exploitation constatées
        au deuxième trimestre reflètent les initiatives mises en oeuvre aux
        fins du contrôle des coûts, tandis que l'augmentation constatée au
        cours du semestre tient principalement aux facteurs suivants : les
        coûts relatifs à la programmation de TELUS TV et à l'obtention de
        nouveaux clients; les coûts des installations d'accès aux fins de la
        mise en oeuvre de nouveaux contrats, les frais de transit et de
        résiliation découlant de la hausse des volumes d'appels sortants à
        destination des Etats-Unis et de l'étranger et des taux de change
        défavorables, facteurs neutralisés en partie par la diminution des
        frais de publicité et de promotion.

    -   Les coûts de restructuration se sont accrus de 46 millions de dollars
        et de 65 millions de dollars, respectivement, au deuxième trimestre
        et au premier semestre de 2009, par rapport aux périodes
        correspondantes de 2008, et ils concernent plusieurs initiatives
        s'inscrivant dans le cadre du programme d'efficience concurrentielle
        de la société.

    -------------------------------------------------------------------------
    BAIIA - secteur        Trimestres terminés         Semestres terminés
     des services              les 30 juin                 les 30 juin
     filaires            2009     2008  Variation    2009     2008  Variation
    -------------------------------------------------------------------------
    BAIIA (en millions
     de dollars)          380      434      (12)%     798      880     (9,3)%
    Marge du BAIIA
     (en %)              30,1     33,7   (3,6)pts    31,4     34,2   (2,8)pts
    -------------------------------------------------------------------------
    

    Le BAIIA du secteur des services filaires a diminué de 54 millions de
dollars et de 82 millions de dollars, respectivement, au deuxième trimestre et
au premier semestre de 2009, par rapport aux périodes correspondantes de 2008,
en raison principalement de la hausse des coûts de restructuration et de la
charge au titre des régimes de retraite à prestations déterminées. En excluant
la hausse des coûts de restructuration et de la charge de retraite, le BAIIA
du secteur des services filaires s'est accru de 20 millions de dollars et de
38 millions de dollars, respectivement, résultat qui tient à la diminution des
primes de rendement comptabilisées et aux mesures de compression des coûts
ayant donné lieu à une réduction des coûts discrétionnaires liés à l'effectif
et des frais de publicité et de promotion, facteur neutralisé en partie par la
hausse des coûts liés à la prestation de services de télévision et à la mise
en place de services pour de nouvelles entreprises clientes. Le fait que les
produits à la baisse tirés des services de transmission de la voix génèrent
des marges plus élevées que les produits à la hausse tirés des services de
transmission de données se répercute généralement sur la marge du BAIIA.

    
    5.5  Résultats du secteur des services mobiles

    -------------------------------------------------------------------------
    Produits
     d'exploitation -
     secteur des
     services mobiles      Trimestres terminés         Semestres terminés
    (en millions de            les 30 juin                 les 30 juin
     dollars)            2009     2008  Variation    2009     2008  Variation
    -------------------------------------------------------------------------
    Services de réseau  1 091    1 077      1,3 %   2 163    2 114      2,3 %
    Equipement             55       65      (15)%     113      128      (12)%
    -------------------------------------------------------------------------
    Produits
     d'exploitation
     externes           1 146    1 142      0,4 %   2 276    2 242      1,5 %
    Produits
     d'exploitation
     tirés des
     activités
     intersectorielles      7        7        - %      14       14        - %
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des produits
     d'exploitation     1 153    1 149      0,3 %   2 290    2 256      1,5 %
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


    -------------------------------------------------------------------------
    Indicateurs de l'exploitation - secteur des services mobiles
    -------------------------------------------------------------------------
                                                           Aux 30 juin
                                                     2009     2008  Variation
    -------------------------------------------------------------------------
    Abonnés (en milliers)
    Postpayés                                       5 061    4 670      8,4 %
    Prépayés                                        1 227    1 162      5,6 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Total                                           6 288    5 832      7,8 %
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    Proportion du
     nombre d'abonnés
     qui sont des
     abonnés des
     services
     postpayés (en %)                                80,5     80,0     0,5 pt
    Population(1)
     couverte par les
     services numériques
     (en millions)(2)                                32,7     32,4      0,9 %



                           Trimestres terminés         Semestres terminés
                               les 30 juin                 les 30 juin
                         2009     2008  Variation    2009     2008  Variation
    -------------------------------------------------------------------------
    Ajouts bruts
     d'abonnés
     (en milliers)
    Postpayés             247      279      (11)%     462      483     (4,3)%
    Prépayés              155      143      8,4 %     286      284      0,7 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Total                 402      422     (4,7)%     748      767     (2,5)%
    -------------------------------------------------------------------------
    Ajouts nets
     d'abonnés
     (en milliers)
    Postpayés              95      157      (39)%     139      229      (39)%
    Prépayés               16       19      (16)%      20       35      (43)%
    -------------------------------------------------------------------------
    Total                 111      176      (37)%     159      264      (40)%
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    PMAA (en
     dollars)(3)        58,61    62,73     (6,6)%   58,50    62,31     (6,1)%
    Taux de
     désabonnement,
     par mois (en %)(3)  1,55     1,43    0,12 pt    1,59     1,48    0,11 pt
    Nombre moyen de
     minutes par
     abonné par mois      402      420     (4,3)%     392      408     (3,8)%
    Frais
     d'acquisition(4)
     par ajout brut
     d'abonné (en
     dollars)(3),(5)      311      342     (9,1)%     322      336     (4,2)%
    Frais de
     fidélisation en
     pourcentage des
     produits tirés
     des services de
     réseau
     (en %)(3),(5)       10,6      9,1     1,5 pt    10,5      8,7     1,8 pt
    BAIIA, à
     l'exclusion
     des frais
     d'acquisition
     (en millions
     de dollars)          618      629     (1,7)%   1 222    1 245     (1,8)%
    BAIIA en
     pourcentage des
     produits tirés
     des services
     de réseau           45,2     44,9     0,3 pt    45,4     46,7    (1,3)pt
    -------------------------------------------------------------------------

    -------------------------------------------------------------------------
    pt(s) - point(s) de pourcentage
    (1) Par "population", on entend le nombre de personnes vivant dans une
        zone de population comprise, en totalité ou presque, dans les zones
        de couverture.
    (2) Y compris les ententes de services d'itinérance et de revente,
        conclues principalement avec Bell Canada.
    (3) Se reporter à la rubrique 11.3, "Définition des indicateurs clés de
        l'exploitation". Ces mesures ne sont pas définies par les principes
        comptables généralement reconnus du Canada ni des Etats-Unis. Il
        s'agit plutôt de paramètres utilisés dans l'industrie pour évaluer le
        rendement de l'exploitation d'une société de services mobiles.
    (4) Frais d'acquisition.
    (5) Au premier trimestre de 2009, la société a amélioré l'évaluation de
        ses frais d'acquisition et de fidélisation effectuée à l'aide de ses
        systèmes opérationnels, de manière à assurer une concordance avec les
        modifications apportées au chapitre des activités. Les chiffres
        correspondants de l'exercice précédent ont été retraités en
        conséquence.
    -------------------------------------------------------------------------
    

    Les produits tirés du secteur des services mobiles ont augmenté de 4
millions de dollars et de 34 millions de dollars, respectivement, au deuxième
trimestre et au premier semestre de 2009, par rapport aux périodes
correspondantes de 2008, en raison de ce qui suit :

    
    -   Les produits tirés des services de réseau ont augmenté de 14 millions
        de dollars, ou 1,3 %, au deuxième trimestre de 2009 et ils se sont
        accrus de 49 millions de dollars, ou 2,3 %, au premier semestre de
        2009, par rapport aux périodes correspondantes de 2008. Ces résultats
        à la hausse tiennent principalement au maintien de la forte
        croissance des produits tirés des services mobiles de transmission de
        données et à l'accroissement de 7,8 % du nombre d'abonnés. Les
        produits tirés des services de réseau ont de façon générale augmenté,
        la croissance de 58 millions de dollars, ou 36 %, des produits tirés
        des services de transmission de données enregistrée au deuxième
        trimestre ayant été neutralisée en partie par la baisse de
        44 millions de dollars, ou 4,8 %, des produits tirés des services de
        transmission de la voix. Par ailleurs, la croissance de 119 millions
        de dollars, ou 39 %, des produits tirés des services de transmission
        de données au premier semestre a été neutralisée en partie par la
        baisse de 70 millions de dollars, ou 3,9 %, des produits tirés des
        services de transmission de la voix. Les produits tirés des services
        mobiles de transmission de données au deuxième trimestre de 2009
        représentent 20 % des produits tirés des services de réseau,
        comparativement à 15 % à la période correspondante de 2008. Cette
        croissance des produits tirés des services de transmission de données
        continue à refléter les produits élevés tirés des services liés à la
        messagerie textuelle et aux téléphones intelligents, qui découlent
        d'une plus grande utilisation et de l'accroissement des
        caractéristiques, et de la pénétration accrue du marché des
        téléphones intelligents, des appareils compatibles avec la
        technologie EVDO haute vitesse et des clés Internet mobile, facteurs
        neutralisés en partie par la baisse des tarifs liés aux services de
        transmission de données en itinérance depuis l'étranger.

    -   Les PMAA combinés se sont établis à 58,61 $ au deuxième trimestre de
        2009, soit un résultat en baisse de 4,12 $, ou 6,6 %, par rapport à
        la période correspondante de 2008, mais ils sont demeurés
        relativement stables comparativement aux PMAA de 58,39 $ constatés au
        premier trimestre de 2009. Les PMAA combinés se sont chiffrés à
        58,50 $ au premier semestre de 2009, en baisse de 3,81 $, ou 6,1 %,
        par rapport à la période correspondante de 2008. Les PMAA tirés des
        services de transmission de données se sont établis à 11,56 $ au
        deuxième trimestre, en hausse de 2,39 $, ou 26 %, par rapport à la
        période correspondante de 2008, et les PMAA tirés des services de
        transmission de la voix se sont établis à 47,05 $, en baisse de
        6,51 $, ou 12 %. Les PMAA tirés des services de transmission de
        données au premier semestre de 2009 se sont établis à 11,41 $, en
        hausse de 2,46 $, ou 28 %, et les PMAA tirés des services de
        transmission de la voix se sont établis à 47,09 $, en baisse de
        6,27 $, ou 12 %. La tendance à la baisse des PMAA tirés des services
        de transmission de la voix s'est intensifiée en raison de la
        faiblesse continue de l'économie canadienne. La tendance au chapitre
        des PMAA tirés des services de transmission de la voix est imputable
        à divers facteurs, notamment le nombre à la baisse de minutes par
        abonné des services résidentiels et d'affaires, l'utilisation accrue
        des forfaits minutes incluses découlant des changements dans les
        habitudes des abonnés et de l'adoption de forfaits visant à optimiser
        les tarifs, la baisse des PMAA tirés du service Mike, la baisse des
        tarifs liés au service d'itinérance depuis l'étranger, et la
        pénétration accrue de la marque Koodo afin de soutenir les produits
        tirés des services de réseau et la croissance du nombre d'abonnés,
        facteurs neutralisés en partie par la hausse des produits découlant
        des meilleures caractéristiques des services offerts.

        Les ajouts bruts et les ajouts nets d'abonnés tiennent compte des
        résultats découlant du lancement de la marque Koodo en mars 2008. Les
        ajouts bruts d'abonnés aux services postpayés ont représenté environ
        62 % du total des ajouts bruts au deuxième trimestre et au premier
        semestre de 2009, comparativement à 66 % et à 63 %, respectivement,
        aux périodes correspondantes de 2008.

        Les ajouts nets au deuxième trimestre et au premier semestre de 2009
        se sont élevés à 111 000 et à 159 000, respectivement, en baisse de
        37 % et de 40 %, respectivement. Les ajouts nets ont été touchés de
        façon défavorable par le ralentissement de l'économie et par la
        hausse générale des taux de désabonnement comparativement à 2008. Les
        ajouts nets d'abonnés des services postpayés au deuxième trimestre et
        au premier semestre de 2009 représentaient 86 % et 87 %,
        respectivement, du total des ajouts nets, comparativement à 89 % et à
        87 %, respectivement, aux périodes correspondantes de 2008.

        La hausse du taux de désabonnement combiné d'un exercice à l'autre
        reflète l'augmentation du taux de désabonnement non volontaire
        découlant des niveaux de chômage à la hausse, le taux de
        désabonnement moins élevé, à l'exercice précédent, consécutif au
        lancement initial de la marque Koodo en mars 2008, et les pressions
        concurrentielles continues sur le plan du marketing, tant en ce qui
        concerne le segment des services postpayés que celui des services
        prépayés. Le taux de désabonnement combiné au deuxième trimestre de
        2009 s'est établi à 1,55 %, en hausse par rapport à 1,43 % au
        deuxième trimestre de 2008 et en baisse comparativement à 1,62 % au
        premier trimestre de 2009. Le taux de désabonnement combiné au
        premier semestre de 2009 s'est établi à 1,59 %, en hausse par rapport
        à 1,48 % au premier semestre de 2008.

    -   Les produits tirés des ventes d'équipement, des locations et des
        services ont diminué de 10 millions de dollars, ou 15 %, au deuxième
        trimestre de 2009, et ont reculé de 15 millions de dollars, ou 12 %,
        au premier semestre de 2009, par rapport aux périodes correspondantes
        de 2008. Ces résultats à la baisse sont imputables à la réduction des
        produits par appareil d'abonné découlant d'un changement dans la
        gamme de produits (volumes à la hausse de services Koodo postpayés,
        volumes à la hausse de services prépayés et plus grande pénétration
        du marché des clés Internet mobile en 2009), ainsi qu'à la diminution
        générale des volumes combinés au chapitre de l'acquisition d'abonnés
        et de la fidélisation, facteur ayant contribué à la diminution des
        produits tirés des mises en service et des accessoires.

    -   Les produits tirés des activités intersectorielles représentent les
        services fournis par le secteur des services mobiles au secteur des
        services filaires, et ces produits sont éliminés au moment de la
        consolidation de même que les charges connexes du secteur des
        services filaires.

    -------------------------------------------------------------------------
    Charges
     d'exploitation -
     secteur des
     services mobiles      Trimestres terminés         Semestres terminés
    (en millions de            les 30 juin                 les 30 juin
     dollars)            2009     2008  Variation    2009     2008  Variation
    -------------------------------------------------------------------------
    Charges liées
     aux ventes
     d'équipement         190      176      8,0 %     373      329       13 %
    Charges
     d'exploitation
     des services
     de réseau            150      149      0,7 %     304      290      4,8 %
    Frais de marketing     93      121      (23)%     186      224      (17)%
    Frais généraux et
     d'administration
      Salaires, charge
       au titre des
       avantages
       sociaux(1) et
       autres charges
       liées à
       l'effectif         146      157     (7,0)%     285      306     (6,9)%
      Autres frais
       généraux et
       d'administration    77       61       26 %     155      119       30 %
    -------------------------------------------------------------------------
    Charges
     d'exploitation       656      664     (1,2)%   1 303    1 268      2,8 %
    Coûts de
     restructuration        4        1      n.s.        6        1      n.s.
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des charges
     d'exploitation       660      665     (0,8)%   1 309    1 269      3,2 %
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) Inclut une économie de 1 million de dollars au deuxième trimestre et
        au premier semestre de 2009, au titre des régimes de retraite à
        prestations déterminées, comparativement à une économie de 3 millions
        de dollars au deuxième trimestre de 2008 et à une économie de
        5 millions de dollars au premier semestre de 2008.
    -------------------------------------------------------------------------
    

    Le total des charges d'exploitation du secteur des services mobiles a
diminué de 5 millions de dollars au deuxième trimestre de 2009 et il a
augmenté de 40 millions de dollars au premier semestre de 2009,
comparativement aux périodes correspondantes de 2008. La diminution au cours
du trimestre reflète l'incidence positive de la mise en oeuvre continue des
programmes d'efficience et de restructuration ainsi que l'importante réduction
des frais de marketing. L'augmentation au cours du premier semestre tient aux
mesures prises aux fins de l'acquisition d'abonnés et de la fidélisation, à
l'accroissement des services de transmission de données, ainsi qu'à la
croissance de 8 % du nombre d'abonnés d'un exercice à l'autre.

    
    -   Les charges liées aux ventes d'équipement ont augmenté de 14 millions
        de dollars et de 44 millions de dollars, respectivement, au deuxième
        trimestre et au premier semestre de 2009, par rapport aux périodes
        correspondantes de 2008. Ces résultats à la hausse tiennent en partie
        à l'augmentation des volumes au chapitre de la fidélisation et à
        l'accroissement des coûts par appareil afin de soutenir la migration
        des abonnés vers des téléphones intelligents et des appareils
        multimédias, ainsi qu'à l'incidence du taux de change défavorable du
        dollar américain (par rapport à 2008), facteurs neutralisés en partie
        par la diminution des volumes au chapitre des acquisitions.

    -   Les charges d'exploitation des services de réseau se sont accrues de
        1 million de dollars et de 14 millions de dollars, respectivement, au
        deuxième trimestre et au premier semestre de 2009, par rapport aux
        périodes correspondantes de 2008. Ces résultats à la hausse ont
        soutenu la croissance des produits tirés des services de transmission
        de données (croissance de 36 % au deuxième trimestre), laquelle tient
        à la pénétration continue sur le marché des téléphones intelligents,
        des appareils multimédias et des clés Internet, qui a entraîné une
        hausse des coûts liés à des revenus partagés avec des tiers et des
        coûts liés aux licences d'utilisation des fournisseurs de services,
        facteurs neutralisés en partie par la baisse des frais d'itinérance
        découlant de la réduction des tarifs, particulièrement au deuxième
        trimestre.

    -   Les frais de marketing ont diminué de 28 millions de dollars et de
        38 millions de dollars, respectivement, au deuxième trimestre et au
        premier semestre de 2009, par rapport aux périodes correspondantes de
        2008, en raison de la baisse des frais de publicité et de promotion
        liés au lancement initial de la marque Koodo en mars 2008 et d'une
        plus grande efficience au chapitre des dépenses. La diminution des
        commissions tient à la baisse des volumes au chapitre des
        acquisitions et de la fidélisation, de même qu'à la réduction des
        tarifs découlant d'un changement dans la gamme de produits et de
        l'offre de canaux à des tarifs variables dans le cadre des activités
        de chargement. Les frais d'acquisition par ajout brut d'abonné ont
        diminué de 31 $ et de 14 $, respectivement, au deuxième trimestre et
        au premier semestre de 2009, par rapport aux périodes correspondantes
        de 2008. Ces baisses reflètent la diminution des frais de publicité
        et de promotion et des commissions, neutralisée en partie par la
        hausse des coûts de financement par appareil (laquelle reflète les
        taux de change défavorables et les tarifs promotionnels visant à
        soutenir la pénétration sur le marché des téléphones intelligents et
        des appareils multimédias).

        Les frais de fidélisation exprimés en pourcentage des produits tirés
        des services de réseau se sont établis à 10,6 % et à 10,5 %,
        respectivement, au deuxième trimestre et au premier semestre de 2009,
        en hausse par rapport à 9,1 % et à 8,7 %, respectivement, aux
        périodes correspondantes de 2008. La hausse des frais de fidélisation
        découle principalement du fait que la société s'est concentrée sur la
        migration des abonnés vers des téléphones intelligents et des
        appareils multimédias, des taux de change défavorables, ainsi que du
        nombre plus élevé de réparations d'appareils découlant de la
        complexité accrue des services offerts.

    -   Les salaires, charge au titre des avantages sociaux et autres charges
        liées à l'effectif inscrits dans les frais généraux et
        d'administration ont diminué de 11 millions de dollars et de
        21 millions de dollars, respectivement, au deuxième trimestre et au
        premier semestre de 2009, par rapport aux périodes correspondantes de
        2008, ce qui reflète la réduction des primes de rendement
        comptabilisées et les retombées des initiatives du programme
        d'efficience concurrentielle. Les autres frais généraux et
        d'administration se sont accrus de 16 millions de dollars et de
        36 millions de dollars, respectivement; ces résultats tiennent compte
        d'une hausse de 6 millions de dollars et de 17 millions de dollars,
        respectivement, des créances douteuses, laquelle reflète
        l'accroissement du nombre d'abonnés, la conjoncture économique
        actuelle et l'augmentation du taux de désabonnement non volontaire.
        Les autres frais généraux et d'administration tiennent également
        compte de la hausse des coûts relatifs à la main-d'oeuvre externe.

    -   Les coûts de restructuration concernent diverses initiatives
        s'inscrivant dans le cadre du programme d'efficience concurrentielle
        de la société.

    -------------------------------------------------------------------------
    Secteur des            Trimestres terminés         Semestres terminés
     services mobiles          les 30 juin                 les 30 juin
     - BAIIA             2009     2008  Variation    2009     2008  Variation
    -------------------------------------------------------------------------
    BAIIA (en millions
     de dollars)          493      484      1,9 %     981      987     (0,6)%
    Marge du BAIIA
     (en %)              42,8     42,1     0,7 pt    42,8     43,8    (1,0)pt
    -------------------------------------------------------------------------
    

    Le BAIIA du secteur des services mobiles a progressé de 9 millions de
dollars au deuxième trimestre de 2009 et il a diminué de 6 millions de dollars
au premier semestre de 2009, comparativement aux périodes correspondantes de
2008. Le BAIIA du secteur des services mobiles, compte non tenu de la hausse
de la charge de retraite et des coûts de restructuration, a augmenté de 14
millions de dollars et de 3 millions de dollars, respectivement, en raison de
l'accroissement des produits tirés des services de réseau et de la baisse des
frais d'acquisition, facteurs neutralisés en partie par la hausse des frais de
fidélisation et des coûts liés au réseau à l'appui de la croissance des
services de transmission de données, ainsi que par l'augmentation des créances
douteuses découlant de la conjoncture actuelle. L'amélioration de la marge du
BAIIA au deuxième trimestre de 2009 reflète l'accroissement des produits tirés
des services de réseau; les coûts liés aux réseaux sont pour leur part
demeurés dans l'ensemble inchangés, et les frais d'acquisition ont diminué.

    
    6.   Evolution de la situation financière

    Le tableau ci-après illustre les variations entre les bilans consolidés
survenues au cours du semestre terminé le 30 juin 2009.

    -------------------------------------------------------------------------
    Situation       Au 30     Au 31    Vari-   Vari-  Explication concernant
     financière :    juin  décembre    ation   ation  les variations entre
    (en millions  ------------------            en %  les bilans
     de dollars)     2009      2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Actif à court
     terme

      Encaisse et      26         4      22    n.s.   Se reporter à la
       placements                                     rubrique 7, "Situation
       temporaires,                                   de trésorerie et
       montant net                                    sources de
                                                      financement".

      Débiteurs       725       966    (241)   (25)%  Diminution découlant de
                                                      la hausse de
                                                      100 millions de dollars
                                                      du produit tiré des
                                                      créances titrisées, de
                                                      la réduction des
                                                      débiteurs du secteur
                                                      des services mobiles
                                                      découlant de la baisse
                                                      des PMAA tirés des
                                                      services postpayés,
                                                      ainsi que d'une baisse
                                                      saisonnière des
                                                      créances des
                                                      fournisseurs de
                                                      services mobiles. Le
                                                      délai moyen de
                                                      règlement des débiteurs
                                                      était de 43 jours au
                                                      30 juin 2009, alors
                                                      qu'il était de 48 jours
                                                      au 31 décembre 2008.

      Impôts sur les   58        25      33    132 %  Reflète une hausse des
       bénéfices et                                   impôts sur les
       autres impôts                                  bénéfices et autres
       à recevoir                                     impôts à recevoir
                                                      comptabilisés,
                                                      déduction faite des
                                                      remboursements reçus.

      Stocks          200       333    (133)   (40)%  Principalement une
                                                      diminution des volumes
                                                      d'appareils mobiles
                                                      ainsi que des pièces et
                                                      accessoires,
                                                      neutralisée en partie
                                                      par la proportion plus
                                                      élevée d'appareils
                                                      capables de transmettre
                                                      des données offerts à
                                                      des prix plus élevés.

      Frais payés     250       176      74     42 %  Paiement anticipé de
       d'avance et                                    l'impôt fédéral sur la
       autres(1)                                      masse salariale et
                                                      paiement annuel des
                                                      impôts fonciers, des
                                                      droits de concession de
                                                      licences et des
                                                      contrats d'entretien,
                                                      déduction faite de
                                                      l'amortissement.

      Actifs            -        10     (10)  (100)%  Ajustements à la juste
       dérivés                                        valeur des couvertures
                                                      de change.
    -------------------------------------------------------------------------
    Passif à
     court terme

      Créditeurs    1 324     1 465    (141)   (10)%  Tient compte d'une
       et charges                                     diminution des dépenses
       à payer                                        en immobilisations, des
                                                      licences et du matériel
                                                      comptabilisés, d'une
                                                      réduction des
                                                      commissions à verser
                                                      aux détaillants de
                                                      services mobiles, et
                                                      d'une réduction des
                                                      charges salariales et
                                                      du passif au titre des
                                                      prestations
                                                      constituées.

      Impôts sur les   15       163    (148)   (91)%  Reflète les impôts
       bénéfices et                                   finaux exigibles en
       autres impôts                                  2009 pour l'année
       à payer                                        d'imposition 2008 ainsi
                                                      que les acomptes
                                                      provisionnels pour
                                                      2009, neutralisés par
                                                      la charge d'impôts
                                                      exigibles pour la
                                                      période.

      Créditeurs       81        51      30     59 %  Les nouvelles
       et charges                                     obligations en vertu
       à payer à                                      des programmes de
       l'égard de la                                  restructuration en
       restructur-                                    cours ont excédé les
       ation                                          paiements en vertu des
                                                      anciens programmes de
                                                      restructuration.

      Dividendes à    149       151      (2)    (1)%  -
       payer

      Facturation     650       689     (39)    (6)%  Principalement une
       par                                            diminution des produits
       anticipation                                   reportés découlant des
       et dépôts de                                   volumes à la baisse
       clients                                        d'appareils mobiles
                                                      détenus par des
                                                      détaillants externes.

      Tranche à        52         4      48    n.s.   Reflète l'échéance en
       court terme                                    mai 2010 de débentures
       de la dette à                                  de série 1 à 12 % d'un
       long terme                                     montant de 50 millions
                                                      de dollars de TELUS
                                                      Communications Inc.,
                                                      déduction faite d'une
                                                      petite diminution liée
                                                      aux contrats de
                                                      location-acquisition.

      Passifs          93        75      18     24 %  Ajustements à la juste
       dérivés                                        valeur des options sur
                                                      actions et des
                                                      couvertures relatives
                                                      aux unités d'actions
                                                      temporairement
                                                      incessibles, déduction
                                                      faite des options
                                                      exercées ou frappées
                                                      d'extinction.

      Tranche à       525       459      66     14 %  Principalement des
       court terme                                    modifications du revenu
       des impôts                                     tiré d'une société de
       futurs                                         personnes de Société
                                                      TELUS Communications et
                                                      de SOCIETE TELE-MOBILE
                                                      qui sera attribué au
                                                      cours des 12 prochains
                                                      mois.
    -------------------------------------------------------------------------
    Fonds de       (1 630)   (1 543)    (87)    (6)%  La réduction du fonds
     roulement(2)                                     de roulement a
                                                      contribué à la
                                                      diminution de la dette
                                                      à long terme.
    -------------------------------------------------------------------------
    Immobili-      12 661    12 483     178      1 %  Se reporter à la
     sations                                          rubrique 7.2, "Sorties
     corporelles,                                     liées aux activités
     montant net                                      d'investissement -
                                                      Dépenses en
                                                      immobilisations", ainsi
                                                      qu'à la rubrique 5.3,
                                                      "Résultats
                                                      d'exploitation
                                                      consolidés -
                                                      Amortissement des
                                                      immobilisations
                                                      corporelles et des
                                                      actifs incorporels".
    -------------------------------------------------------------------------
    Autres actifs

      Autres        1 527     1 418     109      8 %  Concerne principalement
       actifs à                                       la capitalisation des
       long                                           régimes de retraite et
       terme(1)                                       l'amortissement continu
                                                      de l'actif transitoire
                                                      des régimes de
                                                      retraite.

      Placements       43        42       1      2 %  Reflète un nouveau
                                                      placement d'un montant
                                                      peu élevé.

      Ecart         3 564     3 564       -      - %  -
       d'acqui-
       sition
    -------------------------------------------------------------------------
    Dette à         6 085     6 348    (263)    (4)%  Comprend :
     long terme                                       - un produit net de
                                                        697 millions de
                                                        dollars découlant de
                                                        l'émission, en mai,
                                                        de billets à 4,95 %
                                                        échéant dans cinq
                                                        ans;
                                                      - une augmentation de
                                                        172 millions de
                                                        dollars du papier
                                                        commercial;
                                                      - une réduction nette
                                                        de 980 millions de
                                                        dollars des montants
                                                        prélevés au titre de
                                                        la facilité de crédit
                                                        échéant en 2012
                                                        (néant au 30 juin);
                                                      - des débentures de
                                                        50 millions de
                                                        dollars reclassées
                                                        dans le passif à
                                                        court terme;
                                                      - une diminution de
                                                        104 millions de
                                                        dollars de la valeur
                                                        de conversion en
                                                        dollars canadiens des
                                                        billets libellés en
                                                        dollars américains
                                                        échéant en 2011, qui
                                                        a été en grande
                                                        partie neutralisée
                                                        par la diminution des
                                                        passifs dérivés (se
                                                        reporter au poste
                                                        Autres passifs à long
                                                        terme).
    -------------------------------------------------------------------------
    Autres passifs  1 403     1 295     108      8 %  Principalement des
     à long terme                                     variations des taux de
                                                      change du dollar
                                                      américain et un
                                                      ajustement de la juste
                                                      valeur du passif dérivé
                                                      lié aux billets
                                                      libellés en dollars
                                                      américains échéant en
                                                      2011.
    -------------------------------------------------------------------------
    Impôts          1 278     1 213      65      5 %  Augmentation des impôts
     futurs(1)                                        futurs sur les actifs
                                                      et passifs à long
                                                      terme, y compris les
                                                      gains et pertes non
                                                      réalisés sur les
                                                      dérivés et les
                                                      redressements liés à
                                                      des questions fiscales
                                                      touchant des exercices
                                                      antérieurs, neutralisée
                                                      en partie par une
                                                      réévaluation découlant
                                                      des modifications des
                                                      taux d'imposition
                                                      prévus par la loi.
    -------------------------------------------------------------------------
    Capitaux propres

      Actions       7 378     7 085     293      4 %  Principalement un
       ordinaires                                     bénéfice net de
       et actions                                     564 millions de dollars
       sans droit                                     et un montant de
       de vote(1)                                     20 millions de dollars
                                                      au titre des autres
                                                      éléments du résultat
                                                      étendu qui reviennent
                                                      aux détenteurs
                                                      d'actions ordinaires et
                                                      sans droit de vote,
                                                      moins les dividendes de
                                                      300 millions de dollars
                                                      payés ou à payer en
                                                      espèces.

      Part des         21        23      (2)    (9)%  Dividendes versés par
       actionnaires                                   une filiale à des
       sans contrôle                                  actionnaires sans
                                                      contrôle, déduction
                                                      faite du résultat
                                                      étendu de 2 millions de
                                                      dollars qui revient à
                                                      la part des
                                                      actionnaires sans
                                                      contrôle.
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) Avec prise d'effet à l'exercice 2009, les nouvelles recommandations
        de l'ICCA concernant les écarts d'acquisition et les actifs
        incorporels (chapitre 3064 du Manuel) s'appliquent à la société.
        L'adoption de cette norme a donné lieu à des ajustements des bilans
        consolidés. Se reporter à la rubrique 8.2, "Faits nouveaux concernant
        les conventions comptables".
    (2) Actif à court terme moins le passif à court terme - démontre la
        capacité de la société de financer ses activités actuelles et de
        respecter ses obligations lorsqu'elles arrivent à échéance.
    -------------------------------------------------------------------------

    7.   Situation de trésorerie et sources de financement
    

    L'analyse fournie dans la présente rubrique est assujettie à la mise en
garde concernant les énoncés prospectifs figurant au début du rapport de
gestion.
    Les politiques financières liées à la structure du capital de la société,
son plan financier et ses résultats sont présentés à la rubrique 4.3. Dans le
cours normal des activités, la société a généré des flux de trésorerie liés à
l'exploitation annuels supérieurs aux dépenses en immobilisations annuelles
nécessaires à la croissance des activités et aux investissements dans la
technologie. Au deuxième trimestre et au premier semestre de 2009, de même
qu'au deuxième trimestre de 2008, les rentrées liées aux activités
d'exploitation ont excédé les sorties liées aux activités d'investissement. Au
premier trimestre de 2008, les rentrées liées aux activités d'exploitation ont
été complétées par les activités de financement, aux fins de l'acquisition
d'Emergis en janvier 2008.

    
    -------------------------------------------------------------------------
    Sommaire des
     états consolidés
     des flux de
     trésorerie            Trimestres terminés         Semestres terminés
    (en millions de            les 30 juin                 les 30 juin
     dollars)            2009     2008  Variation    2009     2008  Variation
    -------------------------------------------------------------------------
    Rentrées liées
     aux activités
     d'exploitation       852      462       84 %   1 466    1 087       35 %
    (Sorties) liées
     aux activités
     d'investissement    (552)    (437)     (26)%  (1 030)  (1 437)      28 %
    (Sorties) rentrées
     liées aux
     activités de
     financement         (339)     (28)     n.s.     (414)     376      n.s.
    -------------------------------------------------------------------------
    Augmentation
     (diminution) de
     l'encaisse et
     des placements
     temporaires,
     montant net          (39)      (3)       -        22       26        -
    Encaisse et
     placements
     temporaires,
     montant net,
     au début              65       49        -         4       20        -
    -------------------------------------------------------------------------
    Encaisse et
     placements
     temporaires,
     montant net,
     à la fin              26       46        -        26       46      (43)%
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    7.1  Rentrées liées aux activités d'exploitation
    

    Les rentrées liées aux activités d'exploitation ont augmenté de 390
millions de dollars et de 379 millions de dollars, respectivement, au deuxième
trimestre et au premier semestre de 2009, comparativement aux périodes
correspondantes de 2008. Ces augmentations nettes d'un exercice à l'autre
tiennent aux variations suivantes :

    
    -   La variation du produit tiré des créances titrisées (prise en compte
        dans la variation nette des éléments hors trésorerie du fonds de
        roulement figurant à l'état consolidé des flux de trésorerie), qui a
        donné lieu à une hausse de 450 millions de dollars des flux de
        trésorerie au deuxième trimestre et au premier semestre de 2009, par
        rapport aux périodes correspondantes de 2008. Plus précisément, la
        société a accru de 100 millions de dollars le produit tiré des
        créances titrisées au deuxième trimestre de 2009, alors que ce
        produit avait reculé de 350 millions de dollars au deuxième trimestre
        de 2008.

    -   La diminution du BAIIA de 45 millions de dollars et de 88 millions de
        dollars, respectivement, au deuxième trimestre et au premier
        semestre, comme il est décrit à la rubrique 5, "Résultats
        d'exploitation". La diminution du BAIIA tient compte d'une hausse de
        la charge de retraite au titre des régimes de retraite à prestations
        déterminées des salariés et d'une augmentation des coûts de
        restructuration. Le BAIIA excluant ces éléments hors trésorerie a
        augmenté de 34 millions de dollars et de 41 millions de dollars,
        respectivement.

    -   L'augmentation de 27 millions de dollars et de 53 millions de
        dollars, respectivement, des cotisations aux régimes à prestations
        déterminées des salariés au deuxième trimestre et au premier semestre
        de 2009, comparativement aux périodes correspondantes de 2008. Se
        reporter aux hypothèses concernant les régimes de retraite à
        prestations déterminées présentées à la rubrique 9, "Indications pour
        l'exercice 2009".

    -   La hausse de 16 millions de dollars et de 35 millions de dollars,
        respectivement, des paiements au titre des programmes de
        restructuration au deuxième trimestre et au premier semestre de 2009,
        par rapport aux périodes correspondantes de 2008.

    -   L'augmentation de 8 millions de dollars et de 12 millions de dollars,
        respectivement, des intérêts payés au deuxième trimestre et au
        premier semestre de 2009, comparativement aux périodes
        correspondantes de 2008.

    -   La réception d'intérêts de 35 millions de dollars au deuxième
        trimestre de 2009, au titre du règlement de questions fiscales
        touchant des exercices antérieurs.

    -   Le montant net de 8 millions de dollars des paiements d'impôts sur
        les bénéfices au deuxième trimestre de 2009, qui tient compte d'une
        économie de 54 millions de dollars découlant du règlement de
        questions fiscales touchant des exercices antérieurs. Le montant net
        de 222 millions de dollars des paiements d'impôts sur les bénéfices
        au premier semestre de 2009 tient compte de l'économie constatée au
        deuxième trimestre ainsi que des acomptes provisionnels finaux versés
        au premier trimestre relativement à l'année d'imposition 2008. En
        comparaison, le montant net des paiements d'impôts au deuxième
        trimestre et au premier semestre de 2008 s'est élevé à 6 millions de
        dollars et à 7 millions de dollars, respectivement. La société a
        commencé à effectuer des paiements d'impôts importants en 2009 (se
        reporter aux hypothèses concernant les paiements d'impôts présentées
        à la rubrique 9).

    -   En 2008, la société a liquidé des placements à court terme de
        116 millions de dollars au deuxième trimestre; déduction faite des
        placements à court terme effectués au cours du premier trimestre,
        cette opération a donné lieu à des rentrées de 42 millions de dollars
        au premier semestre de 2008.

    -   Les autres variations des éléments hors trésorerie du fonds de
        roulement, y compris la diminution des débiteurs et des créances des
        détaillants et la baisse des stocks au premier semestre de 2009.

    7.2  Sorties liées aux activités d'investissement
    

    Les sorties liées aux activités d'investissement ont augmenté de 115
millions de dollars au deuxième trimestre de 2009, par rapport à la période
correspondante de 2008, en raison de la hausse des dépenses en
immobilisations. Les sorties liées aux activités d'investissement ont diminué
de 407 millions de dollars au premier semestre de 2009, par rapport à la
période correspondante de 2008, résultat qui tient à l'acquisition d'Emergis à
l'exercice précédent, facteur neutralisé en partie par la hausse des dépenses
en immobilisations.
    Les actifs en construction se chiffraient à 1 049 millions de dollars au
30 juin 2009, soit un résultat en hausse de 367 millions de dollars par
rapport au 31 décembre 2008, qui concerne principalement des initiatives liées
aux réseaux à large bande filaires et mobiles de la société, pour lesquels de
plus amples informations sont fournies ci-dessous.

    
    -------------------------------------------------------------------------
    Dépenses en
     immobilisations
    (en millions de
     dollars, sauf
     le ratio
     d'intensité           Trimestres terminés         Semestres terminés
     des dépenses en           les 30 juin                 les 30 juin
     immobilisations)    2009     2008  Variation    2009     2008  Variation
    -------------------------------------------------------------------------
    Secteur des
     services filaires    368      321       15 %     646      576       12 %
    Secteur des
     services mobiles     189      114       66 %     385      179      115 %
    -------------------------------------------------------------------------
    TELUS - données
     consolidées          557      435       28 %   1 031      755       37 %
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    BAIIA déduction
     faite des
     dépenses en
     immobilisations(1)   316      483      (35)%     748    1 112      (33)%
    Intensité des
     dépenses en
     immobilisations
     (en %)(2)             23       18      5 pts      22       16      6 pts
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) Se reporter à la rubrique 11.1, "Bénéfice avant intérêts, impôts et
        amortissement (BAIIA)", pour le calcul et pour une description du
        BAIIA.
    (2) L'intensité des dépenses en immobilisations représente la mesure des
        dépenses en immobilisations divisées par les produits d'exploitation.
        Cette mesure fournit une méthode utile pour comparer le niveau des
        dépenses en immobilisations avec celui d'autres entreprises de
        tailles diverses du même secteur.
    -------------------------------------------------------------------------
    

    Les dépenses en immobilisations ont augmenté de 122 millions de dollars
et de 276 millions de dollars, respectivement, au deuxième trimestre et au
premier semestre de 2009, par rapport aux périodes correspondantes de 2008.
Les dépenses en immobilisations comptabilisées au premier semestre de 2009
sont, sur une base annualisée, conformes aux indications pour l'exercice, qui
se chiffrent à environ 2,05 milliards de dollars. Le ratio d'intensité des
dépenses en immobilisations, qui s'est élevé à 22 % au premier semestre de
2009, reflète un ratio d'intensité de 25 % pour le secteur des services
filaires (22 % au premier semestre de 2008) et un ratio d'intensité de 17 %
pour le secteur des services mobiles (8 % au premier semestre de 2008). Le
BAIIA, déduction faite des dépenses en immobilisations, a diminué de 167
millions de dollars et de 364 millions de dollars, respectivement, en raison
principalement de l'augmentation de ces ratios d'intensité, ainsi que de la
diminution du BAIIA dont il est fait mention à la rubrique 5.3.

    
    -   Les dépenses en immobilisations du secteur des services filaires ont
        augmenté de 47 millions de dollars et de 70 millions de dollars,
        respectivement, au deuxième trimestre et au premier semestre de 2009,
        par rapport aux périodes correspondantes de 2008. Ces hausses
        tiennent principalement aux investissements dans les initiatives
        liées aux réseaux à large bande et à TELUS TV, surtout en Colombie-
        Britannique et en Alberta. Les dépenses effectuées en 2008, pour la
        mise en service en juillet 2008 de la plateforme de facturation et de
        service à la clientèle pour les abonnés des services résidentiels en
        Colombie-Britannique, ont en partie neutralisé ce résultat. Les flux
        de trésorerie (BAIIA déduction faite des dépenses en immobilisations)
        du secteur des services filaires se sont chiffrés à 12 millions de
        dollars au deuxième trimestre de 2009, soit une baisse de
        101 millions de dollars, ou 89 %, par rapport à la période
        correspondante de 2008. Les flux de trésorerie du secteur des
        services filaires se sont élevés à 152 millions de dollars au premier
        semestre de 2009, en baisse de 152 millions de dollars, ou 50 %, par
        rapport à la période correspondante de 2008. La hausse des charges de
        restructuration et de la charge au titre des régimes de retraite à
        prestations déterminées a eu une incidence importante sur les flux de
        trésorerie du secteur des services filaires en 2009.

    -   Les dépenses en immobilisations du secteur des services mobiles ont
        augmenté de 75 millions de dollars et de 206 millions de dollars,
        respectivement, au deuxième trimestre et au premier semestre de 2009,
        en raison principalement des nouveaux investissements dans la
        technologie HSPA et dans les capacités en matière de service aux fins
        du lancement prévu pour le début de 2010. Les dépenses en
        immobilisations au deuxième trimestre et au premier semestre de 2008
        quant à elles étaient relativement peu élevées, en attendant l'issue
        des enchères de licences de spectre pour les SSFE tenues en juillet
        2008 et de la mise au point définitive des plans de la société
        concernant l'évolution des technologies mobiles. Les flux de
        trésorerie (BAIIA déduction faite des dépenses en immobilisations) du
        secteur des services mobiles se sont chiffrés à 304 millions de
        dollars au deuxième trimestre de 2009, soit une diminution de
        66 millions de dollars, ou 18 %, par rapport à la période
        correspondante de 2008. Les flux de trésorerie du secteur des
        services mobiles se sont établis à 596 millions de dollars au premier
        semestre de 2009, en baisse de 212 millions de dollars, ou 26 %, par
        rapport à la période correspondante de 2008.

    7.3  Rentrées (sorties) liées aux activités de financement
    

    Les sorties nettes liées aux activités de financement se sont établies à
339 millions de dollars au deuxième trimestre de 2009, comparativement à 28
millions de dollars à la période correspondante de 2008. Au premier semestre
de 2009, les sorties nettes liées aux activités de financement se sont élevées
à 414 millions de dollars, comparativement à des rentrées nettes de 376
millions de dollars à la période correspondante de 2008.

    
    -   Les dividendes en espèces versés aux actionnaires au deuxième
        trimestre de 2009 se sont établis à 151 millions de dollars; ils ont
        été versés le 1er avril 2009 et concernaient le dividende (47,5 cents
        par action) déclaré au premier trimestre. Les dividendes en espèces
        versés aux actionnaires au deuxième trimestre de 2008 se sont établis
        à 289 millions de dollars; ils concernaient le dividende (45 cents
        par action dans chaque cas) déclaré aux premier et deuxième
        trimestres de 2008.

        Les dividendes en espèces versés aux actionnaires au premier semestre
        de 2009 se sont établis à 302 millions de dollars; ils ont été versés
        le 2 janvier 2009 et concernaient le dividende (47,5 cents par
        action) déclaré au quatrième trimestre de 2008. Les dividendes en
        espèces versés aux actionnaires au premier semestre de 2008 se sont
        établis à 289 millions de dollars; ils concernaient le dividende
        déclaré aux premier et deuxième trimestres de 2008.

    -   La société n'a racheté aucune action de TELUS dans le cadre des RCNA
        en 2009. Le nombre maximal d'actions que la société peut racheter en
        vertu de l'offre en cours, qui prendra fin le 22 décembre 2009,
        s'élève à quatre millions d'actions ordinaires et à quatre millions
        d'actions sans droit de vote. Au cours du deuxième trimestre de 2008,
        la société a racheté environ 1,7 million d'actions, pour un montant
        de 77 millions de dollars, et au cours du premier semestre de 2008,
        elle a racheté environ 4,6 millions d'actions, pour un montant de
        199 millions de dollars.

    -   Emission de titres de créance à long terme

        En mai 2009, la société a, dans le cadre d'un appel public à
        l'épargne, émis des billets de série CF à 4,95 % échéant en mai 2014,
        pour un produit brut de 700 millions de dollars. Le produit net
        d'environ 697 millions de dollars a été utilisé aux fins générales de
        la société, y compris le remboursement des montants empruntés au
        titre de la facilité de crédit échéant en 2012 et la réduction de
        l'encours du papier commercial. Les billets de série CF sont
        rachetables en totalité en tout temps ou en partie de temps à autre,
        au gré de la société, sur préavis d'au moins 30 jours et d'au plus
        60 jours. Le prix de rachat est égal au plus élevé de i) la valeur
        actualisée des billets, actualisée en fonction du taux de rendement
        des obligations du Canada majoré de 71 points de base, ou de ii)
        100 % du capital. De plus, les intérêts courus et impayés, s'il y a
        lieu, seront payés à la date fixée pour le rachat.

        La société est tenue de faire une offre aux fins du rachat des
        billets de série CF, pour un prix égal à 101 % de leur montant en
        capital majoré des intérêts courus et impayés jusqu'à la date du
        rachat, advenant un événement entraînant un changement de contrôle
        tel qu'il est défini dans l'acte de fiducie supplémentaire. Les
        agences de notation ont attribué à ces billets les mêmes cotes que
        celles attribuées aux billets émis précédemment par TELUS. Se
        reporter à la rubrique 7.7, "Cotes de crédit".

        Au deuxième trimestre de 2008, la société a émis des billets de série
        CE à 5,95 % d'un montant de 500 millions de dollars et échéant en
        avril 2015. Le produit net de l'émission a été utilisé aux fins
        générales de la société, notamment la réduction nette des montants
        empruntés au titre de la facilité de crédit échéant en 2012 et la
        réduction du produit tiré de la titrisation de créances, laquelle est
        inscrite comme une variation des éléments hors trésorerie du fonds de
        roulement (se reporter à la rubrique 7.1, "Rentrées liées aux
        activités d'exploitation").

    -   Facilités bancaires et papier commercial

        La société alterne régulièrement entre diverses sources de
        financement à court terme pour tirer parti des écarts au chapitre des
        frais d'intérêts. Au premier trimestre de 2009, la société a réduit
        les montants nets prélevés au titre de la facilité de crédit échéant
        en 2012 de 680 millions de dollars, les portant à 300 millions de
        dollars, et elle a accru l'encours du papier commercial de
        756 millions de dollars, le portant à 1 188 millions de dollars. En
        raison principalement de l'émission fructueuse de billets en mai
        2009, la société a réduit à néant les montants nets prélevés au titre
        de la facilité de crédit échéant en 2012 au deuxième trimestre, et
        elle a réduit l'encours du papier commercial à 604 millions de
        dollars.

    -   Au premier trimestre de 2008, la société avait accru les montants
        prélevés au titre de la facilité de crédit échéant en 2012, les
        portant de néant à 321 millions de dollars, et elle avait accru les
        émissions de papier commercial de 213 millions de dollars, les
        portant à 800 millions de dollars, aux fins générales de la société,
        y compris l'acquisition d'Emergis conclue en janvier. Au cours du
        deuxième trimestre de 2008, la société avait réduit de 159 millions
        de dollars les montants prélevés au titre de la facilité de crédit
        échéant en 2012, les portant à 162 millions de dollars au 30 juin, et
        elle avait maintenu l'encours du papier commercial.

    -   Dette à long terme de TELUS Communications Inc.

        Avec prise d'effet le 12 juin 2009, TELUS Corporation a garanti le
        paiement du capital et des intérêts au titre des débentures de TCI,
        ainsi que le paiement du capital et des intérêts au titre des
        obligations hypothécaires de premier rang de TCI.

    7.4  Mesures de la situation de trésorerie et des sources de financement

    -------------------------------------------------------------------------
    Mesures de la situation de trésorerie
     et des sources de financement
    Au 30 juin ou pour les périodes de
     12 mois terminées à cette date               2009       2008  Variation
    -------------------------------------------------------------------------
    Composantes des ratios d'endettement et
     de couverture(1) (en millions de dollars)
    -------------------------------------------------------------------------
    Dette nette                                  7 255      6 644        611
    Total des capitaux investis - valeur
     comptable(2)                               14 764     13 678      1 086
    BAIIA excluant les coûts
     de restructuration                          3 820      3 830        (10)
    Montant net des intérêts débiteurs             441        419         22
    -------------------------------------------------------------------------
    Ratios d'endettement
    -------------------------------------------------------------------------
    Dette à taux fixe en proportion du total
     de la dette (en %)                             86         83      3 pts
    Durée moyenne jusqu'à l'échéance de la
     dette (en années)                             4,4        4,8       (0,4)
    Dette nette/total des capitaux investis
     (en %)(1)                                    49,1       48,6     0,5 pt
    Dette nette/BAIIA excluant les coûts de
     restructuration(1)                            1,9        1,7        0,2
    -------------------------------------------------------------------------
    Ratios de couverture(1)
    -------------------------------------------------------------------------
    Couverture des intérêts sur la dette à
     long terme (couverture par le bénéfice)       4,2        4,7       (0,5)
    Couverture des intérêts par le BAIIA
     excluant les coûts de restructuration         8,7        9,1       (0,4)
    -------------------------------------------------------------------------
    Autres mesures(3)
    -------------------------------------------------------------------------
    Flux de trésorerie disponibles
     (en millions de dollars)(4)                  (152)     1 621     (1 773)

    Ratio de distribution(1) des bénéfices
     nets prévisibles - ligne directrice
     de 45 % à 55 %
    --------------------------------------
    Ratio de distribution - bénéfice réel
     excluant les ajustements liés aux impôts
     et l'option de règlement en espèces net
     liée aux options (en %)                        59         52      7 pts
    Ratio de distribution - bénéfice réel (en %)    53         43     10 pts
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) Se reporter à la rubrique 11.4, "Définition des mesures de la
        situation de trésorerie et des sources de financement".
    (2) Le montant au 30 juin 2008 reflète l'ajustement des bénéfices non
        répartis, par suite de l'adoption des nouvelles recommandations de
        l'ICCA concernant les écarts d'acquisition et les actifs incorporels.
        Se reporter à la rubrique 8.2.
    (3) Données sur 12 mois.
    (4) Se reporter à la rubrique 11.2, "Flux de trésorerie disponibles",
        pour la définition.
    -------------------------------------------------------------------------
    

    La dette nette au 30 juin 2009 a augmenté par rapport à l'exercice
précédent, l'augmentation s'étant en majeure partie produite au troisième
trimestre de 2008, aux fins du paiement effectué au titre des licences de
spectre pour les SSFE. Le total des capitaux investis a augmenté, en raison
principalement de la hausse de la dette nette et de l'augmentation du capital-
actions sous forme d'actions ordinaires et d'actions sans droit de vote
découlant de la diminution des rachats d'actions dans le cadre des RCNA au
cours des 12 derniers mois.
    La durée moyenne à l'échéance de la dette était de 4,4 ans au 30 juin
2009, en baisse de 0,4 an par rapport l'exercice précédent, résultat qui tient
au passage du temps, facteur neutralisé en partie par l'émission de 700
millions de dollars de titres de créance en mai 2009, par la diminution du
papier commercial et par le remboursement des montants prélevés au titre de la
facilité de crédit échéant en 2012. La proportion des titres de créance qui
portent intérêt à des taux fixes était de 86 % au 30 juin 2009, soit un
résultat en hausse par rapport à 83 % à l'exercice précédent, qui tient à
l'émission de titres de créance en mai 2009, à la réduction du papier
commercial et au remboursement des montants prélevés au titre de la facilité
de crédit échéant en 2012, facteurs neutralisés en partie par l'augmentation
des activités de titrisation de créances.
    Le ratio de couverture des intérêts sur la dette à long terme était de
4,2 fois pour la période de 12 mois terminée le 30 juin 2009, soit une baisse
par rapport à 4,7 fois à l'exercice précédent, qui reflète principalement la
réduction du bénéfice avant impôts sur les bénéfices et intérêts débiteurs sur
la dette à long terme, ainsi que l'augmentation des intérêts débiteurs sur la
dette à long terme. Le ratio de couverture des intérêts par le BAIIA était de
8,7 fois pour la période de 12 mois terminée le 30 juin 2009, soit une baisse
par rapport à 9,1 fois à l'exercice précédent, qui tient à une hausse du
montant net des intérêts débiteurs.
    Les flux de trésorerie disponibles pour la période de 12 mois terminée le
30 juin 2009 ont diminué de 1,77 milliard de dollars par rapport à la période
de 12 mois terminée le 30 juin 2008. La diminution est en grande partie
imputable au paiement de 882 millions de dollars au titre des licences de
spectre pour les SSFE versé au troisième trimestre de 2008, à la hausse de 474
millions de dollars des dépenses en immobilisations générales, à la hausse de
338 millions de dollars des paiements d'impôts déduction faite des économies,
ainsi qu'à l'augmentation de 56 millions de dollars des paiements au titre des
programmes de restructuration.
    La stratégie de la société vise à maintenir les politiques et les lignes
directrices financières énoncées ci-après. La société estime que ces mesures
ont atteint un niveau optimal et qu'elles devraient lui permettre d'avoir
raisonnablement accès aux marchés financiers en maintenant des cotes de crédit
de BBB+ à A-, ou des cotes équivalentes.
    Les lignes directrices et politiques financières à long terme de TELUS
sont les suivantes :

    
    -   Ratio de la dette nette/BAIIA excluant les coûts de restructuration
        entre 1,5 et 2,0 fois.

        Le ratio s'est établi à 1,9 fois au 30 juin 2009.

    -   Ratio de distribution de 45 % à 55 % des bénéfices nets prévisibles.

        La ligne directrice au chapitre du ratio de distribution est établie
        sur une base prospective, plutôt que sur une base actuelle. Le ratio
        pour la période de 12 mois terminée le 30 juin 2009 calculé de
        manière à ne pas tenir compte des ajustements liés aux impôts sur les
        bénéfices et de l'incidence mineure de l'option de règlement en
        espèces net liée aux options dans le calcul des bénéfices s'est
        établi à 59 %. Le ratio fondé sur les bénéfices réels pour la même
        période s'est établi à 53 %.

    7.5  Facilités de crédit
    

    Au 30 juin 2009, TELUS avait des liquidités disponibles aux termes des
facilités de crédit inutilisées de plus de 1,5 milliard de dollars, de même
que des montants disponibles au titre de son programme de titrisation de
créances, ce qui est conforme à l'objectif de la société, lequel vise à faire
en sorte que les liquidités disponibles s'élèvent généralement à au moins 1
milliard de dollars. Le 19 juin 2009, les modalités de la facilité de crédit
d'une durée de 364 jours ont été modifiées de manière que le montant
disponible au titre de cette facilité soit porté à 300 millions de dollars et
que la date d'échéance soit prorogée jusqu'au 31 décembre 2010.

    
    Facilités de crédit de TELUS au 30 juin 2009
    -------------------------------------------------------------------------
                                                Lettres
                                               de crédit
                                                 émises,   Sûreté
                                                   mais    pour le    Liquid-
                                                    non    programme   ités
    (en millions               Montant   Montant  utili-   de papier  dispon-
     de dollars)   Echéance  disponible  utilisé   sées   commercial  ibles
    -------------------------------------------------------------------------
    Facilité
     renouvelable   1er mai
     de cinq ans(1)    2012     2 000        -     (220)      (604)    1 176
    Facilité
     renouvelable        31
     de 364        décembre
     jours(2)          2010       300        -        -          -       300
    Autres
     facilités
     bancaires            -        64        -       (6)         -        58
    -------------------------------------------------------------------------
    Total                 -     2 364        -     (226)      (604)    1 534
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) Dollars canadiens ou équivalent des dollars américains.
    (2) Dollars canadiens uniquement.
    -------------------------------------------------------------------------
    

    Les facilités de crédit renouvelables de TELUS comportent les clauses
restrictives habituelles. Celles-ci lui interdisent notamment de laisser son
ratio de levier financier consolidé (dette sur le BAIIA sur 12 mois) dépasser
4:1 (environ 1,9:1 au 30 juin 2009) et de laisser son ratio de couverture
consolidé (BAIIA sur intérêts débiteurs sur 12 mois) être inférieur à 2:1
(environ 8,7:1 au 30 juin 2009) à la fin d'un trimestre financier. Il y a
certaines petites différences entre le calcul du ratio de levier financier et
du ratio de couverture en vertu des conventions de crédit et le calcul de la
dette nette sur le BAIIA et du ratio de couverture des intérêts par le BAIIA.
Les calculs n'ont jamais présenté de différences importantes. La réévaluation
des immobilisations corporelles, des actifs incorporels et de l'écart
d'acquisition aux fins comptables n'a pas d'incidence sur les clauses
restrictives. L'accès continu aux facilités de crédit de TELUS n'est pas
assujetti au maintien par TELUS d'une cote de crédit en particulier.

    
    7.6  Vente de créances
    

    TELUS Communications Inc. ("TCI"), filiale en propriété exclusive de
TELUS, est partie à une convention conclue avec une fiducie de titrisation
sans lien de dépendance liée à une grande banque canadienne de l'annexe I, aux
termes de laquelle TCI est en mesure de vendre une participation dans
certaines de ses créances. A la suite de la vente d'une participation dans
certaines créances avec gestion intégrale, un passif lié à la gestion des
créances vendues est constaté à la date de la vente puis est amorti dans
l'état des résultats sur la durée de vie prévue des créances. Par suite d'une
modification effectuée en mai 2009, la durée initiale de cette convention de
titrisation à rechargement a été prorogée pour une période de trois ans, et le
montant maximal s'élève à 500 millions de dollars.
    TCI doit maintenir une cote de crédit de DBRS Ltd. d'au moins BBB
(faible), sinon la fiducie de titrisation pourrait exiger de freiner le
programme de vente. Au 7 août 2009, la cote de crédit était plus élevée de
trois niveaux, à savoir A (faible), que la cote devant être maintenue.

    
    -------------------------------------------------------------------------
    Solde du produit
     des créances
     titrisées           30     31     31     30     30     31     31     30
    (en millions       juin   mars    déc.  sept.  juin   mars    déc.  sept.
     de dollars)       2009   2009   2008   2008   2008   2008   2007   2007
    -------------------------------------------------------------------------
                        400    300    300    250    150    500    500    550
    -------------------------------------------------------------------------

    7.7  Cotes de crédit
    

    Aucun changement n'a été apporté aux cotes de crédit de première qualité
de la société au premier semestre de 2009. Les quatre agences de notation qui
couvrent TELUS ont attribué des cotes identiques aux cotes attribuées
précédemment, toutes assorties de perspectives stables, relativement à
l'émission de 700 millions de dollars de billets effectuée par la société en
mai 2009. Le 17 juin 2009, DBRS Ltd. a confirmé les cotes attribuées à TELUS
Corporation et à TELUS Communications Inc.

    
    -------------------------------------------------------------------------
    Sommaire des cotes de crédit    DBRS Ltd.     S&P  Moody's  Fitch Ratings
    -------------------------------------------------------------------------
    Tendance ou perspective           Stable   Stable   Stable        Stable
    -------------------------------------------------------------------------
    TELUS Corporation
      Dette bancaire de
       premier rang                        -        -        -          BBB+
      Billets                      A (faible)    BBB+     Baa1          BBB+
      Papier commercial          R-1 (faible)       -        -             -

    TELUS Communications Inc.
      Débentures                   A (faible)    BBB+        -          BBB+
      Billets à moyen terme        A (faible)    BBB+        -          BBB+
      Obligations hypothécaires
       de premier rang             A (faible)      A-        -             -
    -------------------------------------------------------------------------

    7.8  Instruments financiers, engagements et passifs éventuels

    Instruments financiers (note 4 des états financiers consolidés
    intermédiaires)
    

    Les instruments financiers de la société ainsi que la nature des risques
auxquels ils pourraient être assujettis sont décrits dans le rapport de
gestion annuel 2008 de la société. Une mise à jour est présentée ci-dessous.

    Risque de crédit - débiteurs/provision pour créances douteuses

    Le risque de crédit associé aux débiteurs est réduit par la clientèle
vaste et diversifiée de la société, qui regroupe à peu près tous les secteurs
des consommateurs et des entreprises au Canada. La société applique un
programme d'évaluation du crédit des clients et limite le montant du crédit
accordé lorsqu'elle le juge nécessaire. Elle maintient des provisions pour les
pertes sur créances potentielles, et ces pertes ont été conformes aux
prévisions de la direction jusqu'à maintenant. La durée de vie moyenne
pondérée des comptes clients en souffrance est de 70 jours, soit une hausse
par rapport à 64 jours au 31 décembre 2008.

    Risque de liquidité

    Dans le cadre des politiques financières liées à la structure du capital,
pour lesquelles une analyse est présentée à la rubrique 4.3, "Situation de
trésorerie et sources de financement", la société gère son risque de liquidité
à l'aide d'un processus d'équilibrage de trésorerie quotidien qui lui permet
de gérer ses liquidités excédentaires et ses besoins en liquidités selon les
besoins réels de la société et de ses filiales; de plus, la société maintient
des facilités bancaires bilatérales et des facilités de crédit consortial
ainsi qu'un programme de papier commercial, elle vend des créances clients à
une fiducie de titrisation sans lien de dépendance, elle exerce une
surveillance constante des flux de trésorerie prévisionnels et réels, et elle
gère les échéances des actifs financiers et des passifs financiers.
    TELUS a d'importantes échéances de titres de créance au cours des
exercices ultérieurs. La société peut émettre un montant de 1,8 milliard de
dollars de titres de créance ou de participation en vertu d'un prospectus
préalable de base, en vigueur jusqu'en septembre 2009. La société prévoit
renouveler le prospectus préalable de base et estime que ses cotes de crédit
de première qualité lui fournissent un accès raisonnable aux marchés
financiers.

    Risque de marché

    L'analyse de sensibilité concernant les variations possibles du risque de
marché qui pourraient raisonnablement se produire en raison de l'exposition de
la société au risque de change, au risque de taux d'intérêt et à l'autre
risque de prix découlant de la rémunération à base d'actions est présentée à
la note 4 g) des états financiers consolidés intermédiaires.

    Engagements et passifs éventuels

    Comptes de report aux termes du régime de plafonnement des prix

    Il ne s'est produit aucun changement important ayant eu une incidence sur
le solde de 145 millions de dollars du compte de report aux termes du régime
de plafonnement des prix depuis la publication du rapport de gestion annuel
2008 de TELUS.

    Garanties

    Les PCGR du Canada exigent que des informations soient fournies sur
certains types de garanties ainsi que sur leurs montants maximaux non
actualisés. Les montants maximaux non actualisés des garanties au 30 juin
2009, sans égard à la probabilité du versement de ces paiements, étaient
négligeables.
    Engagements d'indemnisation : Dans le cours normal de ses activités, la
société peut fournir des engagements d'indemnisation en ce qui a trait à
certaines opérations. A l'exclusion des obligations enregistrées à titre de
passif au moment où l'opération est effectuée, la société n'a jamais fait de
paiement important en vertu de ces engagements d'indemnisation.
    En ce qui a trait à la cession, en 2001, des activités de TELUS liées aux
annuaires, la société a accepté de prendre en charge une quote-part
proportionnelle des frais accrus de publication des annuaires pour le nouveau
propriétaire si l'augmentation découle d'un changement relatif aux exigences
réglementaires applicables du CRTC. La quote-part de la société aurait été de
80 % jusqu'en mai 2006, passerait à 40 % pour les cinq années suivantes et
s'établirait ensuite à 15 % dans la dernière période de cinq ans. Si une
mesure du CRTC empêchait le propriétaire de réaliser les activités liées aux
annuaires qui sont précisées dans l'entente, TELUS indemniserait le
propriétaire à l'égard de toute perte subie par ce dernier.
    Au 30 juin 2009, la société n'avait constaté aucun passif en ce qui a
trait à ses engagements d'indemnisation.

    Réclamations et poursuites

    La société fait l'objet de diverses réclamations et poursuites visant des
dommages-intérêts et d'autres compensations. La société ne peut à l'heure
actuelle prévoir avec certitude l'issue de ces litiges. Cependant, la
direction est d'avis, en vertu de l'évaluation juridique et selon
l'information dont elle dispose actuellement, qu'il est improbable qu'un
passif non couvert par les assurances ou autrement ait une incidence
défavorable importante sur la situation financière consolidée de la société à
l'exception de ce qui est décrit à la note 19 c) des états financiers
consolidés intermédiaires.

    
    7.9  Information sur les actions en circulation
    

    Le sommaire ci-après illustre le nombre d'actions en circulation de
chaque catégorie de titres de participation au 30 juin 2009. De plus, le
nombre total d'actions en circulation et pouvant être émises qui est présenté
se fonde sur l'hypothèse selon laquelle toutes les options en cours, ainsi que
les options qui n'ont pas encore été octroyées, mais pour lesquelles les
actions sont détenues en réserve, ont été converties. Le nombre d'actions en
circulation et pouvant être émises au 7 août 2009 n'a pas varié de façon
importante par rapport au 30 juin 2009.

    
    -------------------------------------------------------------------------
                                                      Actions
    Actions en circulation               Actions   sans droit   Nombre total
    (en millions d'actions)           ordinaires      de vote      d'actions
    -------------------------------------------------------------------------
    Capitaux propres attribuables
     aux actionnaires ordinaires
      Actions en circulation
       au 30 juin 2009                       175          143          318(1)
      Options en cours et
       pouvant être émises(2)
       au 30 juin 2009                         -           15           15
    -------------------------------------------------------------------------
                                             175          158          333
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) Aux fins du calcul du bénéfice dilué par action, le nombre d'actions
        s'établissait à 318 millions pour le trimestre et le semestre
        terminés le 30 juin 2009.
    (2) En supposant une conversion intégrale et sans tenir compte des prix
        d'exercice.
    -------------------------------------------------------------------------

    8.   Estimations comptables critiques et faits nouveaux concernant les
         conventions comptables

    8.1  Estimations comptables critiques
    

    Les estimations comptables critiques sont décrites à la rubrique 8.1 du
rapport de gestion annuel 2008 de TELUS. La préparation d'états financiers
conformément aux PCGR exige que la direction ait recours à des estimations et
à des hypothèses qui ont une incidence sur les montants de l'actif et du
passif présentés et sur la présentation des actifs et des passifs éventuels à
la date des états financiers, ainsi que sur les montants présentés des
produits et des charges au cours de la période visée. Les résultats réels
pourraient différer des résultats estimatifs.

    
    8.2  Faits nouveaux concernant les conventions comptables (note 2 des
         états financiers consolidés intermédiaires)
    

    Les conventions comptables sont conformes à celles décrites à la note 1
des états financiers consolidés 2008 de TELUS, sauf en ce qui concerne les
faits nouveaux décrits ci-dessous. L'analyse qui suit tient compte des
attentes à la date de clôture concernant le passage des PCGR du Canada aux
Normes internationales d'information financière (les "IFRS") publiées par
l'International Accounting Standards Board (l'"IASB"). L'analyse renvoie à la
mise en garde concernant les énoncés prospectifs figurant au début du rapport
de gestion.

    
    Passage aux Normes internationales d'information financière (les "IFRS")
    publiées par l'International Accounting Standards Board (l'"IASB")
    

    En 2006, le Conseil des normes comptables du Canada a ratifié un plan
stratégique qui fera en sorte que les PCGR du Canada, tels qu'ils sont
utilisés par les entreprises ayant une obligation publique de rendre des
comptes, seront remplacés par les Normes internationales d'information
financière publiées par l'International Accounting Standards Board (les "IFRS
de l'IASB") au cours d'une période de transition devant se terminer d'ici
2011. TELUS devra utiliser les IFRS de l'IASB dans la présentation de ses
états financiers intermédiaires et annuels s'appliquant aux exercices ouverts
à compter du 1er janvier 2011, date à laquelle la société a décidé d'adopter
ces normes.
    Le Conseil des normes comptables du Canada procédera au passage aux IFRS
de l'IASB au moyen d'une combinaison de trois méthodes :

    
    i)   lorsque les projets conjoints de convergence courants du Financial
         Accounting Standards Board des Etats-Unis et de l'IASB feront
         l'objet d'un accord, ils seront adoptés par le Conseil des normes
         comptables du Canada et pourront être appliqués au Canada avant la
         conversion complète aux IFRS de l'IASB par les entreprises ayant une
         obligation publique de rendre des comptes;
    ii)  le recours aux normes désignées comme des normes clés ou importantes
         par le Conseil des normes comptables du Canada, à l'égard desquelles
         ce dernier a amorcé un projet aux fins de la convergence des PCGR du
         Canada avec les IFRS connexes avant la date de transition, publiées
         en tant que PCGR du Canada;
    iii) les normes n'étant pas assujetties au projet conjoint de convergence
         ont été présentées de manière générale aux fins de leur adoption au
         moment de la conversion complète aux IFRS de l'IASB par les
         entreprises ayant une obligation publique de rendre des comptes.
    

    Les deux premières méthodes pourraient, ou pourront, faire en sorte que
la société puisse, ou doive, aligner certaines conventions comptables sur les
IFRS de l'IASB avant 2011, advenant la publication d'une nouvelle norme ou que
l'adoption anticipée soit permise.
    En vertu de son plan de travail, l'IASB a mis en oeuvre des projets qui
devraient donner lieu à de nouvelles prises de position qui se traduiront par
des modifications des IFRS de l'IASB et, par conséquent, les IFRS de l'IASB
qui seront en vigueur à la date de la conversion devraient différer des IFRS
en vigueur à l'heure actuelle. En novembre 2008, la Securities and Exchange
Commission des Etats-Unis a publié un projet de plan comportant sept jalons,
en vertu duquel certains émetteurs assujettis aux Etats-Unis seraient
autorisés à utiliser les IFRS de l'IASB aux fins du dépôt de leurs résultats.
Ce projet revêt une grande importance, car il envisage également l'application
obligatoire des IFRS de l'IASB pour les émetteurs assujettis aux Etats-Unis
dès 2014 (la Securities and Exchange Commission des Etats-Unis devrait prendre
une décision en 2011 relativement à cette obligation d'utilisation prévue par
le jalon 6). Nous ne pouvons pas évaluer à l'heure actuelle l'incidence de ce
projet, le cas échéant, sur le plan de travail de l'IASB; cependant, le jalon
1 prévoit l'amélioration des normes comptables et précise que la Securities
and Exchange Commission des Etats-Unis devra subséquemment déterminer si les
IFRS de l'IASB constituent des normes de première qualité et si elles sont
suffisamment exhaustives.
    La société devra mener à bien plusieurs phases dans le cadre de la
transition aux IFRS de l'IASB.

    
    -------------------------------------------------------------------------
    Phases de la mise
     en oeuvre             Description et état
    -------------------------------------------------------------------------
    Evaluation initiale    Cette phase comprend la détermination des
     des incidences et     différences importantes entre les PCGR du Canada
     délimitation de       et les IFRS de l'IASB et qui sont pertinentes pour
     la portée             la situation particulière de la société.

                           Selon les IFRS de l'IASB en vigueur à l'heure
                           actuelle, cette phase a été menée à terme au
                           premier trimestre de 2008. La société a eu recours
                           à un processus de diagnostic qui lui a permis de
                           cerner un petit nombre de sujets susceptibles
                           d'influer sur ses résultats financiers ou sur les
                           efforts qu'elle déploie pour assurer le passage
                           aux IFRS de l'IASB. Ce processus de diagnostic a
                           donné lieu à l'élaboration d'un plan détaillé aux
                           fins de la conduite des activités. L'IASB a mis en
                           oeuvre des activités qui pourraient entraîner, ou
                           entraîneront, des modifications des IFRS de
                           l'IASB, et ces modifications pourraient avoir, ou
                           auront, des répercussions pour la société. La
                           société évaluera ces modifications dans le cadre
                           de la phase portant sur les principaux éléments.
    -------------------------------------------------------------------------
    Principaux éléments    Cette phase comprend la détermination,
                           l'évaluation et la sélection des conventions
                           comptables que la société doit aligner avec les
                           IFRS de l'IASB. Cette phase porte de plus sur
                           d'autres éléments opérationnels tels que les
                           technologies de l'information, le contrôle interne
                           à l'égard de l'information financière et la
                           formation.

                           Au 30 juin 2009, les étapes de la détermination,
                           de l'évaluation et de la sélection des conventions
                           comptables que la société devra aligner avec les
                           IFRS de l'IASB, qui prennent en compte les
                           répercussions sur les éléments opérationnels tels
                           que les technologies de l'information, avaient été
                           en grande partie menées à terme. L'évaluation des
                           répercussions sur le contrôle interne à l'égard de
                           l'information financière de la société sera prise
                           en considération vers la fin de l'exercice.

                           Au cours de la période considérée, la société a
                           mis en oeuvre des activités de communication qui
                           ont permis de tirer parti des ressources internes.
                           Elle a également offert une formation par
                           l'entremise d'un site Web interne portant sur la
                           conversion aux IFRS. La société offrira des
                           programmes de formation ciblés concernant le
                           passage aux normes qui s'appliquent à TELUS.

                           La société a régulièrement avisé le comité de
                           vérification du conseil d'administration de l'état
                           d'avancement du projet, ainsi que de ses
                           répercussions et des incidences prévues.
    -------------------------------------------------------------------------
    Incorporation          Cette phase permettra d'incorporer les solutions
                           dans le système financier et les processus sous-
                           jacents de la société qui sont essentiels au
                           passage aux IFRS de l'IASB.
    -------------------------------------------------------------------------
    

    La société présentera ses résultats de l'exercice 2010 selon les PCGR du
Canada en vigueur. En 2011, elle présentera les chiffres correspondants de
l'exercice 2010 conformément aux IFRS de l'IASB alors en vigueur. A cette fin,
la société maintiendra en parallèle deux livres comptables en 2010.
    D'ici la fin de 2009, la société finalisera les choix de méthodes
comptables et commencera à préparer ses systèmes comptables en conséquence,
aux fins de l'établissement de son bilan d'ouverture pour 2010 en vertu des
IFRS de l'IASB. Bien que son évaluation des incidences soit en cours et se
déroule conformément au plan établi, la société devra continuer à réaliser des
progrès avant qu'elle puisse accroître, de façon prudente, la spécificité des
informations liées aux différences dans les conventions comptables précédant
et suivant l'adoption des IFRS de l'IASB, sauf en ce qui concerne ce qui suit:

    Ecart d'acquisition et actifs incorporels

    Dans le cadre des activités visant à aligner les PCGR du Canada sur les
IFRS de l'IASB, les anciennes recommandations concernant l'écart d'acquisition
et les actifs incorporels ainsi que les frais de recherche et développement
ont été remplacées par de nouvelles recommandations (chapitre 3064 du Manuel
de l'ICCA).
    A compter de l'exercice 2009 de la société, les nouvelles recommandations
de l'ICCA concernant l'écart d'acquisition et les actifs incorporels
s'appliquent à la société. La société a modifié la convention comptable
qu'elle utilisait conformément aux dispositions transitoires des nouvelles
recommandations.
    Les nouvelles recommandations fournissent des lignes directrices
exhaustives sur les cas où les dépenses peuvent être constatées comme des
actifs incorporels. Avant l'exercice 2009, les frais initiaux de branchement
et d'activation de comptes clients dans le secteur des services filaires, y
compris les coûts directs connexes n'excédant pas les produits, étaient
reportés et constatés sur la durée moyenne prévue de la relation d'affaires
avec les clients; par suite de l'adoption des nouvelles recommandations, ces
frais directs ne peuvent plus être constatés à titre d'actifs incorporels.
    L'incidence de la mise en application de cette nouvelle norme sur les
états consolidés des résultats et des autres éléments du résultat étendu de la
société pour le trimestre et le semestre terminés le 30 juin 2009, de même que
l'incidence de cette mise en application sur les bilans consolidés de la
société au 30 juin 2009 et au 31 décembre 2008 sont présentées à la note 2 b)
des états financiers consolidés intermédiaires. En raison de la nature de ces
frais directs et des périodes de temps sur lesquelles ils ont été reportés et
constatés, ces nouvelles recommandations n'ont pas eu une incidence importante
sur les résultats d'exploitation de la société pour les périodes considérées.

    Regroupements d'entreprises et part des actionnaires sans contrôle

    Dans le cadre des activités visant à aligner les PCGR du Canada sur les
IFRS de l'IASB, les anciennes recommandations concernant les regroupements
d'entreprises et la consolidation des états financiers ont été remplacées par
de nouvelles recommandations sur les regroupements d'entreprises (chapitre
1582 du Manuel de l'ICCA), sur les états financiers consolidés (chapitre 1601
du Manuel de l'ICCA) et sur les participations sans contrôle (chapitre 1602 du
Manuel de l'ICCA).
    Avec prise d'effet le 1er janvier 2009, la société a procédé à l'adoption
anticipée des nouvelles recommandations, conformément aux dispositions
transitoires; autrement, la société aurait été tenue d'adopter les nouvelles
recommandations avec prise d'effet le 1er janvier 2011.
    Dans l'ensemble, les nouvelles recommandations entraînent l'évaluation
des acquisitions d'entreprises à la juste valeur des entités acquises ainsi
que le passage, de manière prospective, de l'approche de l'entité consolidante
pour la théorie de consolidation (l'entité consolidante comptabilisant les
valeurs comptables attribuables à la part des actionnaires sans contrôle) à
l'approche de l'entité économique (l'entité consolidante comptabilisant les
justes valeurs attribuables à la part des actionnaires sans contrôle).
Contrairement aux nouveaux PCGR des Etats-Unis correspondants, qui exigent la
constatation de la juste valeur de l'écart d'acquisition attribuable à la part
des actionnaires sans contrôle, les sociétés peuvent, en vertu des nouveaux
PCGR du Canada et des IFRS de l'IASB, choisir de comptabiliser ou non la juste
valeur de l'écart d'acquisition attribuable à la part des actionnaires sans
contrôle, relativement à chaque acquisition.
    L'évaluation à la juste valeur des acquisitions d'entreprises donnera
notamment lieu :

    
    -   à la passation en charges des coûts d'acquisition;
    -   à la passation en charges des coûts de restructuration découlant de
        l'acquisition;
    -   à l'évaluation de la contrepartie conditionnelle, qui est
        comptabilisée comme un passif financier, à la juste valeur au moment
        de l'acquisition, les variations subséquentes de la juste valeur
        étant prises en compte dans le calcul des résultats d'exploitation;
    -   à la comptabilisation, à titre d'opérations sur capitaux propres, des
        variations de la part des actionnaires sans contrôle subséquentes à
        l'acquisition du contrôle par la société mère et ne donnant pas lieu
        à une perte de contrôle par la société mère.
    

    Le degré d'importance des répercussions de l'adoption des nouvelles
recommandations sur la société dans l'avenir dépendra des faits précis liés
aux regroupements d'entreprises, le cas échéant. Cependant, les états
financiers consolidés de la société ont fait l'objet de changements mineurs
appliqués rétrospectivement à l'égard de la présentation et des informations
fournies en ce qui concerne la part des actionnaires sans contrôle :

    
    -   la part des actionnaires sans contrôle est désormais comptabilisée
        comme une composante distincte des capitaux propres dans les bilans
        consolidés;
    -   les états consolidés des résultats et des autres éléments du résultat
        étendu font désormais état de la répartition du bénéfice net et des
        autres éléments du résultat étendu entre les actionnaires de la
        société et la part des actionnaires sans contrôle, plutôt que de
        refléter la part des actionnaires sans contrôle dans les résultats
        d'exploitation à titre de déduction aux fins du calcul du bénéfice
        net et des autres éléments du résultat étendu.
    

    Faits nouveaux concernant les conventions comptables pour l'exercice 2008

    Dans le cadre des activités visant à assurer la convergence des PCGR du
Canada avec les IFRS de l'IASB, la société a mis en application les
recommandations suivantes avec prise d'effet à l'exercice 2008.

    Instruments financiers - informations à fournir et présentation

    Les recommandations actuelles concernant les informations à fournir sur
les instruments financiers ont été remplacées par de nouvelles recommandations
(chapitre 3862 du Manuel de l'ICCA), et les recommandations actuelles
concernant la présentation des instruments financiers ont été maintenues sans
aucune modification (chapitre 3863 du Manuel de l'ICCA). Les nouvelles
recommandations ont donné lieu à des informations supplémentaires, par rapport
aux informations qui devaient être présentées précédemment, l'accent devant
être mis sur les risques liés aux instruments financiers constatés ou non
constatés auxquels une entité est exposée au cours de la période et à la date
du bilan, ainsi que la façon dont l'entité gère ces risques.

    Stocks

    Les anciennes recommandations concernant la comptabilisation des stocks
ont été remplacées par de nouvelles recommandations (chapitre 3031 du Manuel
de l'ICCA). Les nouvelles recommandations fournissent davantage de lignes
directrices sur les exigences en matière d'évaluation des stocks et les
informations à fournir à leur sujet; plus précisément, elles permettent la
reprise de réductions de valeur effectuées antérieurement à la valeur nette de
réalisation lorsque se produit une hausse subséquente de la valeur des stocks.
Les résultats d'exploitation et la situation financière de la société n'ont
pas été touchés de façon importante par les nouvelles recommandations.

    
    9.   Indications pour l'exercice 2009
    

    L'analyse fournie dans la présente rubrique est assujettie à la mise en
garde concernant les énoncés prospectifs figurant au début du rapport de
gestion.
    La société a révisé ses indications pour l'exercice 2009 dans son rapport
de gestion du premier trimestre de 2009. Les révisions effectuées ce trimestre
reflètent les résultats inférieurs aux prévisions, la hausse prévue des coûts
de restructuration pour l'exercice complet, ainsi que les perspectives
révisées de la société pour l'exercice complet.

    
                       ------------------------------------------------------
    Indications                           Variation prévue     Indication
     révisées pour         Indication       par rapport        antérieure,
     l'exercice             pour 2009          à 2008          7 mai 2009
    -------------------------------------------------------------------------
    Chiffres consolidés
      Produits
       d'exploitation   9,65 G$ à 9,80 G$     0 % à 2 %     9,7 G$ à 9,9 G$

      BAIIA(1)           3,6 G$ à 3,7 G$    (5)% à (2)%   3,625 G$ à 3,775 G$

      Bénéfice par
       action - de base;
       excluant les
       ajustements liés
       aux impôts(2)     3,10 $ à 3,30 $    (8)% à (2)%     3,15 $ à 3,45 $

      Bénéfice par
       action - de
       base(3)           3,35 $ à 3,55 $     (5)% à 1 %     3,35 $ à 3,65 $

      Dépenses en
       immobilisations    Inchangé, soit         10 %       Environ 2,05 G$
                         environ 2,05 G$

    Secteur des
     services filaires
      Produits
       d'exploitation
       (externes)         Inchangé, soit      0 % à 2 %     5,0 G$ à 5,1 G$
                         5,0 G$ à 5,1 G$

      BAIIA            1,625 G$ à 1,675 G$   (8)% à (6)%  1,65 G$ à 1,725 G$

    Secteur des
     services mobiles
      Produits
       d'exploitation
       (externes)       4,65 G$ à 4,70 G $    0 % à 1 %     4,7 G$ à 4,8 G$

      BAIIA            1,975 G$ à 2,025 G$   (1)% à 1 %   1,975 G$ à 2,05 G$
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) Se reporter à la rubrique 11.1, "Bénéfice avant intérêts, impôts et
        amortissement" pour la définition, qui tient compte des coûts de
        restructuration.
    (2) Mesure non définie par les PCGR.
    (3) Les indications pour le bénéfice par action de base comprennent les
        ajustements liés aux impôts comptabilisés aux premier et deuxième
        trimestres de 2009.
    -------------------------------------------------------------------------

    Les principales hypothèses suivantes ont été formulées lorsque les
objectifs initiaux pour 2009 ont été annoncés, le 16 décembre 2008. Le tableau
tient compte des attentes révisées de la direction.

    -------------------------------------------------------------------------
    Hypothèses formulées pour les      Résultats réels pour l'exercice à ce
     objectifs initiaux de 2009        jour, et attentes confirmées ou
                                       révisées pour les indications
                                       concernant l'exercice 2009
    -------------------------------------------------------------------------
    Concurrence soutenue au chapitre   Attentes inchangées, comme en
     des services filaires dans le     témoignent les ajouts d'abonnés d'un
     marché des affaires et le         important câblodistributeur concurrent
     marché résidentiel,               en ce qui concerne le service de
     particulièrement de la part       téléphonie numérique et le service
     de câblodistributeurs et          Internet, ainsi que la pénétration
     d'entreprises offrant des         accrue du marché des services
     services VoIP                     d'affaires.
    -------------------------------------------------------------------------
    Gain d'environ 4,5 points de       Nos attentes pourraient être trop
     pourcentage pour l'exercice       élevées, compte tenu de la contraction
     au titre de la pénétration du     de l'économie canadienne au cours du
     marché des services mobiles       premier semestre de 2009.
     au Canada
    -------------------------------------------------------------------------
    Pressions à la baisse sur les      Attentes confirmées par la diminution
     PMAA du secteur des services      de 6 % d'un exercice à l'autre des
     mobiles                           PMAA combinés de TELUS au premier
                                       semestre de 2009, ce qui est supérieur
                                       aux attentes. Se reporter à la
                                       rubrique 5.5, "Résultats du secteur
                                       des services mobiles".
    -------------------------------------------------------------------------
    Pénétration du marché des          Attentes inchangées.
     services mobiles par de
     nouveaux venus à compter du
     quatrième trimestre de 2009,
     la plupart de ces nouveaux
     venus devant pénétrer ce
     marché à partir de 2010
    -------------------------------------------------------------------------
    Charges de restructuration         Montant révisé à environ 150 millions
     se situant environ entre          de dollars, afin de tenir compte de
     50 millions de dollars et         l'accroissement des activités
     75 millions de dollars            s'inscrivant dans le cadre du
                                       programme d'efficience opérationnelle
                                       (montant révisé précédemment à
                                       125 millions de dollars pour
                                       l'exercice complet 2009 lors de la
                                       publication des résultats financiers
                                       du premier trimestre de 2009).
    -------------------------------------------------------------------------
    Hypothèses formulées pour les      Résultats réels pour l'exercice à ce
     objectifs initiaux de 2009        jour, et attentes confirmées ou
                                       révisées pour les indications
                                       concernant l'exercice 2009
    -------------------------------------------------------------------------
    Taux d'imposition combiné prévu    Attentes inchangées. Le taux
     par la loi se situant environ     d'imposition combiné prévu par la loi
     entre 30 % et 31 %                s'est élevé à 30,2 % au premier
                                       semestre de 2009.
    -------------------------------------------------------------------------
    Paiements d'impôts nets se         Le montant estimatif des paiements
     situant environ entre             d'impôts pour 2009, déduction faite
     320 millions de dollars et        des économies, s'élève entre
     350 millions de dollars           270 millions de dollars et
                                       310 millions de dollars environ. Les
                                       paiements d'impôts au premier semestre
                                       de 2009 se sont élevés à 222 millions
                                       de dollars, résultat qui tient compte
                                       des impôts finaux exigibles pour
                                       l'exercice 2008 et des acomptes
                                       provisionnels pour 2009, déduction
                                       faite des économies d'impôts reçues au
                                       deuxième trimestre.
    -------------------------------------------------------------------------
    Taux de change moyen prévu du      Selon les attentes actuelles, le taux
     dollar canadien de 0,80 $ US      de change moyen du dollar canadien
                                       devrait être de 0,85 $ US en 2009,
                                       selon les prévisions combinées des
                                       banques à charte canadiennes, de la
                                       Banque du Canada et du Conference
                                       Board du Canada ainsi que les
                                       prévisions internes.

                                       Le taux de change de clôture moyen du
                                       dollar canadien pour le semestre
                                       terminé le 30 juin 2009 s'élevait à
                                       environ 0,829 $ US. Le taux de clôture
                                       au 30 juin 2009 était de 0,860 $ US,
                                       et le taux de clôture quotidien a
                                       varié entre 0,770 $ US et 0,925 $ US
                                       environ au cours du premier semestre
                                       de 2009. (Source : Banque du Canada)

                                       La majorité des dépenses en
                                       immobilisations engagées en 2009, y
                                       compris celles liées au réseau mobile
                                       HSPA, sont libellées en dollars
                                       canadiens. La société a recours à des
                                       opérations de couverture des taux de
                                       change en ce qui concerne une portion
                                       variable des achats d'appareils
                                       mobiles, selon les circonstances. Les
                                       obligations de remboursement du
                                       capital et de paiement des intérêts
                                       sur la dette de la société libellée en
                                       dollars américains sont établies en
                                       vertu de contrats de swap de devises.
    -------------------------------------------------------------------------
    Taux d'actualisation estimatif     Les hypothèses concernant la
     de 7,00 % (subséquemment établi   comptabilisation des régimes de
     à 7,25 %) et rendement moyen à    retraite à prestations déterminées
     long terme prévu de 7,25 % au     sont formulées au début de l'exercice.
     titre des régimes de retraite     La société a révisé le montant
     (résultat conforme aux            estimatif des cotisations aux régimes
     rendements à long terme de la     de retraite à prestations déterminées
     société et à ses attentes pour    et l'a porté à 191 millions de dollars
     l'avenir). Le montant net des     pour 2009; pour ce faire, elle s'est
     charges de retraite au titre      basée sur des rapports actuariels
     des régimes de retraite à         récents.
     prestations déterminées et la
     capitalisation de ces régimes
     devraient dans les deux cas
     augmenter en 2009, en raison
     principalement de la baisse de
     valeur des actifs des régimes
     de retraite à prestations
     déterminées en 2008.
    -  Le montant net des charges
       liées aux régimes de retraite
       à prestations déterminées
       avait été estimé à néant(1)
       pour 2009, montant
       subséquemment majoré à
       environ 18 millions de
       dollars(2).
    -  Le montant des cotisations
       aux régimes de retraite à
       prestations déterminées
       avait été estimé à environ
       200 millions de dollars(1)
       en 2009, montant subséquemment
       majoré à 211 millions de
       dollars(2).
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) 16 décembre 2008
    (2) Rapport de gestion annuel 2008 daté du 11 février 2009
    -------------------------------------------------------------------------

    10.  Risques et gestion des risques
    

    Les rubriques qui suivent résument les faits nouveaux importants liés aux
risques et à la gestion des risques décrits dans la rubrique 10 du rapport de
gestion annuel 2008 et du rapport de gestion du premier trimestre de 2009 de
TELUS.

    10.1 Réglementation

    
    Examen par le CRTC de la radiodiffusion par les nouveaux médias -
    Politique réglementaire de radiodiffusion CRTC 2009-329
    

    Le 4 juin 2009, le CRTC a publié ses conclusions concernant la
radiodiffusion par les nouveaux médias, par suite de l'audience publique
annoncée dans l'Avis d'audience publique de radiodiffusion 2008-11. Certaines
propositions prises en considération par le CRTC comprenaient une exigence de
contribution pour les fournisseurs de services Internet, aux fins de
l'établissement d'un fonds visant à subventionner la création de contenu des
nouveaux médias canadiens et la mise en place d'incitatifs aux fins de la
promotion du contenu des nouveaux médias canadiens sur Internet. Ces
propositions ont soulevé d'importantes questions en matière de compétence, de
politique publique et d'application pour le CRTC.
    Le CRTC a rejeté toutes ces nouvelles propositions concernant la
réglementation des nouveaux médias et a plutôt déterminé que l'ordonnance
d'exemption en vigueur demeure appropriée et que seules des modifications
mineures doivent y être apportées, notamment l'adoption d'exigences de dépôt
de rapports, à l'égard desquelles les détails seront établis dans le cadre
d'une instance de suivi. Le CRTC examine ses ordonnances d'exemption tous les
cinq ans et il continuera de surveiller le contexte des nouveaux médias entre-
temps. Par ailleurs, le CRTC a laissé savoir qu'il compte s'en remettre à la
Cour d'appel fédérale afin de trancher sur la question juridique à savoir si
les fournisseurs de services Internet sont assujettis à la Loi sur la
radiodiffusion, de manière que cette question ne fasse l'objet d'aucune
incertitude lorsque le prochain examen de l'ordonnance d'exemption relative
aux nouveaux médias aura lieu. Le CRTC a également appuyé une proposition
visant à ce que le gouvernement du Canada élabore une stratégie nationale de
numérisation.

    
    Confirmation par le CRTC de son intention de faire en sorte que les
    entreprises de distribution de radiodiffusion (les "EDR") versent un
    montant compensatoire aux radiodiffuseurs pour les signaux locaux
    (Politique réglementaire de radiodiffusion CRTC 2009-406 et Avis de
    consultation de radiodiffusion CRTC 2009-411)
    

    Le 6 juillet 2009, le CRTC a publié ses décisions concernant les
subventions et les nouvelles sources de revenus liées à la télévision locale.
Dans un premier temps, le CRTC a haussé la contribution des EDR à un fonds
visant à soutenir la programmation locale, la portant à 1,5 % des revenus
bruts de radiodiffusion de tous les EDR. Cette contribution est en sus de la
tranche de 5 % des revenus bruts que les EDR versent au Fonds des médias du
Canada ou qu'elles sont tenues de dépenser aux fins de leurs propres services
de programmation communautaire. Dans un deuxième temps, le CRTC a infirmé ses
conclusions antérieures aux termes desquelles il rejetait le paiement de
tarifs d'abonnement par les EDR relativement aux signaux de télévision locaux
qui peuvent être reçus gratuitement en direct, et il a déterminé qu'un montant
compensatoire devrait être versé aux radiodiffuseurs pour les signaux
distribués par les EDR. Dans le cadre de l'audience publique devant débuter le
29 septembre 2009, le CRTC compte se pencher sur l'établissement d'une
solution négociée.
    Le régime de valeur relative à la rétribution du signal mis en place par
le CRTC devrait entraîner des coûts additionnels pour les consommateurs, sans
toutefois ajouter à la valeur des services reçus. Cette hausse de coûts prévue
pourrait avoir une incidence défavorable sur la croissance du secteur de la
distribution de radiodiffusion, y compris sur le service TELUS TV, dans
l'avenir.

    10.2 Ressources humaines

    Négociations collectives chez TELUS Québec

    Au deuxième trimestre de 2009, la société a conclu une convention avec le
Syndicat des agents de maîtrise de TELUS ("SAMT"), qui couvre un petit nombre
d'employés professionnels et de supervision membres de l'équipe de TELUS au
Québec. La nouvelle convention arrivera à échéance le 31 décembre 2012. La
société prévoit poursuivre les négociations collectives chez TELUS Québec en
2009, aux fins de la conclusion d'une convention avec le Syndicat québécois
des employés de TELUS ("SQET"), qui couvre environ 1 050 employés des corps de
métier, employés de bureau et téléphonistes membres de l'équipe. La convention
en vigueur conclue avec le SQET arrivera à échéance le 31 décembre 2009.
Conformément aux modalités du Code canadien du travail, aucun arrêt de travail
légal ne peut survenir tant que certaines conditions statutaires n'ont pas été
remplies, y compris l'expiration de la convention collective. La société
considère que les risques liés à un arrêt de travail légal en 2009 sont
faibles.

    10.3 Croissance et fluctuations de l'économie

    Si les récessions se poursuivent, cela pourrait nuire à TELUS

    Lorsqu'un ralentissement économique se prolonge, les abonnés des services
de télécommunications résidentiels et commerciaux peuvent retarder leurs
achats de nouveaux services, réduire leur utilisation ou cesser de les
employer, ou encore chercher des services assortis de tarifs plus modiques.
D'importants ralentissements économiques ou d'importantes récessions
pourraient avoir une incidence défavorable sur la rentabilité, les flux de
trésorerie disponibles et les créances douteuses de TELUS, ou faire
possiblement en sorte que la société doive enregistrer une réduction de la
valeur comptable de ses actifs, y compris, sans toutefois s'y limiter, ses
actifs incorporels d'une durée de vie indéfinie (soit ses licences de spectre)
et son écart d'acquisition. Une réduction de la valeur comptable des actifs
entraînerait l'imputation d'une charge aux résultats et une réduction des
capitaux propres, mais elle n'aurait aucune incidence sur les flux de
trésorerie.

    Atténuation des risques : La société ne peut pas atténuer complètement
les risques économiques. Tout au long de 2008, TELUS a profité de la forte
croissance continue du secteur des services mobiles au Canada. Le
ralentissement économique a grandement influé sur les résultats du secteur des
services mobiles au premier trimestre de 2009, et bien qu'ils se soit
stabilisés au deuxième trimestre de 2009, le taux de croissance des abonnés
aux services mobiles et les PMAA continuent à subir les contrecoups de ce
ralentissement. De plus, les économies de ressources cycliques en Colombie-
Britannique et en Alberta doivent maintenant composer avec une contraction ou
un ralentissement de leur taux de croissance. TELUS continue à se concentrer
sur quatre marchés verticaux importants, soit le secteur public et les
secteurs des soins de santé, des services financiers et de l'énergie. Le
secteur public et les secteurs des soins de santé et des services financiers
devraient de façon générale moins subir les contrecoups du ralentissement
économique que les industries manufacturières et exportatrices en Ontario et
au Québec et que les économies de ressources cycliques en Colombie-Britannique
et en Alberta. Afin d'atténuer l'incidence de la détérioration de l'économie,
TELUS cherche à entreprendre des initiatives additionnelles en matière de
réduction des coûts et d'efficience, et elle pourrait aussi reporter les
rachats d'actions dans le cadre de ses offres publiques de rachat dans le
cours normal des activités, ou réduire ses dépenses en immobilisations.

    Capitalisation des régimes de retraite

    Les fluctuations économiques et les fluctuations des marchés financiers
pourraient également avoir une incidence défavorable sur la capitalisation et
les charges liées aux régimes de retraite à prestations déterminées que TELUS
a instaurés. Rien ne garantit que les charges au titre des régimes de retraite
de TELUS et la capitalisation de ses régimes de retraite à prestations
déterminées n'augmenteront pas dans l'avenir, ce qui aurait, par conséquent,
une incidence défavorable sur le bénéfice ou les flux de trésorerie. Des
risques liés à la capitalisation des régimes à prestations déterminées peuvent
survenir si les obligations totales au titre des régimes de retraite excèdent
la valeur totale des fonds en fiducie respectifs. Des écarts non capitalisés
peuvent survenir en raison des rendements moins élevés des placements, des
réductions du taux d'actualisation utilisé pour évaluer les obligations au
titre des régimes de retraite, et des pertes actuarielles.

    Atténuation des risques : TELUS cherche à atténuer ce risque au moyen de
la mise en application de politiques et procédures conçues pour contrôler le
risque d'investissement, et de la surveillance continue de sa situation de
capitalisation. Les charges au titre des régimes de retraite et la
capitalisation de ces régimes pour 2009 ont été calculées principalement à
l'aide des taux de rendement des actifs des régimes en 2008 et des taux
d'intérêt à la fin de 2008, des révisions ayant été apportées aux prévisions
en matière de capitalisation, à la lumière de rapports actuariels récents. Au
30 juin 2009, selon les meilleures estimations de la société, la charge au
titre des régimes de retraite à prestations déterminées pour 2009 se chiffrait
à 18 millions de dollars, comparativement à une économie de 100 millions de
dollars en 2008, et les cotisations en espèces à ces régimes de retraite à
prestations déterminées pour 2009 s'élevaient à 191 millions de dollars (102
millions de dollars en 2008).

    
    11.  Rapprochement des mesures non définies par les PCGR et définition
         des indicateurs clés de l'exploitation

    11.1 Bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement ("BAIIA")
    

    TELUS présente le BAIIA et fournit des indications à ce sujet parce qu'il
constitue une mesure clé à laquelle la direction a recours pour évaluer la
performance de ses unités et secteurs d'exploitation ainsi que la performance
de la société. Le BAIIA est aussi utilisé pour déterminer si la société
respecte les clauses restrictives de ses conventions d'emprunt (se reporter à
la rubrique 11.4, "BAIIA excluant les coûts de restructuration"). Le BAIIA est
une mesure commune à laquelle les investisseurs recourent largement en tant
qu'indicateur du rendement d'exploitation d'une société et de sa capacité de
contracter des dettes et d'en assurer le service, ainsi qu'à titre de
paramètre d'évaluation. De plus, la société croit que le BAIIA permet aux
investisseurs de comparer plus facilement le rendement d'une entreprise de
façon continue sans égard à l'amortissement, lequel est de nature hors
trésorerie et peut varier considérablement selon les méthodes comptables
utilisées ou en raison de facteurs hors exploitation, comme le coût
historique.
    Le BAIIA n'est pas une mesure fondée sur les PCGR du Canada ni des Etats-
Unis et ne doit pas être substitué au bénéfice d'exploitation ni au bénéfice
net comme mesure du rendement de la société ni utilisé comme mesure unique des
flux de trésorerie, car il ne tient pas compte des effets de la croissance du
fonds de roulement, des dépenses en immobilisations, de la réduction du
capital de la dette ni d'autres sources et affectations des liquidités
figurant dans les états consolidés des flux de trésorerie. Les investisseurs
sont invités à examiner attentivement les éléments entrant dans le calcul du
BAIIA de TELUS. Si le BAIIA est indiqué aux présentes afin de permettre une
analyse comparative plus exhaustive du rendement de la société et de sa
capacité d'assurer le service de sa dette comparativement à d'autres sociétés,
il convient de rappeler que cet indicateur, tel qu'il est présenté par TELUS,
risque de ne pas concorder en tout point avec le BAIIA présenté par d'autres
sociétés.
    Le tableau suivant illustre le rapprochement du BAIIA avec le bénéfice
net et le bénéfice d'exploitation.

    
    -------------------------------------------------------------------------
                                    Trimestres terminés    Semestres terminés
                                         les 30 juin           les 30 juin
    (en millions                   --------------------   -------------------
     de dollars)                       2009       2008       2009       2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net                        244        268        566        560
      Autres charges (produits)          11          2         16         19
      Coûts de financement              106        114        201        223
      Impôts sur les bénéfices           88        114        145        223
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice d'exploitation             449        498        928      1 025
      Amortissement des
       immobilisations corporelles      330        343        664        689
      Amortissement des
       actifs incorporels                94         77        187        153
    -------------------------------------------------------------------------
    BAIIA                               873        918      1 779      1 867
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    

    En plus du BAIIA, TELUS calcule le BAIIA, déduction faite des dépenses en
immobilisations, comme une simple approximation des flux de trésorerie
consolidés dans ses deux secteurs isolables. Le BAIIA, déduction faite des
dépenses en immobilisations, peut être utilisé à des fins de comparaison avec
les résultats présentés par les autres sociétés de télécommunications au fil
du temps, et il est assujetti aux questions possibles de comparabilité du
BAIIA décrites précédemment.

    
    -------------------------------------------------------------------------
                                    Trimestres terminés    Semestres terminés
                                         les 30 juin           les 30 juin
    (en millions                   --------------------   -------------------
     de dollars)                       2009       2008       2009       2008
    -------------------------------------------------------------------------
    BAIIA                               873        918      1 779      1 867
    Dépenses en immobilisations        (557)      (435)    (1 031)      (755)
    -------------------------------------------------------------------------
    BAIIA, déduction faite des
     dépenses en immobilisations        316        483        748      1 112
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    

    11.2 Flux de trésorerie disponibles

    TELUS présente les flux de trésorerie disponibles parce qu'ils
constituent une mesure clé à laquelle la direction a recours pour évaluer la
performance de la société. Les flux de trésorerie disponibles excluent
certaines variations du fonds de roulement ainsi que d'autres sources et
affectations des liquidités figurant dans les états consolidés des flux de
trésorerie. Les flux de trésorerie disponibles ne sont pas une mesure fondée
sur les PCGR du Canada ni des Etats-Unis et ne doivent pas être substitués aux
états consolidés des flux de trésorerie. Les flux de trésorerie disponibles
sont une mesure qui peut être utilisée pour évaluer la performance de TELUS au
fil des ans. Il convient de rappeler aux investisseurs que cet indicateur, tel
qu'il est présenté par TELUS, risque de ne pas concorder en tout point avec
les flux de trésorerie disponibles présentés par d'autres sociétés. Bien que
la mesure fondée sur les PCGR la plus semblable soit les rentrées liées aux
activités d'exploitation moins les sorties liées aux activités
d'investissement, les flux de trésorerie disponibles sont considérés comme une
mesure pertinente, car ils fournissent une estimation des flux de trésorerie
provenant des activités d'exploitation qui sont disponibles après les dépenses
en immobilisations, mais avant les acquisitions, le produit tiré des actifs
cédés et les variations de certains éléments du fonds de roulement (tels que
les créances clients, qui peuvent être grandement faussées par les changements
dans la titrisation qui ne reflètent pas les résultats d'exploitation, et les
comptes fournisseurs).
    Le tableau suivant illustre le rapprochement des flux de trésorerie
disponibles et des rentrées liées aux activités d'exploitation moins les
sorties liées aux activités d'investissement :

    
    -------------------------------------------------------------------------
                                    Trimestres terminés    Semestres terminés
                                         les 30 juin           les 30 juin
    (en millions                   --------------------   -------------------
     de dollars)                       2009       2008       2009       2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Rentrées liées aux activités
     d'exploitation                     852        462      1 466      1 087
    (Sorties) liées aux activités
     d'investissement                  (552)      (437)    (1 030)    (1 437)
    -------------------------------------------------------------------------
                                        300         25        436       (350)
    Ajustements
      Amortissement des gains
       reportés sur la
       cession-bail de bâtiments,
       amortissement des frais
       reportés et autres,
       montant net                       (3)         5        (23)         6
      Réduction (augmentation)
       des créances titrisées          (100)       350       (100)       350
      Variation des éléments hors
       trésorerie du fonds de
       roulement, sauf la
       variation des impôts
       payés (recouvrés), des
       intérêts payés (reçus) et
       des créances titrisées,
       et autres éléments               (48)      (128)       (43)        94
      Acquisitions                        -          4          -        691
      Produit tiré de la
       vente d'actifs                     -         (3)         -         (3)
      Autres activités
       d'investissement                  (5)         1         (1)        (6)
    -------------------------------------------------------------------------
    Flux de trésorerie disponibles      144        254        269        782
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Le tableau suivant illustre le calcul des flux de trésorerie disponibles
effectué par la direction.

    -------------------------------------------------------------------------
                                    Trimestres terminés    Semestres terminés
                                         les 30 juin           les 30 juin
    (en millions                   --------------------   -------------------
     de dollars)                       2009       2008       2009       2008
    -------------------------------------------------------------------------
    BAIIA                               873        918      1 779      1 867
    Rémunération à base d'actions        11         10         20         16
    Montant net de la charge
     (de l'économie) au titre
     des régimes à prestations
     déterminées des salariés             5        (25)         9        (50)
    Cotisations patronales aux
     régimes à prestations
     déterminées des salariés           (51)       (24)      (104)       (51)
    Coûts de restructuration,
     déduction faite des
     versements en espèces               31         (2)        30         (5)
    Dons de bienfaisance et
     charge liée à la
     titrisation de créances
     compris dans les autres
     charges                            (11)        (7)       (14)       (17)
    Intérêts en espèces payés          (184)      (176)      (233)      (221)
    Intérêts en espèces reçus            35          1         35          2
    Impôts payés, et autres              (8)        (6)      (222)        (4)
    Dépenses en immobilisations        (557)      (435)    (1 031)      (755)
    -------------------------------------------------------------------------
    Flux de trésorerie disponibles      144        254        269        782
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    

    11.3 Définition des indicateurs clés de l'exploitation - services mobiles

    Les mesures suivantes constituent des paramètres utilisés dans
l'industrie pour évaluer le rendement de l'exploitation d'une société de
services mobiles.

    Produits moyens par appareil d'abonné ("PMAA") mensuels
    Nombre, exprimé en pourcentage mensuel, obtenu au moyen de la division
des produits tirés des services de réseau par le nombre moyen d'appareils en
service dans le réseau au cours de la période. Les PMAA tirés des services de
transmission de données sont une composante des PMAA calculée sur la même base
que celle des produits tirés de services tels que les services de messagerie
textuelle, l'informatique mobile, les assistants numériques, les navigateurs
Internet et les téléchargements à la carte.

    Taux de désabonnement, par mois
    Nombre d'appareils d'abonnés débranchés au cours d'une période donnée,
divisé par le nombre moyen d'appareils dans le réseau au cours de la période,
exprimé sous forme de taux mensuel. Un abonné des services prépayés est
débranché lorsqu'il n'utilise pas les services au cours des 90 jours suivant
l'expiration de la carte prépayée.

    Frais d'acquisition
    Montant total au titre du financement des appareils, des commissions
ainsi que des frais de publicité et de promotion qu'il faut débourser pour
l'acquisition initiale des abonnés au cours d'une période donnée. Tels qu'ils
sont définis, les frais d'acquisition excluent les frais engagés pour
conserver les abonnés existants (frais de fidélisation).

    Frais d'acquisition par ajout brut d'abonné
    Frais d'acquisition divisés par les ajouts bruts d'abonnés au cours de la
période.

    BAIIA excluant les frais d'acquisition
    Mesure de la rentabilité de l'exploitation normalisée en fonction des
coûts inhérents à l'ajout de clients au cours de la période.

    
    Frais de fidélisation par rapport aux produits tirés des services de
    réseau
    
    Coûts directs liés aux activités de marketing et aux promotions visant à
fidéliser les abonnés existants, divisés par les produits tirés des services
de réseau.

    
    11.4 Définition des mesures de la situation de trésorerie et des sources
         de financement

    Ratio de distribution et ratio de distribution des bénéfices net
    prévisibles
    
    En ce qui concerne le bénéfice réel, il s'agit des dividendes déclarés
par action du trimestre le plus récent, multipliés par quatre et divisés par
le total du bénéfice de base par action pour les quatre trimestres les plus
récents. L'indication visée est un ratio de distribution annuel, sur une base
prospective plutôt que sur une base actuelle, de 45 % à 55 % des bénéfices
nets prévisibles. Le ratio de distribution sur une base actuelle, en excluant
les ajustements liés aux impôts sur les bénéfices et l'incidence continue de
l'option de règlement en espèces net liée aux options instaurée en 2007, est
considéré comme davantage représentatif du calcul des bénéfices prévisibles.

    BAIIA excluant les coûts de restructuration
    Le BAIIA excluant les coûts de restructuration sert à calculer le ratio
dette nette/BAIIA et la couverture des intérêts par le BAIIA, conformément au
calcul du ratio de levier financier et du ratio de couverture prévus par les
clauses restrictives des facilités de crédit. Les coûts de restructuration se
sont établis à 129 millions de dollars et à 23 millions de dollars,
respectivement, pour les périodes de 12 mois terminées les 30 juin 2009 et
2008.

    
    Couverture des intérêts par le BAIIA excluant les coûts de
    restructuration
    
    BAIIA excluant les coûts de restructuration divisé par le montant net des
intérêts débiteurs. Cette mesure est essentiellement identique au ratio de
couverture prévu par les clauses restrictives des facilités de crédit de
TELUS.

    Couverture des intérêts sur la dette à long terme
    Mesure sur 12 mois du bénéfice net avant les intérêts débiteurs sur la
dette à long terme et les impôts sur les bénéfices divisé par les intérêts
débiteurs sur la dette à long terme. Le calcul se fonde sur le total de la
dette à long terme, y compris la tranche de la dette à long terme exigible
dans un délai de un an.

    Dette nette
    La dette nette est une mesure non définie par les PCGR; la mesure définie
par les PCGR qui s'en rapproche le plus est la somme de la dette à long terme,
y compris la tranche à court terme de la dette à long terme. Le tableau qui
suit présente le rapprochement de ces deux mesures. La dette nette est un
élément d'un ratio servant à déterminer la conformité aux clauses restrictives
s'appliquant à la dette. (Se reporter à la description du ratio de la dette
nette sur le BAIIA présentée ci-dessous.)

    
    -------------------------------------------------------------------------
                                                               Aux 30 juin
    (en millions                                           ------------------
     de dollars)                                             2009       2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Dette à long terme, y compris la tranche à court terme  6 137      5 519
    Frais d'émission de titres de créance portés en
     déduction de la dette à long terme                        29         31
    Passif dérivé                                             835      1 137
    Cumul des autres éléments du résultat étendu découlant
     des instruments financiers utilisés pour gérer le
     risque de taux d'intérêt et le risque de change
     liés à la dette libellée en dollars américains
     (compte non tenu des incidences fiscales)               (120)      (147)
    Encaisse et placements temporaires                        (26)       (46)
    Produits des créances titrisées                           400        150
    -------------------------------------------------------------------------
    Dette nette                                             7 255      6 644
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    

    Le passif dérivé figurant dans le tableau ci-dessus se rapporte à des
swaps de devises qui ont pour effet de convertir en dollars canadiens les
obligations de remboursement du capital et de paiement des intérêts et il
porte sur la débenture de 1 925 millions de dollars US échéant le 1er juin
2011. La direction estime que la dette nette est une mesure utile, car elle
tient compte de l'incidence du taux de change sur les swaps de devises conclus
qui fixent la valeur de la dette libellée en dollars américains et parce
qu'elle représente le montant des obligations relatives à la dette à long
terme qui ne sont pas couvertes par l'encaisse et les placements temporaires
disponibles.

    Ratio dette nette/BAIIA excluant les coûts de restructuration
    Dette nette à la fin de la période divisée par le BAIIA excluant les
coûts de restructuration sur 12 mois. L'indication à long terme de TELUS pour
le ratio dette/BAIIA se situe dans une fourchette de 1,5 à 2,0 fois.
Normalement, cette mesure est essentiellement identique au ratio de levier
financier prévu par les clauses restrictives des facilités de crédit de TELUS.

    Ratio dette nette/total des capitaux investis
    Estimation de la proportion de la dette utilisée dans la structure
financière de la société.

    Montant net des intérêts débiteurs
    Montant net des coûts de financement avant les gains liés au rachat et au
remboursement de la dette, calculé sur 12 mois. Aucun gain lié au rachat ni au
remboursement de la dette n'a été comptabilisé au cours des périodes
respectives. Le cas échéant, les pertes constatées au titre du remboursement
de la dette à long terme seront incluses dans le montant net des intérêts
débiteurs. Les montants nets des intérêts débiteurs pour les périodes de 12
mois terminées les 30 juin 2009 et 2008 sont équivalents aux coûts de
financement comptabilisés au cours de ces périodes.

    Total des capitaux investis - valeur comptable
    Total de la dette nette et des capitaux propres, compte non tenu du cumul
des autres éléments du résultat étendu :

    
    -------------------------------------------------------------------------
                                                               Aux 30 juin
    (en millions                                           ------------------
     de dollars)                                             2009       2008
    -------------------------------------------------------------------------
    Dette nette                                             7 255      6 644
    Capitaux propres (2008 - données ajustées)
      Actions ordinaires et actions sans droit de vote      7 378      6 898
      Ajouter : Cumul des autres éléments du
       résultat étendu                                        110        114
      Part des actionnaires sans contrôle                      21         22
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des capitaux investis - valeur comptable         14 764     13 678
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    





Renseignements :

Renseignements: Relations avec les médias: Shawn Hall, (604) 697-8176,
shawn.hall@telus.com; Relations avec les investisseurs: Robert Mitchell, (416)
279-3219, ir@telus.com

Profil de l'entreprise

TELUS Corporation

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.