Table nationale de concertation sur la main-d'oeuvre en soins infirmiers - RELEVER LE DEFI DE LA MAIN-D'OEUVRE EN SOINS INFIRMIERS, LE MINISTRE PHILIPPE COUILLARD PRESENTE DE NOUVELLES MESURES



    QUEBEC, le 17 juin /CNW Telbec/ - Le ministre de la Santé et des Services
sociaux et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale,
monsieur Philippe Couillard, a donné suite aujourd'hui aux recommandations
formulées par la Table nationale de concertation sur la main-d'oeuvre en soins
infirmiers en dévoilant un ensemble de mesures structurantes et durables pour
faire face au défi de la main-d'oeuvre en soins infirmiers. "Grâce à la mise
en commun des solutions et l'engagement des partenaires impliqués, nous sommes
en mesure de nous engager dans une stratégie prometteuse visant à augmenter
l'attraction et la rétention du personnel infirmier et réduire le recours à la
main-d'oeuvre indépendante et au temps supplémentaire. Parce que la
disponibilité des soins infirmiers est une assise essentielle à
l'accessibilité de notre réseau, c'est plus de 80 millions de dollars qui sont
investis dans le déploiement des actions retenues", a déclaré le ministre.
    Saluant l'ouverture dont ont fait preuve les ordres professionnels,
associations et syndicats ayant pris part aux travaux de la Table nationale de
concertation, le ministre a indiqué que les recommandations retenues visent
prioritairement à :

    
        - Assurer une organisation du travail efficace et performante,
          prioritairement en soins critiques, en soins à domicile et en
          hébergement.
        - Mettre en place un programme national de soutien clinique
          (préceptorat, mentorat) comme mesure d'attraction et de rétention
          de la nouvelle main-d'oeuvre.
        - Doter le Québec d'un plan d'effectifs infirmiers.
        - Améliorer les conditions de pratique en investissant dans les
          petits équipements en soins à domicile et en établissements.
    

    La réorganisation des soins et du travail

    Trois secteurs d'activité sont ciblés en priorité : les soins critiques,
les soins à domicile et l'hébergement. "Dans un contexte de pénurie, les
enseignements que nous avons tirés d'initiatives locales en organisation du
travail confirment qu'il est possible de faire mieux en utilisant de façon
optimale les ressources déjà en place, et ce, en favorisant un climat de
travail correspondant aux besoins des infirmières et infirmiers. A cet effet,
nous mettrons en place un transfert d'expertise des établissements leaders
vers leurs partenaires régionaux, afin de favoriser l'exportation des
expériences qui ont connu du succès", a expliqué monsieur Couillard.
    Parmi les actions les plus porteuses pour l'avenir, le ministre a
souligné l'engagement de tous envers le soutien clinique du nouveau personnel
infirmier. "Nous devons tout mettre en oeuvre pour garder dans notre réseau
public les infirmières et infirmières auxiliaires qui font le choix de cette
profession. Les recrues comptant moins de trois années d'expérience et
oeuvrant sur les quarts de soir et de nuit pourront ainsi bénéficier du
soutien de collègues expérimentées. Cette mesure aura des impacts positifs,
tant pour les nouvelles venues que pour les infirmières chevronnées, qui y
verront une opportunité de prolongation de carrière", a mentionné le ministre.
    Les blocs opératoires sont également visés par certaines mesures. Ainsi,
la stratégie mise sur une plus grande interdisciplinarité au sein des équipes
cliniques, notamment par l'intégration d'infirmières auxiliaires en service
interne, ce qui constitue une occasion de revoir l'utilisation des compétences
et le positionnement professionnel des membres de l'équipe de soins. La mise
en place d'un programme de formation en soins périopératoires et de première
assistance permettra de réduire le temps d'acquisition des compétences et
d'accroître la polyvalence des infirmières, favorisant ainsi l'organisation
efficace du travail.

    Des actions concrètes dans tous les volets de la profession

    Le ministre a par ailleurs énuméré un éventail d'actions retenues suite
aux travaux de la Table, comme la mise en place d'un plan d'effectifs
infirmiers, la création de 115 postes d'infirmières praticiennes de première
ligne, l'expérimentation d'aménagement d'horaires de travail, le maintien des
primes de 7 et 10 % pour le personnel infirmier en soins critiques,
l'expérimentation de mesures intégrées pour améliorer le climat de travail et
la détermination d'un ratio optimal de titularisation des postes à temps
complet.
    Monsieur Couillard a souligné qu'un partenariat étroit entre les
établissements et les différents syndicats pour actualiser toutes ces mesures
permettra d'apporter des changements déterminants dans l'organisation du
travail. "La pénurie de main-d'oeuvre à laquelle nous faisons face en soins
infirmiers nous oblige à être imaginatifs et à penser à de nouvelles avenues.
Les recommandations faites par la Table nationale de concertation nous ont
offert des pistes de solution novatrices qui ont mené à l'élaboration des
mesures annoncées aujourd'hui. Notre gouvernement réitère une fois de plus son
engagement et sa volonté d'agir afin d'améliorer les conditions de pratique en
soins infirmiers par la réorganisation du travail, la valorisation de la
profession, le recrutement et la rétention de la main-d'oeuvre", a conclu le
ministre de la Santé et des Services sociaux.
    Rappelons qu'à l'automne dernier, le ministre avait convié les autorités
du Ministère, les agences de la santé et des services sociaux, les
établissements, les représentants syndicaux ainsi que les ordres
professionnels à entreprendre une importante réflexion sur les différents
enjeux concernant la main-d'oeuvre. Le rapport de la Table nationale de
concertation, remis par sa présidente, madame Francine Girard, est disponible
sur le site internet du ministère de la Santé et des Services sociaux au :
www.msss.gouv.qc.ca.
    -%SU: SAN,LBR
    -%RE: 1




Renseignements :

Renseignements: Marie-Eve Bédard, Attachée de presse du ministre de la
Santé et des Services sociaux, (418) 266-7171; Source: Direction des
communications, Ministère de la Santé et des Services sociaux

Profil de l'entreprise

CABINET DU MINISTRE DE LA SANTE ET DES SERVICES SOCIAUX, PRESIDENT DU COMITE DES PRIORITES, MINISTRE RESPONSABLE DE LA REGION DE LA CAPITALE-NATIONALE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.