Syrie / France - Des ennemis de la liberté de la presse à la tribune officielle du défilé du 14 juillet: Reporters sans frontières dénonce les renoncements de Nicolas Sarkozy



    MONTREAL, le 12 juin /CNW Telbec/ - "Nous sommes scandalisés par
l'annonce de la présence du chef de l'Etat syrien Bachar el-Assad à la tribune
officielle lors du 14 juillet prochain à Paris. Nicolas Sarkozy va de
renoncement en renoncement. Après avoir accueilli à bras ouverts le président
libyen Mouammar Kadhafi, le 10 décembre dernier, pendant la Journée des droits
de l'homme, et vanté les mérites du régime tunisien, il s'apprête à commémorer
le 14 juillet, fête de l'indépendance et de la liberté, au côté du président
de l'un des régimes les plus répressifs au monde. Jusqu'où est-il prêt à aller
pour mener à bien son projet d'Union méditerranéenne? Quelles nouvelles
concessions va-t-il faire au chef de l'Etat libyen pour qu'il accepte de
soutenir ce projet ?", a déclaré Reporters sans frontières.
    "Lorsqu'il était candidat, Nicolas Sarkozy avait placé la question des
droits de l'homme au coeur de son programme. Il avait déclaré qu'avec lui, les
discussions seraient plus fermes, notamment concernant la Russie et la Chine.
Aujourd'hui, on est loin, très loin, de ces engagements. Le président
français, comme d'autres avant lui, mène une realpolitik qui se fait au
détriment de la défense des valeurs que la France est censée incarner", a
ajouté l'organisation de défense de la liberté de la presse.
    Le projet d'Union pour la Méditerranée, qui a pour but de renforcer la
coopération déjà existante entre les pays riverains de la Méditerranée et
l'Union européenne, sera officiellement créée lors d'un sommet spécial qui se
tiendra à Paris le 13 juillet 2008. De nombreux pays arabes, dont la Libye et
la Syrie, ont exprimé des réticences pour ce projet.
    Le président Nicolas Sarkozy avait accueilli le leader libyen Mouammar
Kadhafi, en décembre 2007. Lors d'une interview accordée à la chaîne de
télévision France 2, le président libyen avait déclaré que la question des
droits de l'homme n'avait pas été évoquée durant ses entretiens avec son
homologue français. Ces propos ont été démentis par l'Elysée.
    En marge de sa visite d'Etat en Tunisie, en avril 2008, Nicolas Sarkozy,
refusant de "s'ériger en donneur de leçons" était allé jusqu'à féliciter le
président Zine el-Abidine Ben Ali des progrès de son pays en matière des
libertés.
    Quatre journalistes et trois cyberdissidents sont détenus à la prison
d'Adra (Damas) suite à des campagnes d'interpellations de défenseurs des
droits de l'homme. En Tunisie, le journaliste Slim Boukhdir purge actuellement
une peine d'un an de prison.
    Reporters sans frontières rappelle que les présidents Bachar el-Assad,
Mouammar Kadhafi et Zine el-Abidine Ben Ali figurent tous dans la liste des
prédateurs de la liberté de la presse.




Renseignements :

Renseignements: Katherine Borlongan, Directrice générale, Reporters sans
frontières Canada, (514) 521-4111, rsfcanada@rsf.org

Profil de l'entreprise

Actualités - Médias

Renseignements sur cet organisme

REPORTERS SANS FRONTIERES

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.