Surveillance du vérificateur général - Les cols blancs fort troublés

MONTRÉAL, le 15 févr. /CNW Telbec/ - Le Syndicat des fonctionnaires municipaux de Montréal (SFMM) se dit préoccupé par les révélations de La Presse concernant le vérificateur général de la Ville de Montréal, Jacques Bergeron. Déjà secoué par les importantes allégations de scandale et de corruption qui ont entaché l'appareil municipal montréalais par le passé, le syndicat des cols blancs est ébranlé par la manière dont l'administration a mené cette affaire. Ne pas procéder selon les règles de l'art, passer outre à l'indépendance dont dispose le vérificateur général - alors qu'il est justement chargé de vérifier les intérêts de la population - inquiète sérieusement le SCFP 429. Aux yeux des représentants des fonctionnaires, une fois de plus, ce sont les Montréalais qui risquent de faire les frais des règlements de compte à l'interne.

«S'ils se permettent d'enquêter de cette manière sur le vérificateur général, imaginez ce qu'ils sont capables de faire quand il s'agit de salariés cols blancs? C'est très préoccupant», a déclaré Monique Côté, présidente du syndicat. «Il me semble qu'il y a normes qu'on ne peut se permettre d'outrepasser. Sans compter que cela crée un climat malsain dans lequel nos membres doivent continuer de travailler», ajoute-t-elle. Elle souligne d'ailleurs qu'aujourd'hui, le ministre des Affaires municipales, Laurent Lessard, a estimé que la Ville de Montréal était allée trop loin dans cette affaire.

À la lueur des agissements de l'administration, le syndicat déplore également que le gouvernement Charest s'entête à refuser la tenue d'une enquête publique. «Il devient urgent d'agir pour faire la lumière sur tout cela. Ce qu'on apprend sur ce qui se passe, en autres à Montréal ces jours-ci, vient appuyer cette revendication», de conclure Monique Côté.

Le Syndicat des fonctionnaires municipaux de Montréal (SFMM, SCFP-FTQ) est le plus important syndicat du secteur municipal au Québec représentant plus de 10 000 salariés cols blancs municipaux et paramunicipaux qui travaillent tant à la Ville de Montréal et dans les 14 villes reconstituées sur le territoire montréalais, qu'au sein des sociétés paramunicipales, soit  la Société du Parc Jean-Drapeau, la Société d'habitation et de développement de Montréal (SHDM), la Corporation Anjou 80, Stationnement de Montréal, l'Office municipal d'habitation de Montréal (OMHM) ainsi que la firme privée Parc Six Flags Montréal SEC (la Ronde).

Le SCFP représente environ 70 % de l'ensemble des employés municipaux au Québec. Comptant près de 110 000 membres au Québec, le SCFP est présent dans plusieurs autres secteurs d'activités, entre autres, la santé et les services sociaux, l'éducation, les universités, l'énergie les transports urbain et aérien, les communications, les sociétés d'État et organismes publics québécois. Il est aussi le plus important syndicat affilié de la FTQ. 

Pour en savoir plus www.scfp.qc.ca ou www.sfmm429.qc.ca

SOURCE SYNDICAT CANADIEN DE LA FONCTION PUBLIQUE (FTQ)

Renseignements :

SOURCE : SYNDICAT CANADIEN DE LA FONCTION PUBLIQUE (FTQ)
Renseignements :   Monique Côté, présidente, 514 842-9463, cell. (514) 707-0106
  Michèle Blais, agente d'information, (514) 842-9463, cell. (514) 703-4856, ou
  Alexandre Boulerice, Information SCFP, cell. 514 668-7148

Profil de l'entreprise

SYNDICAT CANADIEN DE LA FONCTION PUBLIQUE (FTQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.