Supprimer l'« expérience canadienne » comme exigence d'emploi : CODP

TORONTO, le 15 juill. 2013 /CNW/ - La nouvelle Politique sur la suppression des obstacles liés à l'« expérience canadienne » de la Commission ontarienne des droits de la personne (CODP), a été lancée aujourd'hui par la commissaire en chef Barbara Hall, en partenariat avec KPMG.

« L'Ontario attire des immigrants hautement qualifiés des quatre coins du monde, a fait observer Mme Hall, mais s'ils doivent remplir une exigence d'expérience canadienne, ils se retrouvent dans une situation très difficile - ils ne peuvent pas décrocher un emploi sans expérience canadienne et ils ne peuvent pas acquérir de l'expérience sans emploi. Dans la plupart des cas, il s'agit d'une discrimination en vertu du Code des droits de la personne. »

La CODP a découvert qu'un grand nombre de nouveaux arrivants se tournaient vers du travail non rémunéré, comme le bénévolat, des stages ou des « emplois de survie » peu spécialisés, dans le but d'acquérir de l'expérience canadienne. Ces nouveaux arrivants ont également de la difficulté à obtenir l'agrément professionnel, car certains organismes de réglementation n'admettent pas de nouveaux membres sans expérience de travail au Canada. En conséquence, les nouveaux arrivants finissent par accepter des emplois qui ne correspondent pas à leur formation, leurs compétences et leur expérience.

La nouvelle politique énonce la position de la CODP selon laquelle une exigence rigoureuse d'« expérience canadienne » est discriminatoire et qu'elle ne peut être utilisée que dans des circonstances rares. Les employeurs et les organismes de réglementation doivent demander des renseignements sur tous les antécédents de travail des candidats, quel que soit l'endroit où l'expérience a été acquise. La politique apprend aux employeurs et aux organismes de réglementation comment élaborer des pratiques, politiques et programmes qui ne causent pas de discrimination.

« Nous sommes ravis de cette nouvelle politique, a affirmé Bill Thomas, directeur général et associé de KPMG. Les entreprises qui investissent dans de nouveaux arrivants profitent de leurs compétences et de la riche expérience qu'ils ont à offrir. En retour, elles deviennent plus concurrentielles dans l'économie mondiale d'aujourd'hui. »

L'automne dernier, la CODP a consulté des immigrants arrivés au Canada au cours des dix dernières années, pour connaître leur expérience dans la recherche d'un emploi en Ontario depuis leur arrivée. Elle a également consulté des employeurs et des représentants des ressources humaines, qui utilisent l'« expérience canadienne » comme exigence d'emploi. La CODP s'est adressée aussi à quelques organismes et particuliers, dont des organismes fournissant des services aux nouveaux arrivants, des employeurs, le gouvernement et des organismes de réglementation.

Also available in English

SOURCE : Commission ontarienne des droits de la personne

Renseignements :

Pascale Demers
Agente des communications
Commission ontarienne des droits de la personne
416 314-3579, pascale.demers@ohrc.on.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.