Suivi de la situation linguistique : l'Office québécois de la langue française dépose une étude sur la langue des outils électroniques des entreprises québécoises qui font du commerce électronique

MONTRÉAL, le 14 avril 2016 /CNW Telbec/ - Dans le cadre de sa programmation des travaux relatifs au suivi de l'évolution de la situation linguistique au Québec, l'Office québécois de la langue française a diffusé aujourd'hui l'étude Langues des outils électroniques utilisés par les entreprises québécoises qui font du commerce en ligne, réalisée par Micheline Ostoj. « L'Office est fier de s'être associé au CEFRIO et à l'Institut du Québec pour mener cette enquête auprès de 1 205 entreprises québécoises qui font du commerce électronique. Même si le commerce en ligne n'existait pas au moment où la Charte de la langue française a été adoptée en 1977, les dispositions relatives à la langue du commerce et des affaires s'appliquent aux outils électroniques des entreprises établies au Québec lorsqu'ils servent à diffuser de la publicité commerciale ou à offrir des produits et services sur le marché. Ainsi, nous voulions établir un portrait des langues utilisées par ces entreprises sur leurs sites Web, leurs sites Web mobiles, leurs applications mobiles et leurs pages de médias sociaux », explique M. Robert Vézina, président-directeur général de l'Office.

La diffusion de l'étude Langues des outils électroniques utilisés par les entreprises québécoises qui font du commerce en ligne suit la publication des documents Langue et activités culturelles au Québec 1989-2014, Programmation relative au suivi de l'évolution linguistique au Québec, 2014-2019, La dynamique des langues en quelques chiffres et Indicateurs de suivi de la situation linguistique au Québec : portrait démolinguistique 1996-2011 dans le site Web de l'Office (www.oqlf.gouv.qc.ca/ressources/sociolinguistique/index.html).

Langue et pratiques en ligne des entreprises du Québec qui font du commerce électronique : quelques constats

Les données analysées dans cette étude permettent de constater que le français est très présent dans les différents outils électroniques, soit dans au moins 90 % des cas, mais à des degrés divers.

De manière générale, le français et l'anglais à égalité sont les langues les plus utilisées dans 60 % des sites Web, 63 % des sites Web mobiles et 63 % des applications mobiles. Le français est la seule langue utilisée dans environ le quart de ces trois outils et l'anglais, la seule langue utilisée dans 3 % des cas.

La situation relative aux médias sociaux diffère : la majorité des entreprises (54 %) y utilisent le français seulement, alors que 28 % d'entre elles y utilisent le français et l'anglais à égalité. L'anglais est la seule langue utilisée dans 5 % des cas.

C'est dans la région administrative de Montréal et dans la couronne de Montréal que les entreprises utilisent davantage le français et l'anglais à égalité pour leurs outils électroniques. Le français seulement est surtout utilisé dans les autres régions du Québec, et ce, peu importe l'outil électronique. C'est particulièrement le cas dans les médias sociaux : 69 % ne sont utilisés qu'en français dans les autres régions du Québec comparativement à 55 % dans la couronne de Montréal et à 29 % dans la région administrative de Montréal.

À propos de l'Office québécois de la langue française

Créé en 1961, l'Office québécois de la langue française définit et conduit la politique québécoise en matière d'officialisation linguistique, de terminologie ainsi que de francisation de l'Administration et des entreprises. Il a aussi, depuis 2002, le mandat de suivre l'évolution de la situation linguistique au Québec, en vertu de l'article 160 de la Charte de la langue française. Au moins tous les cinq ans, l'Office fait rapport du fruit de ses travaux au ministre responsable de l'application de la Charte.

Présidé par M. Marc Termote, démographe et professeur associé au Département de démographie de l'Université de Montréal, le Comité de suivi de la situation linguistique se compose de Mmes Pascale Lefrançois, vice-doyenne aux études de premier cycle et directrice du Centre de formation initiale des maîtres à la Faculté des sciences de l'éducation de l'Université de Montréal, et Micheline Ostoj, agente de recherche à l'Office, ainsi que de MM. Sébastien Arcand, professeur agrégé au Département de management de HEC Montréal et coresponsable de l'axe 1 au Centre d'études ethniques des universités montréalaises et Richard Marcoux, professeur titulaire au Département de sociologie de l'Université Laval et directeur de l'Observatoire démographique et statistique de l'espace francophone.

 

SOURCE Office québécois de la langue française

Renseignements : Jean-Pierre Le Blanc, Porte-parole, Office québécois de la langue française, Téléphone : 514 873-6567 ou, sans frais, 1 888 873-6202, jean-pierre.leblanc@oqlf.gouv.qc.ca

RELATED LINKS
http://www.oqlf.gouv.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.