Stratégie nationale de lutte contre l'homophobie - La CSQ veut une politique et des actions concrètes



    MONTREAL, le 20 mai /CNW Telbec/ - Profitant du dépôt du bilan de la
Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (CDPDJ)
concernant la lutte contre l'homophobie, la Centrale des syndicats du Québec
(CSQ) maintient la pression sur le gouvernement du Québec pour l'adoption
rapide d'une politique nationale de lutte contre l'homophobie.

    Une politique dès cette année

    La ministre Kathleen Weil a effectivement annoncé, le 17 mai dernier, sa
volonté d'adopter une telle politique d'ici la fin de l'année. "Nous voulons
rappeler à la Ministre que nous avons assez attendu et que l'année 2009 se
termine le 31 décembre prochain", avance Diane Charlebois, 3e vice-présidente
de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ). "Cette politique
interministérielle ne doit pas être une coquille vide et doit engager les
ministères vers un plan d'action concret", ajoute la vice-présidente.
    L'homophobie renvoie aux attitudes négatives pouvant mener au rejet et à
la discrimination, directe et indirecte, envers les gais, les lesbiennes, les
personnes bisexuelles, transsexuelles et transgenres, ou à l'égard de toute
personne dont l'apparence ne se conforme pas aux stéréotypes de la masculinité
ou de la féminité. Environ 50 % des personnes homosexuelles ont été victimes
de violence homophobe au cours de leur vie (source : CDPDJ, 2007).
    Encore en 2009, l'homophobie est présente dans tous les milieux,
notamment dans le réseau de la santé et des services sociaux, de l'éducation
et dans le milieu des sports. Elle frappe de façon particulièrement insidieuse
le réseau scolaire, avec des conséquences possibles sur la réussite et la
persévérance scolaire que madame Line Chamberland, de l'UQAM, vérifie dans le
cadre d'une recherche-action à laquelle la CSQ collabore. A long terme, un
adulte sur deux, gai ou lesbienne, développe des idées suicidaires en raison
de la violence homophobe subie à l'école. Notons finalement que le taux de
suicide chez les jeunes gais et lesbiennes est de six à seize fois plus élevé
que chez les autres jeunes (source : CDPDJ, 2007).

    Un bilan mitigé

    C'est dans ce contexte que la CDPDJ déposait ce matin le bilan sur le
suivi des recommandations de son rapport De l'égalité juridique à l'égalité
sociale - Vers une stratégie nationale de lutte contre l'homophobie. Rappelons
que ce rapport a été déposé en mars 2007, et que le bilan du suivi de ses
recommandations est pour le moins mitigé. D'ailleurs, on attend toujours le
suivi par le gouvernement du Québec d'une recommandation concernant le
financement et la création d'une chaire de recherche sur les réalités des
personnes de minorités sexuelles et sur les impacts de l'homophobie et de
l'hétérosexisme.

    Profil de la CSQ

    La CSQ représente près de 170 000 membres, dont près de 100 000 font
partie du personnel de l'éducation. Elle est l'organisation syndicale la plus
importante en éducation au Québec. La CSQ est également présente dans les
secteurs de la santé et des services sociaux, des services de garde, du
municipal, des loisirs, de la culture, du communautaire et des communications.




Renseignements :

Renseignements: Dany St-Jean, Attaché de presse CSQ, Cell.: (514)
212-5457, st-jean.dany@csq.qc.net


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.