Stimulation de l'économie de l'innovation à Guelph



    Le gouvernement McGuinty édifie en Ontario une économie propulsée par
    l'innovation

    GUELPH, le 31 juill. /CNW/ -

    NOUVELLES

    La recherche visant à protéger les forêts contre les espèces
envahissantes et à trouver la meilleure façon de guérir le cancer du col de
l'utérus constitue deux des cinq projets qui, à l'université de Guelph
(http://www.uoguelph.ca/), recevront 700 000 $ du Programme de bourses de
nouveaux chercheurs (http://www.mri.gov.on.ca/french/programs/era/program.asp)
de la province.
    Le financement d'une recherche de classe mondiale s'insère dans le plan
de l'Ontario consistant à édifier une économie de l'innovation.

    
    Parmi les chercheurs et chercheuses, citons :

    -   M. Hafiz Maherali
        (http://www.uoguelph.ca/ib/people/faculty/maherali.shtml), qui
        découvre comment les forêts de l'Ontario peuvent acquérir une
        résistance à une puissante plante envahissante, l'alliaire
        officinale.

    -   M. Chris Thomas Bauch
        (http://biophysics.uoguelph.ca/computational/faculty/bauch.htm), qui
        utilise les simulations informatiques pour trouver la meilleure
        approche de lutte contre le cancer du col de l'utérus qui, suivant
        les estimations, pourrait avoir causé quelque 380 décès au Canada en
        2008.

    -   M. Paul Edward Garrett
        (http://www.physics.uoguelph.ca/www_physics/personal_site.php?idx
        =176), qui utilise des techniques évoluées de physique
        nucléaire pour améliorer la compréhension de l'univers.

    -   M. Jaideep Mathur
        (http://www.uoguelph.ca/mcb/faculty/faculty_mathur.shtml), qui étudie
        comment les plantes s'adaptent au changement climatique, à la
        pollution et à d'autres effets environnementaux.

    -   M. Ryan Norris
        (http://www.uoguelph.ca/ib/people/faculty/norris.shtml), qui mène des
        recherches sur la façon dont les changements environnementaux de
        l'Ontario et de la planète influent sur les populations d'animaux
        migrateurs de l'Ontario.
    

    Au total, 66 projets, dans toute la province et d'une valeur de 
9,24 millions de dollars, recevront des fonds du Programme de bourses de
nouveaux chercheurs
(http://www.mri.gov.on.ca/french/programs/era/program.asp).
    L'objectif de ce programme consiste à améliorer l'aptitude de l'Ontario à
attirer et à conserver les meilleurs et les plus brillants spécialistes en
recherche du monde entier. L'investissement d'aujourd'hui fera en sorte que
les grands chercheurs et grandes chercheuses de l'Ontario disposent des
ressources qu'il leur faut pour former des équipes de recherche composées
d'étudiants diplômés, de boursiers de recherches post-doctorales, d'assistants
et d'associés en recherche de tout le Canada et de l'étranger.

    CITATIONS

    "De la lutte contre le changement climatique à une meilleure
compréhension de la biodiversité du globe, la recherche que mènent de
brillants spécialistes qui vivent et travaillent ici même dans notre
collectivité est vraiment d'un calibre mondial. Guelph compte des chercheurs
et chercheuses dont les idées avant-gardistes améliorent les soins de santé et
notre environnement et maintiennent notre collectivité à la fine pointe de
l'économie mondiale de l'innovation. L'investissement d'aujourd'hui fera en
sorte que nous puissions continuer d'attirer, de conserver - et de former - un
grand nombre des meilleurs chercheurs et des meilleures chercheuses du monde,"
a déclaré la députée de Guelph, Mme Liz Sandals
(http://www.lizsandals.onmpp.ca/).
    "L'investissement d'aujourd'hui est un élément important du plan de
l'Ontario destiné à édifier une économie propulsée par l'innovation. Nous
investissons dans les personnes qui feront les percées scientifiques appelées
à améliorer les soins de santé, à protéger l'environnement et à stimuler la
croissance des secteurs qui façonneront l'avenir de l'Ontario," a affirmé le
ministre de la Recherche et de l'Innovation, M. John Wilkinson
(http://www.mri.gov.on.ca/french/about/MinisterBio.asp).

    FAITS EN BREF

    
    -   Le Programme de bourses de nouveaux chercheurs est un élément
        important du programme d'innovation de l'Ontario
        (http://www.mri.gov.on.ca/french/programs/oia/program.asp), plan
        visant à faire de l'innovation la force motrice de l'économie
        provinciale.

    -   L'innovation est un des éléments du plan en cinq volets du
        gouvernement McGuinty pour l'économie. En voici les autres éléments :
        -  Les compétences et la formation
        -  L'infrastructure des bâtiments
        -  Les réductions stratégiques d'impôt pour les entreprises, visant à
           engendrer des investissements
        -  Les partenariats avec les entreprises

    -   Les projets de recherche de Guelph créeront des emplois pour vingt
        étudiants ou étudiantes diplômés et deux chercheurs ou chercheuses au
        niveau postdoctoral.

    -   Aujourd'hui, du fait des investissements que l'Ontario a effectués
        dans les compétences et l'éducation, notre province enregistre un des
        taux d'inscription aux établissements postsecondaires les plus élevés
        du G8 des nations industrialisées. Plus de 90 000 jeunes de plus
        qu'il y a cinq ans vont au collège ou à l'université.

    POUR EN SAVOIR PLUS

    Pour en savoir plus sur les bourses de nouveaux chercheurs
(http://www.mri.gov.on.ca/french/programs/era/program.asp)

    Pour en savoir plus sur le programme d'innovation de l'Ontario
(http://www.mri.gov.on.ca/french/programs/oia/program.asp)

    Apprenez comment le Budget 2008
(http://ontariobudget.ca/french/index.html) de l'Ontario appuie l'innovation

    -------------------------------------------------------------------------
                                             ontario.ca/nouvelles-innovation
                                                   Also available in English

    DOCUMENT D'INFORMATION

           NOUS RENFORCONS L'ECONOMIE DE L'INNOVATION DE L'ONTARIO
    

    Le financement d'une recherche de calibre mondial s'insère dans le plan
de l'Ontario visant l'édification d'une économie de l'innovation.
    Les universités, collèges, hôpitaux et instituts de recherche de
l'Ontario jouent un rôle vital dans le plan gouvernemental en cinq volets
destiné à veiller à ce que l'Ontario reste à la fine pointe de l'économie
mondiale axée sur le savoir, en appuyant la recherche avant-gardiste et en
formant des chercheurs et chercheuses de calibre mondial.
    Le Programme de bourses de nouveaux chercheurs
(http://www.mri.gov.on.ca/french/programs/era/program.asp) (BNC) aide les
chercheurs et chercheuses prometteurs et récemment nommés de l'Ontario à
constituer leurs équipes de recherche composées d'étudiants diplômés, de
boursiers de recherches postdoctorales, d'assistants et d'associés à la
recherche. L'objectif du programme consiste à améliorer l'aptitude de
l'Ontario à attirer et à conserver les meilleurs et les plus brillants
spécialistes du monde en matière de recherche.
    Dans toute la province, cet investissement engendrera des possibilités de
recherche de pointe pour jusqu'à 225 étudiants et étudiantes diplômés et
chercheurs et chercheuses au niveau postdoctoral et il mettra à contribution
chaque année, jusqu'à 6 700 étudiantes et étudiants d'écoles secondaires, en
leur donnant un aperçu maison de la vraie recherche et en les incitant à
envisager une carrière en science et en technologie.
    Le programme de BNC est un élément capital du programme d'innovation de
l'Ontario. S'appuyant sur près de trois milliards de dollars de dépenses sur
huit ans, le programme d'innovation de l'Ontario
(http://www.mri.gov.on.ca/french/news/OIA042908.asp) édifie l'économie de
l'innovation de l'Ontario sur les atouts du milieu créateur, de la population
active hautement qualifiée, du système d'éducation de calibre mondial et du
milieu de la recherche de renom international de notre province.

    TITULAIRES DE BOURSES DE NOUVEAUX CHERCHEURS A L'UNIVERSITE DE GUELPH

    M. Hafiz Maherali
    Réactions écologiques et évolutionnaires aux invasions biologiques

    Les invasions biologiques constituent une importante menace aux
écosystèmes et aux ressources qu'ils fournissent aux êtres humains, comme la
production de nourriture et de fibre ainsi que le maintien de la fertilité du
sol. M. Hafiz Maherali et son équipe de recherche évalueront de quelle manière
l'invasion d'une plante parasite européenne, l'alliaire officinale, nuit aux
écosystèmes des forêts de l'Ontario. Son équipe évaluera aussi si l'espèce
dominante, l'érable à sucre, a la capacité de développer une résistance à
l'envahisseur. Ces travaux aideront l'Ontario à prendre des décisions
relatives à la gestion et à l'élimination de l'alliaire officinale, en
évaluant la réaction et les possibilités de rétablissement de l'écosystème
après une invasion.

    M. Chris Thomas Bauch
    Modèles informatiques dans la lutte contre le cancer du col de l'utérus

    La modélisation de simulation est de plus en plus reconnue comme outil
d'aide à l'élaboration d'une bonne politique de santé publique. 
M. Thomas Bauch et son équipe de recherche utiliseront des modèles de
simulation informatique, afin de déterminer la combinaison optimale entre le
dépistage du cancer du col de l'utérus et les mesures de vaccination contre ce
cancer pour les femmes de l'Ontario. L'équipe fera également appel à une
théorie mathématique pour comprendre l'évolution du profil des risques par
rapport aux avantages du vaccin après l'homologation. Cette recherche aidera à
réduire l'incidence du cancer du col de l'utérus de manière économique, tout
en procurant de meilleurs outils afin de déterminer quels vaccins devraient
être homologués, ce qui contribuera à améliorer la santé des Ontariennes.

    M. Paul Edward Garrett
    Physique nucléaire et compréhension de notre univers

    L'une des plus grandes réalisations de la science au XXe siècle a été la
conception du modèle standard, c'est-à-dire la théorie qui régit le monde des
plus petites particules présentes dans la nature. Toutefois, cette théorie
semble ne pas être la théorie finale. L'équipe de recherche de M. Garrett
contribuera à approfondir cette théorie, en utilisant des techniques
perfectionnées de physique nucléaire pour mieux comprendre pourquoi notre
univers est tel qu'il est. Cette recherche fournira un terrain d'apprentissage
idéal pour la prochaine génération de scientifiques et d'ingénieurs en
physique nucléaire.

    M. Jaideep Mathur
    Réaction à l'environnement et à la pollution

    La compréhension de la dynamique infracellulaire dans les végétaux peut
nous aider à saisir les mécanismes utilisés par ces organismes pour survivre
dans un environnement pollué. La recherche de M. Mathur se penchera sur les
végétaux contenant des protéines particulières, en vue de comprendre la
manière dont ils réagissent aux variations de l'environnement. Outre
l'acquisition de connaissances de base, les conclusions de la recherche
constitueront un outil pédagogique public efficace quant aux effets rapides
des changements environnementaux sur les cellules vivantes.

    M. Ryan Norris
    Préservation des animaux migrateurs

    Les animaux migrateurs dont une partie du cycle de vie se passe à
l'extérieur de l'Ontario représentent un grande partie de la biodiversité de
la province, ce qui leur donne une importance capitale pour la santé et le
maintient de l'écosystème. L'un des principaux obstacles à la compréhension
des raisons du déclin de la population de ces espèces réside dans l'incapacité
de suivre des animaux individuels sur de grandes distances. L'équipe de
recherche du professeur Norris mettra au point des marqueurs chimiques et des
dispositifs de radiotélémesure qui pourront servir à suivre les animaux
migrateurs tout au long de leur cycle annuel. L'équipe examinera comment les
changements climatiques à long terme et les autres facteurs de stress
environnementaux, notamment la perte et la dégradation de l'habitat,
influencent les populations d'oiseaux chanteurs et d'insectes. Leurs travaux
feront du Canada le premier pays à avoir mis sur pied d'efficaces stratégies
internationales de préservation pour une grande variété d'animaux migrateurs.

    
    -------------------------------------------------------------------------
                                             ontario.ca/nouvelles-innovation
                                                   Also available in English
    





Renseignements :

Renseignements: Sandra Watts, Bureau du ministre, (416) 314-7067; Perry
Blocher, Direction des communications du MRI, (416) 326-7717

Profil de l'entreprise

MINISTERE DE LA RECHERCHE ET DE L'INNOVATION DE L'ONTARIO

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.