Sri Lanka - Assassinat de Lasantha Wickrematunga: "Une infamie", selon Reporters sans frontières



    MONTREAL, le 8 janv. /CNW Telbec/ - Reporters sans frontières est
profondément révoltée par l'assassinat de Lasantha Wickrematunga, rédacteur en
chef de l'hebdomadaire Sunday Leader, le 8 janvier 2009, par des inconnus
circulant à moto. "Le Sri Lanka vient de perdre l'un de ses journalistes les
plus talentueux, courageux et iconoclaste. Le président Mahinda Rajapaksa et
ses proches, mais également les médias gouvernementaux, portent une
responsabilité directe dans la mort de Lasantha Wickrematunga. Pour avoir
incité à la haine contre lui, mais également pour avoir laissé s'installer une
impunité scandaleuse dans les attaques contre la presse. Cet assassinat est
une infamie qui salit l'image du Sri Lanka, et ne doit pas rester impuni", a
déclaré l'organisation qui adresse ses condoléances à sa famille et ses
collègues.
    "Les victoires militaires dans le Nord ne doivent pas autoriser les
escadrons de la mort à semer la terreur parmi les opposants au gouvernement,
et notamment les journalistes critiques. La communauté internationale doit
tout faire pour que cesse cette vendetta politique", a ajouté l'organisation.
    Lors d'un entretien accordé à Colombo, en octobre 2008, à un Reporters
sans frontières, le président Mahinda Rajapaksa avait qualifié Lasantha
Wickrematunga de "journaliste terroriste".
    Dans la matinée du 8 janvier 2009, deux hommes circulant à moto ont suivi
Lasantha Wickrematunga, alors qu'il se rendait en voiture à son travail. A
l'aide d'une barre de fer, les assaillants ont brisé la vitre du véhicule du
journaliste, avant de tirer sur lui à bout portant. Lasantha Wickrematunga a
été touché à la tête, au ventre et à la poitrine. Transféré dans un hôpital de
Colombo, il est mort quelques heures plus tard. L'attaque s'est produite à
environ 100 mètres d'un check point de l'armée de l'air, près de l'un des
aéroports de la capitale.
    Lasantha Wickrematunga, dont la publication se distingue par son
franc-parler et ses investigations sur le terrain des affaires, a été l'objet
de nombreuses intimidations ou de plaintes pour "diffamation". La dernière
provenait du frère du président, Gotabhaya Rajapakse, qui avait obtenu d'un
tribunal que le Sunday Leader soit interdit de parler de lui pendant plusieurs
semaines. Egalement avocat, Lasantha Wickrematunga avait expliqué dans un
entretien avec Reporters sans frontières que son objectif en tant que
journaliste était de "dénoncer la cupidité et les mensonges des puissants". De
fait, son journal s'était spécialisé dans les enquêtes fracassantes sur la
corruption et les abus de pouvoir au Sri Lanka.
    En novembre 2007, un groupe d'hommes armés avait détruit l'imprimerie du
groupe de presse Leader Publications, situé dans une zone placée sous haute
sécurité, près de Colombo. Lasantha Wickramatunga avait dénoncé auprès de
Reporters sans frontières une "opération commando soutenue par le
gouvernement". La police n'a procédé à aucune enquête sérieuse dans cette
affaire.
    Le Sri Lanka est classé à la 165e position - la pire pour un pays
démocratique - dans le classement mondial de la liberté de la presse 2008 de
Reporters sans frontières. Deux journalistes y ont été tués en 2008 et deux
autres professionnels des médias, J. S. Tissanayagam et Vettivel Jasikaran, y
sont emprisonnés.




Renseignements :

Renseignements: Katherine Borlongan, Directrice générale, Reporters sans
frontières, (514) 521-4111, Cell: (514) 258-4188, Télécopieur: (514) 521-7771,
rsfcanada@rsf.org

Profil de l'entreprise

Actualités - Médias

Renseignements sur cet organisme

REPORTERS SANS FRONTIERES

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.