Soutien aux personnes sans-abri - L'Administration municipale de Montréal appuie la position du RAPSIM pour la reconduction du programme fédéral IPLI



    MONTREAL, le 11 sept. /CNW Telbec/ - Au nom de l'Administration
municipale, Madame Marie-Andrée Beaudoin, membre du comité exécutif
responsable du développement social et communautaire, et monsieur Cosmo
Maciocia, membre du comité exécutif responsable de l'habitation, soutiennent
la position du Réseau d'aide aux personnes seules et itinérantes de Montréal
(RAPSIM) qui demande au gouvernement fédéral la reconduction du programme
d'Initiative de partenariats de lutte contre l'itinérance (IPLI). Ce programme
arrive à échéance dans 200 jours, soit le 31 mars 2009, et le RAPSIM demande
un engagement à hauteur de 50 millions de dollars par an pour le Québec dont
21 M $ pour Montréal couvrant la période de 2009 à 2014.
    "La Ville de Montréal est interpellée à plusieurs égards par le phénomène
de l'itinérance. A la suite de la consultation publique de la Commission
permanente du conseil municipal sur le Développement culturel et la qualité du
milieu de vie au printemps dernier, les intervenants ont tous reconnu que la
reconduction et la bonification des programmes du gouvernement du Canada sont
prioritaires. Notre Administration l'a reconnu en faisant siennes les
26 recommandations de cette Commission. En 2008, le programme IPLI a soutenu
93 projets jugés prioritaires par la communauté montréalaise. Sa reconduction
est donc essentielle et c'est pourquoi nous soutenons la demande du RAPSIM
exigeant la reconduction du programme IPLI", a déclaré madame Beaudoin.
    "Le programme IPLI, de même que les programmes PAREL et Logement
abordable du gouvernement fédéral, sont nécessaires afin que l'administration
municipale et ses partenaires poursuivent leurs efforts", a souligné, pour sa
part, monsieur Maciocia. "Ces programmes permettent notamment de développer
des logements sociaux avec soutien communautaire. Le logement est l'un des
aspects clés qui favorise la réinsertion sociale des personnes itinérantes", a
expliqué M. Maciocia. "Avec IPLI et les programmes fédéraux d'habitation, nous
travaillons à apporter des solutions durables à la problématique de
l'itinérance", a-t-il conclu.

    Programme IPLI

    Pour madame Beaudoin, le programme IPLI est primordial au développement
d'une réponse globale aux besoins des personnes sans abri. Il permet la
construction ou la rénovation de logements, l'élaboration et la réalisation de
projets d'intervention et l'achat d'équipements.
    Notons que sur le territoire de Montréal, les demandes et projets déposés
à IPLI représentent en moyenne plus de 20 M $ par année depuis 2001.
Cependant, les sommes allouées n'atteignent qu'environ 8 M $ par an, soit à
peine 40 % des sommes demandées.
    "Afin de répondre aux besoins de Montréal en matière d'itinérance,
l'engagement du gouvernement fédéral est incontournable pour endiguer ce
phénomène. L'IPLI est et doit demeurer un programme généraliste : l'expérience
démontre que les approches multisectorielles, notamment celles qui allient
offre de logement et intervention de soutien, présentent les meilleurs
résultats", de préciser madame Beaudoin.

    Programmes d'habitation

    Monsieur Maciocia ajoute qu'en plus d'IPLI, deux programmes fédéraux
d'habitation sont également nécessaires pour répondre aux besoins des
personnes en situation d'itinérance. Il s'agit du Programme d'aide à la remise
en état des logements (PAREL), lequel finance les programmes québécois
utilisés par la Ville de Montréal, notamment pour la rénovation de maisons de
chambres, et le Programme Logement abordable, qui finance les logements
sociaux et communautaires, lesquels contribuent à "sortir de la rue" les
personnes sans abri.
    Monsieur Maciocia d'ailleurs précise que tous ces programmes (IPLI,
PAREL, Logement abordable) arrivent à terme en mars 2009, et que leur
reconduction est requise rapidement afin d'éviter la perte de projets attendus
par les personnes en situation d'itinérance et les organismes qui assurent
leur soutien ainsi que la rupture de services essentiels pour ces citoyens
particulièrement fragiles. Il faut rappeler que le conseil municipal de
Montréal a adopté à l'unanimité, en février dernier, une résolution qui
reconnaît l'importance de ces programmes. La résolution a été transmise au
gouvernement canadien afin qu'il soit sensibilisé à cette situation.

    L'Administration municipale montréalaise réitère donc aujourd'hui cette
demande au gouvernement du Canada, et rappelle qu'en matière d'itinérance, les
efforts conjugués de tous les gouvernements sont nécessaires pour endiguer ce
mal social.




Renseignements :

Renseignements: Relations avec les médias, (514) 872-4946; Source:
Bernard Larin, Cabinet du maire et du comité exécutif, (514) 872-9998


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.