SOUTENIR L'APPROPRIATION DES COMPETENCES TRANSVERSALES ET DES DOMAINES GENERAUX DE FORMATION



    QUEBEC, le 20 mars /CNW Telbec/ - Dans l'avis qu'il rend public
aujourd'hui, le Conseil supérieur de l'éducation conclut à la pertinence et à
l'applicabilité des domaines généraux de formation et des compétences
transversales malgré les difficultés qu'il constate au regard de leur prise en
compte dans la pratique enseignante. Le Conseil considère comme essentiel de
soutenir davantage les enseignantes et les enseignants afin qu'ils puissent
véritablement intégrer, dans leur pratique, ces deux composantes du Programme
de formation de l'école québécoise et que, à terme, les objectifs visés à cet
égard soient atteints.
    Tel est le message que le Conseil supérieur de l'éducation livre dans
l'avis Soutenir l'appropriation des compétences transversales et des domaines
généraux de formation. Cet avis a été élaboré pour répondre à une demande que
le ministre de l'Education, du Loisir et du Sport a adressée au Conseil en
septembre dernier dans la foulée des recommandations formulées par la Table de
pilotage du renouveau pédagogique en août 2006.
    Pour élaborer son avis, le Conseil a procédé à une revue de la
documentation du Québec et d'ailleurs. Il a, en outre, rencontré des
enseignantes et des enseignants du primaire et du premier cycle du secondaire,
du personnel de direction, des conseillers pédagogiques et des experts du
milieu universitaire.

    Les composantes du Programme de formation de l'école québécoise

    Avant d'analyser les domaines généraux de formation et les compétences
transversales dans son avis, le Conseil rappelle qu'au coeur même du Programme
de formation de l'école québécoise, lequel fait une large place aux
connaissances, se trouvent les disciplines scolaires elles-mêmes. Celles-ci
sont regroupées en cinq domaines d'apprentissage : 1) les langues; 2) la
mathématique, la science et la technologie ; 3) l'univers social; 4) les arts;
et 5) le développement personnel.

    Des domaines généraux de formation pertinents

    Dans son avis, le Conseil conclut que les cinq domaines généraux de
formation, soit "Santé et bien-être", "Orientation et entrepreneuriat",
"Environnement et consommation", "Médias" et "Vivre-ensemble et citoyenneté",
du Programme de formation de l'école québécoise sont pertinents. En effet, ils
sont en continuité avec ce qui était enseigné auparavant, bien que d'autres
thèmes aient été ajoutés pour tenir compte des réalités nouvelles. Le
changement principal réside dans le fait que ces thèmes ne sont plus associés
à des cours attitrés, mais qu'ils sont plutôt intégrés dans les disciplines.
    Cependant, le Conseil constate que le Programme de formation de l'école
québécoise fournit peu de repères aux équipes-écoles pour faire les arrimages
entre les domaines généraux de formation et les disciplines. En l'absence de
tels repères, le Conseil craint que la prise en compte des attitudes et des
savoirs associés aux domaines généraux de formation ne soit incomplète et que,
par conséquent, la formation de l'élève ne s'en trouve appauvrie.
    En conséquence, le Conseil recommande au ministre de l'Education, du
Loisir et du Sport de fournir aux écoles, en complément au Programme de
formation de l'école québécoise, un guide de référence, ayant valeur de
suggestion, dans lequel seraient proposés des liens entre les disciplines et
les domaines généraux de formation ainsi que la façon de les intégrer selon
les cycles.

    Maintenir le cap sur le développement de huit compétences transversales

    Le Conseil a examiné, au début de ses travaux, comment les neuf
compétences transversales du Programme de formation de l'école québécoise sont
actuellement prises en compte dans les écoles. Celles-ci sont regroupées sous
quatre ordres :
    

    - intellectuel : Exploiter l'information, Résoudre des problèmes, Exercer
      son jugement critique, Mettre en oeuvre sa pensée créatrice;
    - méthodologique : Se donner des méthodes de travail efficaces, Exploiter
      les technologies de l'information et de la communication;
    - personnel et social : Coopérer, Structurer son identité (au primaire)
      ou Actualiser son potentiel (au secondaire);
    - communication : Communiquer de façon appropriée.
    

    A la suite de son analyse, le Conseil recommande de maintenir le cap sur
le développement de toutes ces compétences chez les élèves à l'exception de :
"Structurer son identité" (au primaire) et son équivalent "Actualiser son
potentiel" (au secondaire). Le Conseil croit que celles-ci ne sont pas des
compétences transversales comme telles mais plutôt des finalités de
l'éducation.
    Dans son avis, le Conseil recommande également de privilégier l'axe
linguistique de la compétence "Communiquer de façon appropriée" afin de
mobiliser davantage les efforts autour de la maîtrise de la langue
d'enseignement.

    Evaluer l'acquisition des compétences transversales à la lumière d'un
    jugement professionnel

    Dans la mesure où l'évaluation des compétences a pour objet de mettre en
évidence les besoins de l'élève afin de l'aider dans ses apprentissages, le
Conseil estime que les huit compétences doivent être considérées et évaluées,
car elles sont toutes importantes. Il rappelle d'ailleurs que le résultat de
cette évaluation n'a pas d'incidence sur le passage ou non de l'élève au cycle
suivant.
    Toutefois, pour être en mesure d'évaluer le développement des compétences
transversales, non seulement l'enseignant ou l'enseignante doit être capable
de proposer des activités qui sollicitent celles-ci, mais il lui faut
également avoir en main les outils de référence pour le faire (critères
d'évaluation et échelles des niveaux de compétence). Or, le Conseil constate,
au secondaire, l'absence d'échelles des niveaux de compétence et, au primaire,
un besoin de clarification de celles qui existent. Il recommande donc de
s'assurer que les enseignants et les enseignantes du primaire et du secondaire
auront à leur disposition les outils de référence nécessaires pour comprendre
la manière dont chacune des compétences se développe et, ainsi, soutenir et
évaluer ce développement.
    Par ailleurs, le Conseil distingue, dans son avis, l'évaluation des
compétences transversales, qui constitue un acte professionnel, de la
communication aux parents.

    Qu'est-il important de dire aux parents?

    Le Conseil estime que les enseignantes et les enseignants doivent
communiquer aux parents l'information pertinente sur le développement de l'une
ou l'autre des compétences transversales chez leur enfant. Voilà pourquoi le
Conseil suggère d'inscrire les huit compétences sur le bulletin. L'enseignant
ou l'enseignante pourrait ainsi y indiquer les informations pertinentes à
communiquer aux parents afin que ceux-ci soient en mesure d'aider leur enfant.
Pour le Conseil, cette information peut avoir trait à des forces particulières
ou encore à des difficultés éprouvées par l'enfant.

    Soutenir l'équipe-école

    Pour le Conseil, tant l'intégration des domaines généraux de formation
que la prise en compte et l'évaluation des compétences transversales font
appel à de nouvelles façons de faire et à des compétences professionnelles
particulières de l'équipe-école. Aussi, le Conseil est-il conscient du temps
nécessaire pour que cette appropriation se fasse dans tous les milieux selon
leurs particularités. Cela exigera un effort concerté de chacun des acteurs
pour faire en sorte que le personnel enseignant ait tout le soutien voulu pour
l'appropriation et la mise en oeuvre des compétences transversales et des
domaines généraux de formation, et ce, au bénéfice de tous les élèves.
    -%SU: EDU
    -%RE: 1




Renseignements :

Renseignements: Mme Johanne Méthot, Responsable des communications,
(418) 643-8253 ou (418) 571-1359; Source: Mme Josée Turcotte, Directrice de
l'administration et des communications, (418) 643-9331 ou (418) 254-2689; N.
B.: Vous pouvez consulter cet avis disponible, en version française et
anglaise, en accédant au site Web du Conseil supérieur de l'éducation
(www.cse.gouv.qc.ca)


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.