Sortir de la pauvreté : un choix de société! - Campagne pour l'autonomie économique des femmes



    MONTREAL, le 17 oct. /CNW Telbec/ - La Coordination du Québec de la
Marche mondiale des femmes (CQMMF) lance en cette Journée internationale pour
l'élimination de la pauvreté, une campagne d'action pour l'autonomie
économique des femmes. Cette campagne, qui a pour thème Sortir de la
pauvreté : un choix de société !, sera ponctuée de diverses actions nationales
et régionales pour réclamer des mesures concrètes de lutte contre la pauvreté.
Elle atteindra son point culminant le 1er mai 2008.
    La campagne Sortir de la pauvreté : un choix de société ! vise à mettre
en lumière les nombreuses facettes de la pauvreté des femmes. Rappelons
qu'ici, comme ailleurs dans le monde, ce sont les femmes qui sont le plus
durement touchées par la pauvreté. Par exemple, au Québec, elles occupent
entre 60% et 70% des emplois au salaire minimum alors qu'elles représentent
46% des salariés(1). De plus, plusieurs Québécoises gagnent des salaires à
peine plus élevés que le salaire minimum.
    La pauvreté des femmes et leur manque d'autonomie économique découlent de
décisions politiques et économiques. L'élimination de la pauvreté des femmes
n'est pas une question de charité mais bien une question de droits des femmes
et de droits humains. Alors que les rentrées parlementaires ont cours
présentement à Ottawa et à Québec, la CQMMF rappelle aux parlementaires leurs
responsabilités sociales en tant que gestionnaires du bien commun et les
pressent d'agir pour garantir l'autonomie économique des femmes. Il est plus
que temps que l'Etat québécois sorte de son inertie en matière de lutte à la
pauvreté!
    Les membres de la CQMMF réclament de toute urgence :

    
    - la hausse du salaire minimum à 10,16 $/heure(2);
    - la pleine indexation des prestations d'aide sociale et la gratuité des
      médicaments pour toutes les personnes dont les revenus sont inférieurs
      à 12 000$ par année;
    - que la totalité des pensions alimentaires versées aux enfants ne soit
      plus soustraite des prestations d'aide sociale, ni calculée dans les
      prêts et bourses.

    ----------------------------------
    (1) Le salaire minimum, la pauvreté et l'emploi, Au bas de l'échelle,
        2006.
    (2) Afin qu'une personne rémunérée au salaire minimum qui travaille
        40 heures par semaine ait un revenu annuel équivalant au seuil de
        faible revenu, avant impôt, établi par Statistique Canada pour une
        personne seule en 2007.
    




Renseignements :

Renseignements: Stéfany Ranger ou Linda Lévesque, LCOM Communication,
(514) 393 3178, cellulaire (514) 242-8909; Source: Coordination du Québec de
la Marche mondiale des femmes (CQMMF)

Profil de l'entreprise

Fédération des femmes du Québec

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.