Sondage: les Canadiens préfèrent un système national de services de garde à une allocation mensuelle



    OTTAWA, le 9 oct. /CNW Telbec/ - A moins d'une semaine de la convocation
aux urnes, un nouveau sondage Nanos indique que près de deux fois plus de
Canadiens préfèrent un système national de services de garde au chèque de
100 $ par mois du gouvernement Harper.
    "58,1 % des Canadiens disent préférer la mise en place d'un système
national de services de garde, contre 31,3 % pour l'allocation mensuelle de
100 $", a précisé Claude Généreux, secrétaire-trésorier national du Syndicat
canadien de la fonction publique (SCFP). Le SCFP représente plus de
570 000 membres à l'échelle du Canada, dont 10 000 dans les services à
l'enfance.
    Au Québec, 64 % des répondants sont en faveur d'un système national
d'apprentissage et de services de garde à l'enfance, contre 31 % qui prônent
l'allocation mensuelle de 100 $. Les avis sont similaires dans l'Atlantique
(63,4 % contre 29,9 %) et en Ontario (61,7 % contre 27,1 %).
    "Le sondage laisse voir que la demande pour les services de garde à
l'enfance ne fléchit pas; au contraire, elle s'est intensifiée depuis le
dernier sondage mené en 2006", selon Martha Friendly, une chercheuse de
Toronto qui suit le dossier des services de garde à l'enfance au Canada depuis
30 ans.
    Les résultats du sondage indiquent que tous groupes d'âge et sexes
confondus, les répondants préfèrent un programme national de services de garde
à une allocation mensuelle. La ventilation selon le soutien aux différents
partis politiques révèle que les sympathisants libéraux, néo-démocrates,
bloquistes et verts, ainsi que les indécis, penchent clairement en faveur d'un
programme national.
    Selon un rapport publié par l'OCDE en 2006, le Canada se classe au
dernier rang des pays membres pour les investissements publics et l'accès aux
services de garde, et aux premiers rangs pour les frais déboursés par les
parents. Les fermetures d'établissements et les pénuries de personnel sont
monnaie courante. Les familles qui ont la chance de trouver une place en
garderie doivent souvent payer entre 600 $ et 1500 $ par mois pour la
conserver.
    "Ce sondage met en pièces la politique conservatrice en rappelant que le
chèque mensuel est un coup d'épée dans l'eau. Harper a beau se gargariser avec
le mot 'famille', c'est d'un système national de services de garde que les
familles canadiennes ont besoin", a conclu Claude Généreux.

    Ce sondage Nanos a été effectué par téléphone auprès de 1 201 Canadiens
choisis au hasard entre le 4 et le 6 octobre 2008. La marge d'erreur est de
2,8 %, 19 fois sur 20.

    Le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) est le premier en
importance au pays avec plus de 570 000 membres oeuvrant dans les services de
garde, la santé, les municipalités, l'éducation, les bibliothèques, les
transports, l'énergie et les médias.




Renseignements :

Renseignements: Sébastien Goulet, service des communications du SCFP,
(613) 808-0675; Allison Gifford, service des communications du SCFP, (613)
484-2571; www.scfp.ca

Profil de l'entreprise

Syndicat canadien de la fonction publique

Renseignements sur cet organisme

ELECTIONS FEDERALES 2008

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.