Sondage Léger sur la taxe scolaire - 63 % des Québécois disent non au remplacement de la taxe scolaire par l'impôt sur le revenu

QUÉBEC, le 21 nov. 2013 /CNW Telbec/ - À la lumière des récentes déclarations du gouvernement selon lesquelles le système de taxation scolaire a atteint sa fin de vie utile, la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ) a demandé à la population si elle serait favorable au remplacement de la taxe scolaire par un impôt sur le revenu. Les résultats démontrent que la majorité des répondants ne l'est pas.

En effet, dans le cadre d'un sondage Léger réalisé du 7 au 10 octobre derniers à la question « Seriez-vous favorable au remplacement de la taxe scolaire par un impôt sur le revenu d'un montant équivalent? », 63 % des répondants ont répondu non.

Car soyons clairs, l'abolition de la taxe scolaire ne peut se faire sans trouver une source de financement alternative. Rappelons que les revenus de la taxe scolaire s'élèvent à près d'un milliard et demi de dollars et représentent 15 % du budget des commissions scolaires. Ces sommes permettent de répondre aux besoins locaux et, surtout, de s'assurer de l'équité des services sur l'ensemble du territoire d'une commission scolaire.

Chaque commission scolaire doit financer à même les revenus de la taxe scolaire :

  • l'entretien des immeubles (chauffage, électricité, déneigement, réparations, etc.);
  • la gestion des écoles, des centres de formation des adultes et des centres de formation professionnelle (financement du personnel non enseignant, tels les directions, les secrétaires, les concierges, etc.);
  • une partie du transport scolaire;
  • la gestion du siège social (comptabilité, embauche du personnel, gestion de la paie, informatique, etc.).

« Alors que les commissions scolaires ont subi des compressions de plus de 600 M$ depuis 2010 et que plus de la moitié d'entre elles sont en déficit d'opération, il est complètement irresponsable de laisser croire que ces sommes pourraient être dégagées à même le budget du gouvernement, alors qu'il n'arrive même plus à financer adéquatement son système public d'éducation », a déclaré la présidente de la FCSQ, Josée Bouchard.

Mme Bouchard rappelle que la Fédération constate elle aussi que le financement des commissions scolaires est déficient, mais que la solution passe plutôt par un nouveau pacte fiscal qui assurerait la qualité des services aux élèves et la pérennité du système public d'éducation.

La Fédération des commissions scolaires du Québec regroupe les 60 commissions scolaires francophones du Québec ainsi que la Commission scolaire du Littoral. Les commissions scolaires sont des gouvernements locaux qui veillent à la réussite scolaire de plus d'un million d'élèves en assurant des services éducatifs au primaire, au secondaire, en formation professionnelle et à l'éducation des adultes. Elles offrent aussi des services efficaces et essentiels, notamment en matière de ressources humaines et de ressources matérielles et financières. De plus, les commissions scolaires ont la responsabilité de répartir équitablement les ressources entre leurs établissements et de rendre accessible, en tout temps, un transport scolaire sécuritaire.

SOURCE : Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ)

Renseignements :

Caroline Lemieux
Attachée de presse
Fédération des commissions scolaires du Québec
Tél. : 418 651-3220
Cell. : 418 570-9716
clemieux@fcsq.qc.ca
Twitter : @fcsq


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.