Sondage intersectoriel sur le verdissement de la main-d'œuvre - La réglementation environnementale aura un impact positif sur les entreprises

La formation reste le talon d'Achille de l'économie verte

MONTRÉAL, le 18 mars 2013 /CNW Telbec/ - Les nouvelles réglementations en matière environnementale auront un impact majoritairement positif sur le développement des entreprises au Québec, selon un sondage intersectoriel réalisé auprès de 68 hauts dirigeants d'entreprises leaders dans leur secteur d'activité, à l'occasion du premier Forum national sur l'essor de l'économie verte et son impact sur la formation et la main-d'œuvre qui a lieu aujourd'hui au Palais des congrès de Montréal.

Près des deux tiers des répondants estiment que les questions environnementales sont plutôt une opportunité pour leur entreprise alors que seulement 6 % y voient une menace. Toutefois, près des deux tiers des répondants estiment qu'elles sont aussi une source de dépenses supplémentaires.

Le grand défi de l'économie verte est la formation en environnement : alors que les personnes sondées estiment à plus de 3 800 le nombre de leurs employés qui devront être formés au cours des trois prochaines années, plusieurs pensent que l'offre de formation générale et de perfectionnement en environnement est actuellement insuffisante, d'autant plus que les métiers de l'environnement ne seront pas les seuls concernés par le développement d'une économie à faible teneur en carbone. L'enquête démontre en effet qu'environ 4 100 employés sur 15 000 que comptent ces entreprises verront leur emploi se transformer en raison de nouvelles réglementations environnementales.

« Nous sommes visiblement placés devant une situation préoccupante : l'économie verte, qui sera la valeur ajoutée de demain, manque déjà de main-d'œuvre et nous semblons mal équipés pour assurer sa formation » a constaté Mme Dominique Dodier, directrice générale d'EnviroCompétences qui préside le Forum national sur l'essor de l'économie verte et son impact sur la formation de la main-d'œuvre.

Le sondage a été mené par SOM pour les huit comités sectoriels de main-d'œuvre les plus directement concernés par la mise en place d'une économie verte au Québec, soit : l'aménagement forestier, l'industrie minière, le transport routier, l'aérospatiale, la transformation du bois, la chimie, pétrochimie et raffinage, la production agricole ainsi que les technologies de l'information et de la communication (TIC).

À propos d'EnviroCompétences 

EnviroCompétences, le comité sectoriel de la main-d'œuvre de l'environnement au Québec, travaille en concertation avec les employeurs et les travailleurs de l'industrie de l'environnement afin de les soutenir dans le développement des compétences, la qualification de la main-d'œuvre et les bonnes pratiques en gestion des ressources humaines. Plus d'informations : www.envirocompetences.org

SOURCE : ENVIROCOMPETENCES

Renseignements :

Émilie Novales
514.577.5838


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.