Sondage exclusif Léger Marketing - Plus de 81 % des Québécois souhaitent que l'on mette en place rapidement des projets de PPP



    
                 Une augmentation significative en deux ans
    
    MONTREAL, le 20 nov. /CNW Telbec/ - Plus de 81 % des Québécois sont
d'avis que le Québec devrait procéder rapidement à la mise en oeuvre de PPP
selon un sondage exclusif Léger Marketing. Ce pourcentage était de 75 % en
2005. C'est d'autant plus notable que, contrairement en 2005, les PPP ne sont
plus qu'un concept au Québec, mais une réalité en cours (conclusion du PPP
pour le parachèvement de l'autoroute 25) ou en processus d'octroi (CHUM, CUSM,
centres d'hébergement de la Rive-Sud, salle de spectacle de l'OSM, haltes
routières, etc.).
    Ce sondage, commandé par l'Institut pour le partenariat public-privé
(IPPP) fait suite à un premier que l'IPPP avait commandé à Léger Marketing en
2005. Le croisement des données des deux sondages a permis le développement
d'un outil baromètre unique. Celui-ci permet de suivre les tendances en PPP au
Québec. "Ce sondage lève le voile sur le fait que les Québécois sont
réellement ouverts à l'égard des PPP. Je crois qu'il est clair que le Québec,
de l'avis même de ses citoyens, est maintenant rendu à l'étape d'accorder une
plus grande place aux PPP, et à développer de nouveaux secteurs, et ce, pour
offrir de meilleurs services aux citoyens. Je suis heureuse que le sondage
baromètre de l'IPPP puisse le démontrer de façon quantifiée donc crédible et
objective", de déclarer la présidente de l'IPPP, Johanne Mullen.

    Perception négative des services offerts par l'Etat et recours aux PPP

    Le sondage a démontré que certains services offerts par l'Etat
n'obtiennent même pas la note de passage de 6/10 quant à la satisfaction des
contribuables notamment les infrastructures de transport, l'entretien des
immeubles et installations publiques, les services auxiliaires dans le milieu
de la santé ainsi que les soins de santé. Tel que noté par les participants au
sondage, les PPP permettraient d'accélérer le développement et le
renouvellement des infrastructures dans ces secteurs et d'améliorer la qualité
de la prestation de services.
    D'autant plus que certains de ces secteurs font partie des secteurs où
les Québécois sont favorables à une plus grande implication du privé ou des
PPP, soit :

    
    -   les services auxiliaires dans le milieu de la santé (tests de
        laboratoires, buanderie, cafétéria) - 68 %
    -   l'entretien des immeubles et installations publiques (hôpitaux,
        centre d'accueil, écoles, centres correctionnels - 66 %
    -   les infrastructures de transport ( ponts, autoroutes, rues,
        trottoirs) - 59 %
    

    Par ailleurs, il est intéressant de constater qu'environ trois répondants
sur quatre (74 %) sont d'avis que le recours aux PPP dans la livraison des
services cliniques aux patients améliorerait l'accessibilité de ces services
au Québec.
    Il est aussi significatif de découvrir que près de 73 % des répondants
sont d'accord pour dire que les PPP permettent de trouver plus rapidement que
l'administration publique des solutions adaptées aux problèmes actuels et à
l'évolution des services.

    Méthodologie du sondage

    Les entrevues téléphoniques ont été réalisées du 24 au 30 octobre 2007
auprès d'un échantillon aléatoire de 1 000 répondants, âgés de 18 ans ou plus,
pouvant s'exprimer en français ou en anglais. Les résultats sont pondérés
selon les régions, l'âge, la langue maternelle et le sexe. La marge d'erreur
maximale de +/- 3,1 %, 19 fois sur 20.

    L'Institut

    L'IPPP est un organisme sans but lucratif, dont les membres proviennent
tant du secteur public que du secteur privé. L'IPPP fait la promotion des PPP
comme une alternative à considérer pour moderniser le Québec et les services
aux citoyens. L'Institut est un organisme indépendant qui encourage le
dialogue et exclut la privatisation de sa définition d'un PPP. L'IPPP se veut
la source de renseignement la plus objective au Québec en matière de
partenariat public-privé. En tant que chef de file dans ce domaine, son
objectif est d'être un rassembleur et un facilitateur afin de permettre
l'échange des connaissances et des expériences. Ses actions ont pour but de
faire avancer la réflexion sur les bonnes pratiques en PPP au Québec.
    D'ailleurs, le dévoilement des résultats de ce sondage s'inscrivait dans
le cadre d'un événement que l'Institut a tenu ce matin, la Matinée
Perspectives. Cette rencontre, se voulait un lieu d'échange et de débat afin
de faire avancer la réflexion sur les bonnes pratiques en matière de
partenariats public-privé au Québec que ce soit au niveau des projets en
cours, du secteur municipal que des secteurs à cibler.




Renseignements :

Renseignements: Julie Villeneuve, Groupe 2000 neuf, communication
stratégique, (514) 868-2009, poste 34, (514) 240-6754; Source: Institut pour
le partenariat public-privé; Note : Pour obtenir tous les résultats, veuillez
consulter la fiche technique et la présentation PowerPoint de Léger Marketing
présentée lors de la conférence de presse de l'IPPP du 20 novembre 2007, et
disponible au www.ippp.org/

Profil de l'entreprise

INSTITUT POUR LE PARTENARIAT PUBLIC-PRIVE (IPPP)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.