Sommet sur l'avenir du secteur forestier québécois - La table est mise pour une réforme du régime forestier



    QUEBEC, le 12 déc. /CNW Telbec/ - La Confédération des syndicats
nationaux dresse un bilan positif du Sommet sur l'avenir du secteur forestier
québécois et estime que le gouvernement a tout en main pour opérer une réforme
en profondeur du régime forestier. Ce sommet a démontré une réelle volonté de
tous les intervenants de ce secteur pour trouver des solutions à la crise, la
pire de son histoire, au Québec.
    Au cours des prochains mois, la CSN mettra en branle une vaste campagne
pour soutenir une réforme qui consolide les emplois de ce secteur et qui
accorde à la sylviculture une place prépondérante. Mais, il ne faut rien
négliger pour supporter les travailleurs qui ont perdu leur emploi.
    "Le soutien à apporter aux quelque 12 000 travailleurs qui ont perdu leur
emploi a d'ailleurs fait consensus au sommet, a rappelé la présidente
Claudette Carbonneau. Tous les intervenants ont convenu de l'importance d'agir
en ce sens. Cette revendication est d'ailleurs au coeur de la campagne que
nous entreprenons. Les travailleurs ne doivent pas être laissés sur le
carreau. En ce sens, le gouvernement fédéral doit sortir de son mutisme et
s'engager à mettre en place une série de mesures, dont un programme de soutien
aux travailleurs âgés, une bonification du régime d'assurance-emploi et
différents programmes de prêts et de crédits d'impôt pour favoriser les
activités de recherche et l'accroissement de la deuxième et troisième
transformation."
    La question des aires protégées, de la nécessité pour l'industrie de se
moderniser pour développer la deuxième et la troisième transformation, avec
l'appui des leviers étatiques, et la réforme du régime forestier comptent
aussi parmi les consensus.
    "Avec les consensus qui sont issus du sommet, le gouvernement Charest
peut entreprendre une réforme majeure du régime forestier, a poursuivi la
présidente de la CSN. Avec nos membres, nous poursuivons la réflexion en ce
sens et nous ne manquerons aucune occasion d'intervenir pour porter notre
point de vue."
    Pour la CSN, les travaux sylvicoles doivent figurer au centre de cette
réforme, au même titre que les intérêts des Premières nations et des
communautés locales. "Les conditions de travail des ouvriers sylvicoles datent
d'une autre époque et il est urgent de les relever, à dénoncer Claudette
Carbonneau. De même, la norme de certification FSC, une revendication de la
Fédération des travailleurs du papier et de la forêt (FTPF-CSN) depuis 2000,
doit être reconnue." D'ailleurs, des épinettes blanches ont été distribuées
aux membres du comité directeur du sommet pour leur rappeler l'importance de
développer la sylviculture, trop longtemps négligée.
    A compter de cette après-midi, au Loews Le Concorde, les délégués de la
FTPF-CSN se réuniront pour entre autres discuter de la campagne de la CSN dans
le secteur forestier.




Renseignements :

Renseignements: Louis-Serge Houle, Service de l'information de la CSN,
(514) 792-0795


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.