Sommet de l'éducation : le MNQ rappelle le rôle de l'éducation supérieure dans la formation des futurs citoyens

MONTRÉAL, le 21 févr. 2013 /CNW Telbec/ - À quelques jours de l'ouverture du Sommet sur l'éducation, le Mouvement national des Québécoises et Québécois (MNQ) salue le gouvernement du Québec qui n'a pas hésité à réunir tous les intervenants du milieu de l'enseignement supérieur afin de sortir le monde de l'éducation de l'impasse où il s'était retrouvé à pareille date l'an dernier. Ce geste démontre la détermination du ministre à aborder de front la mission de l'enseignement supérieur. Cependant, le MNQ craint que de grandes questions fondamentales y soient négligées, au profit de la question de l'accessibilité, soit du financement et des frais de scolarité. Bien qu'il s'agisse de sujets importants, le MNQ désire rappeler qu'il est primordial que soient abordées les questions relatives à la mission et au rôle de l'université dans la Cité en vue d'assurer la transmission des connaissances, de même que l'engagement pour la rigueur et l'excellence que doivent prendre ceux et celles qui entreprennent des études supérieures au Québec.

Selon Gilles Laporte, président du MNQ : « En plus de préparer au marché de l'emploi, la formation collégiale et universitaire doit inculquer une culture générale et nationale à la jeunesse québécoise. En somme, elle doit former des citoyens éclairés, capable de comprendre les enjeux de société afin d'y jouer un rôle actif et positif. » Voilà pourquoi le MNQ déplore notamment l'abandon de l'objet « Québec » dans les programmes de formations supérieures. Selon Gilles Laporte : « Les programmes de formation devraient offrir une perspective bien québécoise de toutes les disciplines, que ce soit en histoire, en économie ou même en génie. Malheureusement, les programmes de formation offrent de moins en moins une perspective nationale à leurs programmes de formation ».

Résolument engagé dans la promotion de l'histoire nationale, le MNQ souhaite voir renforcée la place de l'histoire nationale à l'université et dans tous les cursus scolaires. Le MNQ propose l'accroissement de la formation disciplinaire en histoire pour les futurs enseignants, la création de chaires du Québec en histoire nationale dans les universités et l'établissement, à l'INRS, d'un axe de recherche dans ce même domaine. Le MNQ propose aussi qu'un cours multidisciplinaire ayant pour objet le Québec soit ajouté à la formation générale collégiale.

Finalement, le MNQ œuvre présentement à mettre sur pied un grand concours national portant sur l'excellence en histoire, du secondaire au doctorat et invite le gouvernement à financer cette initiative. Ce concours favorisera la connaissance de l'histoire nationale, mais aussi la production de savoir.

Fondé en 1947, le MNQ est le réseau des dix-huit (18) Sociétés nationales et Sociétés Saint-Jean-Baptiste réparties sur tout le territoire du Québec. Il a pour mission de défendre et promouvoir l'identité québécoise, la langue, l'histoire, la culture et le patrimoine.

SOURCE : MOUVEMENT NATIONAL DES QUEBECOISES ET QUEBECOIS

Renseignements :

Francis Mailly
Responsable des communications
514 527-9891 poste 304
Cellulaire : 514 891-2617
fmailly@mnq.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.