Situation inacceptable selon la CSQ - Le sous-financement des écoles autochtones à des conséquences dramatiques sur la réussite scolaire des jeunes



    MONTREAL, le 19 sept. /CNW Telbec/ - La Centrale des syndicats du Québec
(CSQ) joint sa voix au Conseil en Education des Premières Nations (CEPN) afin
de dénoncer le sous-financement de son système d'éducation par le gouvernement
fédéral. "Le sous-financement des écoles a des conséquences dramatiques sur la
réussite scolaire des jeunes autochtones. Nous demandons au gouvernement
Harper de donner les moyens aux peuples autochtones afin qu'ils puissent mieux
intervenir pour améliorer le taux de diplomation des jeunes.", de dire le
président de la CSQ, Réjean Parent.
    De plus, la Centrale réitère sa demande au gouvernement du Québec afin
qu'il donne suite aux recommandations du rapport de la Commission de
l'éducation de l'Assemblée nationale sur la réussite scolaire des autochtones,
rapport déposé en février 2007, tombé caduque à case des élections. "Les
recommandations formulées dans ce rapport sont très importantes puisqu'elles
constituent des pistes d'action pour contrer le décrochage scolaire de ces
jeunes, l'accès à la formation professionnelle et technique et aux études
postsecondaires. Nous aimerions savoir quelles suites seront données à ces
recommandations par les différents ministères interpellés par le rapport", de
dire Réjean Parent.
    La Centrale des syndicats du Québec est consciente que le financement de
l'éducation en milieux autochtones est largement tributaire du financement
accordé par le gouvernement fédéral. Actuellement la formule utilisée pour
calculer ce financement pour les écoles de bande n'a pas été indexée depuis
1996. De plus la formule ignore les coûts reliés notamment aux bibliothèques
scolaires, la formation professionnelle et technique, le suivi des réformes
provinciales et l'enseignement des langues autochtones. "Nous demandons au
ministre Benoit Pelletier, quelles sont les interventions du gouvernement du
Québec auprès du gouvernement fédéral pour améliorer la formule de financement
et assurer la couverture de l'ensemble des besoins des milieux autochtones ?",
de conclure le président de la CSQ.

    Profil de la CSQ

    La Centrale des syndicats du Québec compte dans ses rangs le personnel de
l'éducation de la Commission scolaire Crie et de la Commission scolaire
Kativik. Le personnel enseignant et de soutien scolaire est regroupé au sein
de l'Association de l'enseignement du Nouveau-Québec (AENQ), fondée en 1971,
et affiliée à la CSQ. Par ailleurs, le Syndicat des professionnelles et
professionnels en milieu scolaire du Nord-Ouest représente le personnel
professionnel de la Commission scolaire Crie, alors que le Syndicat des
professionnelles et professionnels de l'Ouest de Montréal représente celui de
la Commission scolaire Kativik.




Renseignements :

Renseignements: Marjolaine Perreault, Attachée de presse CSQ, Tél. cell.
(514) 235-5082


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.