Session parlementaire de l'automne 2007 : De l'action au ministère de l'Immigration et des Communautés culturelles



    MONTREAL, le 19 déc. /CNW Telbec/ - La ministre de l'Immigration et des
Communautés culturelles, Mme Yolande James, dresse un bilan positif de la
dernière session parlementaire en matière d'immigration et d'intégration des
immigrants. "Beaucoup de choses ont bougé au Ministère cet automne. Nous avons
tenu une Commission parlementaire, annoncé les niveaux d'immigration pour les
années à venir et rapatrié plus de 200 millions $ au Ministère. Pendant ce
temps, à la Commission Bouchard-Taylor, tout le Québec discutait de la façon
d'accueillir les immigrants dont il a besoin pour se développer", a commenté
la ministre.

    La Commission parlementaire sur les niveaux d'immigration

    Le 11 octobre 2007 se terminait la Commission parlementaire en vue de la
planification triennale des niveaux d'immigration pour la période 2008-2010.
Cent soixante-cinq mémoires et consultations ont été adressés à la Commission.
Sur l'ensemble des participants qui ont fait un choix parmi les scénarios
proposés à la consultation, 90 % ont privilégié une hausse de l'immigration
pour les trois prochaines années.
    "Ce consensus m'a permis d'annoncer une hausse progressive des niveaux
d'immigration au Québec pour les prochaines années. Ainsi, en 2008, le Québec
accueillera entre 46 700 et 49 000 immigrants. Ceci constitue la première
phase d'un plan de trois ans qui portera ce nombre à 55 000 en 2010. J'ai
aussi annoncé que les sommes nécessaires à la sélection, l'accueil,
l'intégration et la francisation des nouveaux arrivants seraient au
rendez-vous et elles le seront", a souligné la ministre Yolande James.

    Plus de transparence dans la gestion des sommes consacrées à la
    francisation et à l'intégration

    Afin d'assurer une plus grande transparence, la ministre James annonçait
en novembre dernier que la totalité de l'enveloppe allouée à l'intégration et
à la francisation des immigrants par le gouvernement du Québec sera versée au
budget du MICC. Il lui appartient maintenant de conclure, avec les ministères
et organismes concernés, des ententes de service qui permettront d'optimiser
l'intégration et la francisation des immigrants.
    "Comme je l'ai promis en novembre dernier, nous serons désormais en
mesure de rendre compte, dans les crédits du MICC, de l'utilisation des sommes
transférées au Québec par le gouvernement fédéral en vertu le l'Accord
Gagnon-Tremblay-McDougall", a ajouté la ministre.

    Montréal et Québec renouvellent leur collaboration

    Le 3 décembre dernier, Mme Yolande James et le maire de Montréal,
M. Gérald Tremblay, ont procédé à la signature de l'entente triennale
2007-2010 sur l'accueil et l'intégration des immigrants. Ainsi, la Ville de
Montréal bénéficiera de 4,5 millions $ sur trois ans afin de planifier, de
mettre en oeuvre et de soutenir des projets facilitant l'intégration des
immigrants sur le territoire montréalais.
    "La volonté exprimée par la Ville de Montréal et le gouvernement du
Québec d'établir un partenariat solide garantit la complémentarité de nos
interventions en matière d'attraction, de rétention et d'intégration des
nouveaux arrivants. Aucune administration municipale, aucun organisme, aucun
ministère ne peut répondre à tous les besoins du nouvel arrivant. Chaque
projet d'intégration réussi résulte d'une synergie de volontés, d'efforts et
d'actions. Cette synergie est essentielle, car elle décuple l'efficacité des
résultats", a précisé la ministre.

    Le Gouvernement parle d'une même voix

    Mme James et son ministère ont également eu l'occasion de contribuer à la
mise sur pied de plusieurs programmes pilotés par d'autres ministères,
notamment le plan de lutte contre le phénomène de gangs de rue des ministères
de la Justice et de la Sécurité publique et le programme Vivacité du ministère
de la Culture et des Communications, à l'intention des artistes issus des
communautés culturelles.

    Les bonnes nouvelles du recensement

    L'automne 2007 a aussi été marqué par la publication des données sur
l'immigration et la langue tirées du recensement 2006. Ces données
comportaient plusieurs bonnes nouvelles, notamment en ce qui concerne la
langue parlée à la maison. En effet, parmi les immigrants allophones (ceux qui
n'ont ni le français ni l'anglais comme langue maternelle) établis au Québec
entre 2001 et 2006 et qui parlent soit le français soit l'anglais le plus
souvent à la maison, 75 % ont choisi le français. Cette proportion représente
un sommet par rapport aux autres périodes d'immigration.
    De plus, les efforts du Québec pour attirer et retenir davantage
d'immigrants portent fruit. Le taux de croissance du nombre de personnes nées
à l'étranger au cours des cinq dernières années a été plus élevé au Québec que
dans toute autre province du pays. Nous constatons également que de plus en
plus de nouveaux arrivants choisissent de s'établir en région et d'y rester.
    "Tous en conviennent, en Amérique du Nord, la pérennité de la langue
française nécessitera toujours une vigilance de tous les instants.
L'augmentation des transferts linguistiques vers le français est la preuve que
nos programmes de francisation fonctionnent et que nous sommes sur la bonne
voie. Il nous faut maintenant faire des efforts supplémentaires pour rejoindre
les immigrants allophones qui, pour toutes sortes de raisons, n'ont pas accès
à nos cours de francisation."

    
    Source :   Bruno-Serge Boucher
               Directeur des communications - Cabinet
               Cabinet de la ministre de l'Immigration
               et des Communautés culturelles
               514 873-9940
    
    -%SU: SOC,CPN
    -%RE: 1




Renseignements :

Renseignements: Bruno-Serge Boucher, Directeur des communications -
Cabinet, Cabinet de la ministre de l'Immigration et des Communautés
culturelles, (514) 873-9940

Profil de l'entreprise

CABINET DE LA MINISTRE DE L'IMMIGRATION ET DES COMMUNAUTES CULTURELLES

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.