Services préhospitaliers d'urgence dans Portneuf - Les nouveaux horaires doivent entrer en vigueur comme prévu!



    QUEBEC, le 18 juin /CNW Telbec/ - Les nouveaux horaires des paramédics
dans Portneuf doivent entrer en vigueur comme prévu le 22 juin prochain. "Cela
permettra de réduire considérablement les délais d'intervention des services
préhospitaliers d'urgence dans la région", précise Dino Emond, porte-parole du
secteur préhospitalier de la FSSS (CSN).

    Un long processus de mise en place

    Rappelons que la mise en place de projets pilotes entourant les horaires
des paramédics découle d'un long processus. C'est à la suite d'une demande de
la CSN, à l'automne 2006, que le ministre de la Santé et des Services sociaux,
Philippe Couillard, a mis sur pied un comité de travail sur les services
préhospitaliers. Ce comité, composé de représentants des employeurs, des
syndicats, des Agences régionales de la santé et du ministère de la Santé et
des Services sociaux et présidé par Gilles Gauthier qui possède une vaste
expérience dans le secteur, a examiné l'état actuel des services. Les membres
du comité en sont arrivés à la conclusion que, dans plusieurs zones, on
pouvait réduire de façon significative le temps de réponse en transformant les
horaires de faction en horaires à l'heure.

    Des employeurs réticents...

    Depuis quelques semaines, plusieurs employeurs de la région décrient la
mise en place des projets pilotes dans Portneuf. Il nous semble légitime de
nous questionner sur leurs motivations. En effet, tel que relaté dans le
journal Le Soleil du 10 juin dernier, M. Houle est propriétaire d'un dépanneur
à Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier. Actuellement il est donc en mesure
d'attendre les appels d'urgence dans son commerce. Avec la mise en place du
projet pilote, il devra être dans l'ambulance huit heures par jour... et donc
à l'extérieur de son commerce. "Nous espérons que ce n'est pas là la raison
pour laquelle il s'oppose à la mise en place des horaires à l'heure! Et si
jamais la priorité de M. Houle était son dépanneur, nous ne pouvons que
respecter son choix. Mais dans ce cas, il devrait vendre son permis
d'ambulance. Les services doivent avoir préséance sur toute considération
personnelle. Si c'est vrai pour les paramédics, c'est aussi vrai pour les
propriétaires!", affirme Ann Gingras, présidente du Conseil central de Québec
Chaudière-Appalaches (CSN).
    Quant à Mme Benoît, nous comprenons que sa priorité soit l'ajout d'un
véhicule ambulancier pour sa zone. Nous pouvons concevoir facilement qu'en
plus de lui garantir plus de profits comme propriétaire, ce véhicule
supplémentaire pourrait avoir un impact positif sur les services.
    Cependant, le comité sur les services, l'Agence de la santé et des
services sociaux, le centre des communications, les représentants des
employeurs et ceux du syndicat ont analysé la situation globale dans Portneuf.
Ils ont conclu que la meilleure façon de réduire le temps de réponse pour les
citoyens de toute la région était d'abord de privilégier le changement des
horaires de faction.

    L'amélioration des services doit être une priorité

    "Nous sommes persuadés que cette expérience pilote, d'une durée d'un an,
démontrera que la moyenne du temps de réponse pour toute la région sera
réduite de façon significative" indique Ann Gingras.
    "A la fin de l'exercice, au printemps 2009, plus personne ne voudra
revenir à la situation actuelle car on constatera une importante réduction du
délai de réponse auprès de la population", affirme-t-elle.
    "Actuellement, les paramédics de plusieurs zones travaillent selon des
horaires de faction, c'est-à-dire qu'ils sont disponibles à toute heure du
jour et de la nuit durant six ou sept jours consécutifs. Ils sont chez eux,
attendent les appels d'urgence et doivent d'abord se rendre au garage, prendre
l'ambulance pour se diriger sur le lieu de l'appel d'urgence. Cela ajoute un
délai inutile qui peut même s'avérer mortel" souligne Dino Emond.
    "Avec des horaires à l'heure, on note une réduction importante du temps
de réponse étant donné que les paramédics sont déjà dans l'ambulance lorsque
l'appel arrive. Ils peuvent se rendre directement sur le lieu d'intervention"
fait remarquer Sylvie Desnoyers, vice-présidente régionale de la Fédération de
la santé et des services sociaux (FSSS). De plus selon l'affluence des appels,
les horaires à l'heure permettent aux paramédics de se trouver à des endroits
stratégiques selon la provenance habituelle des appels.
    Le secteur préhospitalier n'est pas à ses premières expériences avec la
transformation des horaires. Des projets pilotes ont déjà été mis en place.
    "Partout où nous avons modifié les horaires, la moyenne de temps de
réponse a été réduite. Il n'y a aucune raison prévisible pour laquelle le
résultat ne sera pas le même dans la région de Portneuf", souligne Dino Emond.

    Un pas en avant pour les paramédics

    "Nous sommes très fiers de ce que nous avons accompli jusqu'à maintenant
au Québec. C'est une question qui nous tient à coeur parce que cela assure un
meilleur service dans des délais plus acceptables. Nous sommes convaincus que
c'est toute la population de Portneuf qui sortira gagnante de cet exercice",
confie le porte-parole du secteur préhospitalier.

    Le secteur préhospitalier de la CSN représente environ 3 000 paramédics.
Fondée en 1921, la Confédération des syndicats nationaux compte aujourd'hui
300 000 membres dans tous les secteurs d'activité.




Renseignements :

Renseignements: France Desaulniers, Service des communications de la
CSN, Cellulaire: (514) 219-2947


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.