Services de garde : les nouvelles mesures de la ministre diminuent le nombre de places à 7,00$



    QUEBEC, le 28 oct. /CNW Telbec/ - Les nouvelles mesures imposées par la
ministre Courchesne aux éducatrices en milieu familial ont contraint
l'Association des éducatrices et des éducateurs en milieu familial du Québec
(AEMFQ) à préparer une porte de sortie pour ses membres qui souhaiteraient
quitter la garde subventionnée une fois que seront effectives les nouvelles
dispositions en question. "Selon un sondage interne, 51% des éducatrices
envisagent cette possibilité" mentionne Nathalie D'Amours, présidente
directrice générale de l'AEMFQ. "Nous ne recommandons pas de ne pas signer le
contrat mais compte tenu de ce sondage, nous avons le devoir de donner suite
aux besoins de nos membres" ajoute-t'elle. Ainsi, réunie en Assemblée générale
annuelle à Québec le 25 octobre dernier, l'AEMFQ a adopté à l'unanimité la
création de l'Association des services de garde autonomes du Québec (ASGA).
    Rappelons que la ministre, dans le cadre de la répartition et des
conditions d'octroi de places subventionnées, veut imposer un nouveau contrat.
Le hic, c'est que ce contrat enlève toute liberté d'action aux éducatrices qui
sont pourtant travailleuses autonomes. A titre d'exemple, si une éducatrice
doit prendre des congés qui ne sont pas prévus à son contrat, notamment pour
des raisons familiales ou de santé, elle pourrait perdre tout simplement ses
places subventionnées et le cas échéant, verrait son entreprise fermer ses
portes. "Rester dans le réseau public demeure notre premier choix et tout ce
que nous demandons à la ministre est de nous accorder 10% de pouvoir
décisionnel" précise la PDG de l'AEMFQ. "Cela nous donnerait une banque de
quelque 25 jours par année pour les imprévus et à ce jour, Madame Courchesne
refuse de donner suite à cette demande" de conclure Nathalie D'Amours.
    Par ailleurs, en guise d'appui et de soutien aux éducatrices en milieu
familial, Madame Linda Lapointe, députée adéquiste du comté de Groulx et
porte-parole de l'opposition officielle en matière de famille, a pris le temps
de venir rencontrer les éducatrices à Québec en fin d'après-midi samedi alors
que les membres de l'ADQ étaient réunis en conseil général à Drummondville.
"Une fois de plus, le gouvernement libéral a choisi de défendre le système mis
en place par le Parti québécois plutôt que défendre les intérêts des familles
du Québec. La liberté de choix pour les parents sous-entend qu'il n'y a pas
qu'un modèle unique. Les éducatrices en milieu familial doivent conserver la
souplesse du travailleur autonome pour continuer à mieux adapter le service
aux besoins des parents", a déclaré Madame Lapointe.

    Fondée en 1997, l'Association des éducatrices et éducateurs en milieu
familial du Québec est un organisme à but non lucratif qui regroupe les
professionnelles de la garde éducative en milieu familial.




Renseignements :

Renseignements: Stéphan Viau, Relationniste de presse, Jour J
communication et affaires publiques, (418) 997-3356; Source: Association des
éducatrices et des éducateurs en milieu familial du Québec (AEMFQ)

Profil de l'entreprise

ASSOCIATION DES EDUCATRICES ET EDUCATEURS EN MILIEU FAMILIAL DU QUEBEC (AEMFQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.