Services de garde - LE GOUVERNEMENT LIBERAL VEUT GASPILLER 12 MILLIONS $



    QUEBEC, le 21 mai /CNW Telbec/ - Le député de Gouin et porte-parole de
l'opposition officielle en matière de famille, Nicolas Girard, s'insurge de
l'intention du gouvernement libéral et du ministre de la Famille, Tony
Tomassi, de créer de nouvelles structures administratives pour les services de
garde en milieu familial au lieu de consacrer cet argent à la création de
nouvelles places à 7$.
    "Pour l'année qui vient, le gouvernement libéral n'a pas trouvé un sou
pour remplir son engagement électoral de développer de nouvelles places en
services de garde, mais il vient miraculeusement de trouver 12 millions $ pour
créer une nouvelle structure de gestion qui créera 165 nouveaux conseils
d'administration! Une dépense inutile pour satisfaire une lubie du ministre
Tomassi plutôt que les besoins des parents du Québec, a dénoncé Nicolas
Girard. Avec ces 12 millions, le gouvernement aurait pu créer 1200 nouvelles
places", a-t-il ajouté.
    Le député signale que le projet de loi 51, déposé par le ministre
Tomassi, instaure un nouveau régime de négociation et de représentation pour
les responsables de services de garde en milieu familial, dans la foulée du
jugement Grenier qui a invalidé la loi 8 adoptée par bâillon en décembre 2003.
    Le député de Gouin a rappelé qu'après plusieurs années d'acharnement, les
travailleuses en services de garde en milieu familial obtiennent enfin un
droit d'association, de négociation et l'accès à certaines lois sociales.
"Nous sommes favorables à ces améliorations des conditions de travail de ces
travailleuses. C'est pleinement mérité!", a soutenu Nicolas Girard.

    LA "STRUCTURITE" AIGUE DU GOUVERNEMENT LIBERAL

    Toutefois, le député de Gouin soulève que le gouvernement libéral veut
profiter de cette modification législative pour créer de nouvelles structures
qui sont inutiles et qui visent une fois de plus à déstabiliser le réseau des
CPE. "Le ministre Tomassi poursuit l'oeuvre de démantèlement du réseau des CPE
entrepris par son gouvernement en décembre 2005, par l'adoption d'une autre
loi par bâillon", a soutenu Nicolas Girard.
    "C'est un non-sens que de vouloir privilégier de nouvelles structures au
lieu de nouvelles places en services de garde. Monsieur Tomassi souffre du
syndrome de la "structurite" aigue et ça va coûter cher aux citoyens; on parle
de 12 millions $ pour des structures, sans aucun nouveau service pour les
enfants et les parents. Il est temps que le gouvernement libéral se réveille,
revienne à la raison et renonce à son intention de gaspiller autant d'argent",
a conclu Nicolas Girard.
    -%SU: EDU
    -%RE: 1




Renseignements :

Renseignements: Eric Gamache, Attaché de presse, Aile parlementaire du
Parti Québécois, (418) 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.