Semaine des inhalothérapeutes - Une autre profession qui a besoin d'être revalorisée, selon la FSQ-CSQ



    MONTREAL, le 5 oct. /CNW Telbec/ - "A l'instar des autres travailleuses
et travailleurs de la santé dont les conditions de travail se sont grandement
détériorées, les inhalothérapeutes ont besoin que leur profession soit
revalorisée et une table de travail a été créée, à cet effet, par le ministère
de la Santé et des Services sociaux. Nous espérons que des mesures concrètes
ressortiront de cette démarche."
    La présidente de la Fédération de la santé du Québec (FSQ-CSQ), affiliée
à la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), Mme Monique Bélanger, profite de
la Semaine des inhalothérapeutes, qui se déroule du 5 au 11 octobre 2008, pour
rappeler au nouveau ministre de la Santé et des Services sociaux ses
responsabilités à l'égard des travailleuses et des travailleurs de la santé au
Québec.
    "Il y a un an, Philippe Couillard semblait enfin vouloir se mettre à
l'écoute et travailler sérieusement à chercher des solutions afin de contrer
les problèmes les plus graves affectant le personnel de la santé. Au premier
rang venait la pénurie qui frappe plusieurs professions, dont celle
d'inhalothérapeute. Un an plus tard de premiers gestes ont été posés, mais il
reste encore beaucoup de travail à faire", constate la présidente de la
FSQ-CSQ.

    Une réaction attendue du ministre

    Mme Monique Bélanger interpelle donc le nouveau ministre de la Santé et
des Services sociaux pour qu'il confirme qu'il a bel et bien l'intention de
poursuivre dans la direction prise par son prédécesseur et qu'il précise
rapidement les gestes qu'il entend poser en ce sens.
    "L'inhalothérapie fait partie des professions en santé qui ont
nécessairement besoin d'être revalorisées si l'on veut retenir les
professionnelles et professionnels qui y travaillent déjà, mais également
intéresser des jeunes à prendre la relève. C'est d'autant plus important que
les inhalothérapeutes jouent un rôle essentiel au coeur de notre système de
santé", rappelle Mme Bélanger.

    Des conditions de travail à améliorer

    La présidente de la FSQ-CSQ ajoute que cette revalorisation de la
profession est directement liée à une amélioration des conditions de travail.
    "Comme pour les infirmières ou les infirmières auxiliaires, la profession
d'inhalothérapeute a perdu de son attrait au même rythme que les conditions de
travail en santé se sont détériorées. La seule façon de renverser cette
situation est donc de prendre les mesures nécessaires pour améliorer les
conditions de travail. Il revient donc au ministre Bolduc et aux directions
des établissements de santé de passer aux actes pour que l'exercice quotidien
de la profession d'inhalothérapeute, de même que d'infirmière et d'infirmière
auxiliaire, devienne plus acceptable", termine Mme Monique Bélanger.

    Profil de la CSQ et de la FSQ-CSQ

    La Centrale des syndicats du Québec représente quelque 155 000 membres,
dont plus de 100 000 dans le secteur public, la grande majorité dans le
secteur de l'éducation. Elle est présente dans les secteurs de la santé et des
services sociaux, des services de garde, du municipal, des loisirs, de la
culture, du communautaire et des communications. La FSQ-CSQ représente près de
7 000 infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes et
puéricultrices travaillant dans des établissements de tous les secteurs de la
santé : CHSLD, CH, CLSC, centres de réadaptation, dispensaires, régies
régionales, établissements privés conventionnés et Héma-Québec.




Renseignements :

Renseignements: Claude Girard, Agent d'information CSQ, cell.: (514)
237-4432


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.