Selon une nouvelle étude internationale, le Canada est parmi les pays développés affichant le pire rendement sur le plan de l'accès du public aux nouvelles pharmacothérapies



    TORONTO, le 15 sept. /CNW Telbec/ - Une étude exhaustive menée par Wyatt
Health Management, la première en son genre, révèle que le Canada se classe
parmi les derniers des pays développés lorsqu'il est question de donner accès
à de nouvelles pharmacothérapies à ses citoyens les plus vulnérables,
notamment les personnes âgées et les familles à faible revenu.
    "Il est surprenant de constater à quel point le Canada se situe dans le
peloton de queue comparativement aux pays de l'OCDE, a dit George Wyatt,
auteur de l'étude de comparaison internationale menée par Wyatt Health. Cette
étude soulève plusieurs questions concernant le choix offert en matière de
médicaments et leur accès limité, ainsi que l'effet global de cette situation
sur la qualité de la couverture offerte aux Canadiennes et aux Canadiens par
leurs régimes publics de médicaments."
    Les régimes publics de médicaments ont été conçus afin que les patients,
particulièrement les personnes âgées et les familles à faible revenu, puissent
avoir accès aux médicaments et aux pharmacothérapies. Environ 10 millions de
Canadiennes et Canadiens dépendent des régimes publics de médicaments pour
traiter un cancer, une maladie cardiaque, un diabète, l'ostéoporose, une
maladie mentale, le VIH/sida et plusieurs autres pathologies.
    
    Voici certaines des conclusions de l'étude de comparaison internationale
menée en 2007 par Wyatt Health :

    - le Canada se classe 17e sur 18 pays en matière de dépenses publiques en
      produits pharmaceutiques;
    - dans une comparaison de 36 nouveaux médicaments évalués en fonction du
      remboursement par le régime public de médicaments pour l'ensemble des
      pays, les régimes publics de médicaments du Canada se sont classés 16e
      sur 18, fournissant une couverture inférieure à celle de tous les pays,
      à l'exception de l'Australie et de la Nouvelle-Zélande;
    - dans une analyse de 36 nouveaux médicaments communs à l'ensemble des
      collectivités publiques étudiées, le Programme commun d'évaluation des
      médicaments du Canada (PCEM) recommandait le remboursement par le
      régime public de médicaments de seulement 61 % des médicaments, ce qui
      est largement inférieur aux moyennes de l'Union européenne (UE) (91 %)
      et des Etats-Unis (E.-U.) (88 %). Les décisions relatives aux
      formulaires provinciaux diminuent encore plus la moyenne canadienne
      d'inscriptions de médicaments.
            - des 78 recommandations faites par le Programme commun
              d'évaluation des médicaments depuis sa mise sur pied en 2003 et
              jusqu'à la fin de 2007, seulement 46 % étaient positives, ce
              qui est même inférieur au pourcentage mentionné dans l'étude;
    - les délais d'attente pour l'approbation d'un examen prioritaire et de
      médicaments orphelins pour traiter des troubles rares sont plus longs
      au Canada qu'aux E.-U. et dans l'UE;
    - la couverture des médicaments onéreux offerte par le régime
      d'assurance-maladie des E.-U. aux personnes âgées est bien supérieure à
      celle offerte aux patients canadiens.
    

    "Alors que les Canadiennes et les Canadiens doivent se rendre aux urnes,
il faut demander à nos politiciens si les personnes qui dépendent des régimes
publics de médicaments au Canada ont accès aux médicaments novateurs dont ils
ont besoin, a ajouté M. Wyatt. Pour le moment, je dois dire que la réponse est
non."

    L'étude de comparaison internationale menée en 2007 par Wyatt Health

    Il s'agit de la première étude en son genre qui a fait de la recherche
sur les régimes publics de médicaments et les dépenses en produits
pharmaceutiques de 18 pays de l'OCDE. L'étude compare la couverture du régime
public de médicaments du Canada pour une liste mutuelle de médicaments qui ont
été examinés par le Comité consultatif canadien d'expertise sur les
médicaments (CCCEM) du Programme commun d'évaluation des médicaments (PCEM) et
les 17 autres pays de l'OCDE. Depuis sa création en 2003, le PCEM a fait des
recommandations concernant 78 nouveaux médicaments. Les renseignements
recueillis dans le cadre de la présente étude constituent les plus récents
renseignements disponibles publiquement en date d'avril 2008.
    Les auteurs croient que cette étude aidera à créer des idées venant de
partout dans le monde sur les manières d'améliorer l'accès des patients aux
nouveaux traitements dans le cadre des régimes publics de médicaments
canadiens. Cette étude démontre que le Canada ne suit pas le rythme des autres
pays, tout en se demandant si d'autres systèmes peuvent fournir des modèles
utiles afin de réformer et de moderniser les régimes publics de médicaments du
Canada.

    A propos de Wyatt Health Management

    L'étude a été menée par Wyatt Health Management, l'un des chefs de file
au Canada chez les cabinets d'experts-conseils spécialisés dans le domaine des
produits pharmaceutiques et de la santé. Le cabinet effectue des analyses pour
les gouvernements, les ONG et les secteurs industriels sur les dernières
tendances en matière de produits pharmaceutiques et de soins de santé.
    Vous pouvez obtenir un exemplaire de l'étude au www.wyatthealth.com (en
anglais seulement).




Renseignements :

Renseignements: David Rodier, Le cabinet de relations publiques
NATIONAL, (613) 233-1699, poste 243, (613) 884-2215, drodier@national.ca

Profil de l'entreprise

WYATT HEALTH MANAGEMENT

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.