Selon une importante étude de l'OCDE, les élèves canadiens se classent parmi les meilleurs en sciences, mathématiques et lecture



    TORONTO, le 4 déc. /CNW/ - Une étude internationale de grande envergure
rendue publique par l'OCDE indique que les élèves canadiens de 15 ans se
classent parmi les meilleurs en sciences, mathématiques et lecture. Le
Programme pour le suivi des acquis des élèves (PISA), administré en 2006 par
l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), a évalué
plus de 400 000 élèves dans 57 pays et économies.
    Le Canada a publié aujourd'hui son propre rapport sur les résultats du
PISA, dans lequel il donne de l'information détaillée sur le rendement des
élèves de chaque province. Selon le rapport, le rendement des élèves canadiens
se situe bien au-dessus de la moyenne internationale dans les trois matières
évaluées. En fait, les élèves du Canada se sont en moyenne classés parmi les
meilleurs des pays étudiés, dans toutes les matières de l'évaluation.
    En sciences, seulement deux pays ou économies, la Finlande et Hong
Kong-Chine, surpassent le Canada en ce qui concerne les résultats globaux des
élèves. Les résultats du Canada en mathématiques lui permettent de se classer
parmi un groupe de pays en tête de peloton, dont font partie le Japon, la
Nouvelle-Zélande et la Belgique. Le Canada, dont les résultats s'inscrivent
dans la foulée de ceux déjà obtenus au PISA, continue à présenter un solide
rendement en lecture, où il se classe quatrième, après la Corée, la Finlande
et Hong Kong-Chine.
    L'étude menée en 2006 s'est attachée en premier lieu aux sciences et en
second lieu aux mathématiques et à la lecture. De plus, des questionnaires sur
les facteurs liés aux élèves et aux écoles ont été administrés pour recueillir
des données qui contribuent à expliquer les écarts de rendement.
    "Dans trois matières de base - les sciences, les mathématiques et la
lecture - les élèves du Canada sont parmi les meilleurs du monde", a déclaré
M. Kelly Lamrock, ministre de l'Education du Nouveau-Brunswick et président du
Conseil des ministres de l'Education (Canada) (CMEC). "Ce rapport nous fournit
d'importantes données comparatives dont nous pouvons nous servir pour mesurer
les progrès réalisés au fil des ans dans nos systèmes d'éducation. Dans les
trois séries d'évaluations menées par l'OCDE depuis 2000, la performance
invariablement solide du Canada témoigne des efforts importants déployés par
nos écoles et notre corps enseignant pour veiller à ce que nos élèves soient
bien préparés à réussir dans une économie mondiale."
    "Je tiens à féliciter les élèves et le milieu de l'enseignement pour les
résultats remarquables du Canada", a déclaré M. Monte Solberg, ministre de
Ressources humaines et Développement social Canada (RHDSC). "La science et la
technologie sont des facteurs clés qui contribueront à bâtir une économie
vigoureuse pour les années à venir. En encourageant nos jeunes à acquérir de
solides aptitudes à apprendre, nous favorisons la mise en place d'une culture
d'idées nouvelles et d'innovation grâce à laquelle nous pourrons constituer la
main-d'oeuvre la mieux instruite, la plus compétente et la plus souple du
monde."
    La participation du Canada à l'étude PISA, par l'entremise des provinces,
a été rendue possible grâce à une étroite collaboration entre le CMEC,
Ressources humaines et Développement social Canada (RHDSC) et Statistique
Canada. Plus de 22 000 élèves de 1000 écoles du pays ont participé à l'étude.
    "Le PISA 2006 montre que les filles et les garçons réussissent tout aussi
bien en sciences mais excellent dans différentes compétences scientifiques", a
signalé M. Sange de Silva, directeur général, Statistique social et des
institutions, Statistique Canada. "Il semble que les garçons aient plus de
facilité à maîtriser les connaissances scientifiques, tandis que les filles
ont peut-être une meilleure vue d'ensemble, qui leur permet d'identifier les
questions d'ordre scientifique dans une situation donnée."

    Voici quelques-unes des principales conclusions sur le rendement de nos
élèves, mises en relief dans le rapport du Canada.

    
    -   Comme lors des évaluations du PISA administrées en 2000 et 2003,
        les élèves du Canada se classent parmi les meilleurs en sciences,
        mathématiques et lecture.
    -   L'écart de rendement entre les sexes est très faible en sciences mais
        persiste dans les autres matières. Les filles continuent à afficher
        un rendement nettement supérieur à celui des garçons en lecture.
        En mathématiques, les garçons ont tendance à mieux réussir que les
        filles, mais l'écart est moindre qu'en lecture.
    -   Au Canada, moins de 10 p. 100 de l'écart de rendement des élèves peut
        être attribué au milieu socioéconomique, ce qui témoigne du haut
        niveau d'équité au sein d'une population étudiante hétérogène.
    -   Les élèves des systèmes scolaires de la langue de la minorité
        affichent de moins bons résultats en sciences et en lecture que leurs
        homologues des systèmes scolaires de la langue de la majorité.
        La même tendance est observée en mathématiques, bien que l'écart y
        soit moins prononcé.
    -   En sciences et en lecture, les élèves immigrants de première
        génération (nés dans un autre pays) se classent derrière les élèves
        non immigrants et les élèves immigrants de deuxième génération (nés
        au Canada de parents immigrants). En mathématiques, l'écart de
        rendement est faible entre les élèves immigrants et non immigrants.
    

    Le rapport du Canada donne également des renseignements sur les facteurs
personnels et scolaires ayant une influence sur le rendement en sciences.
Ainsi, il se penche sur l'engagement des élèves à l'égard des sciences et son
incidence sur le choix des programmes d'études, des parcours scolaires et des
choix de carrière.

    Le rapport du Canada, intitulé A la hauteur : Résultats canadiens de
l'étude PISA de l'OCDE - La performance des jeunes du Canada en sciences, en
lecture et en mathématiques, est publié à www.pisa.gc.ca et sur les sites Web
ci-dessous.

    Le CMEC, les provinces, RHDSC et Statistique Canada poursuivront leur
partenariat pour veiller à ce que le Canada participe à l'évaluation du PISA
2009.





Renseignements :

Renseignements: Mme Hanca Chang, Relations avec les médias, Conseil des
ministres de l'Education (Canada), (416) 962-8100, poste 265, h.chang@cmec.ca,
www.cmec.ca; Relations avec les médias, Ressources humaines et Développement
social Canada, (819) 994-5559, www.hrsdc.gc.ca; Services à la clientèle,
Centre de la statistique de l'éducation, Statistique Canada, 1 (800) 307-3382,
educationstats@statcan.ca, www.statistiquecanada.ca

Profil de l'entreprise

Conseil des ministres de l'Éducation (Canada)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.