Selon un sondage Léger Marketing, les Québécois veulent conserver leur service de police municipal - Le projet de loi no 31 doit être retiré

MONTRÉAL, le 19 nov. 2011 /CNW Telbec/ - Lors d'une conférence de presse tenue aujourd'hui, la Fédération des policiers et policières municipaux du Québec (FPMQ) et la Fraternité des policiers et policières de Montréal (FPPM) ont demandé au ministère de la Sécurité publique de retirer le projet de loi no 31, Loi modifiant diverses dispositions concernant l'organisation des services policiers, puisqu'il va à l'encontre de la volonté des citoyens. Ce projet de loi pourrait éliminer onze corps de police municipaux dans les villes de moins de 100 000 habitants à l'avantage de la Sûreté du Québec (SQ) et ne corrige pas l'iniquité dans le financement des services policiers au Québec.

Un sondage Léger Marketing a été réalisé du 4 au 7 novembre 2011 auprès de 2 385 personnes de 103 municipalités du Québec desservies par un service de police municipal sur leur perception à l'égard de leur service de police. Selon ce sondage, les Québécois résidant dans une ville desservie par un service de police municipal ne veulent pas de la SQ et sont défavorables à un projet de loi qui entraînerait la fermeture des services de police municipaux. De plus, ils souhaitent être consultés par référendum avant que leur municipalité décide d'abolir leur service de police.

Le président de la FPMQ, M. Denis Côté, déclare : « Les citoyens aiment leurs policiers municipaux et veulent conserver l'excellent service de proximité qu'ils leur offrent. Les Québécois savent qu'avec la SQ, ils obtiendront une baisse de service et une diminution de la présence policière sur leur territoire. »

M. Côté dévoile les résultats suivants du sondage :

  • 83 % sont satisfaits de leur service de police;
  • 68 % sont défavorables au projet de loi du ministre de la Sécurité publique, M. Robert Dutil, qui favorise la fermeture des services de police municipaux au profit de la SQ;
  • 71 % sont défavorables à ce que leur ville se départisse de son service de police municipal et confie les responsabilités sur son territoire à la SQ afin de réduire ses coûts;
  • 64 % croient que si à l'avenir les responsabilités policières dans leur ville étaient assurées par la SQ au lieu du service de police municipal, cela aurait un impact négatif sur la qualité des services policiers sur leur territoire;
  • 71 % sont d'avis qu'une municipalité devrait avoir l'obligation de tenir un référendum avant de décider de fermer ou non son service de police municipal au profit de la SQ.

Quant au président de la FPPM, M. Yves Francoeur, il mentionne : « Le gouvernement paye 47 % du coût des services policiers de base des municipalités desservies par la SQ. C'est inéquitable parce que si Montréal avait le même traitement, on recevrait autour de 200 millions de dollars pour le SPVM. Et personne ne peut nier que les besoins sont très importants dans la métropole. Au lieu de ça, les contribuables de l'île de Montréal - par le biais de leurs impôts provinciaux -  payent environ 60 millions de dollars pour la police des villes desservies par la SQ. Le projet de loi n31 accentue ce problème flagrant d'iniquité en favorisant une augmentation du nombre de villes desservies par la SQ. Alors c'est évident que les Montréalais ont un avantage clair au retrait de ce projet de loi, qui pourrait leur coûter un 15 millions de plus. »

La FPMQ est un regroupement d'associations syndicales composées de policiers et policières municipaux de la province. Elle compte, parmi ces associations, la FPPM à titre d'associée.

Bas de vignette du PDF : "Perception_Service_Police_Municipaux_Média_Nov_2011". Lien URL du PDF : http://stream1.newswire.ca/media/2011/11/19/20111119_C7611_DOC_FR_6955.pdf

SOURCE Fédération des policiers et policières municipaux du Québec (FPMQ)

Renseignements :

Source :
 
Christine Beaulieu, directrice des communications
Corporation de services de la Fédération
des policiers et policières municipaux du Québec
Téléphone : 514 356-3321 
Cellulaire : 514 248-7955 
Courriel : cbeaulieu@fpmq.org 
Site Internet : www.fpmq.org 












Martin Desrochers, directeur des communications
et de la recherche
Fraternité des policiers et policières de Montréal
Téléphone : 514 527-4161
Cellulaire : 514 913-0708
Courriel : martind@fppm.qc.ca
Site Internet : www.fppm.qc.ca

Profil de l'entreprise

Fédération des policiers et policières municipaux du Québec (FPMQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.