Selon un rapport, l'investissement annuel dans le logement abordable a chuté de 700 millions de $



    Au dire d'experts en la matière, le discours du Trône du gouvernement
    devra maintenir l'investissement comme un premier pas vers la solution de
    la crise du logement.

    OTTAWA, le 27 sept. /CNW Telbec/ - Selon un nouveau rapport publié
aujourd'hui par des représentants des principaux organismes communautaires de
logement à but non lucratif, le financement annuel destiné au logement
abordable a connu une chute de 700 millions de $. Des experts dans le domaine
du logement demandent au gouvernement fédéral d'utiliser le prochain discours
du Trône pour s'engager à maintenir l'investissement actuel dans le logement
communautaire.
    "Dans ce discours du Trône, le gouvernement fédéral doit, dans une
première étape, maintenir le financement qu'il accorde présentement au
logement abordable afin d'aider le million et demi de Canadiens qui ont un
besoin désespéré de logement", a déclaré Karen Charlton, présidente de
l'Association canadienne d'habitation et de rénovation urbaine (ACHRU) et
directrice du développement social de la Ville de Medicine Hat (Alberta).
    Le rapport intitulé "Où est passé l'argent ? : une analyse de la
diminution des dépenses gouvernementales pour le logement", de l'analyste du
logement Steve Pomeroy, montre que la dépense annuelle consacrée au logement
abordable a connu une diminution prononcée et constante depuis le début des
années 1990, entre un sommet atteint en 1993 et un minimum enregistré en 2002.
    "Le rapport vient donner de la substance à ce que nous disons depuis des
années", a ajouté Sharon Chisholm, directrice générale de l'ACHRU. "Il est
vital que le gouvernement s'engage à maintenir en place les niveaux actuels de
financement. Il y a beaucoup plus à faire, mais cette première étape
maintiendrait le logement communautaire qui existe déjà au Canada dans un état
abordable et de bonne qualité - et entamerait la construction de nouveaux
logements destinés à ceux qui en ont profondément besoin."
    "La bonne nouvelle, pour le gouvernement, c'est qu'il peut commencer à
aider les millions de Canadiens qui ont besoin de logement - petits salariés,
familles, aînés, Néo-canadiens, Autochtones - seulement en maintenant les
dépenses actuelles", a déclaré Derek Ballantyne, chef de la direction de la
Toronto Community Housing Corporation, l'un des plus importants propriétaires
de logement social du Canada.
    "Si ce gouvernement assume un leadership pour mettre fin à l'hémorragie
dans les budgets de logement, non seulement pourrons-nous préserver le
logement abordable qui existe déjà, mais ce geste aura pour résultat que
1,6 milliards de $ seront disponibles chaque année, au niveau fédéral
seulement, pour créer plus de logements communautaires à but non lucratif", a
poursuivi Sharad Kerur, directeur général de l'Ontario Non-Profit Housing
Association.
    Selon Nick Sidor, directeur des affaires de l'association, de la
Fédération de l'habitation coopérative du Canada, le fait d'investir dans le
logement communautaire va contribuer à l'objectif du gouvernement, de faire en
sorte que le Canada devienne concurrentiel. "Si le gouvernement fédéral ne
réussit pas à maintenir les niveaux de financement actuels, nos villes vont
lutter pour rester concurrentielles et pour soutenir l'expansion économique.
Nous devons rattraper les autres pays occidentaux, qui ont maintenant beaucoup
d'avance sur nous."
    Les économies découlant de l'expiration des accords sur le logement
communautaire doivent être réinvesties dans le logement, disent les experts
dans le domaine. "Les dispositions des budgets de 1993 et de 1996 exigeaient
que ces économies soient réinvesties dans le logement social ou abordable",
explique Karen Stone, directrice de la British Columbia Non-Profit Housing
Association. "Il y a déjà eu des économies substantielles - pour la plupart
dues à la baisse des taux d'intérêts hypothécaires - mais celles-ci n'ont pas
été réinvesties comme l'avait demandé le Parlement."
    Au cours des prochaines semaines, des représentants d'organismes
communautaires de logement à but non lucratif de tous les coins du Canada vont
rencontrer les politiciens et le gouvernement pour demander un engagement,
dans le discours du Trône, à maintenir l'investissement actuel dans le
logement abordable.

    Le texte du rapport complet, accompagné de renseignements généraux, se
    trouve à www.chra-achru.ca.




Renseignements :

Renseignements: Joan Weinman, (613) 294-5679

Profil de l'entreprise

ASSOCIATION CANADIENNE D'HABITATION ET DE RENOVATION URBAINE (ACHRU)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.