Selon un rapport de PwC, le Canada est toujours un terreau fertile pour les sociétés en démarrage du secteur des technologies

Prenant de l'expérience, certaines sociétés en démarrage envisagent surtout leur croissance, d'autres songent davantage à une acquisition


MONTRÉAL, le 9 juill 2015 /CNW/ - Selon le 12e rapport annuel de PwC Canada sur l'état des sociétés émergentes du secteur des technologies, le Canada continue d'être un incubateur pour les innovateurs et les entrepreneurs qui cherchent à concrétiser une vision d'affaires. À mesure que ces entreprises poursuivent leur croissance, leurs chances de succès augmentent également. Elles ont davantage d'intérêt pour se bâtir une base solide de clients satisfaits au lieu d'être motivées seulement par les revenus. Malgré une croissance soutenue, les propriétaires continuent d'envisager le retrait du marché, soit par une vente, soit par une fusion, plutôt que de planifier à long terme.

Malgré un intérêt toujours plus marqué pour le consommateur, les sociétés technologiques émergentes sont également arrivées à une transition entre l'étape « prérevenu »et l'étape « revenu ». Chez les entrepreneurs sondés, les projections financières sont optimistes : 56 % s'attendent à des revenus estimés entre 500 000 $ et 1 M$ et 11 %, à des revenus allant de 5 M$ à 25 M$ en 2015.

« Même si la tendance parmi les sociétés émergentes du secteur des technologies au Canada est toujours de croître pour se rendre attrayantes aux yeux des acheteurs potentiels, un nombre non négligeable d'entre elles souhaitent demeurer dans le marché », déclare Christine Pouliot, leader du groupe Transactions pour le secteur des technologies et des médias au Québec, chez PwC Canada. « Bien que l'accès au capital d'investissement demeure un des principaux défis que doivent relever les entrepreneurs, ce secteur poursuit sa croissance, ce qui témoigne du calibre mondial de ces innovateurs et du contexte économique favorable du Canada. »

Alors que les sociétés technologiques en émergence poursuivent sur cette bonne lancée, les dirigeants continuent leur consolidation en vue de se retirer du marché à brève échéance. De fait, 63 % des entreprises sondées ont comme stratégie de sortie du marché de faire l'objet d'une acquisition et, dans 58 % des cas, cela pourrait se produire dans les quatre à six prochaines années, contrairement à 23 %, qui souhaitent rester dans le marché à long terme.

Dans presque la moitié des entreprises sondées (43 %), ce qui ressort comme le plus grand défi du financement des sociétés de technologie en émergence est de trouver le bon investisseur. La plupart (44 %) ont affirmé se tourner vers les anges financiers, avec lesquels les transactions sont souvent plus rapides et moins complexes.

Les difficultés de financement sont liées aux inquiétudes que suscite la nécessité de recruter et de retenir les meilleurs talents. Plus d'une entreprise sur quatre a indiqué que l'incapacité à offrir une rémunération et des avantages sociaux concurrentiels constituait un frein à la réussite du recrutement.

« Toujours novatrices, les entreprises en émergence deviennent de plus en plus imaginatives pour ce qui est de créer des opportunités de carrière attrayantes. Elles mettent l'accent sur la création d'une culture d'entreprise qui leur permet de se comparer aux grandes sociétés et aux possibilités d'avancement qui caractérisent forcément leur offre : plus d'investissement dans le perfectionnement de chaque employé, davantage de transparence et d'engagement, plus d'autonomie et des possibilités de cheminement plus importantes », ajoute Christine Pouliot.

En contraste avec le rapport de l'année dernière, on constate cette année que la présence des femmes dans le secteur des technologies émergentes est en croissance. Cela porte à croire que plus de femmes ayant une formation en gestion ou en génie choisissent le chemin de l'entrepreneuriat. Le nombre de femmes occupant des postes de direction dans les entreprises de technologie a augmenté de 23 % et cette augmentation est de 33 % lorsqu'il s'agit de postes au marketing et aux ventes.

Lire le sondage complet de 2015 sur les sociétés de technologie en émergence.

Suivez PwC sur Twitter au @PwC_Canada_LLP et sur Facebook au www.facebook.com/pwccanada.

PwC Canada
PwC Canada aide les organisations et les particuliers à créer la valeur qu'ils recherchent. Plus de 5 800 associés et employés s'emploient à fournir des services de grande qualité en matière de certification, de fiscalité, de conseils et de transactions. PwC Canada est membre du réseau mondial de cabinets de PwC, qui compte plus de 195 000 personnes dans 157 pays. Pour en savoir davantage, consultez notre site Web à l'adresse : www.pwc.com/ca/fr.

© PricewaterhouseCoopers LLP/s.r.l./s.e.n.c.r.l., société à responsabilité limitée de l'Ontario, 2015. Tous droits réservés.

PwC s'entend du cabinet canadien, et quelquefois du réseau mondial de PwC. Chaque société membre est une entité distincte sur le plan juridique. Pour obtenir de plus amples renseignements, visitez notre site Web à l'adresse : www.pwc.com/structure (en anglais seulement).

SOURCE PwC (PricewaterhouseCoopers)

Renseignements : Valérie Fortin, T : +1 514 205-5001 poste 1866, Courriel : valerie.fortin@ca.pwc.com; Julie Lussier, T : +1 514 205-3962, Courriel : julie.lussier@ca.pwc.com

RELATED LINKS
http://www.pwc.com/ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.