Selon l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec - L'annonce du Parti Libéral : des mesures concrètes pour contrer la pénurie



    MONTREAL, le 16 mars /CNW Telbec/ - L'Ordre des infirmières et infirmiers
du Québec (OIIQ) juge pertinentes les mesures annoncées par le Parti Libéral
du Québec pour contrer la pénurie d'infirmières. L'OIIQ invite les autres
partis politiques à prendre des engagements en ce sens.
    "La pénurie d'infirmières est un frein au déploiement de services de
santé suffisants et sécuritaires pour la population", a souligné la présidente
de l'OIIQ, Gyslaine Desrosiers, en ajoutant que "les soins infirmiers sont un
facteur important de l'accessibilité et il est plus que temps qu'on cesse de
s'appuyer sur le temps supplémentaire des infirmières pour faire face aux
besoins en soins infirmiers".
    Aujourd'hui, le premier ministre du Québec et chef du Parti libéral du
Québec, Jean Charest, présentait six mesures liées aux effectifs infirmiers,
soit des plans d'effectifs infirmiers ciblés, le financement d'un programme
d'implantation des infirmières praticiennes de première ligne, la bonification
du programme d'intéressement de l'infirmière praticienne spécialisée, la mise
sur pied d'un programme de mentorat, l'augmentation du nombre de postes
permanents et l'informatisation des systèmes cliniques.
    Ces mesures sont essentielles au bon fonctionnement du système de santé,
en autant que leur financement soit assuré. On se rappelle que, dans le cadre
de la campagne électorale, l'Ordre a fait part de ses revendications auprès
des différents partis politiques en réitérant, entre autres, le besoin de
développer des plans d'effectifs infirmiers bien ciblés pour contrer la
pénurie et d'assurer le financement pour l'implantation des infirmières
praticiennes de première ligne.

    Le mentorat

    Parmi les mesures proposées par le premier ministre, l'Ordre considère
particulièrement importante la mise sur pied d'un programme de mentorat pour
mieux utiliser les infirmières expérimentées avant leur départ à la retraite
et retenir les plus jeunes. Cependant, l'Ordre s'interroge si le montant de
9 millions annoncé est suffisant.

    Les infirmières praticiennes de première ligne

    Les médecins de famille doivent pouvoir compter sur la collaboration des
infirmières praticiennes de première ligne. L'accès à une médecine de famille
passe par un nouveau modèle d'organisation de soins basé sur un tandem
médecins-infirmières afin d'assurer un meilleur suivi des personnes atteintes
de maladies chroniques et de permettre aux médecins d'accueillir plus de
patients. L'annonce d'un programme de soutien financier pour assurer l'arrivée
des infirmières praticiennes de première ligne dans le réseau de la santé
constitue une bonne nouvelle.
    "Toutefois, les sommes requises sont toujours attendues pour garantir
l'ouverture des programmes de formation universitaire à cette fin", a terminé
la présidente de l'Ordre, Gyslaine Desrosiers.




Renseignements :

Renseignements: Chantal Charron, attachée de presse, Cellulaire: (514)
895-1987; Source: Ordre des infirmières et infirmiers du Québec


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.