Selon l'étude TELUS-Rotman sur la sécurité des TI de 2011, le piratage est devenu de plus en plus sophistiqué; une menace sur trois viserait des données financières

Alors que le nombre de brèches de sécurité est en baisse, les progrès réalisés en informatique mobile et l'ingéniosité derrière les attaques soulèvent de nouvelles préoccupations

TORONTO, le 15 nov. 2011 /CNW/ - Une menace sur trois en sécurité des TI vise des données financières selon la quatrième étude annuelle sur la sécurité des TI au Canada de TELUS et de la Rotman School of Management publiée aujourd'hui.

L'étude a été menée auprès de plus de 600 spécialistes en sécurité des TI au pays, englobant les organismes gouvernementaux, les sociétés cotées en bourse et les entreprises privées. Ceci a permis à TELUS et à Rotman de dresser le portrait de la situation au pays, notamment en ce qui a trait aux brèches émergentes, aux menaces et à la préparation de celles-ci.

« Après quatre années d'étude, nous constatons qu'une tendance inquiétante se dessine : les attaques sont de plus en plus ciblées, elles sont dirigées vers des individus spécifiques et elles visent à obtenir leurs données afin d'en tirer un gain financier, indique Yogen Appalraju, vice-président, Solutions de sécurité TELUS. De plus, les attaques sont de moins en moins signalées, car elles sont devenues beaucoup plus difficiles à détecter, ce qui accroît davantage les risques qu'elles posent. Les organisations doivent investir de façon proactive et soutenue dans la sécurité afin de mieux gérer l'évolution des brèches et leurs répercussions possibles. »

Les brèches à l'ère où le piratage transgresse les frontières

L'étude de 2011 rapporte une diminution globale de près de 50 % des menaces comparativement à l'an dernier, soit une moyenne de 7,6 brèches par année comparativement à 14,6 en 2010. Il s'agit de la première année, depuis la crise financière de 2008, que le nombre de brèches a diminué.

Voici les trois principales menaces signalées en 2011 :

  • Virus et maliciels (46 %)
  • Vol d'ordinateurs portatifs ou d'appareils mobiles (22 %)
  • Hameçonnage et détournement de nom de domaine (20 %)

Bien que les menaces en général soient à la baisse, les sociétés cotées en bourse continuent de signaler une hausse du nombre de menaces. D'ailleurs, les sociétés cotées en bourse ont surpassé les organismes gouvernementaux en ce qui a trait au nombre annuel de brèches pour la première fois depuis le début de l'étude (18 brèches pour les sociétés cotées en bourse contre 17,3 brèches pour les organismes gouvernementaux). Cela peut être attribué aux améliorations apportées aux capacités de détection et de surveillance permettant d'augmenter la visibilité pour les plateformes émergentes comme les appareils mobiles.

De plus, l'étude de 2011 révèle que les brèches internes s'élèvent à 22 %, une baisse de trois points par rapport à 25 % en 2010. Toutefois, la tendance dans les organismes gouvernementaux semble inverse. Les menaces internes dans le secteur public ont augmenté de 28 % depuis 2010 et de 68 % depuis 2008.

Complexité des TI - la principale source de préoccupation de la haute direction

L'étude a également révélé que la complexité accrue des TI est l'une des principales sources de préoccupation des équipes de haute direction, car elle empêche les équipes de sécurité de gérer les risques efficacement. La complexité croissante découle en partie de l'apparition des nouvelles technologies, comme les appareils mobiles dans les lieux de travail. L'étude montre que :

  • Les environnements TI comportant un haut niveau de complexité ont signalé 26 brèches l'an dernier, comparativement à seulement trois dans des environnements beaucoup plus simples.
  • La totalité des pertes supérieures à un million de dollars se produit dans les environnements de complexité moyenne (40 %) ou élevée (60 %).

Constatations sur les appareils mobiles en milieu de travail

  • 40 % des répondants de l'étude ont rapporté la perte d'un appareil mobile renfermant des données de leur organisation.
  • Les pertes d'appareil mobile ou d'ordinateur portatif ainsi que l'accès non autorisé par les employés sont quasi deux fois plus fréquents dans les organismes gouvernementaux que dans les entreprises privées.
  • La technologie mobile et l'utilisation autorisée de son appareil personnel au travail sont perçues à la fois comme une occasion favorable et une menace par 80 % des organismes gouvernementaux, comparativement à 56 % (entreprises privées) et à 64 % (sociétés cotés en bourse).

« Les appareils Wi-Fi tels les téléphones intelligents et les tablettes sont de plus en plus populaires, il est important de continuellement d'exercer un contrôle et de mettre en place de nouvelles technologies pour colmater les brèches, déclare Walid Hejazi, Ph. D., professeur d'économie de l'entreprise, Rotman School of Management. Pour prévenir les attaques, il est maintenant impératif de surveiller la situation, de mettre en place des mesures de contrôle plus strictes et de mieux former les employés à tous les échelons. »

Pour obtenir de plus amples renseignements sur cette étude, visitez telus.com/securitystudy.

La Rotman School of Management
La Rotman School of Management de l'Université de Toronto réinvente les études commerciales au 21siècle en offrant un curriculum axé sur la pensée intégrative. Située dans l'une des villes les plus diversifiées au monde, la Rotman School favorise une nouvelle façon de penser pour concevoir des solutions d'affaires créatives. L'école cherche actuellement à amasser 200 millions $ pour veiller à ce que le Canada ait l'école de commerce de renommée internationale qu'il mérite. Pour obtenir de plus amples renseignements, visitez www.rotman.utoronto.ca.

TELUS
TELUS (T et T.A à la Bourse de Toronto; TU à la Bourse de New York) est l'une des plus importantes sociétés de télécommunications au Canada, grâce à des produits d'exploitation annuels de 10,3 milliards de dollars et à 12,6 millions de connexions clients, dont 7,2 millions d'abonnés des services mobiles, 3,6 millions de lignes d'accès au réseau filaire, 1,3 million d'abonnés des services Internet et plus de 450 000 abonnés du service TELUS TV. Dirigée depuis 2000 par le président et chef de la direction, Darren Entwistle, TELUS offre une gamme complète de produits et de services de communication mobile et filaire, notamment des services de transmission de données et de la voix, des services IP, et des services vidéo et de divertissement.

Fidèles à leur objectif consistant à redonner aux collectivités, TELUS et les membres de son équipe actuels et retraités auront versé, d'ici la fin de l'année, 245 millions de dollars à de nombreux organismes caritatifs et sans but lucratif, et offert 4,1 millions d'heures de bénévolat dans les communautés depuis 2000. Onze comités d'investissement communautaire d'un bout à l'autre du pays dirigent les initiatives philanthropiques de TELUS. En 2010, TELUS a eu l'insigne honneur d'être désignée l'entreprise philanthropique la plus remarquable au monde par l'Association of Fundraising Professionals, devenant ainsi la première entreprise canadienne à recevoir cette marque de reconnaissance internationale.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur TELUS, veuillez consulter le site telus.com.

SOURCE TELUS Corporation

Renseignements :

Pour obtenir d'autres renseignements ou une entrevue, veuillez communiquer avec :

Amélie Cliche
Relations médias à TELUS
514-242-8870
Amelie.cliche@telus.com

Profil de l'entreprise

TELUS Corporation

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.