Selon les TCA, les travailleurs sont plus vulnérables à une éventuelle récession à double creux

Le Syndicat réclame une stratégie fédérale en matière de « bons emplois »

TORONTO, le 9 sept. 2011 /CNW/ - Le marché du travail au Canada ne s'est pas encore tout à fait remis de la dernière crise économique importante, ce qui rend les travailleurs plus vulnérables aux mises à pied, aux réductions salariales et à la détérioration des perspectives d'emploi en cas de récession à double creux, a affirmé le président des TCA, Ken Lewenza.

M. Lewenza a formulé ces commentaires dans la foulée de la publication du plus récent rapport sur la situation de l'emploi au Canada. Ce rapport a révélé que la croissance a été nulle en août, qu'un nombre net de plus de 5 000 emplois ont été perdus et l'arrivée de 16 000 nouveaux Canadiens sur la liste des chômeurs.

« Les signes que notre économie est en difficulté et risque de retomber une fois de plus en récession sont évidents », a déclaré M. Lewenza. « Notre gouvernement peut continuer de nier cette réalité ou alors agir préventivement pour en atténuer les conséquences pour les Canadiens. »

Selon M. Lewenza, bien que défavorables, les indicateurs du marché de l'emploi au Canada avant la crise financière mondiale de 2008 montraient que les travailleurs étaient en bien meilleure posture qu'aujourd'hui quand ils ont commencé à affronter cette récession.

En septembre 2008, il y avait moins de Canadiens à la recherche d'un emploi (18,3 millions), le taux de chômage était de 6,2 %, le taux d'emploi (soit le pourcentage des Canadiens employés activement par rapport à la population totale en âge de travailler) se situait à 63,7 %, et les emplois à temps partiel représentaient 18,5 % du nombre total d'emplois.

Aujourd'hui, un plus grand nombre de Canadiens sont sur le marché du travail (18,7 millions), le taux de chômage atteint 7,3 %, le taux d'emploi a chuté à 61,9 % et le pourcentage d'emplois à temps partiel a atteint un sommet historique de plus de 19 % au cours des derniers mois.

M. Lewenza a souligné qu'il s'est créé au cours de la période de reprise au Canada trop d'emplois temporaires de mauvaise qualité, des emplois contractuels et d'autres types d'emplois précaires, lesquels sont occupés par les groupes les plus vulnérables de la population active canadienne, comme les femmes, les travailleurs étrangers temporaires, les nouveaux immigrants et les jeunes.

« Ces travailleurs sont souvent les premiers à avoir difficilement accès aux avantages en milieu de travail et aux prestations gouvernementales qui sont si importants et ils doivent affronter les difficultés d'une récession sans bénéficier d'une protection adéquate », a souligné M. Lewenza.

« Il est temps que le gouvernement conservateur cesse de simplement attendre que la catastrophe se produise et qu'il commence à prendre des mesures pour faire face à cette crise imminente. Pour ce faire, il doit élaborer une stratégie axée sur les emplois de qualité qui favoriserait la création d'emplois à temps plein permanents et susceptibles d'être maintenus. »

SOURCE syndicat des TCA

Renseignements :

Shannon Devine, Communications, Syndicat des TCA, 416-302-1699, ou Angelo DiCaro, 416-606-6311

Profil de l'entreprise

syndicat des TCA

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.