Selon les résultats d'une nouvelle étude, Lipitor a abaissé de manière significative le taux de CRP mesuré par dosage de haute précision chez des patients atteints de maladie coronarienne stable



    Un traitement intensif par Lipitor a nettement réduit le taux de CRP, et
    plus que par un traitement par Lipitor en faibles doses

    KIRKLAND, QC, le 3 févr. /CNW Telbec/ - Les résultats d'une nouvelle
étude révèlent qu'après 26 semaines, les patients traités par Lipitor(MD)
(atorvastatine calcique) à 80 mg ont connu une baisse significative de 55 pour
cent de leur taux de protéine C réactive (CRP) mesuré par dosage de haute
précision - principal critère de jugement de cette étude -, alors que ceux qui
ont été traités par Lipitor à 10 mg ont obtenu une baisse significative de 21
pour cent. Les participants à cet essai présentaient une maladie coronarienne
stable, des taux de cholestérol normaux ou légèrement élevés et une
inflammation chronique de bas grade, reflétée par un taux élevé de CRP,
lequel, selon certaines études, pourrait jouer un rôle déterminant dans le
risque cardiovasculaire. Ces résultats, issus de l'essai CAP (Comparative
Atorvastatin Pleiotropic Effects), ont été récemment publiés dans la revue
Clinical Therapeutics.
    "Ces résultats corroborent ceux d'essais cliniques antérieurs, d'après
lesquels, en plus d'abaisser le taux de cholestérol des lipoprotéines de basse
densité (C-LDL), Lipitor pourrait aider à réduire le taux de CRP, qui témoigne
d'une inflammation généralisée pouvant accroître le risque de manifestations
cardiovasculaires", a déclaré le Dr Jean Davignon, qui dirige le groupe de
recherche sur l'hyperlipidémie et l'athérosclérose de l'Institut de recherches
cliniques de Montréal et qui était l'un des principaux investigateurs de cet
essai. "Fait plus encourageant encore, on a observé une baisse plus importante
du taux de CRP chez les patients ayant bénéficié du traitement intensif,
comparativement à ceux ayant reçu une dose plus faible."
    CAP était un essai prospectif, à double insu avec répartition aléatoire,
d'une durée de 26 semaines, visant à examiner les effets d'une dose faible et
d'une dose élevée de Lipitor sur le taux de CRP chez des hommes et des femmes
âgés de moins de 80 ans, présentant une maladie coronarienne stable, des taux
de cholestérol normaux ou faiblement élevés et une inflammation chronique de
bas grade, reflétée par un taux élevé de CRP. Les taux initiaux de CRP étaient
de 3,1 mg/L et de 3,6 mg/L dans le groupe Lipitor à 10 mg et à 80 mg,
respectivement. La maladie coronarienne était définie par au moins l'un des
critères suivants : antécédents de crise cardiaque, angine stable,
rétrécissement d'une artère coronaire d'au moins 50 pour cent, antécédents
d'angine instable et antécédents de pontage aortocoronarien ou d'angioplastie
coronarienne.
    Au total, 340 patients ont fait l'objet d'un traitement par une dose
faible de Lipitor à 10 mg ou d'un traitement intensif par une dose de Lipitor
à 80 mg. Le principal critère de jugement était la variation en pourcentage du
taux de CRP après 26 semaines de traitement. La comparaison des taux de CRP
entre les deux groupes, après 5 semaines, constituait un critère de jugement
secondaire.
    Après 5 semaines, les patients traités par Lipitor à 10 mg ont présenté
une baisse significative du taux de CRP de 25 pour cent, taux qui est resté
stable jusqu'à la fin de l'étude (baisse de 21 pour cent par rapport aux
valeurs initiales). Chez les patients traités par Lipitor à 80 mg pendant 5
semaines, on a observé une baisse significative de 36 pour cent du taux de
CRP, lequel était encore plus faible à la fin de l'essai, pour une réduction
totale de 55 pour cent par rapport aux valeurs initiales. Les effets de
Lipitor sur la variation du taux de CRP étaient fonction de la dose, la dose
la plus élevée s'étant associée à des baisses significativement plus
importantes.
    Les baisses du taux de CRP étaient, en grande partie, indépendantes des
baisses du taux de C-LDL qu'on a également observées dans les deux groupes
étudiés. Après 26 semaines, les patients traités par Lipitor à 80 mg ont
présenté des baisses significativement plus importantes du taux de C-LDL que
ceux ayant reçu Lipitor à 10 mg (51 pour cent comparativement à 35 pour cent).
    Les 2 doses de Lipitor (10 mg et 80 mg) ont été généralement bien
tolérées.
    La fréquence des effets indésirables, considérés par les investigateurs
comme liés au traitement, a été de 8,2 pour cent dans le groupe sous 10 mg et
de 11,8 pour cent dans le groupe sous 80 mg. Les effets indésirables les plus
courants, dont la fréquence a été supérieure à 1 pour cent (groupe 10 mg et
groupe 80 mg) ont été l'asthénie (1,8 pour cent et 1,8 pour cent,
respectivement), l'élévation du taux de créatine kinase (1,8 pour cent et 0,6
pour cent), la myalgie (1,2 pour cent et 2,4 pour cent), la constipation (1,2
pour cent et 1,8 pour cent), l'élévation du taux d'aspartate aminotransférase
(0 pour cent et 1,2 pour cent) et l'insomnie (0 pour cent et 1,2 pour cent).
La majorité des effets indésirables observés dans les deux groupes a été
d'intensité légère ou modérée; seulement 1,2 pour cent des patients de chacun
des groupes ont signalé des effets secondaires graves.
    Parrainé par Pfizer, cet essai a été mené par un comité directeur
canado-français. Les patients ont été recrutés dans 65 centres de 7 pays.

    A propos de Lipitor

    Lipitor est un médicament d'ordonnance indiqué, tant chez l'adulte que
chez les garçons et les filles (après l'apparition des premières règles) de 10
à 17 ans atteints d'hypercholestérolémie familiale hétérozygote, pour abaisser
le taux sanguin de cholestérol LDL et d'autres matières grasses (tels les
triglycérides), lorsque la réponse au régime alimentaire et à d'autres
modifications du mode de vie n'est pas satisfaisante. Lipitor est aussi
indiqué pour réduire le risque d'infarctus du myocarde chez l'adulte
hypertendu ne présentant aucun signe clinique de maladie coronarienne, mais
présentant au moins 3 facteurs de risque coronarien comme l'âge (55 ans ou
plus), le tabagisme et le diabète de type 2.
    De plus, Lipitor est indiqué pour réduire le risque d'infarctus du
myocarde et d'accident vasculaire cérébral chez l'adulte atteint de diabète de
type 2 et d'hypertension ne présentant aucun signe clinique de maladie
coronarienne, mais présentant d'autres facteurs de risque, notamment : âge
égal ou supérieur à 55 ans, rétinopathie, albuminurie ou tabagisme.
    LIPITOR est généralement bien toléré. Les effets indésirables ont
habituellement été légers et transitoires. Les effets indésirables les plus
courants sont les troubles digestifs, les céphalées, la douleur, la myopathie
et la fatigue.

    A propos de Pfizer Canada

    Pfizer Canada Inc. est la filiale canadienne de Pfizer Inc, première
entreprise pharmaceutique à l'échelle mondiale. Pfizer découvre, met au point,
fabrique et commercialise des médicaments d'ordonnance pour les humains et les
animaux. L'engagement de Pfizer Canada à aider les consommateurs à mener une
vie plus longue, plus saine et plus épanouissante va bien au-delà des
médicaments innovateurs qu'elle propose. Pour en apprendre davantage sur la
philosophie et les programmes Plus que des médicaments de Pfizer Canada,
visitez le www.plusquedesmedicaments.ca.




Renseignements :

Renseignements: Amy Gregus, Edelman, (514) 844-6665, poste 222,
amy.gregus@edelman.com; Christian Marcoux, Pfizer Canada Inc, (514) 426-6985,
christian.marcoux@pfizer.com

Profil de l'entreprise

Pfizer Canada Inc.

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.