Selon les pédiatres, pour améliorer la santé de la population, il faut mettre
un terme à la pauvreté des enfants et des adolescents

OTTAWA, le 8 déc. /CNW Telbec/ - La Société canadienne de pédiatrie (SCP) demande à tous les échelons du gouvernement de s'engager à mettre un terme à la pauvreté chez les enfants et les adolescents du Canada. Dans son nouveau rapport, En faisons-nous assez?, la SCP demande une stratégie nationale contre la pauvreté des enfants, dotée de cibles provinciales et territoriales et d'échéanciers pour corriger les disparités de revenus et de possibilités.

"Comme Canadiens, nous insistons pour faire respecter notre droit à des soins de santé universels, mais nous ne respectons pas le droit des enfants et des adolescents de grandir avec des ressources suffisantes", affirme le pédiatre Andrew Lynk, président du comité d'action de la SCP pour les enfants et les adolescents. "Les enfants en croissance voient leurs issues de santé gravement compromises par la pauvreté."

Le rapport de la SCP, publié aujourd'hui, fait ressortir plusieurs domaines où les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux omettent d'utiliser leurs pouvoirs en matière de lois et de politiques publiques pour protéger les jeunes du Canada.

Tous les enfants et les adolescents profiteront d'améliorations aux politiques publiques dans les domaines exposés dans le rapport, mais les enfants pauvres sont ceux qui écopent le plus lorsque les gouvernements n'agissent pas.

"La pauvreté crée un cycle d'obstacles que doivent vaincre les enfants et les adolescents, y compris une mauvaise santé", ajoute le docteur Ken Henderson, président de la SCP.

Les enfants des groupes défavorisés présentent un taux de mortalité infantile plus élevé et ont une espérance de vie plus courte que leurs camarades. Les enfants et adolescents autochtones, handicapés ou immigrants sont particulièrement vulnérables. En 2007, un enfant ou adolescent autochtone du Canada sur quatre vivait dans une famille à faible revenu.

La pauvreté touche toutes les mesures de santé

La pauvreté a des répercussions dans toutes les mesures de santé exposées dans le rapport de la SCP, y compris les blessures, la vaccination, le tabagisme, la santé mentale, l'accès aux services de santé et les services de garde.

Les recherches ont déterminé que les écarts de revenu et de statut socioéconomique constituent la principale cause de disparités en santé chez les enfants et les adolescents du Canada. La SCP demande aux gouvernements de se lancer dans une collaboration sociale et politique généralisée pour éradiquer la pauvreté chez les enfants et propose plusieurs solutions probantes, y compris des mesures de soutien du revenu, des possibilités de formation pour les parents et des services de garde de qualité.

Il faut des ressources suffisantes pour assurer une bonne santé

La SCP est d'avis que le taux de pauvreté chez les enfants et les adolescents devrait revêtir la même importance politique que les taux d'intérêts, l'inflation, l'emploi et les temps d'attente dans le milieu de la santé pour les adultes. Le rapport souligne qu'il est logique sur le plan économique de se pencher sur la pauvreté chez les enfants, car le quartile des habitants les plus pauvres utilise deux fois plus les services de santé que ceux du quartile le plus riche.

Depuis que tous les partis ont adopté une résolution pour mettre un terme à la pauvreté infantile avant l'an 2000, les taux ont à peine bougé. Il y a 20 ans, 11,9 % des enfants du Canada vivaient dans la pauvreté. En 2007, ce taux avait fléchi de seulement 2,4 %, pour atteindre 9,5 %. Ces pourcentages ne reflètent pas les conséquences de la récession économique actuelle.

La Colombie-Britannique et le Manitoba présentent le taux de pauvreté chez les enfants le plus élevé au Canada. La Colombie-Britannique, l'Alberta, la Saskatchewan, l'Île-du-Prince-Édouard, les Territoires du Nord-Ouest et le Nunavut ne disposent pas de lois ou de stratégies en matière de pauvreté chez les enfants.

Les droits des enfants et des adolescents

Il y a près de 20 ans, le Canada signait la Convention des Nations Unies relative aux droits de l'enfant, mais il demeure l'un des seuls signataires, et le seul des pays industrialisés, à ne pas s'être doté d'un Commissaire à l'enfance. Le député Marc Garneau a présenté un projet de loi privé demandant la nomination d'un Commissaire, et la SCP exhorte tous les députés à appuyer ce projet.

"Si nous voulons sérieusement nous occuper des jeunes de la société, toutes les politiques et tous les programmes qui les touchent devraient être automatiquement révisés par un organisme indépendant conçu pour défendre leurs droits", précise le docteur Lynk.

La Société canadienne de pédiatrie est une association nationale de professionnels qui représente plus de 2 700 pédiatres et autres professionnels de la santé et qui prônent les besoins de santé des enfants et des adolescents.

    
    -------------------------------------------------------------------------
    

Campagne 2000. Rapport 2008 sur la pauvreté des enfants et des familles au Canada. Consulté le 13 novembre 2009, à l'adresse www.campaign2000.ca/reportCards/national/2008FrenchNationalReportCard.pdf.

Campagne 2000. Rapport 2009 sur la pauvreté des enfants et des familles au Canada : 1989-2009. Copie sous embargo consultée le 10 novembre 2009, accessible à l'adresse www.campaign2000.ca/french/rapports.html.

Health Officers Council of BC, Health Inequities in British Columbia: Discussion Paper, November 2008, (par voie électronique) cités le 26 février 2009 à l'adresse www.bchealthyliving.ca/files/HOC_Inequities_Report.pdf.

Campagne 2000. Rapport 2009 sur la pauvreté des enfants et des familles au Canada : 1989-2009. Copie sous embargo consultée le 10 novembre 2009, accessible à l'adresse www.campaign2000.ca/french/rapports.html.

SOURCE SOCIETE CANADIENNE DE PEDIATRIE

Renseignements : Renseignements: pour les médias: Emma Wadland, Coordonnatrice des communications, Société canadienne de pédiatrie, (613) 526-9397, poste 247, media@cps.ca

Profil de l'entreprise

SOCIETE CANADIENNE DE PEDIATRIE

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.