Selon le Chef national de l'APN, les excuses du gouvernement indiquent que le Canada fait face à son passé



    TORONTO, le 12 juin /CNW/ - Dans le premier discours qu'il a prononcé en
public depuis que le gouvernement fédéral a présenté des excuses officielles
aux Autochtones ayant souffert de mauvais traitements lorsqu'ils étaient
élèves dans les pensionnats, le Chef national de l'Assemblée des Premières
Nations, Phil Fontaine, a déclaré aujourd'hui que ces excuses montrent que le
Canada fait face à son passé.
    S'adressant aujourd'hui avec sincérité aux délégués participant au
Congrès des TCA sur la négociation collective et l'action politique, à
Toronto, le Chef Fontaine a remercié le président des TCA, Buzz Hargrove, et
tous les membres du syndicat pour leur appui constant dans les questions de
justice sociale avec lesquelles doivent composer les Premières Nations du
Canada.
    Le Chef Fontaine a qualifié les excuses du gouvernement d'occasion très
importante pour le Canada. Ces excuses aideront le pays à faire face à son
passé et à accepter l'entière responsabilité des souffrances infligées à tant
d'enfants autochtones, a déclaré le Chef Fontaine.
    M. Hargrove a loué le Chef Fontaine pour le rôle prépondérant qu'il a
joué en vue d'obliger le gouvernement à faire ce qu'il fallait en faisant des
excuses officielles aux Autochtones.
    "Ces excuses ne sont pas arrivées par hasard", a indiqué M. Hargrove.
"Elles ont été prononcées parce que des personnes extraordinaires comme le
Chef Fontaine se sont engagées à se battre pour la justice sociale."
    Dans le cadre du système des pensionnats autochtones instauré par le
gouvernement fédéral et qui est resté en place jusqu'au milieu des années
1970, époque de la fermeture de la plupart des pensionnats, environ
150 000 enfants des Premières Nations, inuits et métis ont été arrachés à
leurs familles et placés dans quelque 130 pensionnats répartis dans tout le
pays. Le dernier pensionnat a été fermé en 1996.
    Phil Fontaine, lui-même victime du système des pensionnats, a déclaré que
les excuses du gouvernement doivent aussi être vues comme étant l'occasion
pour le pays de tourner la page sur une période noire de son histoire.
M. Fontaine a ajouté qu'il souhaite que cela fasse maintenant partie du passé
et que les Premières Nations doivent s'attaquer aux problèmes actuels en
travaillant notamment à l'éradication de la pauvreté dans leurs collectivités.
    Le syndicat des TCA a appuyé la campagne "Abolissons la pauvreté au sein
des Premières Nations" et a collaboré avec l'APN à des projets conjoints, dont
la remise à neuf du Native Canadian Centre de Toronto et la réparation de
puits pour la bande de la Première Nation Little Salmon/Carmacks au Yukon.
    "Vous avez été à nos côtés à chaque étape de notre lutte", a poursuivi le
Chef Fontaine. "Nous apprécions profondément et très sincèrement ce que vous
avez fait pour nous."
    Le président des TCA, Buzz Hargrove, a déclaré au Chef Fontaine que le
syndicat est déterminé à continuer de collaborer avec les Premières Nations
pour défendre la justice sociale partout au pays.





Renseignements :

Renseignements: Angelo DiCaro, communications, TCA, (416) 606-6311

Profil de l'entreprise

Syndicat des TCA

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.