Selon l'ACJ, les retards en matière d'accès à l'information gouvernementale sont alarmants



    Le Rapport du Commissaire à l'information les déclare inacceptables

    OTTAWA, le 26 févr. /CNW Telbec/ - L'Association canadienne des journaux
(ACJ) déclarait aujourd'hui que les fiches de rendement 2007-2008 du
Commissaire à l'information du Canada font clairement voir une détérioration
dans le respect par le gouvernement fédéral des lois entourant l'accès à
l'information.
    Ces fiches de rendement, la première évaluation du genre sous la
direction du Commissaire à l'information du Canada Robert Marleau, étaient
déposées à Ottawa aujourd'hui (visitez le site www.infocom.gc.ca à la section
Nouvelles et publications). Elles démontrent que la transparence
gouvernementale se détériore et que l'information que le public est en droit
de connaître, demeure emprisonnée dans un cycle de retards qui ne fait que
s'empirer.
    Notant dans son message d'introduction que certains ministères prennent
en moyenne 120 jours, soit quatre fois la limite stipulée dans la loi, pour
répondre aux demandes de renseignements, le Commissaire a déclaré cette
situation "inacceptable".
    "Le plus alarmant, c'est que la situation s'est empirée malgré des
engagements explicites de la part du Premier ministre pour renverser la
vapeur," déclarait David Gollob, premier vice président, Politiques et
communications, à l'ACJ.
    "Les journaux savent que ces retards sont l'arme de choix pour les
gouvernements qui sont nerveux d'avoir les yeux du public au-dessus de leur
épaule, dit-il. Ces retards causent l'annulation d'articles de journaux en
leur retirant la corroboration nécessaire. Heureusement, nos journalistes sont
débrouillards et ils parviennent souvent à trouver d'autres façons de faire la
lumière dans ces dossiers. Mais la crédibilité du gouvernement comme source
est diminuée lorsqu'il devient impossible d'obtenir de l'information
documentée."
    Le Commissaire a donné une note d'échec à six des dix ministères et
agences sous enquête dans ce rapport. Ainsi, la GRC, l'Agence des services
frontaliers du Canada, Santé Canada, et les ministères de la Défense
nationale, des Travaux publics et des Affaires étrangères et Commerce
international ont failli à la tâche. Il s'est cependant dit heureux des
améliorations apportées au rendement du ministère canadien de la Justice.

    Ce qu'est l'Association canadienne des journaux
    -----------------------------------------------

    L'Association canadienne des journaux est la voix de l'industrie
canadienne des quotidiens. Sa mission première est de promouvoir l'excellente
réputation des journaux comme source médiatique essentielle pour les Canadiens
et sensibiliser les annonceurs à leur efficacité. L'ACJ est un grand défenseur
de la liberté de la presse et des réformes démocratiques et une importante
source de renseignements, de tendances et de meilleures pratiques.




Renseignements :

Renseignements: et entrevues: David Gollob, (613) 301-6162,
dgollob@cna-acj.ca

Profil de l'entreprise

Association canadienne des journaux

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.