Selon la première enquête pancanadienne, 254 millions de dollars ont été investis dans la recherche sur le cancer en 2005



    TORONTO, le 12 sept. /CNW/ - Un rapport publié aujourd'hui par l'Alliance
canadienne pour la recherche sur le cancer (ACRC) révèle que 254 millions de
dollars ont été investis pour financer des projets de recherche sur le cancer
jugées par les pairs en 2005 par 19 organisations importantes de financement
de la recherche sur le cancer au Canada.
    "Cette première enquête menée auprès des membres et des organisations
affiliées de l'ACRC représente une étape initiale importante visant à
quantifier et à qualifier le paysage du financement de la recherche sur le
cancer au Canada", affirme le Dr Philip Branton, directeur scientifique de
l'Institut du cancer des Instituts de recherche en santé du Canada et
président du conseil d'administration de l'ACRC. "Il s'agit de la première
enquête de ce genre au Canada visant à recueillir de l'information détaillée
portant sur les recherches sur le cancer financées par un groupe
d'organisations pancanadien et à évaluer ces investissements relativement au
type de recherches effectuées et au type de cancer étudié."
    Officialisée en décembre 2003, l'ACRC est un groupe d'organisations de
financement de la recherche sur le cancer et de partenaires affiliés qui
collaborent pour améliorer l'état général du financement de la recherche sur
le cancer au Canada grâce à une communication, à une coopération et à une
coordination plus efficaces. Les membres sont des organismes du gouvernement
fédéral et des gouvernements provinciaux, des organismes non gouvernementaux
et d'autres parties prenantes clés dans le domaine de la recherche sur le
cancer. L'ACRC conseille également le Partenariat canadien contre le cancer au
sujet de son programme de recherche.
    L'investissement en recherche des Instituts de recherche en santé du
Canada, principal organisme fédéral responsable du financement de la recherche
en santé au Canada, a représenté 45 % de l'investissement en recherche sur le
cancer en 2005. L'Institut national du cancer du Canada, l'organisation
caritative la plus importante au pays axée sur la recherche sur le cancer
financée par la Société canadienne du cancer et La Fondation Terry Fox, dont
l'investissement représentait 24 %, constituait le principal bailleur de fonds
dans le secteur bénévole.
    "L'information recueillie dans le cadre de l'enquête est essentielle pour
tous les membres de l'ACRC et nous aidera lors de la planification stratégique
organisationnelle et conjointe", déclare le Dr Elizabeth Eisenhauer,
présidente de l'Institut national du cancer du Canada. "A titre
d'organisations prenant part au financement de la recherche sur le cancer,
nous souhaitons nous assurer que nous relevons les occasions et les manières
de regrouper nos expertises et nos ressources afin de maximiser le retour sur
notre investissement en matière de recherche."
    Président du Partenariat canadien contre le cancer, Jeff Lozon a commenté
sur ce premier rapport de la recherche. "La recherche est un pilier critique
dans le cadre de notre stratégie de lutte contre le cancer. La coordination et
la mise à profit de l'expertise en recherche sur le cancer à travers le pays,
ainsi que l'accélération de l'incorporation des découvertes en recherche sur
le cancer dans l'exercice clinique, nous aidera à atteindre nos objectifs de
réduire l'incidence du cancer et la probabilité de mourir du cancer ainsi que
d'améliorer la qualité de vie pour ceux qui vivent avec le cancer au Canada".

    Conclusions de l'enquête

    En ce qui concerne le type de recherches financées, l'enquête de l'ACRC a
indiqué ce qui suit :

    
    -   En 2005, 45 % des investissements en matière de recherche sur le
        cancer ont été attribués à des recherches effectuées dans le domaine
        de la biologie, c'est-à-dire des recherches orientées sur les
        mécanismes biologiques du développement et de la progression du
        cancer ainsi que sur la biologie normale de ces processus.
    -   Un cinquième des fonds pour la recherche sur le cancer a été investi
        dans des recherches sur les traitements, dont plus de la moitié du
        financement est alloué aux études axées sur la découverte et le
        développement de traitements systémiques, comme des médicaments et
        d'autres traitements.
    -   Entre 7 et 10 % de l'investissement total a été alloué à des
        recherches dans le domaine de la prévention, ce qui comprend les
        interventions de prévention et les facteurs exogènes (modes de vie,
        facteurs environnementaux et agents infectieux) associés à
        l'apparition et aux causes du cancer.

    "Il existe plusieurs initiatives importantes en cours qui modifieront
probablement l'allocation des fonds dans les prochaines années", explique le
Dr Branton, en raison notamment :

    -   de la mise sur pied de l'Initiative de recherche sur la prévention du
        cancer par l'Institut national du cancer du Canada;
    -   de la création du Fonds Environnement-Cancer par La Société de
        recherche sur le cancer;
    -   de la création d'une initiative qui reliera d'importants centres de
        recherche à travers le Canada et qui sera annoncée prochainement par
        la Fondation Terry Fox;
    -   du lancement de l'Initiative de recherche clinique à l'échelle
        régionale et nationale par les Instituts de recherche en santé du
        Canada et la Fondation canadienne pour l'innovation;
    -   des investissements provinciaux importants en matière de recherche
        sur le cancer en Alberta (Alberta Cancer Board et Alberta Heritage
        Foundation for Medical Research) et en Ontario (Institut ontarien de
        recherche sur le cancer);
    -   de l'établissement d'un programme innovateur de financement en
        matière de recherche translationnelle et d'une plateforme
        pancanadienne d'étude de cohorte financée par le Partenariat canadien
        contre le cancer, le nouvel organisme indépendant créé par le
        gouvernement fédéral, composé de survivants, d'experts en cancer et
        de représentants gouvernementaux à travers le pays, afin d'encourager
        la mise en oeuvre d'une stratégie canadienne pour lutter contre le
        cancer.
    

    En ce qui concerne les types de cancer, 44 % des investissements en
matière de recherche sur le cancer ont servi à financer des recherches sur des
caractéristiques communes à plusieurs types de cancer plutôt que des
recherches sur un type de cancer en particulier. La moitié de ces
investissements en recherche non spécifique a servi à financer des recherches
dans le domaine de la biologie. Les recherches sur les traitements, et celles
dans les domaines de la lutte contre le cancer, des résultats de recherche et
de la survie ont respectivement reçu 22 % et 13 % des investissements.
    Au Canada, la recherche sur le cancer du sein a reçu le plus
d'investissements en 2005, soit 38 millions de dollars, ce qui est attribuable
aux nombreux programmes de subventions pour le cancer du sein offertes par des
groupes tels que la Fondation canadienne du cancer du sein, l'Alliance
canadienne pour la recherche sur le cancer du sein et d'autres initiatives
provinciales au Québec et en Alberta.
    Dix-huit millions de dollars ont servi à financer des recherches sur la
leucémie, le type de cancer au deuxième rang en ce qui concerne les
investissements. Plus de la moitié de ces investissements ont permis de
financer des projets classés dans la catégorie de la biologie. Même si le
cancer du poumon est le type de cancer qui affiche le plus grand nombre de
nouveaux cas et de décès chaque année au Canada, moins de 3 % (7 millions de
dollars) de l'investissement total en recherche (254 millions de dollars) ont
été versés à ce type de cancer en 2005.
    Les résultats de l'enquête indiquent que les provinces les plus peuplées
du Canada ont reçu la plus grande part des fonds pour la recherche sur le
cancer en 2005, même si quelques petites organisations provinciales en matière
de recherche sur la santé n'ont pas participé à l'enquête.
    Selon le Dr Branton, "l'enquête nous a permis de confirmer nos
hypothèses, à savoir que les études sur certains types de cancer sont
susceptibles de nécessiter davantage de financement, qu'il est nécessaire
d'affecter plus de fonds aux études dont l'objectif est de comprendre les
causes du cancer et les façons de le prévenir, et que les recherches sur le
cancer sont relativement concentrées dans les principaux centres du pays. La
prochaine étape consiste à intégrer ces résultats dans le processus de
planification de manière à pouvoir travailler de concert afin d'offrir
d'importantes possibilités de recherche et de faciliter des découvertes
scientifiques qui feront une différence pour les innombrables Canadiens
touchés par le cancer."
    L'ACRC a entrepris la deuxième phase de l'enquête qui consiste à
recueillir des données sur les recherches financées en 2006 et à élargir le
nombre d'organisations prenant part à l'enquête.

    Enquête sur la recherche canadienne sur le cancer

    L'Enquête sur la recherche canadienne sur le cancer est le premier projet
financé conjointement par les membres de l'ACRC. De l'information a été
recueillie sur tous les projets de recherche financés en 2005 (3 260 projets
répertoriés) par 19 organisations de financement en matière de recherche sur
le cancer. Nous avons classé tous les projets dans la base de données de
l'ACRC selon le type de recherche et le type de cancer. Pour classer les types
de recherche, nous avons utilisé le Common Scientific Outline, système de
classement propre à la recherche sur le cancer. Nous avons utilisé la
Classification statistique internationale des maladies et des problèmes
connexes, 10e révision, version de 2006 (CIM-10), pour classer les types de
cancer. Pour obtenir le rapport complet, intitulé Investissements en matière
de recherche sur le cancer au Canada, veuillez consulter le site Web de l'ACRC
à l'adresse suivante : http://www.ccra-acrc.ca.
    Dans le présent rapport, l'expression "investissement en matière de
recherche sur le cancer" renvoie au financement direct de projets de recherche
sur le cancer jugés par les pairs et administrés par les organismes qui ont
participé à l'enquête. A moins d'indication contraire, chaque projet de
recherche est associé à l'organisme qui a administré le programme de
subventions et de bourses pour le projet et ce, même si ce dernier était
financé par plusieurs organismes. Il est possible que le montant de
l'investissement indiqué pour un organisme ne comprenne pas les dépenses
supplémentaires liées aux salaires des chercheurs, à l'infrastructure, aux
coûts indirects et à d'autres éléments essentiels à la conduite de la
recherche.

    Membres de l'Alliance canadienne pour la recherche sur le cancer (ACRC)
    et partenaires affiliés

    Les membres sont, entre autres, des organismes du gouvernement fédéral
(Instituts de recherche en santé du Canada, Conseil national de recherches
Canada et Agence de santé publique du Canada), des organismes relevant d'un
gouvernement provincial (Alberta Cancer Board, Alberta Heritage Foundation for
Medical Research, BC Cancer Agency, Cancer Care Nova Scotia, Action Cancer
Ontario, Action Cancer Manitoba, Fonds de la recherche en santé du Québec,
Michael Smith Foundation for Health Research, Réseau du cancer du
Nouveau-Brunswick, Institut ontarien de recherche sur le cancer et
Saskatchewan Cancer Agency) et des organismes bénévoles et non gouvernementaux
(Association canadienne des agences provinciales du cancer, Fondation
canadienne du cancer du sein, Alliance canadienne pour la recherche sur le
cancer du sein, Société canadienne du cancer, Partenariat canadien contre le
cancer, Institut national du cancer du Canada, Fondation canadienne de
recherche sur le cancer de la prostate, La Société de recherche sur le cancer
et La Fondation Terry Fox). Les partenaires affiliés englobent l'Initiative
canadienne de recherche sur le cancer de la prostate, l'Initiative canadienne
de recherche pour la lutte contre le tabagisme et la Fondation du cancer du
sein du Québec.





Renseignements :

Renseignements: Kim Badovinac, Gestionnaire, Enquête sur la recherche
sur le cancer de l'ACRC, Tél.: (416) 961-7223, poste 5120, Courriel:
info@ccra-acrc.ca

Profil de l'entreprise

CANADIAN CANCER RESEARCH ALLIANCE (CCRA)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.