Selon la FCEI, les PME veulent des immigrants avec une formation technique et spécialisée



    QUEBEC, le 18 sept. /CNW Telbec/ - Monsieur Simon Prévost,
vice-président, Québec, de la Fédération canadienne de l'entreprise
indépendante (FCEI) a expliqué ce matin devant les membres de la Commission de
la culture chargée d'étudier le plan d'immigration gouvernemental qu'il faut
revoir les compétences des immigrants que le Québec sélectionne. "Il ne suffit
plus de parler de l'importance de l'immigration dans la solution de la pénurie
de main-d'oeuvre qualifiée, mais il faut développer une véritable vision
gouvernementale qui s'articulera autour des besoins réels des PME en terme de
compétences. Il faut aussi mettre fin à toutes les tracasseries
administratives qui empêchent les dirigeants de PME de recruter rapidement du
personnel de l'étranger" a expliqué monsieur Prévost.
    En effet, en comparant les données de la FCEI sur les travailleurs les
plus demandés par les dirigeants de PME et celles du ministère de
l'Immigration et des Communautés culturelles sur les compétences des
immigrants admis au Québec, on constate qu'il y a toujours une nette
inadéquation entre l'offre de compétences fournies par le système
d'immigration et les besoins de main-d'oeuvre des dirigeants de PME. "Bien que
le nombre de diplômés universitaires soit important pour toute société, il
n'en demeure pas moins que les dirigeants de PME ont besoin de chauffeurs, de
vendeurs, d'opérateurs de machinerie lourde, de mécaniciens, etc. Il faut
sélectionner davantage d'immigrants qui peuvent pourvoir rapidement aux postes
vacants."
    Les recherches de la FCEI montrent que seulement 20 % des dirigeants de
PME ont embauché un immigrant au cours des cinq dernières années. "Les
obstacles au recrutement du personnel sont importants et il faut tout mettre
en branle pour faciliter la tâche à celui qui veut recruter à l'étranger. Les
formalités administratives sont nombreuses, coûteuses et les délais de
traitement sont très longs. Tout cela décourage les dirigeants de PME et c'est
pourquoi le plan gouvernemental doit prendre en compte ces freins au
recrutement d'immigrants." a indiqué monsieur André Lavoie, analyste principal
des politiques à la FCEI.

    Fiscalité et attrait des immigrants

    De plus, les représentants de la FCEI ont fait valoir auprès de la
ministre et des élus l'impact de la fiscalité sur la capacité du Québec de
recruter et de maintenir les immigrants au Québec. "Afin d'attirer plus
d'immigrants économiques véritablement intéressés à venir s'installer au
Québec et à y demeurer pour créer de la richesse, il faut faire beaucoup mieux
en matière fiscale pour les PME. En évitant de taxer davantage les entreprises
déjà surtaxées, on ne peut que stimuler l'activité économique et la richesse
collective et être ainsi mieux en mesure de payer les services publics
auxquels la population s'attend." a souligné monsieur Prévost.
    L'analyse comparative des taux statutaires de l'impôt des sociétés
démontre que les PME du Québec font face à un "déséquilibre fiscal" par
rapport à leurs concurrentes d'ailleurs au pays. En 2007, plus d'une PME sur
deux est d'avis que le taux d'imposition actuel des PME (8 %) devrait être
réduit graduellement à 5 %, soit environ à la moyenne canadienne.

    Difficultés d'intégration

    Selon les dernières données de sondage de la FCEI sur l'immigration, les
barrières linguistiques (deux PME sur trois) ainsi que les relations
difficiles avec d'autres employés en raison des différences culturelles ou
religieuses (une PME sur trois) étaient au nombre des obstacles à
l'intégration identifiés par les PME. Un certain nombre de PME ont également
mentionné l'évaluation des diplômes acquis à l'étranger ainsi que le manque de
services permettant aux nouveaux immigrants et à leur famille de s'intégrer
dans la collectivité.
    Par ailleurs, comme de nombreux immigrants ont laissé derrière eux leur
famille, leurs amis et leur culture et qu'ils ont dû assumer des coûts
importants pour venir s'établir au Québec, plusieurs dirigeants de PME ont
compris l'importance de les aider. C'est pourquoi, dans la mesure de leurs
moyens, le tiers des PME ayant embauché des immigrants au cours des
cinq dernières années ont essayé de leur faciliter les choses en leur offrant
un peu d'assistance. Parmi les entreprises ayant embauché un immigrant déjà
installé au Canada et autorisé à y travailler, 42 % ont offert une formation
linguistique, plus du tiers ont fourni une aide à l'établissement, par
exemple, pour trouver un hébergement.
    "Dans ce contexte, le gouvernement québécois doit tout mettre en branle
pour faciliter l'intégration des travailleurs immigrants et de leur famille.
De plus, il faut que les différents organismes à vocation économique et les
autorités d'immigration du gouvernement offrent aux entrepreneurs des services
structurés leur permettant de trouver des acheteurs potentiels parmi les
immigrants entrepreneurs désireux de venir faire des affaires au Québec. Les
difficultés de relève entrepreneuriale constatées au Québec pourraient être
atténuées par une immigration d'affaires plus vigoureuse." de conclure
monsieur Prévost.

    Le mémoire de la FCEI intitulé "Les PME et l'immigration : Perspectives
sur les besoins en main-d'oeuvre" est disponible sur le site de la FCEI, au
www.fcei.ca/quebec/

    -------------------------------------------------------------------------
    La Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI) représente
les intérêts des PME auprès des gouvernements. Elle regroupe 105 000 PME au
Canada, dont 24 000 au Québec. La FCEI est non partisane et son financement
provient uniquement de l'adhésion de ses membres.
    -------------------------------------------------------------------------




Renseignements :

Renseignements: Marie Vaillant, directrice des communications, (514)
861-3234, cellulaire: (514) 919-9535


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.