Selon la FCEI, le ministre Béchard s'acharne sur les petits distributeurs d'essence et de diesel



    MONTREAL, le 22 nov. /CNW Telbec/ - "Le ministre Béchard s'est
complètement trompé de cible en déposant cette semaine le projet de loi no 41
sur la vente de l'essence. Il visait la transparence des prix et le bien des
consommateurs. Dans les faits, ce sont les petits distributeurs et détaillants
qui passeront à la caisse et non pas les producteurs de pétrole!" Tels sont
les propos du vice-président, Québec, de la Fédération canadienne de
l'entreprise indépendante (FCEI), monsieur Simon Prévost, en réaction au
projet de loi no 41. Ce projet de loi, déposé plus tôt cette semaine par le
ministre Béchard, obligera les entreprises qui vendent au détail de l'essence
ou du carburant diesel à afficher les composantes du prix de vente de ces
produits et aussi à aviser la Régie de l'énergie de toute modification de ce
dernier. "En imposant une réglementation lourde et coûteuse à toutes les
entreprises oeuvrant dans ce secteur, ce sont les détaillants en premier lieu
et non les grandes pétrolières qui paieront les variations des prix de
l'essence. De plus, la volonté de voir la Régie fixer un prix maximum de vente
de l'essence tue à la base le principe du libre marché et constitue un
non-sens alors que le vrai problème se trouve sur les marchés internationaux."
a expliqué monsieur Prévost.

    Une réglementation tatillonne

    La FCEI considère que l'adoption de ce projet de loi serait un véritable
coup de Jarnac pour les petits distributeurs et détaillants d'essence et de
diesel qui dans bien des cas n'ont pas de marges de profits exorbitantes.
"Plusieurs études, tout aussi crédibles les unes que les autres, démontrent
que plus une entreprise est de petite taille, plus les coûts de conformité à
la réglementation sont importants. Les obligations d'affichage des
modifications de prix - constante, il va sans dire - et de transmission à la
Régie de ces informations nous démontrent que les coûts réglementaires ont été
carrément escamotés par le ministre." Par ailleurs, la FCEI a publié une étude
sur la réglementation en 2005 qui démontre que l'impact des coûts de la
réglementation chez les PME atteint 8 milliards au Québec annuellement.
"Autant de frais qui nuisent carrément à la croissance des PME, à la création
d'emplois et au développement économique."
    Monsieur Prévost a demandé au gouvernement de retirer ce projet de loi.
"A sa face même, il fera porter l'odieux de la fixation des prix des
pétrolières aux plus petits détaillants. Le projet de loi ne rencontre en rien
les intentions du législateur et nuit aux petits distributeurs d'essence. En
demandant à la Régie de fixer un prix maximum, les notions de transparence des
prix n'ont plus de sens et la réglementation proposée n'a plus aucune raison
d'être." a t-il conclu.

    -------------------------------------------------------------------------
    La Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI) représente
les intérêts des PME auprès des gouvernements. Elle regroupe 105 000 PME au
Canada, dont 24 000 au Québec. La FCEI est non partisane et son financement
provient uniquement de l'adhésion de ses membres.
    -------------------------------------------------------------------------




Renseignements :

Renseignements: Marie Vaillant, directrice des communications, (514)
861-3234, Cel.: (514) 919-9535


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.