Selon la FCCQ, l'avenir du secteur agroalimentaire passe par la créativité et l'innovation, et non par plus de réglementation



    MONTREAL, le 4 sept. /CNW Telbec/ - Dans le cadre des consultations de la
Commission sur l'avenir de l'agriculture et de l'agroalimentaire québécois,
qui ont lieu aujourd'hui à Montréal, la Fédération des chambres de commerce du
Québec (FCCQ) a fait connaître ses recommandations visant à permettre à ce
secteur clé de l'économie québécoise d'assurer son développement, sa pérennité
et son dynamisme.
    Alors que le domaine de l'agriculture connaît un vieillissement tout
particulier de sa main-d'oeuvre et que les activités de fabrication sont
menacées par un environnement hautement concurrentiel, le dynamisme
entrepreneurial est un moteur essentiel à la performance future de l'industrie
agroalimentaire, ce qui répond au premier axe d'intervention de la vision
économique de la Fédération. Cependant, que ce soit pour la création d'une
nouvelle entreprise ou pour la mise en oeuvre d'un nouveau projet de
croissance et de développement, la FCCQ tient à souligner que la qualité de
l'environnement d'affaires est prépondérante pour que ce dynamisme
entrepreneurial soit généralisé et contienne des effets porteurs et
structurants dans l'ensemble des économies régionales.
    En premier lieu, pour assurer la compétitivité des entreprises
agroalimentaires québécoises, la FCCQ insiste donc sur le fait que le
gouvernement doit impérativement alléger la règlementation et la structure
fiscale de ces entreprises. Cet allègement doit être jumelé avec un appui
soutenu à l'innovation et l'amélioration de la productivité. "Ces conditions
s'avèrent indispensables afin que les entreprises agroalimentaires québécoises
puissent relever efficacement les défis engendrés par l'intensification de la
globalisation et par l'augmentation de la concurrence en provenance des pays
en émergence", de déclarer la présidente-directrice générale de la FCCQ,
Françoise Bertrand.
    De plus, selon la FCCQ, il ne fait pas de doute que, pour se tailler une
place de choix sur leurs marchés respectifs, les filières industrielles des
différentes régions du monde, dont celle de l'agroalimentaire québécoise,
devront adopter une approche axée sur la promotion de leurs éléments
distinctifs. C'est pourquoi la FCCQ recommande la promotion du savoir-faire
québécois et la valorisation de l'image de marque, une démarche d'autant plus
justifiée que la filière agroalimentaire québécoise contient un ensemble de
niches à forte valeur ajoutée déjà bien reconnues et établies. Cette démarche,
rappelle la FCCQ, devra se faire selon les règles du marché et non par plus de
réglementation.
    En outre, la FCCQ encourage le gouvernement à concentrer son action sur
l'amélioration du climat d'affaires, celle-ci passant par l'instauration d'un
guichet unique de services des différents ministères et agences ainsi que par
une offre régionalisée à l'intention des PME du secteur agroalimentaire.
    Enfin, au-delà de ses recommandations, la FCCQ a également rappelé
l'important rôle joué par le secteur agroalimentaire dans l'occupation du
territoire ainsi que le développement régional, de même que son influence sur
d'autres industries, dont celle du tourisme, qui misent sur une offre basée
sur le terroir régional. "L'accompagnement de ce secteur dans le tournant qui
lui est aujourd'hui imposé est donc non seulement fondamental pour l'avenir de
l'agroalimentaire mais également essentiel au développement durable de
l'économie québécoise", de conclure Françoise Bertrand.

    A propos de la FCCQ

    Grâce à son vaste réseau de 162 chambres de commerce, la FCCQ représente
57 000 membres exerçant leurs activités dans tous les secteurs de l'économie
et sur l'ensemble du territoire québécois. Plus important réseau de gens
d'affaires et d'entreprises au Québec, la FCCQ est l'ardent défenseur des
intérêts de ses membres au chapitre des politiques publiques, favorisant ainsi
un environnement d'affaires innovant et concurrentiel.




Renseignements :

Renseignements: Maryse Beaumier-Robert, Coordonnatrice aux
communications, Fédération des chambres de commerce du Québec, (514) 844-9571,
poste 3242

Profil de l'entreprise

Fédération des chambres de commerce du Québec

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.