Selon la CCQ, la construction continuera sur sa lancée en 2008 - Une hausse prévue de 3 % de l'activité sur les chantiers



    MONTREAL, le 3 déc. /CNW Telbec/ - Selon la Commission de la construction
du Québec (CCQ), un volume de travail de 128 millions d'heures travaillées
sera atteint sur les chantiers de construction en 2008. Il s'agirait d'une
hausse de 3 % du volume d'activité comparativement à l'an dernier.
    "Les perspectives de l'industrie de la construction demeurent favorables.
L'activité s'annonce plus vigoureuse en 2008. En fait, nous estimons que
l'activité sur les chantiers devrait croître encore au cours des prochaines
années, pour atteindre un sommet de 140 millions d'heures en 2011", a déclaré
M. André Ménard, président-directeur général de la CCQ, lors de la conférence
annuelle de l'organisme portant sur les perspectives économiques de la
construction québécoise.
    "Notre gouvernement a annoncé récemment d'importants investissements,
notamment dans les domaines de l'éducation, de la santé, des routes et des
infrastructures municipales, lesquelles totaliseront 30 milliards de dollars
d'ici cinq ans. De plus, nous investirons 31 milliards de dollars au cours des
dix prochaines années dans le secteur de l'énergie. Ces investissements
profiteront grandement à l'industrie de la construction", a souligné, lors de
cette conférence, M. David Whissel, ministre du Travail du Québec. "Le Québec
doit moderniser ses infrastructures, afin de continuer à offrir des services
de qualité aux citoyens."
    En ce qui concerne la situation de chacun des secteurs de la
construction, celle du génie civil et de la voirie est la plus prometteuse. Le
démarrage, ce printemps, du chantier du complexe Eastmain-1-A-Rupert a relancé
les travaux à la Baie-James, tandis que les travaux routiers bénéficient de la
croissance spectaculaire allouée au budget routier provincial.
    Le bâtiment institutionnel et commercial s'est, quant à lui, redressé,
après une légère baisse de régime en 2006; son activité continuera à croître
l'an prochain. Il pourra compter sur des investissements majeurs dans les
domaines de la santé et de l'éducation, tout en tirant profit d'une remontée
du marché des immeubles de bureaux et de l'audace dont font preuve les
promoteurs dans le commerce de détail. Une relance est également anticipée en
2008 dans le secteur industriel. Plusieurs projets sont annoncés du côté de
l'industrie minière ainsi que dans les secteurs de l'aluminium et du pétrole.
    Seul le secteur résidentiel, qui a livré une performance surprenante en
2007, reprendra, dès 2008, sa tendance baissière. Celle-ci devrait toutefois
être éclipsée par la vitalité de la construction non résidentielle.

    
                       Heures travaillées (en millions)

    -------------------------------------------------------------------------
    Secteur                     2006              2007                 2008
                                               Estimation           Prévision
    -------------------------------------------------------------------------
    Total                      123,5             124,5                128,0
                   Variation      -2 %               1 %                  3 %

    Institutionnel et
     commercial                 59,6              60,5                 62,0
                   Variation      -4 %               2 %                  2 %

    Industriel                  14,9              12,5                 14,0
                   Variation       1 %             -16 %                 12 %

    Génie civil et
     voirie                     23,1              25,0                 28,0
                   Variation       0 %               8 %                 12 %

    Résidentiel                 26,0              26,5                 24,0
                   Variation      -2 %               2 %                 -9 %
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

    Source : Commission de la construction du Québec

    Perspectives régionales

    Le volume de travail de la moitié des 10 régions du Québec croîtra en
2008. La plus forte croissance est prévue à la Baie-James, où le volume de
travail doublera, grâce au chantier d'Eastmain-1-A-Rupert. L'Outaouais, pour
sa part, bénéficiera d'une hausse de 10 %, stimulée par les travaux
d'interconnexion de lignes électriques avec l'Ontario. Les travaux de génie
contribueront également à la croissance de 5 % dans les régions de Québec et
du Grand Montréal, tandis que le secteur industriel permettra à la Côte-Nord
d'atteindre une croissance de 5 %.
    L'Abitibi-Témiscamingue conservera un nombre d'heures travaillées
comparable à 2007, de même que le Bas-Saint-Laurent-Gaspésie. En ce qui
concerne cette dernière région, les chantiers d'éoliennes se poursuivront,
tandis que le projet de port méthanier pourrait s'ajouter à la fin de l'année
2008.
    Le Saguenay-Lac-Saint-Jean subira le contrecoup de la fin du chantier
Péribonka-IV, malgré le lancement du chantier de l'usine AP50 d'Alcan. Les
heures travaillées diminueront ainsi de 5 %. L'Estrie enregistrera également
une baisse de 5 % de son volume d'activité, en raison du recul des secteurs
résidentiel et industriel. Finalement, une décroissance de 10 % est attendue
dans la région de la Mauricie-Bois-Francs, où le secteur du génie civil et de
la voirie ressentira les effets de la fin des chantiers de Chute-Allard et de
Rapides-des-Coeurs.

         Variation des heures travaillées par région, pour 2006-2008

    -------------------------------------------------------------------------
                                2006              2007                 2008
    2008                                       Estimation           Prévision
    -------------------------------------------------------------------------
    Bas-Saint-Laurent-Gaspésie    -7 %               1 %                  0 %
    Saguenay-Lac-Saint-Jean       20 %              10 %                 -5 %
    Québec                         6 %              -4 %                  5 %
    Mauricie-Bois-Francs          14 %              -7 %                -10 %
    Estrie                        10 %               1 %                 -5 %
    Grand Montréal                -3 %               1 %                  5 %
    Outaouais                     -7 %              15 %                 10 %
    Abitibi-Témiscamingue        -23 %               0 %                  0 %
    Baie-James                   -50 %              50 %                100 %
    Côte-Nord                    -20 %              -1 %                  5 %
    Ensemble de la province       -2 %               1 %                  3 %
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    

    Source : Commission de la construction du Québec

    Besoins en main-d'oeuvre : 14 000 nouveaux travailleurs par année

    L'industrie de la construction aura besoin d'environ 14 000 nouveaux
travailleurs par année au cours des quatre prochaines années, afin de faire
face à l'augmentation du volume de travail sur les chantiers et aux départs.
Si l'industrie dénombre actuellement 134 000 travailleurs actifs, la CCQ
estime que la construction devra en compter près de 150 000 à la fin de 2011
pour être en mesure de réaliser tous les travaux prévus sur les chantiers.
    Pour y parvenir, le ministre du Travail compte sur la collaboration de la
CCQ, des partenaires patronaux et syndicaux de la construction, sur ceux de
l'éducation et de l'emploi. "Ensemble, ils devront redoubler d'ardeur pour
attirer de nouveaux travailleurs dans l'industrie. De son côté, le
gouvernement les soutiendra par la formation initiale et le recyclage de la
main-d'oeuvre en provenance d'autres secteurs. Pour l'année 2008 seulement,
environ 10 000 travailleurs auront à être remplacés dû aux départs, et environ
4 000 nouveaux emplois devront être comblés pour répondre à la croissance
anticipée".
    "L'industrie possède tous les outils pour atteindre cette cible. Nous
nous engageons à tout mettre en oeuvre pour que l'industrie obtienne le nombre
de travailleurs de qualité dont elle a besoin", a conclu le
président-directeur général de la CCQ, M. André Ménard.




Renseignements :

Renseignements: André Martin, conseiller en relations publiques, (514)
341-7740, poste 6352, (514) 770-1356; Source: Commission de la construction du
Québec


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.