Selon EDC, les contraintes pesant sur la capacité industrielle américaine alimenteront la croissance des exportations canadiennes en 2015

TORONTO, le 23 avril 2015 /CNW/ - Selon les nouvelles prévisions à l'exportation publiées par Exportation et développement Canada (EDC), les contraintes de la capacité industrielle sur le marché américain seront un moteur essentiel de la croissance économique mondiale au cours des deux prochaines années.

« L'envolée de la demande américaine a absorbé l'excédent de la capacité industrielle aux États-Unis, » a déclaré Peter Hall, économiste en chef d'EDC. « Les producteurs ayant à disposition d'abondantes liquidités cherchent de nouvelles destinations où investir leur excédent de capitaux. »

Par ailleurs, l'appréciation du dollar américain vient renforcer l'attractivité des investissements étrangers et des importations. Ensemble, ces forces créent un contexte très porteur dans lequel les compagnies canadiennes sont appelées à combler les besoins en biens, en services et en capacités de production de l'économie américaine.

« Il y a un resserrement de la capacité partout sur le marché américain. Si une compagnie ne peut trouver aux États-Unis la capacité dont elle a besoin, elle se tournera vers ses voisins », a déclaré M. Hall. « Pour les entreprises canadiennes - petites, moyennes ou grandes -, aujourd'hui est sans doute le meilleur moment pour commencer à exporter vers le marché américain. »

« La confiance renaît chez les consommateurs américains. Les chiffres de l'emploi progressent, les salaires augmentent et les ratios de la dette diminuent, sans compter que les Américains se remettent à dépenser. Résultat : les installations industrielles aux États-Unis utilisent toutes leurs capacités afin de tenter de répondre à la demande grandissante, » a ajouté M. Hall.

EDC escompte une croissance de l'économie américaine de 3,6 % en 2015 et de 3,3 % en 2016. 

La valeur des exportations canadiennes vers les États-Unis devrait diminuer de 1 % en 2015, surtout sous l'effet du tassement des cours énergétiques. Cependant, les industries hors énergie afficheront une robuste croissance, le secteur de la machinerie industrielle dominant le tableau des exportations avec un essor de 17 %.

« Même si l'économie américaine fait figure de principale locomotive de la croissance d'autres économies emboîteront le pas», a indiqué M. Hall. « La croissance se propagera en Europe, au reste du monde développé et aux marchés émergents. »

Le secteur canadien des exportations s'est considérablement diversifié vers les marchés émergents ces dernières années, et cette tendance devrait se maintenir en 2016. D'à peine 5 % en 2000, la part des exportations canadiennes à destination des marchés émergents dépasse désormais les 12 %.

« La récente poussée de la croissance américaine s'est surtout répercutée sur l'économie intérieure, mais nous constatons que ce dynamisme gagne maintenant l'économie mondiale où il génère des retombées très positives », a indiqué M. Hall. « L'économie américaine compte parmi la poignée d'économies possédant la puissance nécessaire pour dynamiser la croissance mondiale, et c'est exactement le scénario sur lequel nous tablons pour 2015 et 2016. »

« L'établissement récent d'un centre du renminbi au Canada, conjugué au raffermissement de la demande, contribuera à la formation de nouveaux débouchés pour les entreprises canadiennes sur le marché chinois », a précisé M. Hall. « L'explosion de la classe moyenne sur les marchés émergents entraîne par ailleurs une hausse de la demande en produits de base et en produits canadiens. »

Malgré les répercussions très négatives du tassement des cours pétroliers sur les exportations canadiennes, l'équipe des services économiques d'EDC s'attend à ce que les effets positifs d'un dollar canadien moins vigoureux sur les secteurs hors énergie produisent un résultat net neutre à l'ensemble de l'économie cette année. De surcroît, un huard volant à plus basse altitude devrait accroître l'investissement étranger au Canada pendant les deux prochaines années.

D'après l'équipe des services économiques d'EDC, la croissance à l'export du Canada devrait atteindre 1 % en 2015 et 7 % en 2016, tandis que l'essor du PIB du Canada devrait s'élever à 2,4 % en 2015 et en 2016.

Selon les prévisions à l'exportation d'EDC, la croissance mondiale s'établira à 3,5 % cette année, puis gagnera de nouveau 3,9 % en 2016.

« Même si la croissance est de retour, les entreprises et les investisseurs devraient être conscients des risques encore présents sur les marchés mondiaux », a précisé M. Hall. « Malgré des progrès sensibles, l'Europe demeure aux prises avec une grave situation budgétaire. De plus, les cours des produits de base restent instables. À cela s'ajoutent de multiples risques géopolitiques, notamment en Russie, au Moyen-Orient et en Centrafrique. Ces risques et bien d'autres doivent toujours être pris en compte et, dans la mesure du possible, atténués. »

M. Hall a recommandé la prudence : « Le numéro d'équilibriste de l'économie mondiale tire à sa fin, mais il subsiste d'importants risques issus de l'après-crise. Il est donc essentiel que les entreprises se prémunissent contre ces risques. »

EDC est la première société d'assurance et de financement auprès des petites entreprises canadiennes qui vendent à l'étranger ou y exercent des activités. Reconnue comme l'un des grands spécialistes du commerce extérieur au Canada, l'équipe des services économiques d'EDC met gratuitement au service des entreprises canadiennes son expertise afin de les aider à augmenter leurs ventes à l'étranger et à gérer les risques sur les marchés où ils sont présents.

Les Prévisions à l'exportation, publication semestrielle d'EDC, présentent la dernière conjoncture mondiale des exportations, y compris les perspectives liées aux principales tendances économiques ainsi que les stratégies d'exportation visant à aider les entreprises canadiennes à maximiser leur croissance sur les marchés. Elles analysent aussi un éventail de risques auxquels les exportateurs doivent se préparer.

À propos d'EDC

Organisme de financement du commerce extérieur du Canada, EDC offre des solutions de financement et d'assurance au pays et partout ailleurs dans le monde afin d'aider les entreprises canadiennes de toutes tailles à profiter des débouchés sur le marché international. En tant que société d'État exerçant ses activités dans un souci de rentabilité et appliquant des principes commerciaux, EDC travaille avec des institutions financières des secteurs privé et public dans le but de renforcer la capacité des entreprises canadiennes de s'implanter sur les marchés étrangers et d'y investir.

Pour en savoir plus au sujet des façons dont EDC peut aider votre entreprise, veuillez visiter le www.edc.ca.

 

SOURCE Exportation et développement Canada

Renseignements : Porte-parole, Phil Taylor, Exportation et développement Canada, 613-598-2904, ptaylor@edc.ca

LIENS CONNEXES
http://www.edc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.