Sécurité des piscines résidentielles - LE GOUVERNEMENT LIBERAL FAIT PREUVE DE LAXISME ET DE NEGLIGENCE



    QUEBEC, le 3 juin /CNW Telbec/ - La députée de Joliette, Véronique Hivon,
a dénoncé aujourd'hui à l'Assemblée nationale le laxisme dont fait preuve la
ministre des Affaires municipales, Nathalie Normandeau, qui n'a toujours pas
donné un suivi approprié à la loi 18 adoptée en octobre 2007 pour améliorer la
sécurité des piscines résidentielles.
    "Il aura fallu le décès de la petite Judy Mirandette-Gaudette de
Joliette, de même qu'une pétition de 6000 signatures pour que le gouvernement
libéral décide enfin d'aller de l'avant et qu'il modifie la loi afin de mettre
en place des normes plus sécuritaires. Il semble que ce ne soit pas suffisant
puisque dans quelques semaines, il y aura deux ans que la loi a été adoptée et
le règlement prévoyant les nouvelles normes de sécurité n'est toujours pas
adopté. Une fois de plus, le gouvernement libéral se traîne lamentablement les
pieds", a accusé la députée de Joliette.
    Elle a rappelé le drame de Judy Mirandette-Gaudette, une adolescente de
13 ans, survenu en juillet 2005. La jeune fille est décédée par noyade après
que ses cheveux furent aspirés par le drain latéral d'une piscine gonflable.
En mai 2006, sa mère, Louise Mirandette, s'était déplacée à l'Assemblée
nationale pour déposer sa pétition et rencontrer la ministre Normandeau.

    LA LOI : UNE COQUILLE VIDE

    En octobre 2007, l'Assemblée nationale adoptait la loi 18 sur la sécurité
des piscines résidentielles. Cette loi demeure à ce jour une coquille vide. Le
règlement qui prévoyait un encadrement uniforme par des normes n'a toujours
pas été adopté. "Le gouvernement libéral a fait adopter une loi pour faire
bonne figure à la suite de la pression populaire mais il n'a absolument rien
fait depuis pour adopter les normes permettant de lui donner effet. Comment
les municipalités peuvent-elles s'assurer de la sécurité si aucune règle n'est
prévue? C'est inacceptable! Devra-t-on attendre qu'un autre drame se produise
pour que le gouvernement s'active enfin?", se demande Véronique Hivon.

    LA MINISTRE NORMANDEAU NE REPOND PAS

    La députée de Joliette salue le courage et l'acharnement de Mme
Mirandette qui, après trois ans de démarches, n'a pas abandonné son ambition
de convaincre le gouvernement libéral de l'urgence de prévoir des normes de
sécurité. Elle reproche à la ministre des Affaires municipales, Nathalie
Normandeau, son manque d'empathie. "Mme Mirandette écrit fréquemment à la
ministre Normandeau qui ne daigne même pas donner suite à ses correspondances.
C'est franchement décevant de la part d'une vice-première ministre qui semble
prendre cette cause à la légère", a déploré Véronique Hivon.
    "La sécurité des personnes, c'est une mission fondamentale de l'Etat. Une
autre saison estivale est à nos portes et on ne peut tolérer un été de plus à
risquer la vie de nos enfants, et ce, à cause de la négligence du gouvernement
libéral. Qu'attendent donc la ministre Normandeau et le premier ministre Jean
Charest pour agir?", a conclu la députée de Joliette.
    -%SU: LAW,CPN
    -%RE: 37




Renseignements :

Renseignements: Eric Gamache, Attaché de presse, Aile parlementaire du
Parti Québécois, (418) 643-2743


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.