SE DOTER DE L'UN DES MEILLEURS SYSTÈMES D'ÉDUCATION AU MONDE D'ICI 2020

MONTRÉAL, le 12 avril /CNW Telbec/ - Les fondateurs de la Coalition pour l'avenir du Québec, Messieurs François Legault et Charles Sirois, en compagnie de Madame Chantal Longpré, ont présenté aujourd'hui un texte contenant les propositions de la Coalition en matière d'éducation. Les membres de la Coalition souhaitent que le Québec se dote de l'un des meilleurs systèmes d'éducation au monde d'ici 2020. Les idées contenues dans ce texte de la Coalition serviront à entamer le dialogue avec les Québécoises et Québécois sur le thème de l'éducation. À la suite de ces échanges avec la population, la Coalition déposera d'ici la fin de l'année un plan d'action qui fera une synthèse des gestes à poser pour faire avancer le Québec

« Nous pouvons être fiers de notre système d'éducation qui, en quelques décennies, a haussé sa performance à celle de la moyenne des pays développés. Nous continuons cependant d'afficher un écart important avec les chefs de file. Une nouvelle vague de changements est donc nécessaire pour faire de notre système d'éducation l'un des meilleurs au monde d'ici 2020 », a déclaré François Legault.

« Nous mettons de l'avant des idées qui visent à améliorer les résultats et l'efficacité du réseau public d'éducation. Pour ce faire, il faut rapprocher les centres de décisions des citoyens, en plus de responsabiliser et de valoriser le travail des hommes et des femmes qui œuvrent en éducation », a ajouté Charles Sirois.

Les propositions de la Coalition s'articulent autour de trois grandes initiatives qui permettront au système d'éducation de se démarquer davantage.

Initiative 1: Un nouveau pacte avec les enseignants
La Coalition propose une augmentation salariale moyenne d'environ 20 % pour les enseignants du primaire et du secondaire, accompagnée d'une plus grande autonomie en classe. La sélection et la formation des enseignants et directions d'école seraient plus rigoureuses, et les diplômés de facultés universitaires autres que d'éducation pourraient accéder à l'enseignement plus aisément. En contrepartie, les enseignants seraient évalués deux fois par année par les directions d'écoles. Cette évaluation porterait sur plusieurs critères, dont la réussite des élèves.

Initiative 2: Plus d'autonomie pour les enseignants et les directions d'écoles
La Coalition propose de fusionner les 69 commissions scolaires et les directions régionales du ministère de l'Éducation afin qu'il ne reste que 39 directions régionales ayant des responsabilités clairement définies. Les élections scolaires et les postes de commissaires seraient abolis. La majeure partie des responsabilités (ressources humaines, éducatives, matérielles et informatiques) des commissions scolaires seraient éliminées ou transférées aux écoles. Les parents devraient jouer un rôle accru au sein du système d'éducation. Il est donc proposé d'augmenter leur nombre sur les conseils d'établissement.

Initiative 3: Plus de diplômés collégiaux et universitaires
Finalement, la Coalition propose que les cégeps et les universités s'engagent à utiliser leur financement public pour améliorer leur performance, en se concentrant moins sur la bureaucratie et plus sur leur offre de services aux étudiants. Il est également proposé d'inciter les universités à unir leurs forces pour développer des pôles de formation et de recherche d'envergure internationale, notamment en permettant aux universités de moduler les frais de scolarité pour certains programmes.

Ces trois initiatives seraient implantées sur quatre ans, et coûteraient, à terme, 950 millions $ par année. Ces investissements seraient financés par les gains reliés à la restructuration des commissions scolaires, le gel des subventions aux écoles privées, la fermeture du siège social de l'Université du Québec, ainsi que par des gains d'efficacité chez Hydro-Québec.

« Il est temps d'agir. Et surtout, d'avoir le courage de passer de la parole aux actes. Il n'existe pas de plus grand projet collectif que de permettre à nos enfants de réussir, dans une école soutenue par sa communauté. Il faut donner à notre jeunesse les outils essentiels pour son mieux-être et son avenir, qui est aussi le nôtre », a affirmé Chantal Longpré.

Ces propositions s'inscrivent dans la démarche annoncée par la Coalition le 21 février dernier. Trois autres textes succéderont à celui-ci et aborderont les thèmes suivants : santé, économie et culture. Des échanges avec la population visant à bonifier les idées avancées par la Coalition sont en cours et se poursuivront au cours des prochains mois, via le web (www.coalitionavenir.org) ainsi que dans le cadre d'événements. L'exercice culminera par la présentation d'un Plan d'action pour le Québec d'ici la fin de l'année.

SOURCE COALITION POUR L'AVENIR DU QUEBEC

Renseignements :

Paul B. Goulet
(514) 710-8290
    Diane Jeannotte
(514) 772-8019

Profil de l'entreprise

COALITION POUR L'AVENIR DU QUEBEC

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.