Sauvegarde de Chantiers Chibougamau - Le Groupe d'action questionne le jugement du directeur régional du ministère des Ressources naturelles



    CHIBOUGAMAU, QC, le 25 fév. /CNW Telbec/ - Le Groupe d'action pour la
sauvegarde de Chantiers Chibougamau remet en question le jugement du directeur
régional du ministère des Ressources naturelles Nord-du-Québec, monsieur Guy
Hétu, sur la question des attributions forestières sur le territoire de la
Paix des braves.
    Jeudi dernier, au cours d'une rencontre lors de l'occupation des bureaux
du ministère à Chibougamau (communiqué du 21 février), Guy Hétu a affirmé au
porte-parole du Groupe d'action Réjean Girard et au représentant syndical
Bruno Marceau, qu'il était le grand responsable du retard que prend le calcul
de la possibilité forestière dans le territoire de la Paix de braves.
    "Guy Hétu nous a affirmé qu'il était celui qui avait demandé au Forestier
en chef de retarder au 1er avril prochain les résultats du calcul de la
possibilité forestière dans ce nouveau régime forestier. Quel manque de
jugement incroyable, qui a des conséquences énormes sur les opérations de
Chantiers Chibougamau, puisque l'entreprise ne sait toujours pas sur quels
approvisionnements elle pourra compter à partir d'avril prochain."
    "Pendant ce temps, toutes les entreprises forestières du reste du Québec,
et particulièrement les compétiteurs de Chantiers Chibougamau, savent sur
quelle quantité de bois elles peuvent compter dès aujourd'hui, tandis que
Chantiers Chibougamau est toujours dans la noirceur, et ce à un mois de
l'échéance des Contrats d'approvisionnements et d'aménagements forestiers", de
souligner le porte-parole du Groupe d'action pour la sauvegarde de Chantiers
Chibougamau et conseiller municipal, Réjean Girard.
    D'autre part, cette révélation jette un regard nouveau sur le rôle du
Forestier en chef Pierre Levac. En effet, à la suite d'une mise en demeure de
Chantiers Chibougamau (communiqué du 31 janvier), ce dernier mentionnait qu'en
raison de problèmes informatiques, il ne pourrait rendre disponible la
possibilité forestière sur le territoire de la Paix des Braves (communiqué du
11 février) avant le 1er avril.
    "Quelle contradiction incroyable entre ces deux fonctionnaires. Il y a
quelqu'un à quelque part qui se moque de nous et qui fait de la petite
politique sur le dos de 700 travailleurs. Est-ce le Forestier en chef ou le
Directeur régional ? Cela est tellement vrai que jeudi dernier (communiqué du
21 février), le Forestier en chef a annoncé que les chiffres de la Paix des
braves seront finalement disponibles le 17 mars. Tiens tiens ! Soudainement,
les problèmes informatiques sont résolus" d'affirmer sarcastiquement Réjean
Girard.
    Cette décision de retarder la sortie publique de la possibilité
forestière dans le territoire de la Paix des braves cause un tort incroyable à
l'entreprise Chantiers Chibougamau, qui pourrait voir ses approvisionnements
amputés de 60%, alors que la moyenne québécoise est de 20%. Le Groupe d'action
est d'avis que le ministre des Ressources naturelles Claude Béchard aurait dû
attendre de connaître la possibilité forestière sur l'ensemble du territoire
québécois, avant d'allouer des droits de coupe forestière à des entreprises
comme Abitibi Bowater.




Renseignements :

Renseignements: Réjean Girard, Porte-parole, (418) 748 3132 poste 2241,
(418) 748 3332

Profil de l'entreprise

Ville de Chibougamau

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.