Santé Canada approuve un nouveau traitement de chimiothérapie du cancer colorectal métastatique



    LAVAL, QC, le 18 juin /CNW/ - Santé Canada a approuvé l'utilisation
d'Eloxatin(R) (oxaliplatine pour injection) en association avec le
5-fluorouracile (5-FU) et la leucovorine (LV) (FOLFOX4) dans le traitement de
première et de deuxième ligne du cancer colorectal métastatique. Des essais
cliniques ont démontré qu'Eloxatin(R) administré en association avec le 5-FU
et la LV (FOLFOX4) peut prolonger la survie, réduire la taille des tumeurs et
retarder la progression de la maladie chez les patients atteints d'un cancer
colorectal métastatique.(1) Au Canada, le cancer colorectal est la deuxième
cause de mortalité attribuable au cancer.(2) Près de 50 % des patients ayant
fait l'objet d'un diagnostic de cancer colorectal finissent par souffrir de
métastases.(3)
    "Les thérapies d'association comprenant Eloxatin jouent actuellement un
rôle actif dans le traitement du cancer colorectal", a déclaré Barry Stein,
président de l'Association canadienne du cancer colorectal et survivant d'un
tel cancer. "J'ai eu à vivre l'expérience d'avoir à chercher un traitement
efficace du cancer colorectal et à ce titre, je me réjouis de l'approbation
d'Eloxatin car ce médicament donnera un nouvel espoir aux Canadiens souffrant
de cette maladie."
    Fabriqué par sanofi-aventis, Eloxatin(R) est un agent à base de platine
et l'un des premiers médicaments de sa catégorie présentant un niveau
d'activité important contre le cancer colorectal metastatique.

    Données cliniques

    Au cours d'un essai clinique international incluant des établissements de
recherche canadiens, des patients souffrant d'un cancer colorectal
métastatique n'ayant jamais été traité à qui on a administré du FOLFOX4 ont
affiché un taux de survie médiane de 19,4 mois, tandis que ceux traités au
moyen de l'association irinotécan administré avec le 5-FU/LV en bolus (IFL)
présentaient un taux de survie médiane de 14,6 mois; p moins que 0,0001. Chez
les patients traités au FOLFOX4, le taux de réponse global était
considérablement plus élevé (p égale 0,0075) et l'intervalle sans progression
de la maladie était plus long (8,7 mois comparativement à 6,9 mois; p égale
0,0014).(4)
    Des données cliniques additionnelles ont démontré que dans le cas du
cancer colorectal métastatique préalablement traité, les taux de réponse et
l'intervalle sans progression sont meilleurs avec le FOLFOX4 qu'avec le
5-FU/LV en perfusion. Dans un essai clinique, le délai médian avant la
progression était de 5,3 mois avec le FOLFOX4 comparativement à 2,6 mois avec
le 5-FU/LV (p égale 0,001). De plus, le taux de réponse global des patients
traités au FOLFOX4 était considérablement plus élevé (p égale 0,001).(1)(4) Il
a également été démontré que la chimiothérapie à base d'Eloxatin(R) est aussi
efficace chez les patients de plus de 65 ans que chez les personnes plus
jeunes.
    "L'approbation d'Eloxatin est une excellente nouvelle pour les Canadiens
qui souffrent du cancer colorectal" a déclaré le Dr Pierre Dubé,
Chirurgien-oncologue et Chercheur clinicien au Centre de recherche de
l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont, à Montréal. "En tant que Chirurgien-oncologue
ayant à traiter des Canadiens au prise avec cette maladie, je considère que
cette approbation est encourageante puisqu'Eloxatin est une option efficace
avec peu d'effets secondaires."

    Au sujet d'Eloxatin(R)

    Eloxatin(R) est l'un des premiers médicaments de sa catégorie
(DACH-platines) présentant un niveau d'activité important au cours du
traitement du cancer colorectal métastatique. Le platine de l'Eloxatin(R) se
lie à l'ADN des cellules cancéreuses, limitant ainsi la capacité des cellules
de se reproduire.
    Eloxatin(R) est actuellement disponible dans plus de 60 pays. Au Canada,
Eloxatin(R) administré en association avec le 5-FU et la LV (FOLFOX4) en
perfusion est maintenant indiqué dans le traitement du cancer colorectal
métastatique. Eloxatin(R) en association avec le 5-FU/LV (FOLFOX4) est
administré tous les 14 jours pour le traitement du cancer colorectal
métastatique.
    Au chapitre des effets indésirables observés, mentionnons : fatigue,
neuropathie, nausée, vomissements, diarrhée, stomatite, neutropénie,
thrombopénie, anémie, anomalies de la fonction hépatique et troubles
respiratoires. On a observé des réactions anaphylactiques pouvant survenir
dans les minutes qui suivent l'administration d'Eloxatin(R). Eloxatin(R) doit
être administré sous la surveillance d'un médecin expérimenté dans l'emploi
des agents chimiothérapeutiques contre le cancer.
    Sanofi-aventis a également déposé une demande auprès de Santé Canada au
sujet de l'emploi d'Eloxatin(R) dans le traitement adjuvant du cancer du
colon. Ce dossier est actuellement en examen.

    Le cancer colorectal au Canada

    On estime à 20 800 le nombre de Canadiens qui feront l'objet d'un
diagnostic de cancer colorectal en 2007, et à 8 700 le nombre de personnes
atteintes qui en mourront. Des 8 700 décès prévus en 2007, environ 46 % seront
des femmes 54 % seront des hommes.(2)
    Une femme sur 16 sera atteinte d'un cancer colorectal au cours de sa vie
et une sur 31 décédera des suites de la maladie. Un homme sur 14 sera atteint
d'un cancer colorectal au cours de sa vie et un sur 28 décédera des suites de
la maladie.(2)
    Des métastases sont présentes chez environ 25 % des personnes atteintes
d'un cancer colorectal au moment du diagnostic, et leur taux de survie
spontanée moyen est limité à cinq à six mois. Les métastases apparaissent
principalement dans le foie, 50 % à 70 % des patients ayant des métastases
hépatiques pendant la durée de leur cancer.

    A propos de sanofi-aventis

    Sanofi-aventis est un des leaders mondiaux des compagnies
pharmaceutiques. Sanofi-aventis s'appuie sur une recherche internationale pour
se développer dans sept domaines thérapeutiques majeurs : le cardiovasculaire,
la thrombose, le cancer, les maladies métaboliques, le système nerveux
central, la médecine interne et les vaccins. Sanofi-aventis est cotée à Paris
(EURONEXT : SAN) et à New-York (NYSE : SNY).
    Au Canada, sanofi-aventis emploie plus de 1 140 personnes. Son siège
social se trouve à Laval, au Québec.
    Cette année constitue un jalon important pour sanofi-aventis, car
l'entreprise célèbre son 50e anniversaire en recherche et traitement en
oncologie.

    
    Références :

    1.  Rothenberg ML, Oza AM, Bigelow RH, et al. Superiority of oxaliplatin
        and fluorouracil-leucovorin compared with either therapy alone in
        patients with progressive colorectal cancer after irinotecan and
        fluorouracil-leucovorin: interim results of a phase III trial.
        Journal of Clinical Oncology. 1er juin 2003; 21(11):2049-51.
    2.  Société canadienne du cancer.
http://www.cancer.ca/vgn/images/portal/cit_86751114/36/15/1816216925
cw_2007stats_ en.pdf .
    3.  http://www.phac-aspc.gc.ca/publicat/cdic-mcc/24-4/c_e.htm
        Consulté le 4 mai 2007.
    4.  Monographie de produit - Eloxatin(R) (Oxaliplatine pour injection),
        juin 15 2007, sanofi-aventis Canada Inc.
    





Renseignements :

Renseignements: ou pour planifier une entrevue avec le Dr Pierre Dubé ou
avec Barry Stein, veuillez communiquer avec : Pamela Pavlik, sanofi-aventis
Canada Inc., Laval, QC, pamela.pavlik@sanofi-aventis.com, (514) 856-3832; Lise
Huneault, MS&L, Montréal, QC, lisehuneault@videotron.ca, (514) 482-7524

Profil de l'entreprise

SANOFI-AVENTIS

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.