Santé Canada approuve l'utilisation d'AVASTIN en association avec le carboplatine et le paclitaxel dans le traitement des patients présentant un cancer du poumon non à petites cellules



    
    AVASTIN est maintenant approuvé pour le traitement de trois des quatre
    cancers les plus prévalents au Canada : le cancer du poumon, le cancer du
    sein et le cancer colorectal(i)
    

    TORONTO, le 9 avr. /CNW/ - Hoffmann-La Roche Canada (Roche) a annoncé
aujourd'hui que Santé Canada a approuvé AVASTIN(R) (bevacizumab), en
association avec le schéma chimiothérapeutique paclitaxel-carboplatine, pour
le traitement des patients atteints d'un cancer du poumon non à petites
cellules (CPNPC) avancé non résécable, récurrent ou métastatique, la forme la
plus courante de cette maladie dévastatrice.
    Cette approbation est fondée sur les données de l'essai pivot de phase
III (E4599) qui ont démontré que l'ajout d'AVASTIN au schéma
chimiothérapeutique paclitaxel-carboplatine permettait de prolonger de façon
significative la survie à plus d'un an. Il s'agit du premier traitement à
obtenir un tel résultat dans le cas du CPNPC. De plus, le taux de réponse
globale chez les patients recevant AVASTIN avec l'association
paclitaxel-carboplatine était plus de deux fois supérieur à celui des patients
ayant reçu l'association paclitaxel-carboplatine seule. AVASTIN a été approuvé
aux Etats-Unis pour le traitement du CNPC métastatique en octobre 2006.
    "L'approbation d'Avastin pour le traitement de première intention du
cancer du poumon non à petites cellules constitue une excellente nouvelle pour
les patients atteints du cancer du poumon au Canada, d'autant plus qu'elle est
obtenue dans le cadre du mois de la sensibilisation au cancer" a déclaré Dre
Vera Hirsh, du comité du cancer du poumon à l'Université McGill. "Pour les
patients atteints du cancer du poumon non à petites cellules, une plus grande
espérance de vie et ce, sans progression (et même des améliorations) des
symptômes associés à la maladie s'avère être un résultat grandement positif
pour leur santé générale. Avastin est le premier traitement qui, en
association avec la chimiothérapeutique, prolonge l'espérance de vie des
patients et leur permet de jouir d'une meilleure qualité de vie."
    AVASTIN est un traitement anti-angiogénique qui inhibe la croissance du
réseau de vaisseaux sanguins alimentant les tissus cancéreux en nutriments et
en oxygène. Il est le premier agent de sa classe à avoir constamment démontré
une amélioration globale et/ou un bienfait sur le plan de la survie sans
progression de la maladie chez les patients atteints d'un cancer colorectal,
d'un cancer du poumon, d'un cancer du sein ou d'un hypernéphrome. AVASTIN est
maintenant approuvé au Canada pour le traitement de trois des quatre cancers
les plus prévalents(ii) : le cancer du poumon, le cancer du sein et le cancer
colorectal, ce qui répond à des besoins non comblés des patients.
    Le cancer du poumon demeure la principale cause de mortalité attribuable
au cancer chez les hommes et chez les femmes au Canada et à l'échelle
mondiale. En moyenne, 460 Canadiens recevront un diagnostic de cancer du
poumon chaque semaine, et 388 d'entre eux décéderont des suites de cette
maladie. On estime qu'un homme sur 12 sera atteint d'un cancer du poumon au
cours de sa vie, et qu'un sur 13 en mourra. En ce qui concerne les femmes, on
estime qu'une sur 16 sera atteinte d'un cancer du poumon au cours de sa vie,
et qu'une sur 18 en mourra(iii).
    Roche mène encore des études sur AVASTIN dans le traitement du cancer du
poumon et dans celui de plusieurs autres types de tumeurs. Roche est
déterminée à offrir aux Canadiens des traitements novateurs qui ne détériorent
pas la qualité de vie des patients.

    A propos de l'étude E4599

    L'approbation de Santé Canada est fondée sur les résultats de l'étude
E4599 - une étude multicentrique de phase III, contrôlée et randomisée. En
tout, 878 patients atteints d'un CPNPC localement avancé, récurrent ou
métastatique, avec une histologie autre qu'un carcinome à cellules squameuses
prédominant ont été admis dans cette étude.

    Les résultats ont montré ce qui suit :

    
    -   Les patients recevant AVASTIN à raison de 15 mg/kg toutes les trois
        semaines, en association avec du paclitaxel et du carboplatine, ont
        présenté une amélioration de 19 % de la survie globale,
        comparativement aux patients ayant reçu la chimiothérapie seule. La
        survie médiane a été prolongée à plus d'un an chez les patients
        traités par AVASTIN (12,3 vs 10,3 mois).
    -   L'innocuité globale correspondait au profil d'innocuité observé dans
        les études cliniques précédentes portant sur AVASTIN ou le schéma
        chimiothérapeutique administré en concomitance dans la population.

    A propos d'AVASTIN

    Les données tirées du programme de développement clinique complet
d'AVASTIN dans le traitement du cancer ont permis d'obtenir des approbations
pour le traitement du cancer colorectal, du sein, du poumon et du rein :

    -   Octobre 2006 (E.-U.) - Traitement de première intention du cancer du
        poumon non à petites cellules (CPNPC) au stade avancé
    -   Août 2007 (UE) - Traitement de première intention du CPNPC au stade
        avancé
    -   Février 2004 (E.-U.) et janvier 2005 (UE) - traitement de première
        intention du cancer colorectal (CCR) métastatique
    -   Septembre 2005 (CA) - Traitement de première intention du
        CCR métastatique
    -   Juin 2006 (E.-U.) - Traitement de deuxième intention du
        CCR métastatique
    -   Mars 2007 (UE) - Traitement de première intention du cancer du sein
        métastatique
    -   Avril 2007 (Japon) - Traitement du CCR récurrent ou avancé
    -   Décembre 2007 (UE) - Traitement de première intention d'un
        hypernéphrome au stade avancé
    -   Janvier 2008 (UE) - Traitement de première intention et ultérieur du
        CCR métastatique, en association avec toute chimiothérapie
    -   Février 2008 (E.-U.) - Traitement de première intention du cancer du
        sein au stade avancé
    -   Février 2009 (CA) - AC-C pour le traitement de première intention du
        cancer du sein avancé
    -   Mars 2009 (CA) - AC pour le traitement du cancer du poumon non à
        petites cellules (CPNPC) avancé non résécable, récurrent ou
        métastatique

    Des études cliniques ont été menées chez des patients atteints de diverses
tumeurs et traités par AVASTIN, principalement en association avec une
chimiothérapie. Le profil d'innocuité observé chez plus de 3 500 sujets ayant
pris part aux études cliniques est présenté dans la monographie.

    Les réactions indésirables les plus graves ont été les suivantes :

    -   Perforations gastro-intestinales
    -   Hémorragie, incluant une hémorragie pulmonaire / hémoptysie (plus
        fréquente chez les patients atteints d'un CPNPC)
    -   Thromboembolie artérielle
    -   Fistules non gastro-intestinales
    -   Crise hypertensive
    -   Syndrome de leucoencéphalopathie postérieure réversible
    -   Neutropénie et infections
    -   Syndrome néphrotique
    -   Insuffisance cardiaque congestive
    

    Les réactions indésirables les plus souvent observées dans l'ensemble des
essais cliniques chez les patients recevant AVASTIN étaient la fatigue ou
l'asthénie, la diarrhée, l'hypertension et les douleurs abdominales.

    A propos de Roche

    Roche, dont le siège social se situe à Bâle (Suisse), est l'un des
principaux groupes de soins de santé axés sur la recherche dans le monde, dans
les domaines des produits pharmaceutiques et diagnostiques. En tant que plus
grande compagnies de biotechnologie au monde et fournisseur de produits et de
services novateurs axés sur la détection précoce, la prévention, le diagnostic
et le traitement des maladies, le groupe Roche oeuvre sur de nombreux fronts
pour améliorer la santé et la qualité de vie des populations. Roche est un
chef de file mondial dans le secteur des produits diagnostiques in vitro, le
premier fournisseur de médicaments dans les domaines du cancer et de la
transplantation et le leader du marché de la virologie, sans compter qu'il
participe activement à d'autres domaines thérapeutiques importants tels que
les maladies auto-immunes, l'inflammation, les troubles métaboliques et les
maladies du système nerveux central. En 2008, les ventes de la division Pharma
s'élevaient à 36 milliards de francs suisses, tandis que la division
Diagnostics enregistrait un chiffre d'affaires de 9,7 milliards de francs
suisses. Roche a conclu des accords de recherche et de développement ainsi que
des alliances stratégiques avec de nombreux partenaires, et est l'actionnaire
principal de Genentech et de Chugai. Elle a investi près de 9 milliards de
francs suisses dans la recherche et le développement en 2008. Roche emploie
environ 80 000 personnes dans le monde. Pour plus de renseignements sur le
groupe Roche, veuillez consulter le site www.roche.com.

    
    -------------------
    (i)   Statistiques canadiennes sur le cancer 2008. Société canadienne du
          cancer. Consultées en ligne le 27 mars 2009.
    (ii)  Ibid.
    (iii) Ibid.
    





Renseignements :

Renseignements: Pour de plus amples renseignements ou une entrevue avec
l'oncologue médical Dre Hirsh, veuillez communiquer avec: Farah Meghji,
Hoffmann-La Roche Limitée, Tél.: (905) 542-5883, Courriel:
farah.meghji@roche.com; Amy Gregus, Edelman, Téléphone: (514) 844-6665, poste
222, Courriel: amy.gregus@edelman.com

Profil de l'entreprise

Roche

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.