Santé Canada accepte de soumettre à un examen prioritaire le maraviroc de Pfizer, nouveau médicament contre le VIH



    S'il est homologué, le maraviroc sera le premier médicament anti-VIH
    destiné à la voie orale lancé sur le marché depuis plus de dix ans.
    - - -
    Cette annonce fait suite à la publication de nouveaux résultats cliniques
    qui montrent que le maraviroc réduit significativement la charge virale
    chez les patients  déjà traités par d'autres médicaments.
    - - -
    Le Programme d'accès étendu permettra aux Canadiens d'avoir accès à des
    médicaments expérimentaux qui s'attaquent au VIH d'une manière
    entièrement différente.

    KIRKLAND, QC, le 1er mars /CNW/ - Plus tôt cette semaine, Santé Canada a
accepté de soumettre à un examen prioritaire le maraviroc, médicament
administré par voie orale qui empêche le VIH de pénétrer dans les cellules
humaines. Plutôt que de s'attaquer au virus à l'intérieur des leucocytes, le
maraviroc l'empêche de pénétrer dans les cellules non infectées en bloquant
leur porte d'entrée principale, soit le corécepteur CCR5. S'il est homologué,
le maraviroc sera le premier agent d'une nouvelle classe de médicaments pris
par voie orale à être lancé sur le marché depuis plus de dix ans; il
contribuerait ainsi à combler le besoin urgent des patients infectés par le
VIH pour de nouvelles approches en matière de prise en charge de cette
affection.
    Pour faire l'objet d'un examen prioritaire, les médicaments doivent
pouvoir offrir, s'ils sont homologués, un tableau général risques-avantages
plus favorable dans la prise en charge d'une maladie ou d'un état qui ne
répond pas d'une manière appropriée à un médicament actuellement commercialisé
au Canada. "Nous sommes très satisfaits de la décision de Santé Canada
d'évaluer le maraviroc en priorité", déclare le Dr Bernard Prigent,
vice-président et directeur médical de Pfizer Canada. "Nous croyons que les
antagonistes du CCR5 deviendront rapidement une classe thérapeutique très
importante pour les patients qui présentent une résistance ou une intolérance
aux traitements actuels", ajoute le Dr Prigent.
    La décision de Santé Canada de soumettre le maraviroc à un examen
prioritaire fait suite à la présentation, cette semaine, des résultats d'une
étude déterminante sur le maraviroc, lors de la XIVe Conférence sur les
rétrovirus et les infections opportunistes (CROI), une des plus importantes
réunions dans le monde portant sur la recherche en matière de VIH/sida. Ces
résultats montrent qu'environ deux fois plus de patients qui ont reçu le
maraviroc en plus de leur traitement habituel affichent des taux sanguins de
virus non détectables, comparativement à ceux qui n'ont reçu que le traitement
optimisé. "Les données provenant des études sont remarquablement constantes et
montrent que l'ajout du maraviroc au traitement habituel entraîne une
réduction significative de la charge virale ainsi qu'une augmentation des taux
de cellules CD4", affirme le Dr Trottier, médecin et directeur médical de la
recherche à la Clinique médicale l'Actuel, un des chercheurs impliqués dans
les essais cliniques sur le maraviroc.
    En décembre 2006, Pfizer Inc a annoncé qu'elle prévoyait mettre sur pied
un programme multinational d'accès étendu, grâce à un protocole d'étude
clinique qui offrira le maraviroc à des patients qui n'ont aucun ou
pratiquement aucun médicament homologué à leur disposition en raison d'une
résistance ou d'une intolérance aux traitements actuels. Santé Canada vient
d'approuver ce programme, et l'inscription des patients canadiens devait
s'amorcer au cours des prochaines semaines. Au total, 21 centres répartis dans
11 villes prendront part à cette étude novatrice. Le médicament sera offert
dans le cadre de ce programme tant qu'il ne sera pas commercialisé et
remboursé par les régimes d'assurance médicaments.

    A propos de Pfizer

    Pfizer est déterminée à améliorer notablement la vie des personnes
atteintes du VIH/sida et de celles qui sont à risque, dans le monde entier.
Cet engagement s'exprime par l'intermédiaire des produits, des partenariats,
de la réserve de médicaments et de la philanthropie de l'entreprise. Parmi les
initiatives en cours, mentionnons la construction et le financement de
l'Institut des maladies infectieuses de Kampala (Ouganda), le programme Global
Health Fellows de Pfizer, le Programme de partenariat pour Diflucan(R) et la
US Southern States HIV/AIDS Prevention Initiative. Pfizer Canada Inc. est la
filiale canadienne de Pfizer Inc, première entreprise pharmaceutique à
l'échelle mondiale. Pfizer découvre, met au point, fabrique et commercialise
des médicaments d'ordonnance pour les humains et les animaux. Pfizer Inc
investit plus de sept milliards de dollars américains par année dans la
recherche-développement pour découvrir et mettre au point des médicaments
d'importance vitale ou qui améliorent la qualité de la vie. Le siège social du
Groupe pharmaceutique mondial de Pfizer au Canada est situé à Kirkland, au
Québec. Pour obtenir de l'information, visitez le site www.pfizer.com.




Renseignements :

Renseignements: Sophie Merven, Fleishman-Hillard Canada Inc., tél (514)
866-6776, poste 240; Sylvie Tessier, Pfizer Canada Inc., 1-866-973-4937


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.