Russie - Procès Politkovskaia: les trois accusés acquittés et libérés



    MONTREAL, le 19 févr. /CNW Telbec/ - Reporters sans frontières, a appris,
le 19 février 2009, que les jurés du tribunal militaire de Moscou ont acquitté
les trois hommes accusés d'avoir pris part à l'assassinat de la journaliste du
bihebdomadaire indépendant Novaia Gazeta, Anna Politkovskaia, abattue le 7
octobre 2006 à Moscou. Les frères Djabrail et Ibraguim Makhmoudov et l'ancien
policier, Serguei Khadjikourbanov, accusés d'avoir organisé l'assassinat et
poursuivis pour "meurtre", risquaient la prison à vie. Le parquet a annoncé
qu'il allait faire appel de ce verdict.
    "Cette décision est la conséquence d'une enquête incomplète et transmise
prématurément à la justice. De plus, les irrégularités, les incohérences et
l'opacité observées lors de ce procès, fermé à plusieurs reprises au public et
marqué par un scandale dès son début, interdisent de considérer l'affaire
comme résolue. En l'absence du tireur présumé et faute de connaître l'identité
des commanditaires, il est impossible de savoir qui a ordonné ce crime et
pourquoi. Tout reste à faire ", a déclaré l'organisation.
    "La mort d'Anna Politkovskaia est emblématique de la situation des
journalistes d'investigation, mais aussi des défenseurs des droits de l'homme
en Russie. L'actualité récente nous a rappelé à quelle violence ils étaient
exposés. Nous attendons des autorités russes qu'elles luttent contre
l'impunité par tous les moyens nécessaires à commencer par une justice
efficace", a poursuivi Reporters sans frontières.
    "Nos pensées vont à la famille et aux collègues d'Anna Politkovskaia.
Nous les assurons de notre soutien dans la recherche de la vérité", a conclu
l'organisation.
    Le 19 février, les jurés du tribunal militaire de Moscou, ont rendu leur
verdict dans le procès de trois responsables présumés dans l'assassinat de la
journaliste du bihebdomadaire indépendant Novaia Gazeta. Le juge Evguéni
Zoubov a rappelé au collège des jurés leurs obligations. Ces derniers se sont
ensuite retirés pour délibérer et répondre à une liste de dix-sept questions.
Les sept premières étaient relatives à l'"abus d'autorité" dont l'ancien
policier Serguei Khadjikourbanov, et l'officier du FSB Pavel Riagouzov sont
accusés dans une affaire annexe. Les questions huit à dix-sept concernaient
l'assassinat d'Anna Politkovskaia. Selon eux, l'enquête n'a réussi à prouver
l'implication d'aucun des suspects.
    La famille de la journaliste s'est déclarée satisfaite de la décision des
jurés.
    Lors de leurs dernières plaidoiries, les différentes parties ont présenté
leurs positions. Mourad Moussaiev, l'avocat de Djabrail Makhmoudov, a déclaré
que "tous ceux qui ont été dans cette salle, ont pu observer l'incohérence des
accusations". "Nous avons, de plus, vu que le ministère public a éludé les
discussions sur ces accusations, cherchant à jeter de la poudre aux yeux des
jurés". Il avait demandé l'acquittement, puisque selon lui "l'accusation avait
failli à faire la preuve de la culpabilité des accusés". Il avait néanmoins
fait remarquer, qu'en dépit de tout cela, Evguéni Zoubov, était "l'un des
meilleurs présidents de tribunal" qu'il ait jamais vu.
    Les procureurs, quant à eux, ont affirmé que la culpabilité des accusés
avait été établie, s'appuyant en cela sur les déclarations des témoins et les
relevés téléphoniques présentés au tribunal. "Je n'ai aucun doute sur le fait
que les frères Makhmoudov et Serguei Khadjikourbanov ont pris part à ce
crime", a déclaré Yulia Safina.
    L'avocate des parties civiles, Karina Moskalenko a déclaré que ces
dernières étaient "à la fois satisfaites et insatisfaites du procès".
"L'objectif essentiel, la défense des droits et des intérêts des victimes, n'a
pas pu être atteint", a-t-elle poursuivi. Lors de sa plaidoirie finale elle
s'est également satisfaite de l'attitude de l'accusation et de la défense,
chacun ayant "joué son rôle"
    Agée de 48 ans et mère de deux enfants, Anna Politkovskaia, était connue
pour son travail sur le Caucase russe où elle s'était rendue à de très
nombreuses reprises. Elle était également une critique acerbe de la politique
de Vladimir Poutine, alors chef de l'Etat. La journaliste a été assassinée le
7 octobre 2006, jour de l'anniversaire de ce dernier, dans l'ascenseur de
l'immeuble où elle résidait, rue Lesnaia, à Moscou.
    Le procès de trois hommes suspectés d'avoir pris part à son assassinat
s'est ouvert en novembre 2008 devant le tribunal militaire de Moscou, en
raison de l'appartenance de l'un des accusés aux forces de l'ordre.
    La Russie est au 141e rang du classement 2008 pour la liberté de la
presse de Reporters sans frontières. Vingt journalistes ont perdu la vie en
raison de leur activité professionnelle depuis mars 2000.




Renseignements :

Renseignements: Katherine Borlongan, Directrice générale, Reporters sans
frontières, (514) 521-4111, Cell: (514) 258-4188, Télécopieur: (514) 521-7771,
rsfcanada@rsf.org

Profil de l'entreprise

Actualités - Médias

Renseignements sur cet organisme

REPORTERS SANS FRONTIERES

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.